,

Lorenzo Papace : musique, bricolage et parodies

Depuis quelques semaines, beaucoup d’entre vous connaissent Lorenzo sans vraiment le savoir. Il est en effet le co-auteur du petit écho malade qui a fait beaucoup de bruit sur la blogosphère ces derniers temps.

Il est aussi à l’origine du génial groupe Ödland dont l’album Ottocento vient de sortir (j’adooore the well). Lorenzo me l’a envoyé il y a quelques temps déjà, et cela fait un moment que je voulais vous en parler.

J’ai donc profité du lancement de P&P pour poser un tas de questions à Lorenzo tant son travail musical et visuel m’intriguait, petit entretien bordélique à propos de musique de film, de triangle, de bricolage carton et de photo :

Ödland

Tu m’as l’air d’être assez complet comme artiste : musique, photo, vidéo… Tu es à l’origine du groupe ödland, mais tu y fais quoi exactement ? Je me demande quelles sont tes inspirations et comment tu travailles ?

C’est vrai que je ne veux pas m’enfermer dans une seule discipline artistique. J’aime beaucoup la photographie et la vidéo, mais c’est sans aucun doute la musique qui me plait par dessus tout et qui me procure les émotions les plus fortes. Ödland est un groupe que j’ai créé et que je dirige. Je lui consacre le plus clair de mon temps.

Je compose et j’écris les chansons pour le groupe dans lequel je suis pianiste, et parfois chanteur. Je travaille beaucoup à partir du piano. C’est un instrument que j’ai commencé à étudier à 4 ans, et qui me semble inépuisable.

Depuis que j’ai formé Ödland, je me consacre à la musique entièrement acoustique. Tout est enregistré en une seule fois, il n’y a pas de mixage. Cette contrainte de musique vivante est en fait une source de richesse incroyable. En effet, j’aime beaucoup les fragilités qui apparaissent dans ces conditions, des changements légers de tempo qui créent quelque chose d’organique et inimitable qui me touche beaucoup.

Je m’inspire des compositeurs romantiques, et du XIXe siècle en général. C’est une période qui me fascine.
Sur Ottocento, il y a une part d’Alice au pays des merveilles. J’ai laissé le texte m’inspirer et quelles formes musicales il m’évoquait.

Avec un autre regard que celui de Tim Burton, je trouve que ce conte est un vrai jeu sur les manières d’une petite fille espiègle qui désobéit, sur les politesses et les comptines pour enfant qui virent à l’inquiétant. Pour moi, cela ce traduit par une fragilité et une constante retenue dans la musique avec des instruments classiques, des percussions très légères et des jouets.

– En écoutant Ottocento, j’ai noté tout ça en vrac : Envoûtant, comme un songe, une histoire, un film, comme si on découvrait un grenier et des objets magiques. Un film noir, comme une B.O, une histoire. J’ai beaucoup pensé à Jean Pierre Jeunet, à la cité des enfants perdus. Quelqu’un raconte un conte, voix off d’un film, musique du générique, Amélie Poulain, Yann Tiersen, rétro, triangle. Parfois inquiétant comme un film d’horreur, bruits, objets, enfance…Qu’est-ce que cela t’évoque ?


Ottocento n’est pas que Alice au pays des merveilles. Il fait aussi référence à certaines inventions comme le téléphone, le train, la photographie, à l’absurde, à la poésie. Je suis content que cet album te fasse penser à une B.O. de film, car je serais en effet ravi d’en composer certaines. Et puis nous travaillons beaucoup l’image et la vidéo avec le groupe. De prochaines réalisations sont en cours. Un deuxième album aussi est déjà en création.

Cet univers te fait penser à celui de Jean-Pierre Jeunet. Je t’avoue que ses films ne m’inspirent pas énormément. Je me plonge dans plus ancien que Yann Tiersen. Je vais plutôt chercher dans Chopin et Tchaikovsky. Il y a aussi deux oeuvres qui ne me lassent pas : Songe à l’après-midi d’un faune de Debussy et Carmen de Bizet, où le triangle est très présent d’ailleurs !

– D’ailleurs, finalement je n’ai pas pensé tant que cela à Alice au pays des merveilles en écoutant le CD alors que beaucoup de paroles y font référence. Vous avez essayé de raconter quoi du conte ?

Il est normal de ne pas penser qu’à Alice en écoutant Ottocento, il y a beaucoup d’autres choses. Mais la pièce qui nous a demander le plus de travail et de réflexion est certainement Un thé chez les fous, le morceau le plus long de l’album. Je le voulais comme un petit opéra fragile autour du chapitre de ce conte, et sans tomber dans le traditionnel “joyeux non-anniversaire” qui n’existe pas dans l’œuvre originale.

Je voulais quelque chose de fou et qui part dans tous les sens, avec des transitions étranges. J’ai inséré par exemple une partie à 5 temps, quelque chose qui ne se fait quasiment jamais en musique (en chanson) pour donner une impression de pendule détraquée. Une impossibilité de trouver des bases solides.

Je travaille aussi avec Vincent Pianina. Nous avons réalisé un des clips d’Ödland ensemble (The Queen of Hearts) que tu as vu, les teasers pour la sortie de l’album et le Petit Écho Malade.

– Quand j’ai regardé votre vidéo et aussi les photos parodiques que vous faites, ça m’a fait pas mal penser à Gondry pour la bricole. Ce sont quoi vos inspirations ?

C’est vrai que nous adorons Michel Gondry. Entre le faux blog de mode et notre clip, nous recherchons le même esprit de bricolage, de création avec les moyens du bord. Nous aimons surmonter des défis dans la réalisation avec un matériel très réduit, cela nous amuse beaucoup. Nous trouvons que cette façon de travailler allie poésie et humour :

Poésie, car nous travaillons avec de petites choses fragiles et éphémères Humour, car le rendu est un peu maladroit, un peu gauche.

– Et concernant ces photos quel a été l’origine de ce projet ?

Pour le Petit Echo Malade, C’est le blog de Pandora qui nous a donné cette idée : il y avait eu tout une polémique parce que d’autres blogueuses s’en inspireraient un peu trop. Nous avons voulu exagérer ça au maximum, mais en en faisant une vraie blague, en revendiquant le plagiat.

Au début, nous l’avons fait comme tant d’autre choses, c’est très souvent que nous avons des occupations bêtes qui nous font rire et nous prennent beaucoup de temps. C’était notre nouveau jeu. Mais alors que d’habitude nos jeux restent plutôt confidentiels, voire uniquement pour nous, très vite celui-ci a pris une importance incroyable que nous n’imaginions pas, surtout parce que les bloggeuses comme toi avez bien accueilli l’idée, le buzz c’est aussi à vous qu’on le doit.

– Aviez vous imaginé le buzz que cela ferait et donc le bon coup de pub pour ton groupe ? Attention je ne critique pas hein, j’aime beaucoup ce que vous faites, mais je me demandais quel était toute l’intention derrière.

À vrai dire, le succès de cette idée nous a un peu déconcerté au début, car peu avant de créer ce blog, nous avions fini le clip et nous pensions qu’il  susciterait un certain engouement car nous y avons mit énormément de temps et de passion. Mais son accueil n’a pas été à la hauteur de ce que nous espérions (il est même presque passé inaperçu), et quand nous avons vu par contre l’excitation incroyable autour de notre blog qui à la base part d’un simple amusement, cela nous a vraiment fait bizarre. Nous n’avons jamais été autant félicité pour notre travail qu’avec cette blague.
Alors nous avons décidé de profiter aussi de ce blog pour communiquer un peu sur nos créations : nous avons commencé en insérant le clip à la fin de notre dernier article.

Finalement l’esprit du blog et l’esprit du clip sont très proches. Mais avec les blogs de mode, il y a tellement de personnes intéressées par ce média, que nous avons touché plus de monde et plus rapidement.

Je t’avoue qu’au début, nous voulions simplement rire, reprendre les codes des blogs de mode, en jouer nous donne de vrais fou-rires pendant les moments de création. Il faut aussi analyser en profondeur ce qui fait la personnalité de chaque bloggeuse, arriver à vous cerner et à savoir ce qui est unique chez vous pour que vos lecteurs reconnaissent les photos au premier regard. Et en se mettant dans les mêmes positions que vous, on voit des choses auquelles on n’aurait jamais fait attention.

– Et alors ça fait quoi de poser avec des fringues ? Facile de se mettre devant l’objectif de cette manière ?

Ce qui nous étonne le plus, c’est la difficulté de retrouver les attitudes, on a l’impression que tous les muscles sont en tension, on souffre, on a des crampes. C’est parfois beaucoup d’obstination pour avoir un résultat satisfaisant. Par exemple pour copier tes escaliers, nous avons fait le tour de Lyon pour trouver de larges escaliers qui ressemblaient aux tiens, nous avons ouverts plusieurs dizaines de portes d’immeubles à travers toute la ville, pour finalement en choisir un plus petit, près de chez nous.

C’est pour l’instant pour Pandora que nous avons passé le plus de temps à fabriquer des petits objets et au final nous avons l’impression de passer plus de temps que vous à faire ces photos parce qu’on se concentre sur tous les éléments à reproduire. Notre travail sur le Petit Echo Malade est l’exact inverse de la photo spontanée ! (NDLA sur mon blog non plus !)

– En fait, on se fait attaquer avec tellement de méchanceté depuis quelques années que votre parodie est un vrai bonheur, enfin de l’humour et des choses bien faites. Pour le moment on pouvait dire que ceux qui critiquaient avaient la tâche facile et qu’ils ne se rendaient pas compte du travail que ça représente de faire toutes ces photos. Vous on voit que vous y avez passé du temps, les clins d’œils sont drôles et ça change des blagues bêtes et méchantes auxquelles on a été habituées !

On peut très facilement interpréter ces photos de multiples façons. On peut y voir une critique, c’est sûr. Mais ce n’était pas notre intention première. En revanche, quand on vu arriver au milieu des messages gentils les premiers commentaires profitant du support de nos photos pour exprimer leur mépris des blogueuses de mode, on voulu éviter à tout prix le virement dans le n’importe-quoi, que notre hommage-blague ne devienne pas une arme contre vous. Notamment, on a été alarmé de voir que Fashion Faux-pas parle de nous sur son blog en tant que “camarades”, alors qu’on n’approuve pas du tout son approche méchante…

On a donc décidé de mieux asseoir le truc, et de revendiquer dans notre dernier article l’aspect artistique du Petit Echo Malade.

En tous cas, je suis fan, et je me sens très honorée d’avoir été parodiée par des gens aussi talentueux que vous. J’apprécie aussi que vous m’ayiez envoyé votre album en premier lieu et que vous ayez compris que je ne suis pas qu’une fan de chaussures ! Merci !

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




37 comments on “Lorenzo Papace : musique, bricolage et parodies

  1. Moi je trouve l’interview excellente, d’abord parce qu’elle me fait découvrir l’univers musical de Lorenzo que je n’avais pas eu le temps de découvrir lorsque je suis tombée sur le blog P&P. Bravo à eux pour leur inventivité, on n’a pas beaucoup de personnes avec leur imaginaire et leur talent, j’espère qu’ils iront loin.

  2. Un peu comme être photographiée par LaChapelle mais être parodiée par P&P pour les stars du net?!

    Je trouve leur travail très sympa et sympathique, j’irai découvrir leur musique dès ce soir!

    Merci!

  3. Oh j’aime beaucoup leur blog, je ne savais pas qu’il y avait d’autres projets et réalisations derriere … Merci pour la découverte !

  4. Très sympa cette interview ! =)
    Merci ^^

  5. Oui c’est Bizet, quel âne je fais !

    • Erreur d’inattention…ça arrive 😉

  6. Carmen, c’est Georges Bizet, corrige vite ! 😉

  7. Bravo!

  8. Carmen de Ravel???? Ce jeune homme connaît ses classiques!

  9. j’ai croisé plusieurs fois Lorenzo, c’est un vrai con prétentieux.

  10. J’trouve ça rigolo et leger. En esperant que les gens dont ils se “moquent” ( mais avec de grooos guillemets ) ont de l’autodérision 😀

  11. Hahaha je me demande bien de quelle “polémique” vous causez sur les soit-disant plagiats de Louise… =D
    Comme si elle avait tout inventé!! Le pire c’est encore de demander de rendre des comptes à des personnes qui sont implantées sur la toile depuis bien plus longtemps qu’elle, preuves à l’appui… ^__^
    Quoi qu’il en soit j’adore l’univers de ce jeune homme.
    Bisettes,
    PandorE 😉

    • Pandore, je ne tiens pas à prendre parti dans cette histoire de plagiat, j’aime beaucoup Louise donc je ne préfère pas accueillir ce débat chez moi.

      • Il n’y a pas de débat qui tienne puisque j’ai l’antériorité, j’ose simplement espérer que cette interview ne fait pas allusion à mon travail ou mon pseudo, d’où ma boutade 😉

  12. J’avais découvert P&P grâce à ton twitter, je suis fan. Au delà de la parodie, le sens du détail est incroyable, les photos sublimes et la mise en scène vraiment fouillée. Bon il faut dire les modèles sont canons aussi! J’ai hâte de découvrir le CD!

  13. Lol je viens de me rendre compte que dans mon précédent commentaire je t’ai appelé “La Perchée” au lieu de “La Méchante”… c’est ça de lire plusieurs choses à la fois !
    Ceci dit, le commentaire était le bon, j’ai juste ripé sur ton pseudo, j’espère que tu ne m’en tiendras pas rigueur 😉

  14. J’ai pu leur dire sur leur site mais je le répète ici, ça donne envie d’avoir un blog mode juste pour être parodiée !
    J’espère que tout ce travail servira leur album qui le vaut bien. Merci Lorenzo pour cette blague très élaborée !
    Merci Éléonore pour ce gros coup de projecteur !

  15. J’ai découvert le blog P&P via le Professeur Debbie et je l’ai trouvé super drôle! Par contre, je ne connais pas leur musique donc je vais m’empresser de la découvrir.
    Biz!

  16. Pas facile de faire reconnaître une œuvre, même avec du talent. C’est très intéressant, je trouve, de lire comment Lorenzo a vécu la reconnaissance du blog alors que le clip (et donc son projet musical) n’avait pas trouvé autant d’écho que ce qu’il aurait souhaité…

  17. Mouais, quelque chose me dérange profondément dans cet article.

    D’abord tout le monde a déjà beaucoup parlé du petit échos malade, je trouve ta réaction un peu tardive genre “j’adore, je suis flattée” pour faire celle qui accepte la critique pas hyper convaincante.

    Ensuite, cette façon que tu as de d’abord parler de la musique de Lorenzo pour ne parler qu’ensuite de p&p et nous faire comprendre que toâ tu t’intéresse avant tout à l’ââârt et pas aux petites blagues un peu élitiste.

    • Et bim !

      Ton commentaire me fait un peu rire… Car quand Lorenzo dit “le buzz c’est à vous qu’on le doit” c’est parce que Alix, Louise et moi avons fait partie des premières personnes à envoyer le lien de P&P sur nos twitter et facebook respectifs.

      Ce blog aurait fait du buzz sans nous c’est sûr, mais il se trouve qu’on en est un peu à l’origine.

      Et ensuite si j’ai choisi de parler d’abord de la musique de Lorenzo c’est parce que je comprends un peu la frustration que cela peut-être de voir une blague potache cartonner quand on a mis tout son cœur dans un autre projet (au demeurant génial) passer plus inaperçu.

      • Oui, tout à fait d’accord avec Elodie. Lorenzo avant tout c’est un musicien et un artiste, ce serait très reducteur que de l’assimiler seulement à p&p.
        C’est absolument pas de la critique p&p, surtout que Lorenzo est un ami.. Avec Alix, Elodie, Betty on les a publiés sur nos pages facebook ect, ça a un peu aidé au buzz.

      • Et si on connait bien le blog de Pandora, on connait déjà un peu le travail photographique de Lorenzo (voir la séance photo faite au Père-Lachaise postée le 12 février dernier par Pandora).
        Comme quoi ses parodies sont véritablement à prendre avec humour, légèreté et sans once de méchanceté.
        Quelque-chose me dit que ça va être un “must” d’être parodiée par P&P !
        A qui va en revenir l’honneur désormais ? 😉

      • J’admire le talent de Lorenzo, tout comme vous.
        Je pense qu’un bon nombre de lecteurs (comme moi) sont arrivés via un lien du controversé Blog Fashion Faux Pas… Qui vous a sans doute connu le petit écho malade grace à vous.
        Les “chercheurs de buzz empestant la vilainie” sont donc aussi bien utiles…
        (sans aucune polémique)

  18. Je trouve ton interview très intelligente et plein de bon sens. Ces messieurs ont l’air d’être des mecs bien (je ne connaissais que leur blog “mode”, évidement) et je vais aller de ce pas écouter leur travail.
    Bien jouée, la Perchée, l’autodérision est un atout et une sacré qualité !

  19. ils sont si drôles et si méticuleux dans leur travail !!
    imagination débridée, goût de l’absurde, poésie burlesque, tendresse …
    je vais de ce pas découvrir leur musique…mon petit doigt me dit que
    ça va me plaire !!

  20. oups “comme” je voulais écrire…

  21. j’aime qu’ils détruisent la citation: “la critique est aisée mais l’art est difficile”! come tu le dis!
    je suis fascinée par leur univers!

  22. Je connais et je trouve ça excellent! Beaucoup d’imagination et de creativité! Je suis ravie de voir un billet sur, eux, merci!

  23. je connaissais pas ! je viens de la planète Mars !??

    Little Sushi

  24. ah de Lyon comme moi!
    J´ai regardé le clip , écouté les autres morceaux sur myspace. J´aime beaucoup!
    Je retrouve aussi une ressemblance avec le monde de Jean-Pierre Jeunet. Je pense par contre plutôt à ” un long dimanche de fiancailles” qu´à ” la cité des enfants perdus”.

  25. super de les avoir interviewer! j’aime tellement leur univers de bric et de broc à la Gondry! quelle imagination pour refaire tout ces petits objets! c’est une bonne chose que de leur rendre hommage!

  26. Merci Eléonore !
    Comme beaucoup je connaissais le blog plein d’humour et de tendresse, qui fait du bien après avoir vu comment vous vous en prenez plein la tête sur des chercheurs de buzz empestant la vilainie (mon tour est arrivé, c’est pas si simple à gérer…).
    Ton travail d’enquête et ce superbe article me donnent l’occasion de découvrir toute une partie artistique à tiroirs derrière ce trublion blogosphérique et j’adore ce que je vois… et entends.
    Allez j’y retourne.
    Merci beaucoup !
    Bisous
    Anne

  27. J’ai vraiment beaucoup aimé le blog, et je vais de ce pas écouter ce qu’il fait. Lyonnais apparement ça me touche encore plus moi pauvre exilé en région parisienne T___T. J’apprécie aussi tes questions 🙂

  28. je trouve le blog P&P tellement drôle, je ne savais pas que ce charmant jeune homme était aussi complet!

    leen

  29. Son blog est top, il m’a fait me tordre de rire, je vais de ce pas aller écouter ces morceaux, je ne savais pas qu’il composait !

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.