Méméland

commer_antQuand j’étais petite, j’aimais bien aller dans les petits commerces avec ma grands mère : chez le ptit traiteur du village, chez le boucher…j’aimais cet univers “bien de chez nous”, les vrais bon morceaux de viande, les saucisses maison (j’suis une grande gourmande, oui !). Depuis que je vis à Paris, je fais comme tout le monde mes courses au franprix, voire de temps en temps au monoprix pour me faire plaisir, et je m’interdisais les petits commerces réputés plus chers. Jusqu’à ce que je déménage dans un quartier très “village” avec le boucher et le fromager qui discutent sur le trottoir en frottant leurs mains sur leurs tabliers, vous disent bonjour avec un franc sourire, très carte postale quoi. J’ai passé une fois la porte du boucher en me disant que je prendrais juste une petite tranche de jambon, et là je me suis rendu compte que ls prix n’étaient pas ceux que j’imaginais, que le jambon à la coupe ne coûtait pas plus cher que ces jambons empaquetés qui ont tous le même goût que le liquide dans lequel ils baignent qu’on nous propose en supermarché, et qu’une tranche de viande dépassait à peine le prix d’une charal. Alors, quand j’ai envie de me faire plaisir je vais faire un tour chez ces petits commerçants, et je me revois avec ma ptite mamie, sauf qu’aujourd’hui, c’est moi qui sort mon porte monnaie. Mon fromager a en plus une vieille machine pour encaisser, qui fait tout plein de bruit quand il tape dessus et sort la note, j’adoooore. Je suis décidément une p’tite mémé dans l’âme.

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *