Le petit courant d’air

“Je te rappelle dans 2 semaines” “désolée j’ai vraiment pas le temps” “On se cale un rendez vous le 23 avril ?” Voilà le discours insupportable que je sers à mes amis et proches ces derniers temps et je commence à avoir envie de me mettre des petites claques.

J’ai toujours eu en horreur ces mecs en vacance vissés à leur blackberry, les filles toujours “overbookées” esclaves de leur agenda qui n’ont jamais le temps de lire vos mails et qui laissent vos messages répondeur sans réponse. Et bien j’en suis devenu une – bim !

J’ai tout plein de chouettes excuses : je fais des photos, je lance des sites, je reçois 172 mails par jour, je finis de monter ma deuxième SARL. Mais quand même, je n’ai pas vu ma famille depuis Noël et j’ai l’impression d’être une vraie connasse quand je ne suis pas fichue de consacrer une soirée à un vieux pote.

Je ne pense pas qu’au fond ce soit une question de temps. Je crois que je mène trop de projets de front en même temps et qu’ils occupent mon esprit en permanence. Je me sens donc coupable dès que je passe 2h en terrasse, un peu comme quand j’avais des exams à préparer quand j’étais plus jeune.

Là j’ai un livre à terminer et j’y pense tout le temps. Dieu merci je ne l’écris pas toute seule sinon je m’en serais sentie incapable (je sais c’est con, je suis comme ça). Et je n’arrête pas de me dire qu’une fois le manuscrit rendu je serai tranquille.

Alors qu’en fait je remonterai probablement en selle pour de nouvelles aventures au bout de quelques jours de tranquillité.

Cet article n’a pas vraiment de but, j’avais juste envie de partager tout ça avec vous. Et s’il y a des wonder woman dans l’assistance qui arrivent à tout faire en même temps avec l’esprit libre je veux la recette de leur ptit dej maintenant !

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




66 comments on “Le petit courant d’air

  1. Moi aussi je ressens ça parfois. Mais c’est plus que je donne trop de mon temps libre à mes proches, et que j’en oublie parfois mes projets personnels.
    La solution ? dormir moins peut etre ?
    Oui essayer d’etre la plus méthodique possible (cest un peu fatigant parfois, je l’admet).
    J’ai fait une To Do list, j’ai vu que j’arrivais à faire une tâche par semaine, et j’ai décidé que c’était très bien comme ça.
    Il ne faut pas vouloir aller plus vite que la musique :).

    Bon courage.

  2. Je sais !!!
    Il te faut une assistante :)))
    Voici mon CV : http://www.maximewillems.blogspot.com

    😉

  3. Ah la la, oui j’aimerai aussi des journées de 32h pour pouvoir tout faire, et voir plus de personnes, ne pas caler 15 jours à l’avance parce que je suis overbookée. Et ça fait 5 ans que ça dure, et que mes amis me le reprochen également. Overbokée c’est le mot 🙁
    Huhu, tu m’en avais parlé aux GBA car tu ne pouvais pas caler un rdv/interview pour mon mémoire 😉
    Bon courage !

  4. Mon mec est comme ça aussi en ce moment et c’est gavant, alors je compatis pour toi, mais aussi pour ton entourage ; )

  5. Lacher prise
    J’ai décidé de tout changer …. maintenant, je vois justement défiler des familles survoltés qui viennent se changer les idées, prendre un bon bol d’air …… profitez d’un bon moment en famille

  6. Hum hum. Petit post MEA CULPA ?

  7. Bonjour Eleonore,
    La question de la centralité du travail, même quand on aime ce que l’on fait, est bien l’un des problèmes philosophiques qui agitent les esprits depuis 2000 ans.
    Le travail est-il un labeur servile ou peut-il être un loisir et un jeu ? Faut-il privilégier une vie d’action ou plus contemplative ?
    Et surtout : quand est-ce que l’activité devient de l’activisme (tentative ou stratégie pour échapper au déni de quelque chose qui nous angoisse) ?
    Une suggestion de lecture alors : Carlo Ossola, En pure perte, le renoncement et le gratuit.
    Signé un professeur de philosophie en lycée et en maison d’arrêt…un peu surbooké….

  8. Aaah c’est donc pour ça que tu ne réponds pas aux mails qui essayent de te tenter avec des téléphones vintage 😉
    Bon courage pour tous ces projets, hâte de les voir prendre forme !

  9. Coucou !
    1er commentaire sur le blog je crois bien !!
    Je te comprend vraiment parce que j’ai toujours eu peur d’être ce genre de filles…
    Je pense que tu devrais essayer de te fixer des règles genre “30 mn par jour je prend du temps pour MOI” ou dès que j’ai fini un projet je fais une pause d’une semaine”… Ca t’aiderait surement…
    En tout cas bon courage 🙂
    Bisous

  10. Je me suis tellement reconnue dans ton post.
    Alors de mon cas personnel, j’ai deux réponses à t’apporter :

    – la première, faire beaucoup beaucoup beaucoup de choses, à mon sens, cache parfois un vide à combler. Que tu fasses ce que tu aimes, c’est top. Mais il y a une limite entre l’amour et la passion. La passion ça peut détruire… Ce n’est que mon avis, peut être une généralité, mais c’est ce que je ressens.
    – ça amène à ma deuxième réponse. Si tu sais que tu es obligée de vivre comme ça. Que, finalement, c’est comme cela qu’est ton équilibre et que ça ne te cause pas de souci (c’est à dire, en étant vraiment honnête avec soi-même,se dire “je n’ai aucun remords, c’est cette vie que je veux”), dans ce cas, il faut apprendre à déculpabiliser. Et savoir se ménager, même si c’est rare, quelques moments de liberté, sans objectifs, sans “il faut”, sans “je dois”, sans rien. C’est dur, je sais ;-)) Moi, j’ai décidé de prendre un jour pas semaine pour moi. Pour me relaxer, pour errer, … Parce que mon cerveau craquait. Trop de pression, trop de stress, trop de “pas ce soir”, “plus tard”, “j’ai pas le temps”, trop de fatigue… Et, franchement, ça me fait un bien énorme. Boire un café avec ma soeur, caresser le chat, lire un article de Télérama, faire des cupcakes au nutella… ça fait du bien aussi!

    Et puis, surtout, il faut savoir déceler ses limites. Et faire attention à ceux qui t’entourent un minimum. Car quand ils ne sont plus là, c’est le moment où l’on réalise que l’on est passé à côté d’eux.

    Allez, sur ces phrases un peu “moralisatrices”, prends soin de toi, sois toi-même et surtout, sois heureuse!

  11. un jour et deux soirées dans la semaines a faire autre chose que bosser, pour se divertir. par exemple. e ne jamais deroger. mais j’ai dans l’idée que tu es plutôt une fille organisée et pragmatique. Tu as bien de la chance et bien du mérite d’avoir des envies et la capacité de les concrétiser. que ca continue! pour notre bon plaisir 😉

  12. Ton message me fait du bien! Pas parce que je suis dans cette situation mais parce que je suis de l’autre côté, j’ai un mec qui mène de front plusieurs boulots et donc pas aussi dispo que je le souhaiterais. Mais tu sais quoi? Je comprends et je ne lui en veux pas. Je suis donc sûre que ceux qui t’aiment, comprennent aussi. Mais il est important de leur consacrer quand même un petit peu de temps, ne serait-ce qu’un petit coup de fil. Bon courage pour tous tes projets!!

  13. Ton post n’a peut-être pas de but comme tu dis, mais pour moi, il a beaucoup de sens 😉

  14. Je pense que tu auras toujours des tas de projets en tête, avec très peu de temps pour respirer entre, sans doute parce que dans le fond, tu es une passionnée qui adore ce qu’elle fait ( et qui a bcp de travail, détail non négligeable aujourdhui ! )!!
    les journées ne sont jamais assez longues et voir son entourage devrait être posssible au même titre, mais voilà que non, pas évident de caser tout le monde. Mais quand il y a un peu d’alcalmie tu trouveras le temps, j’en suis sûre.
    Je suis aussi speed en ce moment, les journées ne se ressemblent pas, et c’est tellement plus palpitant ..

  15. Ha mais je me retrouve trop dans ce billet!! 1an que je n’ai pas vu ma famille à cause du boulot, et je me sens une vraie connasse aussi quand je sors des “ouai, on remet ça au moins prochain?”! Mais comme tu dis, ce n’est pas qu’une question de temps… mais la tête qu’on arrive pas à vider, quoi!! 😀


  16. Non…
    Rien…

  17. rhaaa bah moi je suis dans le cas totalement inverse, je me suis rompu le ligament croisé du genou et du coup je suis en arrêt depuis un mois… pour au moins deux mois encore, car je vais me faire opérer. Oisiveté totale ! Profite-bien de cette riche effervescence !

  18. Et attends d’avoir des enfants!

  19. Courage, j’en fais moins que toi et je m’en sors de la même manière 😉

  20. Etre toujours à fond, se dire que demain on prendra le temps, ne pas oublier les anniversaires, avoir envie de voir ses amis, prévoir des vacances, commencer à en parler, se dire qu’on va passer voir son amie non vue depuis plusieurs années, la prévenir, lui dire qu’on vient en mai, l’entendre dire qu’elle est contente, qu’on va se retrouver (enfin, depuis le temps), et puis…et puis…voir son corps dire stop, être hospitalisée et ne plus être maîtresse de son corps…Se dire que m… j’aurais dû prendre le temps…se dire que ça ira mieux, que là oui je prendrai le temps (c’est clair, que je le prendrai le temps!!!!).

  21. La vie, si c’est pas de la passion qui brûle, quel ennui! ne confonds pas boulot (ceux qui n’aiment pas ce qu’ils font) et passion (ce que tu fais avec amour, et en plus, tu gagnes ton pain!!)… Ce qui est sage: organise de temps en temps des déj ou p’tits dej le dimanche, ejamn pyjama: chacun apporte quelquechose et tu passes du temps, cool, avec les gens que tu aimes…

  22. Ah, qu’est-ce que je te comprends! J’ai l’impression parfois que ce tourbillon de choses à faire ne s’arrêtera jamais, qu’à la limite il ne peut qu’empirer, et alors c’est à nous de dire “stop” de temps en temps…
    Je t’appuie à 100% dans ta réflexion/décision; prends du temps pour toi et profite bien! 😀

  23. Salut Eleonore, bravo pour ton site; j’adore tes photos (j’ai encore en mémoire celles avec les petites tortues qui lentement mais surement se dirigent vers l’océan). Je ne crois pas qu’il y ait de recettes miracles mais à mon, humble, avis il faut juste que tu déculpabilises. Tu as beaucoup de talent, d’idées et l’opportunité de vivre de ta passion. So, enjoy!!! Et apprécie aussi quand tu passes deux heures en terrasse à discuter avec tes potes; ces moments de pause, de détente sont aussi nécessaires pour recharger ton énergie. Peut-être devrais-tu bloquer une ou deux heures par semaine ou par quinzaine pour tes amies et/ou ta famille?
    Et si tu as 5 min. va lire l’article de Natalie Evans-Harding dans le Elle UK de mars:” F*** the work/life balance”.
    Allez bon courage et carpe diem!
    Cheers,
    Josepha

  24. Je suis comme ça aussi entre 3 groupes pour lesquels je chante et j’écris + une activité en com en freelance que je suis en train de monter + des articles +++ Mais j’adore car ce ne sont que des activités passionnantes et chaque jour je me dis “ok, aujourd’hui j’ai envie de faire quoi ? De la créa, de la com, de la diffusion ?
    Bon courage et profite !

  25. Je ne suis surement pas la plus surbookée d’entre vous mais j’ai toujours un tas de projet en tête.
    Alors quand on tiens un blog, qu’on passe son temps sur les réseaux sociaux, qu’on a aussi de temps en temps des cours, que l’on fait du babysitting au moins une fois par semaine, qu’on a deux sites en cours. Bah, ça prends parfois là tête. Tellement que je suis en mode PAUSE. Oui, parce que la fatigue s’accumule et mon crâne explose. Il faut savoir prendre le temps de respirer !

  26. La créativité est pour moi le souffle de la vie ! Je suis certaine qu’ensuite c’est vraiment une histoire de choix des priorités. Voir ta famille et tes amis, faire une pause par obligation de qqes heures, te semble impossible, alors que finalement c’est surement ce qui nourrira le mieux tes nouvelles idées.
    Belle journée !

  27. T’as juste besoin d’air et de repos miss !!! Prends du temps rien que pour toi !!!! Et repose toi sur l’épaule de ton ami 🙂
    Je t’embrasse 🙂

  28. Bon courage pour ton livre, déjà que moi je n’ai même pas le temps de faire ce que je veux, je n’imagine même pas comment toi tu dois te sentir oppressée tellement tu es overbookée… Mais bon essaye de prendre ton temps pour faire ce qu’il te plait quand même, car moi je n’appelle pas sa une vie sinon…

  29. Ah, je connais bien cette sensation, mais je crois qu’on se met la pression toute seule !!

  30. Et encore, t’as pas d’enfant… Remarque, quand on en a un, on relativise pas mal de choses et on apprend à se consacrer à l’essentiel et à ne pas perdre de temps, alors ça pourrait être ta solution ! 😉

  31. 10 minutes par jour : tu consacres 10 minutes par jour à quelqu’un, un coup de fil, un petit mot …
    ne pas oublier que tu n’es pas la seule à être occupée tout le temps, qu’autour de toi, ils sont probablement pareil, mais que ne pas se voir souvent ce n’est pas la fin de tout !!
    et surtout déculpabilise..

  32. J’ai tendance à être comme ça aussi. A tout le temps repousser pour voir mes amis, les gens que j’aiment. J’ai touché le fond le jour où avec une copine, on a dû sortir nos agenda pour savoir quand on pourrait s’appeler! C’est ridicule. Il y a des choses plus importantes que d’autres dans la vie. Et j’ai décidé de faire un effort. Il peut arriver tellement de choses dans la vie, que je crois que je me reprocherai toute ma vie s’il arrive qqch à l’un de mes proches et que j’aie passé mon temps à repousser nos rendez-vous… Donc depuis, je les privilégie eux plutôt que le reste.

  33. Tu fais ce que tu aimes et c’est une chance énorme…

  34. J’ai l’impression d’être comme toi en ce moment… essayer de mener trop de projets en même temps.
    Donc, il semblerait que le livre “la semaine de 4 heures” n’est pas porté ses fruits on dirait 😉
    Tes copains doivent être dégoûtés de ne pas te voir plus mais nous, lecteurs, sommes ravis de tous les beaux projets
    que tu nous fais partager au quotidien alors ça vaut le coup ! Les vrais amis sauront attendre.

  35. t’inquiète pas, je crois que personne ne peut t’en vouloir. moi aussi je suis comme ça à faire tout le temps 30000 trucs en même temps, ça se calmera forcément, et puis si tu aimes ce que tu fais, c’est le principal !

  36. Ohhhh, tiens, je lis ton article, et je me suis dis à la fin : “On est deux”. Je n’arrête pas non plus !

  37. Je comprends tout à fait, je suis dans la même situation que toi ! D’ailleurs je me demandais aussi comment elles font les wonder woman dans la vie de tous les jours !
    Bises

  38. Tellement vrai…
    Je lâche aujourd’hui un CDI pour me lancer à 100% dans la photo et me dire que j’aurai plus de temps pour gérer tout de front et prendre un peu de temps pour moi…. Mais impossible je suis déjà bookée pour tout l’été ! Enfin surtout ne jamais s’en plaindre… les projets c’est la VIE !!!
    Allez courage 😉
    C/

  39. Attention, #PB n’est pas loin !

  40. A mon avis tes proches ne t’en veulent pas à partir du moment où ils sentent que tu t’éclates et que tu es heureuse. Après il y a des petites attentions qui ne prennent pas beaucoup de temps, perso j’aime bien envoyer de jolies petites cartes postales ( oui même si je reste dans la même ville !) aux gens à qui je pense sans avoir le temps de passer des heures avec eux. Un petit mot manuscrit au dos d’une image clin d’oeil qui rappelle un souvenir commun ça fait du bien, et c’est plus sympas qu’un sms.

  41. Bonjour Eléonore,
    Je compatis car je suis dans la même situation. Je vis en permanence avec un sablier devant les yeux et je me répète sans cesse que les journées devrai contenir 48h, que ça fait chiez de devoir dormir, et quel la vie être deux fois plus longue, ce qui est débile puisque si les journées étaient plus longues je m’en mettrais deux fois plus sur le dos. et je me plaindrais tout autant…Ce qui me fait peur c’est que si un jour je dois avoir des enfants, je ne vois pas quand je pourrais les caser dans mon planning. Du coup, j’admire un peu toutes les mamans qui travaillent..;

  42. Je fais sans doute moins de choses que toi et pourtant je me sens aussi débordée !
    Bon courage 🙂

  43. Comme ce message me fait du bien (paradoxalement) ! Je me retrouve dans tes propos et culpabilise à mort ces temps-ci de ne pas avoir assez de temps pour mes amies. J’ai 23ans, me suis mariée il y a six mois (mine de rien ça impose une vie de famille et donc du temps à y consacrer, et les heures de préparation avant cela à scruter les pages d’ Un Beau Jour ça compte aussi!) vient d’acheter mon premier appartement avec les galères et les travaux à gérer tous les week ends, suis rentrée dans le monde du travail avec un métier que j’adore mais qui m’occupe six jours sur sept, et des projets artistiques et musicaux à gérer. Mais amies me le reprochent sans cesse et ne loupent pas une occasion pour me faire culpabiliser, moi même je suis très frustrée de ne pas profiter d’elle autant que je le voudrait (qu’elle honte quand il faut planifier un diner 2mois et demi à l’avance et que même comme ça on y arrive pas…).
    J’attend avec impatience un post solution miracle! Et en même temps quel joie d’avoir sans cesse des projets, la vie serait bien insipide sans cela. COURAGE!

  44. Ma recette:dormir moins, moins, et prendre des vitamines plus plus. (et plein de trucs homéopathiques). En janvier, j’organise l’année: je prépare par exemple toutes les cartes postales d’anniversaire, et je les mets dans les boites “janvier,”, février”… Avec ça, quelques règles d’or du genre: pas travailler le mercredi quoi qu’il arrive pour s’occuper de l’enfant; soirées anniversaire obligatoires, les autres en option; pas se lever avant 6heures; tirer sur la corde toute l’année mais pas bosser du tout en août… Autre truc: j’ai entré mes amis dans mon fichier client, tous les mois je fait ressortir en fluo ceux que je n’ai pas contactés depuis plus de 2mois. ça fait psycho, mais c’est super pratique!

  45. Les vrais amis sont capables de comprendre qu’on puisse avoir des périodes de rush. Quant à ta famille, tu peux la “rassurer” en fixant une date d’ici quelques temps où tu inviteras un peu tout le monde en t’excusant de ne pas pouvoir les voir plus souvent mais que promis juré tu leur accorderas plus de temps dans un futur proche.
    En attendant, bon courage et félicitations pour tous tes projets.

  46. Han !!!
    Tu écris un livre ?!
    Han !!

    Tu sais que, en fit, secrètement, tu es mon modèle de réussite, sisi.
    Alors bon certes, tu n’as plus de temps, certes tu te fouterais bien des claques, mais je suis sure que comme tes lecteurs, tes proches comprennent et sont très fiers de toi !

  47. Eh bien tu en as des jolis projets ! Je trouve ça plutôt bien, au moins tu vies à fond tes projets et je pense que tu n’auras pas de regrets plus tard. Tu ne diras pas “j’aurai bien voulu faire ça dans ma vie”. Je te souhaite beaucoup de courage.

  48. coucou, ma belle, voilà quelques fois que je me balade sur ton blog(que j’adore)
    sans rien commenter, tu vois moi non plus je ne prends pas le temps…
    Mais là je voulais te dire que je partage complètement toutes tes culpabilités, envers tes amis, ta famille…
    Et les filles qui disent qu’elles peuvent tout faire…elles mentent!
    Je pense qu’elles “croient” tout faire mais elles ne font que se mentir, les superwomen n’existent que dans les comics!
    Continue donc à être juste toi et crois moi ça nous suffit AM-PLE-MENT!
    Moi je tente de mener 3 vies (maman, secrétaire(bof bof, faut bien manger) et “peinteuse” de tee-shirts uniques) et je me rends bien compte que parfois tout n’est pas nikel chrome, mais bon…je suis dans la vraie vie! Allez bisesssss! ^^

  49. moi je suis une hyper active, je ne peux pas rester à ne rien faire, même le dimanche sinon j’angoisse. C’est le rêve pour moi d’avoir 172 mails par jour, un bouquin à terminer, etc. Enfin je préfererais ca (comme toi)à l’ennui. mais bon la famille et les amis faut pas les négliger tout est une question d’organisation je crois, savoir dire stop aux activités et consacrer du temps à ses proches et éteindre l’Iphone (ce que me reproche mon mec d’ailleurs)

  50. Oui je crois que c’est bien d’avoir pleins de projets et de les réaliser, mais c’est bien aussi de prendre du temps pour soi et donc aussi pour sa famille et ses amis ! N’oubliions pas le fait que nous sommes (excuse moi le terme) impermanents, qu’il peut nous arriver n’importe quoi à tout moment ;je ne dis pas cela pour être pessimiste ni moralisatrice, mais c’est simplement la réalité des choses.
    Et puis la vie passe infiniment vite et profiter des siens est une des choses qui nous apporte du bonheur.
    Donc un juste équilibre entre les 2 serait l’idéal maist je me dis bien que ce ne doit pas être facule à gérer, c’est aussi un apprentissage en soi ! Donc pas de recette miracle, je pense que c’est l’expérience qui t’aidera.
    Bises

  51. Malheureusement, il n’y a pas de recette… Juste essayer de se dire que l’on fait ce qu’on peut et que parfois mieux vaut 2h en terrasse à se poser (pauser) et mieux s’y remettre après que pas de pause du tout et ne pas avancer !!! Courage, petit à petit, les choses se mettent en place le rythme se cale… Dit une professionnelle libérale qui a commencé à oser se poser (pauser) au bout de 10 ans d’exercice !! 😉

  52. Comme je me reconnais dans ton texte…J’ai un taf très prenant également, pas mal de projets persos, beaucoup de potes, les enfants de mon copain à mi-temps… Je me force à booker une ou deux soirées dans la semaine pour les potes. C’était difficile au début mais lorsque tu te rends compte que tu es es en retard de deux mois sur le comment de la demande en mariage d’une de tes meilleures copines, tu te dis que ça craint un peu

    Un autre truc, je profite des trajets en métro ou taxi pour envoyer des textos ou mails. C’est tout con mais ca fait toujours plaisir de recevoir un petit texto te disant que l’on pense à toi même si on est surbookée.

    Comme tu le dis, ce n’est pas une question de temps. Le temps où le trouve toujours (quitte à moins dormir :)). C’est juste une question de priorités. Ta priorité en ce moment c’est le boulot/passion. Assume le totalement. C’est rare de rencontrer des gens convaincus et passionnés par ce qu’ils font. C’est ce que tu es et tes proches t’aiment aussi pour ça 🙂

    Je ne sais pas si mon commentaire a pu t’aider hein…

  53. Ce qui est le plus difficile pour moi, c’est que dans mon couple nous vivons tous les deux comme ça. Des boulots qui nous prennent tout notre temps, qui nous font rentrer au plus tôt à 22h lessivés.
    Du coup, les rares soirées de dispo, on les passe avec les potes.
    Et le week-end dernier, après un petit pétage de câble intempestif de mon copain, on a pris la caisse, on est parti à la mer que tous les deux. On a éteint les portables, on a pas pris nos ordis. Et on a dormi et lu des bouquins. On s’est baladé au bord de l’eau.
    Et c’était cool.

  54. Je n’ais pas vraiment de recette miracle à te donner mais la seule chose que je peux te dire c’est qu’il faut que tu te gardes quelques
    heures dans la semaine, rien que pour toi…
    Simplement lire un magasine, aller à la bibliothèque, à une expo ou encore boire un café en terrasse avec un bon lire mais faire
    quelque chose qui te fait plaisir. Une heure ou deux suffit amplement, mais ça permet de ce recentrer sur moi même et de ne pas s’éparpiller, se perdre dans ce tourbillon de projet.
    Mélodie

    • Ha ha, le problème c’est que j’aime ce que je fais, d’où l’impression de travailler non stop, parce que j’adore mon travail 🙂

      • C’est drôle parce que moi, dès lors que j’aime vraiment ça et que ça m’amuse, ça n’est plus du travail… Je dis que je suis très occupée, pas que je croule sous le boulot. Ce qui revient sensiblement au même dans les faits : ça fait des semaines et des semaines que je suis pas allée au ciné, j’arrive pas à caser un malheureux déjeuner avec une amie que j’ai envie de voir depuis plus d’un mois, mon cerveau pousse des soupirs de soulagement quand un week end presque libre s’annonce (souvent 3 semaines à l’avance, et donc il a le temps de se remplir entre temps…)
        Détail qui ne trompe pas : je ne pense même plus à m’acheter de vêtements. C’est signe que ma vie est vraiment TRÈS occupée ! 😀

  55. Ah comme je te comprends! Etant maman de deux petites filles assez énergiques, ma boite, les mails, le ménage et tout et tout, j’étais dans la même situation que toi.
    Et puis après un burn out spectaculaire, j’ai décidé d’être un poil plus egoiste, désormais, je m’accorde une heure pour moi, qu’il pleuve qu’il neige qu’il vente, ya pas le choix.
    C’est une mauvaise période à passer mais apparement qui va aboutir sur de magnifiques projets, tiens bn!

    • J’ai éliminé le ménage de l’équation, j’ai décidé de payer qu’lqu’un pour ça et je ne regrette pas ces euros dépensés chaque semaine !

      • Tu passes passes par un site ? Si oui, ça m’interesse drôlement!

  56. Un livre , une deuxième boîte, ca sonne bien tout ca!.J´espère que tes amis te pardonne.
    courage!!!!

  57. Moi je profites des transports et files d’attentes pour envoyer des mails ou des petits messages. Même si j’ai moins le temps de les voir, ça leur permet de savoir que je pense à eux.

  58. Et RE-bim !
    Mais … mais … mais … rraaaa, j’en serais devenue une aussi. Je vais être scotchée, vissée sur mon siège en attendant les astuces magik des wondermen qui gèrent tout en n’ayant qu’une tête et deux bras.
    ouh la la, le mot c*****sse résonne encore dans ma tête et ça fait mal.

  59. Bonjour,

    Il n’y a pas de recette en la matière, tout dépend de chacun. Parfois on a besoin de temps pour se réaliser. Cela ne signifie pas pour autant exclure sa famille, ses amis de sa vie. Il y a différentes manières, même si une présence humaine, le temps passé avec eux peut difficilement être remplacé par une carte, un cadeau, ou autre. Mais nous ne sommes pas des surhommes, nos capacités, notre temps sont limités. Alors culpabiliser ne sert à rien, il faut plutôt trouver des idées pour rester présent, leur rappeler qu’on pense à eux, qu’on ne les oublie pas (une carte, un texto, ect.). Il faut vivre sa vie et surtout être franc avec ses amis, ne pas jouer à l’autruche qui court après le temps qu’elle ne pourra jamais rattraper et qui se trouve tout un tas d’excuses plus grosses et peu digestes les unes que les autres. L’amitié, la vraie, c’est être honnête avec ses amis et leur laisser le temps de vivre (et cela est réciproque!!).
    Ceci dit c’est un équilibre difficile à trouver!! Alors bon courage à toi!

  60. Oh je me retrouve un peu dans ton article… je déteste les gens surbooké qui courent partout et qui donnent l’impression de brasser du vent … et pourtant depuis quelque temps je crois bien que j’en suis aussi… je n’ai le temps de rien et je voudrais tout // ah dur la vie hein 😉 enfin il reste à l’horizon l’espoir d’un été doux et relax entouré d’amis et de familles … Je te souhaite bon courage pour cette période 10 000 volt , et surtout continue ton boulot est super et nous on ne s’ne lasse pas 😉 ^^

  61. Bonjour Eleonore,
    Je suis comme ça aussi, mais quelque fois c’est délicieux de regarder le temps qui passe, on est pas à 2 heures près, si? Rome ne s’est pas fait en un jour, et quelques fois laisser le temps à l’inspiration de venir fait gagner beaucoup de temps, mais il faut avoir confiance en elle pour la laisser pointer le bout de son nez…. J’ai arrêté de besogner sur certains sujets et la vie s’allège vraiment!

  62. Hello !
    je suis dans la même situation ( sauf que je n’écris pas de livre..Quoique..) donc je compatis.
    Bon courage 😉

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *