Pourquoi je n’aime pas les musées…

Comme toute bonne étudiante en arts appliqués que j’étais, j’ai eu pendant 5 ans un sésame magique : une carte d’étudiant d’art, qui m’ouvrait les portes de tous les musées de la ville de Paris, et ce gratuitement… Le bonheur ! J’avais en plus, une carte pour aller à Beaubourg que je payais avec mes p’tits sous, autant vous dire que j’en ai vu des expos à Paris (mais vous connaissez déjà mon avis sur la question) !! Et même si ce n’est pas très politiquement correct, je dois dire que non, je n’aime pas les musées (mais bon, je n’invente rien, Pissaro lui, pensait qu’il fallait “brûler les musées”, je ne suis donc qu’une petite joueuse). Il n’y a qu’à commencer par jeter un coup d’oeil aux galeries de peinture au Louvres : on nous y propose une juxtaposition d’oeuvres, qui n’entretiennent pas forcément de rapports entre elles si ce n’est l’époque à laquelle elles ont été peintes, elles n’ont pas été conçues pour s’accompagner et le cadre ne suffit pas à les séparer : c’est la cacophonie, impossible de contempler un tableau. Et je trouve que c’est leurrer le public que de leur faire croire qu’on peut “consommer” de la peinture en masse ainsi. Cela demande plus d’effort, certes, mais aller voir un tableau à l’endroit même pour lequel il a été conçu est beaucoup plus riche de sens et procure une émotion toute autre (aaahh, Venise !). Je trouve d’ailleurs toujours tellement dommage de déplacer les oeuvres, quand j’ai voyagé en égypte, sur chaque site on pouvait entendre “alors là il n’y a plus rien, mais avant il y avait une statue, aujourd’hui elle est au musée du Caire”…Tellement dommage…. je sais, les musées protègent les oeuvres, mais en les protègeant, il a un peu tendance à les anéantir.

Je trouve aujourd’hui que seul l’art contemporain à vraiment sa place dans les musées, car les artistes les conçoivent un peu pour cette destination (et encore, tellement de forme d’art contemporain comme le land art n’y auront jamais leur place). Et pourtant, la plupart des gens (et moi la première) trouvent souvent les expos d’art contemporain un peu pénibles (mais préfèrent le taire de peur de passer pour des imbéciles). On ne comprend pas, on cherche des explications qui, dans les rares cas où elles sont disponibles n’aident pas beaucoup. Non pas que l’art contemporain n’ait pas d’intérêt, mais je trouve que les musées peinent encore à trouver des solutions originales pour montrer la création artistique contemporaine. Seuls quelques expos temporaires ou bien plutôt les livres d’art ont aujourd’hui pour moi un véritable sens, et je ne me déplace dans les autres musées que quand j’ai envie de voir une oeuvre en vrai.

J’ai peut-être tort….

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




18 comments on “Pourquoi je n’aime pas les musées…

  1. Si ce n’était des touristes japonnais et des kiosques à souvenirs, je crois que j’y vivrais dans les musées ! 😉

  2. et bien moi, j’aime bien les musées, surtout parce que je travaille au Louvre 🙂 malgré le fait que les oeuvres soit classées par siècles comme tu le dis, c’est plus son atmosphère qui me dérange moi, du type les snacks tous les dix mètres sous la pyramide, les visiteurs qui louchent sur la Joconde alors qu’il y a les Noces de Cana derrière bordel!, ou ceux qui visitent le tout en 15 min alors que personnellement j’ai mis 4h et que je n’ai même pas tout vu… découvrir les oeuvres dans leurs lieux d’origine est quand même plus intéressant oui, mais dans ce cas peu de personnes auraient l’occasion de les voir un jour: en avoir certaines regroupées dans un même endroit permet de bénéficier du 2en1, voire du 200en1 pour certains visiteurs! et étant donné le prix des billets d’entrées, il vaut mieux profiter de ces regroupements d’oeuvres parfois 🙂

  3. Bien fait sourire ton post…

  4. > Fanette : oui, c’est ce que je dis un peu à la fin, je finis par n’aller au musée que pour voir une oeuvre bien précise, et c’est bien dommage, je pense que messieurs les commissaires d’expo pourraient faire bien plus !

    > Mo : Oui oui, je ne conteste pas, seulement en plus de rendre la culture accessible financièrement, ils pourraient se fendre un peu plus pour la rendre plus accessible intellectuellement parlant, et beaucoup plus intéressante pour tous.

    > Mamzelle soso : ce que tu dis résume ce que j’ai mal dit : en france les musées sont mal fichus, dans les autres pays d’europe c’est très différents, moi c’est en allemegne que j’ai été happée par plusieurs expos et musées.

    > Alexia : je suis assez d’accord avec toi, seulement que dire de tous ces sites dénaturés par l’absence de certaines oeuvres, que dire de ces tableaux conçus pour un lieu bien précis, poursuivant une perspective ou bien déformés car ils étaient faits pour être vus de côté qui une fois dans un musée semblent bien étranges ?

    > Armêle s’en mêle : Je ne classais pas la fondation cartier dans les musées bizarrement…

    > Marie Laure : Moi ça m’est arrivé, mais rarement j’avoue, surtout au cours d’expos temporaires bien pensées ou bien dans des musées très spéciaux (notamment à l’étranger).

    > Marion : Moi j’ai été dégoutée le jour où je suis allée voir le radeau de la méduse, ce désordre m’a définitivement fâchée avec le Louvres.

    > Nancy : Là je m’incline, j’ai également découvert des musées magnifiques en allemagne, le musée Joseph Beuys poignant, et le magnifique musée d’art moderne de Franckfort !

    > Vert Cerise : J’avoue je trouve ça cher maintenant que je paie mon ticket plein pot, et c’est aussi pour ça que ça me gonfle, j’aimais bien tracer dans les expos quand j’étais étudiante !

    > Bx Lucie : Ah ben tu me donnes envie miss !

    > Cunulle : Moi aussi ça ne me dérange pas de détester une expo, ou d’être dégoutée, moi ce que je déteste c’est d’être agacée par la pauvreté des moyens mis à disposition pour rendre la culture attractive…

    > Nouille : houuuuu du calme, j’ai été volontairement provocatrice dans mon billet pour ouvrir le débat. Moi ce que je regrette c’est que justement on n’offre à ceux qui n’ont pas les moyens d’accéder à la culture facilement que de vagues expositions pas travaillées qui ne leur donne pas plus envie que ça d’aller au musée. Et pourtant y a matière à faire rêver…

    > missjulie : oui, à l’étranger les musées sont foutus autrement…

    > Jean clair : peut être, à vrai dire, j’ai repris pas mal de notes que j’avais prises sur le sujet à l’époque où j’étais étudiante pour écrire ce billet. Il y avait donc peut être des citations de Jean Clair, nul besoin d’écrire un commentaire anonyme…

  5. Je vois que quelqu’un a lu Malaise dans les Musées … 😉

  6. Bien que parisienne, ça fait un bail que je ne suis pas allée dans un musée…Par contre c’est étonnant mais quand j’suis à l’étranger j’suis plus tentée…bon sur Paname, J’vais peut être tenter celui de l’érotisme, parait qu’il est trés chouette !!;-) Oui oui, je sais c’est pas trés intello tout ça mais bon, on s’refait pas hein!! smile
    missJu

  7. et sinon, t’as pas l’impression d’être légèrement sectaire? et les gens qui ne peuvent pas se permettre de voyager dans les pays où ont été réalisées ces oeuvres, ils font comment pour accéder à la culture???

  8. Ben moi, j’étais étudiante en Arts Appliqués à Paris et 10 ans plus tard, je me dis que j’aurais pu en faire un peu plus niveau musées.
    D’abord, parce que maintenant j’habite en province et que ça limite un peu : il n’y a pas la foultitude parisienne.
    Comme il a été dit plus haut, il n’est pas forcément utile de se farcir une exposition entière au Louvre: on en ressort sans se souvenir de grand chose, on risque l’overdose. Mais la possibilité de grapiller quelques oeuvres, de s’arrêter devant tel ou tel tableau, c’est magique.
    Je n’ai malheureusement pas assez voyagé pour me rendre compte que certaines oeuvres ne sont plus à leur place originelle, mais la possibilité de les voir près de chez moi me permet de voyager un peu, géographiquement et chronologiquement parlant.
    Sinon, j’aime l’art contemporain, peut-être parce qu’il est peu apprécié et que j’ai l’esprit contradictoire. Personnellement, je ne me sens pas prise pour une idiote face à certaines oeuvres, parce que pour moi l’essentiel n’est pas de tout chercher à comprendre mais de ressentir. Et même si je ressens du dégoût, du mépris, ou quelques émotions négatives, j’ai quand même conscience que l’oeuvre m’a touchée, m’a interpellée, qu’elle ne m’a pas laissé indifférente.
    Comme tu le soulignes, des oeuvres appartenant au Land art seraient mal à propos dans un espace clos et asseptisé : ça me rappelle alors que les musées ne sont qu’un endroit parmi tant d’autres pour profiter de tant de créations. C’est même péjoratif pour l’Art de se retrouver constamment enfermé. Il lui faut de l’espace aussi, du souffle, des proportions nouvelles. Il ne sert à rien de “se limiter” par rapport à un lieu… Je me suis pas mal interrogée, par exemple, sur l’Arte Povera, et je trouvais sa présence dans les musées mal appropriée.Trop clean comme environnement. Et puis je me suis rendue compte que c’était comme un cadrage de photo : on peut faire un cadrage magnifique d’une baine à ordure en focalisant sur un élément qui nous attire l’oeil. Il y a une intention, celle de faire voir ceci ou cela. Mais est-ce qu’il faut à tout prix expliquer pourquoi on a pris une pelure d’orange plutôt qu’une couche culotte? L’Art, ce n’est pas de la variété française ou internationale, ça ne peut pas être formaté pour plaire au plus grand nombre. C’est trop subjectif pour pouvoir tout aimer, trop mystérieux pour pouvoir tout comprendre. J’ai du mal avec Bacon par exemple, son oeuvre me dérange. Mais ça me plait, je ne me priverais pas d’aller voir une expo parce qu’il m’est utile de savoir apprécier ce que je n’aime pas…heu..c’est clair ???

  9. Moi j’adore aller au musée, mais c’est vrai qu’ici en province, les expos tournent beaucoup moins! Nous avons un centre d’art contemporain à Bordeaux couplé à un centre de recherche en architecture (CAPC), et c’est fa-bu-leux: leurs expositions sont pédagogiques, fouillées, intéressantes au possible, à tel point que la maigre petite heure que tout le monde semble plébisciter serait trop courte! donc tout doit sans doute venir du talent du commissaire d’exposition… et surtout je crois qu’il ne fait pas se forcer à aller au musée sans se l’avouer, pour “quand même allez je vais élargir un peu mes horizons culturels”, sinon c’est la bérézina assurée.. de même quand il y a trop de monde, comme au Louvre… de toute façon le Louvre est si immense que c’est un autre débat, c’est indigeste pour n’importe quel fondu d’art! pour moi oui aux musées, art contemporain aussi oh oui, et oui au Louvre qui sauvegarde notre patrimoine!

  10. Moi, je rêve de pouvoir aller au musée 1/4 d’heure par ci par là, pour aller votre une oeuvre en vrai. Le problème, je trouve, c’est que vu les prix, généralement on veut rentabiliser la visite et on se fait 2-3 heures de musée et c’est là que ça devient pénible.

  11. Argh.. je n’étais pas du tout musée.. vraiment pas! et puis j’ai fais un séjour linguistique en Allemagne. A Berlin. Et là.. j’ai adoré! j’en ai fait plein!!
    Je découvrais “le musée” autrement! Superbe…
    Alé, gros bec!

  12. Tout à fait d’accord avec toi!! J’ai exactement le même avis et j’en parle souvent: le Louvre est une horreur (et l’éclairage c’est n’importe quoi!), sans parler du quai Branly… On ne voit rien, j’ai juste envie de me sauver car ça m’oppresse alors que dieu sait que j’aime l’art (surtt asiatique…). Bref, faudrait révolutionner tt ça, pr enfin rendre les musées agréables!

  13. Etudiante en ACL j’ai également eut droit au parcours des musées … eh bon j’avoue que ce n’était pas trop ma tasse thé … je n’arrive pas à ressentir quoi que ce soit devan tles oeuvres .. ça ne me fait ni chaud ni froid! lol je sais ça craint surout que c’était ma branche mais c’ets comme ça! je préfére les mises en scenes des musés contemporains qui eux font des effort pour rendre la chose encore plus ludique et plus attractive quelle ne l’est! mais si non …pfff… pour moi c’est d’un ennui …

  14. Il en faut pour tout le monde. Moi, j’adore certains musées et expos, celle de Lynch à la fondation Cartier était très bien faite. Mais présenter une et puis des ouvres d’art dans un même espace est un art, qui n’est pas forcèment très réussi dans certains musées, par exemple le louvre, c’est trop le bazar dans les salles. Mais ces lieux sont là pour nous donner une chance de voir des tableaux en live, j’ai vu Le cri de Munch à Oslo en Norvège puis à Paris, ce sont deux moments forts pour moi. Pour l’art contemporain, je suis fan car il laisse à chacun de ressentir ce qu’il veut…Bref pour résumer les musées j’aime mais le must ce sont les expos temporaires j’essaie de ne jamais en louper une à Paris.

  15. Alors pour moi c’est un sujet complexe. Il faut des musées on a pas le choix (ca ne veut pas dire que j’approuve à 100%) et ce pour plusieurs raisons

    1/ rendre accessible la culture et surtout “le beau” à tout le monde, sensibiliser les âmes.

    2/ tout le monde n’a pas les moyens de voyager

    3/ Très important : Si on laissait certains chefs d’oeuvres (dans tous les domaines) je pense principalement aux objets, sur certains sites archéologiques et bien ils auraieent disparus depuis fort longtemps à cause des pillages et autres horreurs. Et bonjour le marché noir de l’art. et non le “marché de l’art”.

    4/ les musées permettent aussi que certaines oeuvres ne soient pas l’objet de convoitise de milliardaires qui sont prêts à tout acheter pour leur bonheur personnel en plus en profitant pas car ils sotn obligés de tout laisser dans un coffre.

    Cependant là où je te rejoins c’est sur le reste : les tableaux les uns derrière les autres, les files de gens qui regardent souvent béatement etc…

    Je trouve pourtant qu’il y a des efforts de fait et que maintenant on fait de plus en plus d’expos sur un artiste unique et c’est bien plus intéressant.

  16. Non tu n’as pas tort, tous les goûts sont dans la nature… Pour ma part j’adore les musées d’art contemporain qui propose des parcours souvent en parfaite osmose avec les oeuvres exposées, de la même manière que les “fondations” ou musées concentrés sur un seul artiste. Je pense notamment au musée Miro à Barcelone, simplement dément, ou encore le tout petit musée Dali, drôle et fourre tout, un peu décalé mais tellement raccord avec l’artiste…
    Enfin les grands musées parisiens, comme le Louvre ou Orsay plus “fourre tout” me plaisent cependant beaucoup pour tout ce qu’ils dégagent, et justement parce que notre regard et sollicité de tellement de différentes façons ! Si une oeuvre nous plait, à nous de nous diriger vers des expos consacrées à l’artiste, ou de nous plonger dans des livres spécialisés.

    Ah oui et puis que dire des musées londoniens, gratuit dans lesquels tu rentres et tu sors comme dans un moulin, tu viens y prendre ce que tu veux, ce qui te parle et t’émoustille… D’ailleurs le musées d’histoire naturelles de londres est incroyablement bien fait, hyper ludique, je me suis éclatée pendant quelques heures à suivre un parcours ingénieux !

  17. tout pareil que Fanette: le musée a l’avantage de rendre la culture accessible, de ne pas la réserver à une élite financière. Mais il faut y passer seulement une heure, une heure et demie, et puis revenir pour une autre section, prendre parfois un audioguide (ce qui, certes, fait sensiblment augmenté le budget culture…). Je suis totalement imperméable à l’art contemporain, j’ai besoin de beaucoup d’explications que je ne trouve en général pas (j’en avais parlé à propos d’une expo de Kounellis où le visiteur était livré à lui-même, c’était pas glorieux). A Berlin aussi il y a ce côté “expo à voir absolument”, mais moins, et surtout les musée allemands sont, je trouve, infiniment plus agréables et pédagogiques que les musées français.

  18. Je suis à la fois d’accord et pas d’accord avec toi.
    D’accord : oui, aller voir une oeuvre sur place, dans son contexte, c’est assurément mieux, le voyage intérieur que l’on effectue et le voyage exérieur aussi sont une véritable aventure du corps et de l’esprit et te marquent bien autrement.
    Pas d’accord : on ne peut pas aller toutes les tente secondes à venise. Pour aller au musée, il faut y aller d’une façon particulière : pour voir une seule oeuvre, ou deux ou trois, les regarder avec concentration, en rezpérer deux ou trois pour la prochaine visite, et partir. C’est-à-dire qu’aller au musée pour une sorte de marathon d’oeuvre, cen’est pas la peine : il faut y aller dans un but bien précis, c’est tout. Tu me suis?
    Quand à l’art contemporain, je trouve ça nul, la plupart du temps, c’est de l’imposture à mon avis, pas pour tout le monde mais je m’intéresse peu, l’art de notre époque se trouve chez les photographes, les designers, mais pas dans les musées, point, point, et point je suis intransigeante là-dessus.

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *