J’y vais mais j’ai peur ?

Est-ce que vous vous êtes déjà senti presque pétrifié par un projet qui par ailleurs vous enthousiasme ? A le repousser sans cesse sous des prétextes qui vous semblent parfaitement valables sans même vous en rendre compte ? Je viens de réaliser que c’était le cas de ce petit projet de pin’s que j’ai depuis des mois avec l’adorable Mari de Winkpins avec qui on vient de sortir ce joli petit pin’s, fruit de notre collaboration <3


.

Du coup aujourd’hui, en plus de vous parler de ce petit projet je voulais aussi vous parler des doutes et des peurs que l’on a même de façon inconsciente quand on a un projet créatif.

Une jolie rencontre

Tout a commencé il y a presque un an aujourd’hui, Mari m’a envoyé un petit message vraiment cool sur instagram, elle venait de voir que je suivais son compte et elle voulait me dire combien cela lui faisait plaisir. Elle me suivait depuis longtemps et je lui avais donné envie de collectionner les pin’s et plus récemment d’en designer et d’en vendre.

On a pas mal discuté, j’étais moi même plutôt contente d’échanger avec quelqu’un à qui j’avais inspiré un projet créatif (parce que ça fait drôlement plaisir quand même), c’était cool, on était toutes les deux super excitées (elle m’a même écrit ce message trop rigolo).

Et puis j’en avais toujours rêvé moi de faire des pin’s alors je me suis demandé pourquoi je ne l’avais jamais fait, depuis plus de 15 ans que je les collectionne. Je me suis dit “hey si elle l’a fait tu peux le faire bouge toi”.

Mon blocage

Et là, dans ma ptite tête, je me suis heurtée à un gros blocage personnel : le dessin. Pour faire des pin’s il faut les dessiner, il y a donc une lumière rouge qui s’est allumée dans ma tête.

Le dessin a longtemps été ma kryptonite quand j’étais en école d’art, je souffrais d’un gros complexe d’infériorité. J’ai toujours aimé dessiné et me suis pourtant découragée à chaque fois que je m’y suis mis. Déjà enfant je m’étais mis à décalquer en permanence parce que je trouvais mes livres plus jolis que mes dessins. Puis en école d’arts appliqués je trouvais tout ce que je faisais super moche et je complexais énormément.

Je crois que j’ai du mal avec le matériau de base de type “page blanche”, partir de rien et créer quelque chose de toute pièce je trouve ça insurmontable.

Je crois que c’est comme plein de choses, je déteste passer par une phase où c’est pas très joli. Comme quand on fait un smocky eye et qu’avant l’estompage on est affreuse, en général j’abandonne là. Le dessin c’est ça pour moi, je ne supporte pas la médiocrité de mes dessins en attendant d’avoir un style affirmé.

On va dire que je suis plus une peaufineuse, j’ai besoin de partir de quelque chose et de l’améliorer ensuite ou aider à le révéler. Partir de rien m’angoisse trop et demande un travail un peu trop important pour la flemmarde que je suis, je sais pas 😀

J’y vais quand même

J’avais donc hyyyyyyper envie de faire des pin’s depuis pfff au moins 5 ans je dirais, j’avais même trouvé des fabricants et tout. Mais je n’osais rien dessiner, l’angoisse totale.

Alors quand Mari m’a proposé d’en faire avec moi (j’adore l’esprit américain, ils tournent pas autour du pot, bim ils te proposent de travailler avec eux). J’étais hyper contente, j’avais plein d’idées, plein d’envies et si ça marchait bien entre nous elle pouvait être cette main talentueuse qui me fait défaut.

On a donc commencé officiellement à travailler là dessus en mai dernier, on a fait des skype, des moodboards, on a isolé des idées, Mari a fait plein de chouettes dessins. Vous vous souvenez de ce petit sondage que je vous avais fait ?

C’était en octobre, et ensuite tout a pris beaucoup de temps, d’abord à cause de nos emplois du temps, parce que j’avais un travail de dingue et Mari aussi. Et puis ensuite pas mal à cause de moi je crois, je m’étais tellement mis de barrières depuis des années sur cette idée de faire des pin’s que je pense avoir pas mal freiné le projet de manière totalement inconsciente.

Ces trucs qu’on fait au lieu d’avancer

On a eu quelques soucis avec les usines, on a géré des problèmes liés aux fabricants et à la livraison, mais notre premier petit bébé, je l’ai reçu pendant les vacances de noël. Et depuis je traîne, je traîne je traîne.

Oh j’ai du travail, je suis super occupée et tout, mais maintenant qu’on est le 14 mars et que j’ai ces pin’s chez moi depuis 3 mois je me rends compte que j’ai freiné des 4 fers à l’idée de vous les montrer et de les mettre en vente.

Est-ce que ça vous arrive à vous aussi de faire plein de choses, qui ont l’air très utiles et importantes au lieu d’avancer sur un projet ? Genre quand on a une longue présentation de 3h à écrire et qu’à la place on se met à gérer ses mails (plus accessible et on a l’impression que c’est très utile alors ça va).

Ca pour moi c’est la pire des procrastinations ! C’est le petit singe qui s’est déguisé en comptable pour mieux vous empêcher de travailler sur ce qui est important. Il a pas envie de ce mettre à ce gros projet qui l’ennuie ou lui fait peur alors il vous fait faire autre chose de sérieux à la place pour vous épargner la culpabilité qu’on ressent quand on s’amuse au lieu de travailler.

Alors au lieu de mettre ce pin’s en vente en 3 secondes sur Etsy et me confronter potentiellement à un échec, j’ai passé 2 mois à faire ma boutique en ligne sur mon blog. Après je voulais faire des super photos, des gifs…

Là ça fait 3 semaines que tout est prêt et je rechignais à écrire cet article, jusqu’à ce que je me rende compte de tout ça et que je me mette un petit coup de pied au derrière.

Je ne comprends toujours pas pourquoi j’ai autant bloqué là dessus… C’est rien du tout en fait. On est bien bête parfois 😀

Allez hop on y va !

Alors aujourd’hui j’ai décidé de prendre cette petite mongolfière et de l’accrocher face à moi sur mon bureau, pour me rappeler de m’occuper du principal en premier et de ne pas repousser les jolis projets sous prétexte que j’ai un peu peur.

Je veux que cette petite montgolfière soit le symbole de ces jolis projets créatifs qu’on a, et qu’on laisse prendre son envol, et puis on verra bien ce qui se passe, si ça ne marche pas c’est pas un drame 😉

J’espère que ça plaira aux collectionneuses et aux rêveuses ^^

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




51 comments on “J’y vais mais j’ai peur ?

  1. Cela m’arrive presque tout le temps. Par exemple, j’étais excitée à l’idée d’apprendre à préparer des petits fours. J’ai effectué des recherches et regardé plusieurs vidéos sur YouTube. Toutefois, quand je devais mettre en pratique ce que j’avais appris, je ne savais pas quoi faire… J’avais peur de ne pas réussir.

  2. Hello! Hé ben je le trouve super ce pins et je le veux! Comme quoi, c’est vrai, tout est là, y a plus qu’à… mais on se fait des feintes pour rien. J’ai un projet de création d’entreprise, ça fait peur mais qu’est-ce que ça me coûterait de faire un business plan vs la frustration totale d’avoir peut-être raté LE projet épanouissant de ma vie, hein? Mo-ti-vée! Merci :)!

  3. Ce projet est top et ce pin’s est juste magnifique ! Je commence à réellement adorer les pin’s. Je ne sais pas si tu connais l’Atelier Mouette crée par la blogueuse La Mouette ? Tu devrais y faire un tour elle fait des pin’s (et illustrations) juste magnifiques ! J’ai le même problème que toi pour ce qui est du dessin … En tout cas je développe un vrai amour pour les pin’s ahah !

    Bisettes,

    Aurore / Au’riginalité du blog http://auriginalite.com

  4. PS 2 : pardon pour ce commentaire fleuve mais j’avais du temps à rattraper 😉

  5. PS : je t’écris ceci du fin fond de Lisbonne que je visite pour la première fois. Et là aussi merci car sans aucun doute tes posts sur cette ville m’ont donnée envie d’y aller et tes « confessions » sur ta façon de voyager m’ont déculpabilisée de mon envie de de prendre mon temps et de ne plus, en ancienne première de la classe, m’obliger à tout tout visiter.

  6. J’adore ce pins léger comme l’air.
    Mais je t’avoue, ce qui résonne fortement pour moi c’est ce post qui touche douloureusement à un de mes problèmes, étant une professionnelle de ce type de procrastination. J’essaie de me traiter non pas parce qu’il le faut mais parce que cela me pourrit la vie. Comme tu le dis si justement j’ai constaté qu’au bout du compte ces obstacles que nous n’abordons pas de face sont souvent loin d’être insurmontables et après coup on constate avec stupeur que ce n’était pas si compliqué et voire même (la honte !) faciles alors qu’on les trainait comme un boulet. Mais même un gravier, mal placé dans ta chaussure, peut devenir très pénible si tu ne prends pas le temps de t’en débarrasser ; nous le savons tous. Ca ne m’empêche pas de continuer à avancer en clopinant. J’ai eu un déclic récemment avec une citation (de Sénèque me semble-t-il) : « ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas ; c’est parce que nous n’osons pas qu’elles deviennent difficiles ». J’essaie depuis de me l’approprier en la répétant plusieurs fois par semaine, pour essayer de me motiver à « oser » faire de petites choses « difficiles » régulièrement maintenant (on ne se réforme pas en un jour, je l’ai admis c’est aussi cela être ambitieux !) et cela progresse doucement…
    Mon problème, ce n’est pas le dessin mais l’écriture. Pas l’écriture créative, plutôt technico scientifique (si tu savais le nombre de mémoire, rapports, thèses que j’ai eu et aurai à écrire tu mesurerais l’ampleur du problème). J’ai un vrai problème avec la page blanche. Peu importe combien cela peut être clair dans ma tête, le moment de m’assoir devant le papier ou le clavier est fatidique !!! Cela me met dans des situations impossibles, la dernière en date étant l’écriture d’un chapitre de bouquin dont je connais le sujet sur le bout des doigts mais devant laquelle je suis restée paralysée pendant des mois. Après avoir dépasser le premier puis le deuxième deadline, puis les menaces et supplications de l’éditeur, j’ai fini par m’en sortir en dictant le chapitre sur le dictaphone de l’iphone puis en le retranscrivant. Une fois que j’ai la trame plus de problème pour corriger formatter compléter mais le début…. Au final moins de 3 h de boulot après des mois de souffrance. C’est d’ailleurs une piste que je compte essayer plus régulièrement (le dictaphone) car cela m’a aidé de façon décisive à 2 ou 3 reprises et j’ai l’impression que cela pourrait être une solution.
    Pour preuve, je te lis depuis… 10ans et j’ai du poster 10-15 fois quand dans ma tête ce sont des dizaines de réponse qui ne sont jamais arrivées jusqu’au clavier !!!
    Comme une de tes lectrices, je vais le prendre ce pin’s pour me rappeler d’être plus légère et de ne pas oublier de vider ma chaussures de ces méchants graviers.

    • Le plus dur c’est de trouver son process, mais visiblement tu y es arrivée ^^

      Quand on bloque le mieux à faire c’est de se poser 5 minutes et de se demander pourquoi on bloque, de l’écrire carrément sur le papier, “qu’est ce qui me fait peur ? Pourquoi j’ai pas envie de le faire ? Quelles excuses je me trouve ? etc…”

      C’est un véritable travail d’investigation d’apprendre à se connaître

  7. Coucou,

    Trop trop joli ce Pins, un grand bravo pour cette coop et un grand bravo pour avoir dépassé tes peurs. Tu ne peux pas savoir à quel point cet article résonne en moi, quand j’ai reçu ton email j’ai halluciné….
    Je suis moi aussi sur un projet Pins mais au Vietnam où je vis depuis 6 ans. Moi aussi j’ai hésité à cause du dessin car je n’ai jamais appris à dessiner et n’ai aucun background dessin. En plus de la peur de trouver le bon fournisseur, Alibaba et Global Sources regorgent de fabricants, ça donne le tournis. J’ai finalement pris mon courage à deux main et j’ai dessiné mes modèles. Je suis en pleine discussion avec plusieurs fournisseurs et surtout je suis encore la tête dans les calculs…

    Bref, je suis encore bloquée… Ton article est très inspirant (comme toujours d’ailleurs) donc ça me donne la pêche pour continuer.
    J’aimerais t’écrire un petit email pour partager l’expérience Pins avec toi mais je sais que tu es hyper occupée.
    En tout cas, je te souhaite une très belle réussite avec cette magnifique montgolfière. J’espère que tu oseras prendre tes crayons ou ta tablette graphique pour en dessiner et en faire produire plein d’autres.

    • J’avoue j’ai genre 40 emails pas encore traités depuis 2 semaines en ce moment c’est chaud, mais cet été j’aurai probablement plus de temps 😉

  8. Oh mais tellement envie de ce pins!! j’habite en Suisse, comment puis je faire pour l’avoir? 🙂
    marine

    • Pour le moment j’ai pas prévu la suisse parce que les frais de port sont différents, je vais y réfléchir ^^

      • Bonjour
        merci pour la réponse. Du coup je passe par paris en avril, est ce possible de m’en garder un de côté?
        merciiiii

  9. Je souhaite que ce joli pin’s te mène très haut. Bravo de t’être finalement lancée. Après, je pense que c’est plus dur quand, contrairement à toi, on n’a pas une communauté et des réseaux (et même là, je ne dis pas que c’est gagné non plus). Je sais que ma sœur fait des badges et des magnets, tout le monde lui dit que c’est mignon et qu’elle devrait les vendre mais je ne crois pas trop dans les boutiques type etsy pour qui n’a pas les moyens ou l’envie de faire de la com. Je connais plein de filles qui mettent leurs cousettes sur des petites boutiques en ligne et ça ne donne rien (franchement, qui achèterait une énième trousse avec des flamands roses, des licornes ou des ananas ? Je caricature à peine). Il y a aussi le fait de trouver le bon prix en prenant en compte le travail de création, le fait que ce soit ou non de petites quantités, les coûts de production (fait en France, à l’étranger). Les gens ont besoin de connaître et de s’identifier au créateur je trouve, il faut un univers, pas seulement un produit (cf Natacha Birds, Wearemonade que tu connais bien). Je ne sais pas si je suis claire mais pour moi, le travail de création de l’objet n’est que 5% du chemin jusqu’à l’acheteur potentiel.

    • Oui tu as raison, c’est plus important aujourd’hui de bâtir une communauté pour vendre ses produits ou services, même une micro communauté.
      J’aide quelques copines sur le sujet, ce que tu écris me done à réfléchir, je me dis que j’aurais pas mal de choses à apprendre aux petites créatrices dans ce domaine 😉

      • Une nouvelle idée de workshop ? Ça m’intéresserait en tout cas 😉

  10. Bonjour, je pense que c’est bien la première fois que je vais laisser un commentaire.
    Pour ma part, le fait que tu aies ressenti ce blocage avant de te lancer donne une toute autre couleur à ce pin’s.
    Si tu l’avais mis en vente il y a 3 mois je ne l’aurai sans doute pas acheté car je n’en aurai pas vu l’utilité. Aujourd’hui, en lisant ton histoire dans laquelle je me reconnais tellement, je viens de me le commander.
    Dés que je le regarderai, je penserai à toi en me disant que moi aussi je peux le faire, que moi aussi je dois affronter mes peurs 🙂
    Merci d’avoir partager cela avec nous.

    • Oooh mais alors c’est un vrai super symbole alors cette petite montgolfière, merci pour ce chouette commentaire <3

  11. J’ai passé commande sans une hésitation.
    D’un, il est très mignon
    De deux abordable
    et de 3 parce que je te suis depuis des années et ça me donne un souvenir 😉
    Je sais que trop par quoi tu es passé entre la phase de l’idée et la réalisation il y a toute une lutte.. c pas simple mais bravo parce que tu oses beaucoup de plus de choses que tu ne sembles le croire !

  12. Je suis aussi en pleine phase “j’y vais mais j’ai peur” même si ce n’est pas pour un projet artistique. J’ai longtemps repoussé l’achat de mon billet d’avion pour l’Ecosse en trouvant toujours des prétextes. Hier je me suis enfin lancé je l’ai acheté et dans un mois je pars là-bas pour essayer de me construire une nouvelle vie. Je suis terrifiée mais comme tu dis si jamais j’échoue c’est pas un drame ! Je suis heureuse d’avoir lu cet article qui arrive à point nommé et aussi de voir que je ne suis pas la seule dans ce cas là 🙂

    • On a tous des doutes, moi quand ça arrive je me demande “et au pire il se passe quoi ?” et je déroule la pelote, au bout du fil y a souvent rien d’insurmontable et c’est comme ça que je finis par y aller.

  13. Incroyable…! Je viens de poster (hier pour être exacte) un article similaire sur mon blog… Comme quoi on se met des barrières “pour rien” (pour se protéger d’un éventuel échec effectivement!!) et dieu qu’on est bêtas!! Tes mots résonnent en moi car ce “pétage de barrière” je commence à peine psychologiquement à me préparer. Jai le cerveau plein d’idées, et tout est embourbé dans mes craintes et mes peurs : ça suffit!! Merci pour ton article, je souhaite une belle et longue vie à ton projet (ces pins sont top en plus j’adore!!)

    • Je crois qu’en France on montre beaucoup du doigt les échecs, alors que les échecs c’est hyper formateur, les gens qui réusisent ont toujours un paquet d’échec derrière eux.

      Il faut qu’on n’ait moins peur d’être jugé en cas d’échec, c’est pas simple mais ça aide vraiment à y aller ^^

  14. Double bravo !! Ce pin’s est adorable. Et tu as réussi à surmonter tes blocages ! Et là tu es mon modèle 😉 je bloque sur l’ouverture d’une boutique etsy… je double bloque sur la réalisation de mes créations, qui sont pourtant bien claires dans ma tête et sur le papier… et je triple bloque à l’idée que le résultat soit nul…à tel point que j’ai refusé de participer au marché de créateurs auquel j’ai un stand d’habitude… bref ton article tombe à point, merci Eleonore 😉

    • C’est sûr qu’une fois que le truc est sorti on peut plus reculer et c’est là qu’on se frotte à la réalité.
      Tant que c’est dans la tête ou dans les cartons ça va, après ça se corse.

      Fais toi confiance et si ça ne marche pas, réfléchis aux erreurs c’est ce qui permet de faire les choses de mieux en mieux et d’y arriver 😉

  15. Bravo pour cette superbe collaboration, j’adore ce pin’s de montgolfière! <3
    Je suis comme toi, je procrastine beaucoup devant les gros projets!

  16. Hello
    Ta création est très jolie. Tu as bien fait de franchir le pas.
    La montgolfière a une résonance particulière chez moi parce qu’elle figurait sur le faire-part de naissance de ma fille.
    J’aimerais beaucoup le commander mais tu ne livres pas en dehors de la France, c’est ça ?

    • Non c’est trop complexe à gérer après pour les envois et comme je peux y consacrer peu de temps je me suis pas lancée :/
      Mais Mari le fait sur winkpins ^^

  17. Ohh mais il est beaucoup trop chou ce pins 🙂
    L’angoisse de la feuille blanche c’est normal, et c’est génial que tu aies dépassé ça et que tu nous présente un aussi joli projet !
    Bisous <3

  18. Oh la la mais c’est tellement moi tout ça en ce moment, j’ai décidé de me remettre au dessin cette année, de faire des choses créatives et d’ouvrir ma boutique Etsy et là sa reste en plan depuis trois semaines (bon c’est moins pire qu’un an) mais c’est depuis tout ce temps que je ne m’occupe plus de rien, j’ai terminé mon prototype mais c’est tout… Alors que oui c’est même pas une question de peur mais voilà c’est là… Je vais essayé de m’y remettre, ton article me secoue les plumes ! Et btw ce pin je l’aime, vous avez fait du beau travail <3

  19. Ils sont adorables ces ptits pin’s. C’est cruel que tu te sois dévaluée et que tu ais manqué de courage à ce point. Ils sont tout parfaits ! Des pins, je t’avoue je n’en ai jamais eu ou portés depuis mon enfance. Ca commence à faire 20 ans… Et j’avoue que ces ptits oiseaux joufflus et cette montgolfière pleine derêves me donne envie d’inverser la tendance.

    Il y a de grandes chances que je craque, je t’enverrai une photo quand ce sera le cas.
    Oups, j’ai utilisé le futur simple…
    C’est concret maintenant.

    Bisous!!

  20. Bravo! J’espère que c’est le premier d’une longue série héhé 😀

    “J’y vais mais j’ai peur” c’est par rapport aux Bronzés font du ski ou rien à voir?

  21. Bravo ! Il est très joli ce pins !
    Et ce gif avec les pteits oiseaux ! Fan 😀

  22. Ce pin’s est vraiment joli, bravo !

  23. Ces pin’s sont sont très jolis

  24. Hello,

    Merci encore une fois pour ton post, qui nous prouve que tout est possible, que quand l’on veut on peut, et que surtout, on peut toujours dépasser nos peurs ! En tout cas tu m’as redonné l’envie de bosser sur mes projets et d’essayer de ne plus avoir peur !

    Et le pin’s est top, bien évidemment !

  25. Ça aurai vraiment été dommage de ne pas s’y mettre ! Le résultat est vraiment mignon, “so cute” !

  26. Bonjour, ça valait le coup de se lancer car le pin’s est très beau (en plus c’est celui pour lequel j’avais voté !) Je viens de le commander !
    En tout cas je me reconnais complètement dans ton article et dans ce type de blocage, je me dis que s’en rendre compte est déjà un premier pas 🙂

  27. Dommage que les pin’s des oiseaux ai été fait à peu prêt 50 fois déjà…

    • J’ai pas fait de pin’s oiseau, ce serait de la contrefaçon et je ne trempe pas là dedans ^^
      Avec Mari on a fait une montgolfière, j’ai juste utilisé mes pin’s oiseau pour la photo 😉

      • C’est dommage, j’aurais bien aimé les petits oiseaux avec ^^

  28. en plus paraît-il que le pins revient à la mode ! siii
    quant au truc du “je mets mille ans”, ça m’arrive aussi… mais parfois je me donne un coup de pied aux fesses et fais le truc avec une contrepartie plus plaisante en même temps (genre à la fois repasser et écouter un podcast), c’est dur de s’y mettre, il faut se faire gravement violence, c’est dur les dix premières minutes, puis voilà c’est fait, la tâche est terminée.
    xoxo

    • tes pins sont superbes !

  29. Et bien un seul mot me viens à la bouche : BRAVO !
    Déjà parce que ce pin’s est adorable et ensuite parce que tu as réussi à dépasser ta peur du saut dans le vide!!! Je comprends ta peur de la page blanche… Je dessine pas mal (surtout pour mon blog) et j’ai toujours du mal avec la page blanche, du mal à partir de rien. Je fourmille d’idées mais par moment, leur donner vie sur une feuille me semble aussi difficile que de faire un semi-marathon à poil et en chausson!!!
    Je rêve de dessiner des pin’s… et d’ouvrir ma petite boutique etsy (surtout pou vendre mes illustration sous différents formats). Malheureusement, j’ai commencé les démarches auprès de la Maison des Artistes – pour être illustratrice en free lance – mais personne ne veut m’expliquer comment faire pour ma boutique etsy (dois-je éditer une facture à chaque fois? Comment déclarer mes vents?). Enfin BREF un gros sac de nœud pour la procrastineuse que je suis… Mais ton article m’a fait du bien, il faut que je me replonge dans tout ça et que j’y crois ♥

    Merci Eleonore et encore bravo 😉
    Bises et belle journée!
    Mélissa

    • Tu devrais te créer un compte auto entrepreneur pour démarrer c’est assez simple (enfin je trouve ^^)

  30. Merci merci merci pour ce post!
    Il résonne très fort en moi car je me vois justement beaucoup plus capable comme “peaufineuse” que comme créatrice.
    J’ai un énorme bloquage au point de laisser traîner des choses pendant des semaines ou des mois, même si c’est juste faire une liste sur excel…
    Ces derniers mois, je cherche partout un moyen de m’améliorer dans ma procrastination (si ça peut exister) et ton blog permet aussi de mettre des mots sur toutes ces sensations.
    Enfin merci pour cet adorable pins, une bouffée d’air et de couleur 🙂

    • Je commence à avoir quelques techniques contre la procrastination, enfin celle qui est pas productive.
      Mais tu sais laisser un peu traîner c’est pas forcément si négatif, au contraire. Je te conseille cette suuuuper vidéo sur les originaux & créatifs qui mettent du temps à sortir leurs projets.

      Bon là moi dans mon post je parle plutôt d’un excès de temps pris pour ce projet qui était clairement une petite trouille plus qu’une gestation 😀

  31. Ils sont sublimes ! Bravo à vous deux ! Mais où les acheter ? (Impatiente que je suis !)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *