Putains de migraines

migraineLes migraines…. encore un truc qu’on a le bonheur d’être nombreuses à connaître (apparemment c’est beaucoup moins masculin, bande de veinards).
Mais dans ma famille, on fait pas de “simples” migraines (3 jours de coups de marteaux dans la tête, ce qui est déjà pas mal), non, chez nous on fait des migraines accompagnées. Ce qui veut dire qu’en plus des coups martelés dans le crane qui vous arrachent la tête, on a tout un tas de bugs flippants avec notre cerveau qui précèdent l’attaque des coups de maillets. Ma soeur par exemple, a déjà eu tout le côté gauche ou droit à moitié paralysé oeil compris (aveugle d’un côté pendant 1/2 h sympa !)
J’ai eu ma première alors que je faisais une pause après bac, je bossais chez orange avec des horaires qui changeaient tout le temps. Un matin je me sens un peu bizarre, nauséeuse, et mon instinct me dit d’aller direct chez le médecin. Je m’achète un magazine pour attendre dans la salle d’attente de mon docteur, et monte dans un train pour m’y rendre. C’est là que mon bras droit commence à s’engourdir, je perd la sensation au niveau de la main. L’engourdissement se déplace, je ne sens plus mes lèvres du côté droit et ai une sensation bizarre au niveau de la joue : panique. Pour essayer de ne pas y penser et me calmer, je sors mon magazine : impossible de lire, il me faut 5 minutes pour déchiffrer un mot, là ça y est je balise grave, j’ai au moins une tumeur au cerveau, j’ai la peur de ma vie ! Pour ajouter la cerise sur le gateau, en arrivant à la gare je vomis tout mon déjeuner. Quand j’arrive chez le médecin c’est le soulagement, il m’explique que j’ai tous les signes de la migraine, qu’il existe des traitements, et que mon cerveau n’est pas malade, ouf ! Du coup le diagnostic de la migraine passe comme une lettre à la poste. Je repars de son cabinet avec un mal de crane pas possible, j’ai l’impression d’avoir un coeur qui bat dans ma boîte cranienne, mais pas grave, vu ce à quoi je m’étais préparée !
Depuis il m’arrive donc de temps en temps d’avoir ce genre de merde, mais je ne sais pas comment les prévenir vu que les causes sont assez diverses : vin, pas assez de sommeil, trop de sommeil, chaleur, trop de lumière, etc….que des trucs impossible à éviter.
Quand ça m’arrive, les signes ne trompent pas, je me sens bizarre, le monde autour de moi se met à clignoter, j’ai du mal à prononcer la moindre phrase, ou alors mes membres s’engourdissent. Mon chéri est habitué et à interdiction de faire la moindre plaisanterie là dessus (de toutes façons je crois qu’il ne trouve pas ça très drôle de me voir bégayer, l’air hagard et le bras engourdi). Non parce qu’il y en a qui trouvent ça très drôle, si, si, quand je dis “je viendrai pas j’ai une migraine”, les gens ça les fait marrer (connards), genre c’est la fausse excuse typique des blagues à la con de celle qui veut pas passer à la casserole. Ou alors il y a les mecs compatissants, “oh oui je sais ce que c’est, moi hier j’ai eu tellement mal au crane que j’ai pris un aspirine et au lit”. Non la migraine c’est pas un mal de tête et l’aspirine c’est une fraise tagada comparé à ce que je dois prendre pour soulager la douleur.
Rhooo je sens que je m’énerve (oui, avec mes migraines les gens m’agacent un tantinet), alors siouplé messieurs dames, évitez de rire quand quelqu’un vous dit qu’il est migraineux, contentez vous d’écouter et de compatir. Et je suis sûre que pas mal d’entre vous connaissent ce genre de problème..

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *