Par ici ou par là ?

C’est toujours moi, la mère de la mariée. Vous n’êtes pas prêts de vous débarrasser de moi, ma fille est à l’autre bout du monde avec l’homme de sa vie alors vous pensez bien qu’elle a d’autres poissons chats à fouetter…

Suite de l’histoire (quel suspense insoutenable…)

Dans le petit bois de mamie c’est décidé.

Rapidement mes parents et moi-même voyons toutes les contraintes et difficultés de cette idée. Pour avoir organisé de nombreuses fêtes parfois dans des conditions difficiles, nous savons d’expérience qu’il faut se préparer à toutes éventualités… (surtout celle à laquelle on est confrontés au dernier moment)

Difficile de faire comprendre aux futurs qui planent dans leur projet que nous ne sommes pas CONTRES cette idée, mais qu’il faut bien tout envisager pour pallier tout problème de dernière minute… Il y en a toujours, c’est la loi de l’emmerdement maximum.

Des mesures sont prises pour la taille des tentes et du reste, des plans sont faits pour voir où mettre quoi… Il y a les toilettes à prévoir, le traiteur à faire monter, les tentes à installer. Dans le petit bois de mamie c’est VRAIMENT PLUS QU’IMPOSSIBLE.

J’imagine ma fille pleurant parce qu’au dernier moment on lui annonce que ce n’est pas possible. Mon coeur de mère se fend (oui docteur).

Car les larmes du bouchon chéri déclenchent 2 réactions depuis qu’il a été mis au monde :

  • Quel chagrin ! ma petite chérie ! coutiou, coutiou c’est maman !
  • Et si je lui aplatis le crâne sur le mur est-ce qu’elle va se taire ?
  • Là je suis plutôt dans le trip horrible du “coutiou coutiou, c’est maman” (signé : la dinde, parce que le trésor adoré a dépassé le quart de siècle)

Donc, nous, les vieux, les défaitistes cogitons.

Le petit bois est plus que difficile d’accès. Il est sombre et peu accueillant. Cela va être la galère et le traiteur signalera le samedi matin qu’il ne peut pas monter son matériel, au revoir messieurs et mesdames…

Ma fille cogite toujours, prend toujours nos avertissements pour des “contres”, tout en se renseignant à droite et à gauche.

Et puis un beau jour, discutant avec des amis de mes parents, je me rappelle qu’ils ont un terrain, non loin du petit bois de mamie, donnant sur le chemin communal, pas trop loin de la route. Ils confirment.

Ils sont tout à fait OK pour prêter leur terrain boisé pour le mariage , la remise en état de ce dernier ne pouvant que le valoriser. Reste à retrouver les bornes et l’emplacement du dit terrain, cerné par des buissons d’épines noires…

J’en parle à ma fille au téléphone, mais impossible pour les futurs, de voir où se trouve le terrain en question : toutes les parcelles sont non entretenues…

Qu’à cela ne tienne, les propriétaires rentrent de vacances dans 4 jours. Le dimanche suivant, ils ont RV avec les futurs,  sur le “chemin des vieilles vignes”, pour leur montrer le terrain… Nous sommes en septembre 2009, c’est le dernier carat pour décider du bois ou du bois…

Le dimanche suivant, ma fille m’appelle, enthousiasmée. Les amis de mes parents ont retrouvé rapidement l’emplacement de leur terrain. Et c’est “l’idéal maman !”. Les idéaux de ma fille font rarement tilt avec les miens, je crains le pire…

Les buissons d’épines noires posaient un problème pour pénétrer dans le terrain. Sur le coup ma fille s’est dit que si tout ressemblait à cela ce n’était même pas la peine d’y songer. Mais le futur et le propriétaire réussissent à ouvrir un passage dans les épines en dérangeant un sanglier mécontent… (ça promet tiens…)

Et la c’est un autre petit bois. Bien exposé contrairement au petit bois de mamie, bien éclairé, avec ce qu’il faut d’arbres pour accrocher les lampions chers au coeur de ma fille qui voit tout de suite comment exploiter le terrain légèrement en pente, avec de petites clairières qu’il faudra dégager des ronces (ces trucs là n’ont besoin d’aucun engrais…).

C’est un autre petit bois, plus clair, plus smart, dans lequel ils peuvent faire ce qu’ils veulent même couper un arbre ou deux (alors que chez mamie c’était niet, même un arbre moche ça ne se coupe pas, il n’y a qu’à voir son jardin avec des résidus de pommiers qui ont plus d’un siècle).

C’est abordable à pied, et il y a plein de place pour se garer en bas du chemin.

Et c’est officiellement que le petit bois de mamie est abandonné. Sauf que dans ce terrain là, il y a du boulot aussi pour que tout puisse être installé…

Et ma fille diaboliquement, de penser en fonction de nouveaux plans.

Le nouveau petit bois me déconcerte quelque peu quand je rentre de vacances. Une brèche a été faite dans les épines noires, effectivement ce bois est plus agréable que l’autre, mais… Quel boulot.

Il faut éliminer les ronciers qui ont prospéré pendant plus de 20 ans , aplanir le terrain aux endroits stratégiques. En ce qui concerne les ronciers, c’est digne de “la belle au bois dormant”,  mais bon ça va, on reste dans Disney…

Le débroussaillage, je n’en parle même pas, c’est ce qu’il va falloir faire en premier pour accéder au fond du terrain…

Lady Eléonore fait ses plans, ses calculs, mais on commence mollo… Début octobre le 26 juin semble loin. Pourtant il va falloir franchir l’hiver et des périodes où il sera impossible d’aller dans le bois.

Mais bon, il faut ce qu’il faut… Si tout était facile, ça se saurait…

Marianne Taylor Photography

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




25 comments on “Par ici ou par là ?

  1. J’ai toujours autant de plaisir à lire vos folles aventures 🙂 !

  2. Madame la maman de la mariée, vous avez un style savoureux et inimitable… quel talent dans cette famille…
    et que d’amour pour avoir suivi la fillotte sur la voie de ses rêves de mariage, j’imagine qu’il y a eu bcp de jardinage à gérer, entre autre…
    J’ai hâte de lire la suite!

  3. Vous avez l’art de mettre vos lecteurs en haleine dans la famille!!! … C’est mieux que Dolmen votre histoire de petit bois la la lere … Impatiente d’être à demain pour la suite ….
    Quel joli conte de fée … Si joliment évoqué … et magnifiquement illustré .. Tout le bel univers romantique et ludique d’Eleonore Bridge .. Bravo et merci
    J’en profite pour souhaiter plein de bonheur aux jeunes mariés.. et surtout beaucoup d’enfants… ;=)

  4. C’est vrai qu’il en a fallu de la volonté .. mais le résultat a été magnifique !!
    Il y a de quoi décerner une médaille à tous les vaillants jardinier de ce petits bois !

  5. Quel régal visuel et intellectuel tous ces petits billets postées par maman bridge!
    J’attends avec impatience (comme beaucoup apparemment!) la suite de cette épopée !
    Allez, je “pouêt”!

  6. On veut TOUT savoir ;o)) vite, vite !

  7. Hâte de connaître la suite !!!

  8. Encore! Encore! Je n’en perds pas une miettes…

  9. Je suis avec assiduité la mini saga de l’été j’suis impatiente pour la suite! Bravo Maman Eleonore c’est passionnant ^^

  10. Vraiment super sympa cette série de post !!! Continuez madame la mère de la mariée… on veut savoir la suite.
    Vous écrivez vraiment très bien…

  11. trop trop top la saga de l’été ! La suite ! La suite !

  12. très bien racontés ces préparatifs. j’ai la sensation d’entamer un autre roman, bien réaliste celui-là pour le coup !
    merci et à bientôt pour la suite.

  13. J’adore vos billets…Vraiment sympa cette vision de l’autre côté du miroir!

  14. Ouii ouii ouiii, quel est le blog de la maman de la mariee ??
    Je suis suspendue a vos posts, vivement la suite !

  15. On a trouvé la saga de l’été! Merci gentille sorcière…

  16. Merci !
    J’avais dû rater des épisodes de la première version car il me semblait bien que c’était dans le bois de mamie que tout se passait…
    J’ai hâte d’avoir les discussions mère-fille sur le menu, la déco, les habits, les faire-part, les invités etc etc.
    ça me rappelle l’organisation de mon mariage, il y a longtemps de cela, et j’ai une pensée très émue pour ma maman et pour vous, pour les “mères de la mariée” qui se décarcassent 🙂

    Bisous
    Anne

    • Il n’y aura pas de discussions mère/filles : ils ont tout organisé de A à Z.
      C’était leur jour, et je ne me sentais pas le droit de m’en mêler, ne donnant au final que peu d’avis 🙂

  17. Génial ce récit ! On est toutes tenues en haleine !!! C’est quoi le blog de la maman ???

  18. Merci encore pour ce petit récit, c’est vraiment agréable à lire, j’adore votre manière d’écrire !
    Et puis les photos de la photographe sont superbes, un très bon choix, c’est tellement dur de trouver un bon photographe de mariage (ou pas)…

  19. encore une fois….la suite la suite!
    (la petite arche de ballons blancs et roses étaient vraiment trop jolie 🙂 )

    céline

  20. la suite , la suite le suspense reste entier, même si on a déjà vu les photos !

  21. moi aussi je suis complètement accro à cette saga, j’attend la suite avec impatience !!!

  22. Je suivais déjà votre récit de l’organisation du mariage de Pulchérie sur votre blog, madame 🙂
    Avec la photo du-dit petit bois, par Marianne Taylor comme point final : c’est encore plus fantastique !!!
    On s’y croirait et en plus on se surprend à être trop content pour eux/vous !!!

  23. complètement accro à cette saga de l’été !
    LA SUITE !!! VITE !
    (bon week-end, et merci pour ce ton si agréable à lire, un vendredi matin d’août au bureau…!)

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *