La piste de danse

Tout était prévu, vous l’imaginez bien. Lady Eléonore avait prévu le lieu de la piste de danse, et le fait qu’elle puisse être couverte en cas de pluie.

(Ah oui, précision utile, c’est toujours la mère de la mariée qui s’exprime…)

Le sol avait été nivelé, tout était parfait.

La piste de danse a été installée dans le petit bois pendant l’enterrement de vie de jeune fille de ma fille (la tranquillité n’a pas de prix) par futur gendre et pas mal de potes, voilà t’y pô que ma fille a une idée de génie le mercredi soir qui suit la dite installation (ne pense pas ma chérie, ne pense pas !).

Le jeudi, son père doit venir monter la baraque à frites (ou à je ne sais plus quoi d’ailleurs, à l’époque je commence à m’y perdre dans le petit bois…), donc elle doit venir superviser, avec son futur.

Rajoutez sa soeur et gendre n° 2. Sans doute là pour éviter que je ne flanque à mon ex un coup de fourche en le voyant. Meu non, je suis civilisée, tout s’est très bien passé avec Albert. Sauf que cela a traumatisé les filles de nous voir nous faire la bise et avec le sourire en plus.

Donc la veille Eléonore avait pris une décision, eu une idée, une de celles qui germent dans le cerveau d’un designer inspiré ou téléguidé, et qui terrorisent tout l’entourage. Quand elle dit “j’ai une idée”, tout le monde se fige. Depuis les débuts du petit bois, tout le monde se figeait encore plus…

Fallait peindre la piste de danse EN BLANC. Et en rose vif sur la piste de danse AU CENTRE, une étoile à cinq branches.

Mon ainée aussi adorée que sa soeur, aurait pu décider de faire  peindre l’étoile de David, une croix Zvastika (http://fr.wikipedia.org/wiki/Svastika) levogyre, une croix de Lorraine, une croix potencée,  un symbole de l’infini, la grande Ourse, l’étoile du sud, la constellation d’Orion, du petit baigneur,  ou du petit cheval blanc. Non, elle voulait une étoile à cinq branches ou pentagramme étoilé

QUE CA A FAIRE QUE DE SE PRENDRE LA TETE POUR UNE ETOILE DANS LE PETIT BOIS. Nous n’en avions pas rêvé, elle l’a fait !

Dans des cas comme celui-là, je discute avec ma fille APRES, quand elle trouve que le blanc c’est moche et que finalement ce serait mieux en vert, ce qui m’ôte le plaisir de lui faire reconnaître que j’avais raison (elle déteste). Ce que je pensais dès le départ, mais si je m’étais prononcée, rien que pour me contrarier (farpaitement), elle aurait fait projeter des paillettes sur le blanc pour qu’il flamboie.

Bref, une fois les chaussettes des deux gendres pleines de blanc lavable à l’eau, il a fallu dessiner le pentagramme sur le sol en partant bien du centre, bien repéré par la future mariée.

Dessiner un pentagramme demande un mode d’emploi précis et tout simple (http://www.kulturica.com/pentagramme.htm). J’ai ramené ma toute petite science (tout en me demandant pourquoi ma fille avait eu cette idée tout à coup, ce qui pour moi n’est pas anodin, car le pentagramme symbolise entre autres : le mariage, le bonheur, l’accomplissement) pour préciser que c’était un symbole ésotérique très fort, et qu’il fallait positionner la dite étoile dans la bonne position.

Je l’ai déjà dit : ces mères, quelle plaie !

Laquelle ? (la bonne position) C’est une bonne question. Théoriquement quand on arrive, qu’on trébuche sur le rebord de la piste de danse et que l’étoile à cinq branches vous remonte soudain à la gueule (comme une bordure de trottoir l’avait fait à un voisin de mes parents qui rentrait chez lui complètement bourré) on doit voir la branche du haut si l’on n’a pas pété ses lunettes ou perdu ses lentilles de contact.

Albert était plein d’idées, avec Pi2R ou PiR2. Tout faux. Les filles en ont profité pour nous dire que nous étions intoxiqués CM2, mais que pour elles c’était loin (que dire de nous… du coup nous avons ricané en coeur ce qui a rajouté à leur traumatisme primal).

J’ai suggéré à mon futur gendre de s’étendre dans la peinture sur la piste de danse en prenant la position de “l’Homme” de Léonard de Vinci qui l’avait intégré (l’homme) dans un pentagramme.

Il s’est opposé formellement à cette proposition digne d’une future belle doche, qui nous aurait permis de tracer l’étoile à cinq branches autour de lui et on se demande pourquoi il était un peu énervé le soir à castorama où nous allions acheter de la peinture verte, parce que le blanc sur la piste de danse, finalement c’était moche…

Albert parti en divisant dans sa tête 360° par 5 (je pose mon 9, je retiens 1), les garçons ont essayé de tracer un nouveau pentagramme sur la piste, au moyen de scotch et avec l’aide d’internet, après avoir recouvert la précédente étoile à 5 branches qui pouvait brouiller les pistes,  de ce qu’il restait de peinture blanche lavable à l’eau (en s’enfermant dans la peinture, gag à mourir de rire pour les autres).

Gendre n°2 cet inconscient, a déclaré qu’il viendrait le lendemain, dès l’aube, à l’heure où vrombissent les moustiques, peindre la nouvelle étoile, et attaquer le vert.

Le soir, nous sommes allés contempler, avec les futurs mariés de retour pour le WE (le vendredi ils bossaient), l’oeuvre d’art, en subissant le blitz des moustiques dont nous avions découvert depuis peu, l’existence.

Mais pour l’étoile à cinq branches, il y avait une branche plus étroite que les autres, et vous le croirez si vous le voulez :

Elle est restée comme ça…

Crédits photos : #1 Marianne Taylor – #2 Anne-solange Tardy

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




25 comments on “La piste de danse

  1. merciii beaucoup c’est trés trés gentil
    çà me fait plaisir^^

  2. Incroyable !
    Et magique…
    Quelle famille décidément 😉
    ça me rappelle le jour où mon papa, influencé par Léonard de Vinci, a décidé que les dimensions de sa piscine devraient correspondre aux proportions du nombre d’or… mais pas vue du ciel car il ne prend jamais l’avion, non, vue d’un endroit bien précis de la terrasse…
    Et nous de faire des calculs savants et des croquis, héhé.
    Les maçons n’ont pas vraiment aimé quand on leur a dit un nombre à 2 chiffres après la virgule (on avait arrondi) pour la longueur du bassin.
    Au final, une belle cata mais je peux comprendre cette lubie !!!
    Bisous
    Anne
    PS : des paillettes sur le blanc, quelle idée de génie !

    • J’adore cette histoire !
      On se demande parfois d’où nous viennent nos lubies 🙂

  3. Encore une fois, magnifique.
    Ça me donnerais envie de me marier à tous les jours!

  4. Je kiffe trop les jolis petits pieds de princesse – et d’ Alice au pays des merveilles !!,
    ma fille a les meme – tout jolis et tout fins- meme si elle fait un 39 pour 1m70 (elle a 13 ans, je suis quand meme très fière!, son fucking père est allemand) ;
    mais moi , pas de bol, je suis bretonne et j’ai hérité DES GROS PIEDS deS chefs des chouans bretons. Autant dire , je suis deg et me fais piqué toutes mes pompes!!

    Tout ça pour dire , ta fille porte de merveilleuses chaussures de fée, et ça lui va si bien!

    C’est magique ?

  5. Oui mais tous ces détails… c’est ce qui fait le charme d’un mariage quand on en parle 10 ans après…

  6. Je ne me lasse pas de tes talents de conteuses.. et je ris comme une oie, seule au bureau derrière mon joli mac tout BLANC avec le ROSE du blog de ta fillette au centre 🙂

    • Comme tu connais personnellement la mariée et les autres protagonistes, je pense que tu peux effectivement t’en payer derrière ton écran, et imaginer la chose…

  7. J’adore ces récits. Cela donne une idée quand à la difficulté d’organiser un mariage original pour quelqu’un de perfectionniste. J’attends la suite avec impatiente!

  8. N’y a-t-il pas une vue d’ensemble pour que nous puissions admirer cette magnifique scène de loint?

    Ah! J’avoue aussi avoir fondu pour ces chaussures… elles sont tout simplement magiques! Tout droit sorti d’un conte… mais… comment fait-elle pour tenir la journée perchée dessus? Moi je me serai déjà écroulée à plusieurs reprises!

  9. Ahah je pme retrouve tellement dans votre recit!!
    La suite!!
    Et ces chaussures…

  10. Ce récit est super!

  11. Trop bien ! et les chaussures portées encore plus belle que pas portées !!!!!! J’adore ! et je suppose que la semelle “shopping and dancing” de scholl fut son amie !
    Bonne journée

  12. LA FRUSTRATION DE NE PAS VOIR L’ETOILE EN ENTIER

    • Je la partage, je la partage!

  13. La suite!
    Ce récit est un vrai régal.

  14. Comme j’aime lire ces aventures pré-mariage… votre style d’écriture est impécable, captivant… une vraie plume …
    la suite, la suite, la suite!!!

    • La suite va s’épuiser d’elle même, avant je le pense le retour d’Eléonore…

  15. Quelle épopée un mariage ! Surtout si la mariée est perfectionniste !

  16. Et la photo de l’étoile?
    ENCORE! ENCORE!

  17. plus plus plus!!!

    céline

  18. Aaaah, oui : l’histoire de la croix peinte sur la piste de danse : ça aussi je l’avais déjà lu sur votre blog !
    Le résultat a tout de même l’air enchanteur et très original.

    La hauteur des talons d’Elodie laisse pantois….elle a passé une journée + une nuit à danser là haut ???
    Wow. Chapeau (pointu) bien bas.

  19. La suite !

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *