le super workshop

Tu veux vivre de ta passion en ligne sans avoir peur de te vendre ?

Sois ta propre boss ! Sereine, efficace et épanouie ! 💁 ✨grace à mon mode d'emploi secret -J'organise pour ça un atelier entièrement en ligne pour apprendre à vivre de ta passion en ligne 👩‍💻 sans avoir peur de te vendre 👯‍♀️ - Pour donner envie à tes clients potentiel de t'écouter sur les réseaux sociaux et d'acheter tes produits, tes services sans que tu ai peur de mal faire.

Graine de star

Crédit photo : Tim Marsella

A 13 ans je portais des leggings rose fluo, j’avais la raie au milieu, une chemise en jean boutonnée jusqu’au cou et un pendentif Dauphin en plastique. J’étais inscrite au club braille le jeudi midi (uniquement pour pas me cailler les miches dans la cour à l’heure du déjeuner) et j’étais nulle en anglais. J’étais au collège, j’étais une looseuse, et j’avais même pas de Dock Martens.

Alors quand je vois tous ces jeunes talents qui manient un appareil photo ou qui chantent comme des pros à l’age où mon seul talent consistait à manier péniblement les massues à la GRS pour faire comme Cynthia, je me dis whaaaa.

Oui même “whaaaaaaaaaa” avec encore plus de a. Beaucoup de gens s’indignent “ces enfants n’ont pas de jeunesse” pour mieux excuser leurs propres looses alors que je les envie ces gamins. Ils s’emmerdent pas allongés sur leur dessus de lit Schtroumpf en regardant le plafond en soupirant. J’aurais bien aimé faire pareil à leur âge.

Mais je me dis qu’ils ont un truc en plus, quelque chose qui manquait cruellement à mon époque : internet et toute l’inspiration qu’on y trouve. Parce qu’à part mater M6 clip en mangeant des Frosties à même le paquet ou lire les magazines de ma mère, je n’avais pas accès à grand chose de fou. Le CDI de mon collège n’était pas exactement le pays des merveilles et j’y passait trop peu de temps pour trouver quelque chose qui me passionne.

Aujourd’hui je vois bien à quel point voir le travail des autres que je découvre via le net me sur-motive à faire des choses, apprendre, progresser. Je ne sais pas comment j’avancerais sans ça.

Quand je vois tout ce à quoi on peut avoir accès en quelques clics, je ne m’étonne pas de voir des talents de plus en plus jeunes s’épanouir sur la toile. Mais peut-être que je me fais des idées et que les choses n’ont pas tant changé que ça, peut-être que c’est aussi internet qui met la lumière sur des talents qui existaient bien avant et qu’on ne pouvait pas découvrir avec tant de facilité.

On dirait que c’est moi finalement qui essaie d’excuser mes propres echecs. Vous en pensez quoi vous ?

Tu veux vivre de ta passion en ligne sans avoir peur de te vendre ?

Sois ta propre boss ! Sereine, efficace et épanouie !

C’est possible si tu gagne de la confiance 💁 ✨ grace à mon mode d'emploi secret

J'organise pour ça un atelier entièrement en ligne pour apprendre à vivre de ta passion en ligne 👩‍💻 sans avoir peur de te vendre 👯‍♀️

Pour donner envie à tes clients potentiel de t'écouter sur les réseaux sociaux et d'acheter tes produits, tes services sans que tu ai peur de mal faire.

Tout est détaillé ici

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




67 comments on “Graine de star

  1. C’est très intéressant toutes ces réponses. Je pense aussi qu internet a démocratisé l’artistique” en le rendant accessible, et en lui donnant un côté ” famous” qu il n avait pas avant. Avant un artiste c était un (vrai) loufoque que personne pouvait comprendre. Maintenant tout le monde se croit artiste. Et puis on veut être reconnu à tout prix, et “lÏqué” , et le + vu possible; J’ai du mal avec ça. On n’a pas échoué dans sa vie quand on n’a pas un talent particulier reconnu sur la place publique. Internet a certainement inspiré et exposé, puissance 1000000, mais avant les gens avec du talents existaient deja. Certains ont eu la chance d avoir l’envie profonde de l exprimer, d autres n ont jamais su qu’ils l avaient, et l’ont gardé pour leur moment sous la douche pour le chant, ou les notes de dessin pour les cours chiants. Je n ‘envie pas tout les gens qui vivent à fond cette tendance car dans quelques années tout changera. C’est vrai que le pouvoir de l image est incroyable aujourdhui. Les jeunes sont obsédés par leur profil, leurs photos. Ca me depasse. Tant que les gens le vivent bien tant mieux. mais personnellement j etouffe, je veux retourner en arrière !! :p ( mais quand on a connu l avant après, c est plus dur finalement, non ?)

  2. Je viens de plus en plus souvent sur ton blog, ya vraiment des images superbes. Je suis un peu comme toi, tant au niveau de l’âge que des cheveux ( sauf la frange 😉 ). Du coup ” jouer avec les massues pour faire comme Cynthia” ahaha, ca me parle trop,
    j ‘ai fait de la gym grace à ça :D. Et aussi les frosties en matant peut etre ” sandy jonquilles “etc…
    Oui internet… La revolution…
    Moi aussi je passais mon temps à glander. A m ennuyer parfois. Mais j allais beaucoup dehors, mon imagination s’est developpee,
    je lisais beaucoup, j écrivais ( j écris toujours de vraies lettres papier aujourd’hui, de 10 pages quand c’est pour raconter ma vie aux copines qui habitent loin ^^ ), je dessinais un peu.
    Aujourd’hui, je passe mon temps à courir, entre deux mails, 3 textos ( car ca prend du temps d eccrire tout ça l air de rien).
    Et finalement je passe beaucoup de temps sur mon ordi j ai l impression comme si je ne faisais rien de concret à cote.
    Alors internet est top pour les decouvertes tout ça. Mais qu’est ceque j aimerais parfois balancer mon ordi par la fenetre car je n aime pas cette addiction. Je crois que je vais aller m acheter un bon livre et profiter de la vie plutot que de venir toujours voir ce qui se passe par ici 🙂 ( ca fait des jours et des jours que j essaie d entrer en cure de desintox, mais pas facile. pourtant je ne sus pas la plus camée : pas de FB, twit, iphone etc…)

  3. (Désolée si je répète, j’ai la flemme de lire les 60 commentaires ^^)

    J’ai plutôt l’impression que les jeunes d’aujourd’hui ont tout et sont blasés très vite. Je n’avais pas internet (ni d’amis: j’étais au collège, je m’habillais en survêt bleu ou rose fluo, j’avais un appareil dentaire et des lunettes, je me cachais derrière une grosse frange et un T-shirt XXXXXL Waikiki), mais j’aimais bien traîner dans mon quartier et faire du vélo ou du roller, j’aimais bien inventer des enchaînements de gym dans mon jardin, petit mais suffisant, j’aimais bien dessiner dès que je trouvais un crayon (j’avais même taggué le mur de ma grand-mère une fois, je m’occupais facilement en fait) 😉

    Mais ouais, je les envie quand même 🙂

  4. Je viens de visiter le site de la petite Olivia Bee..ouais là j’avoue que ça fait salement déprimer. Quelle claque!
    Au même âge j’étais pleine de conneries et j’en foutais pas une. Je pouvais rester des heures allongée à écouter de la musique.
    La plupart du temps je rêvassais.
    Certes avec du travail on peut accomplir des choses, mais je pense quand même qu’il y a des gens qui ont “un truc”.
    Pour ce qui est de la photo, incontestablement Internet la démocratiser. Déjà rien que pour tenir un profil sur Facebook
    si tu veux un minimum d’interaction avec les autres, faire des photos et les publier c’est mieux.
    De façon générale, c’est dingue le nombre de personnes que je connais/croise qui font de la photo.
    Bien sûr tout n’est pas intéressant, mais je crois véritablement qu’Internet permet de découvrir et de diffuser plein de choses
    en un seul clic. C’est inspirant, et ça donne envie de s’y mettre.
    Même chose pour les blog mode. Impressionnante la quantité de filles que Betty, Alix, Tokyobanhbao, et toi, pouvez inspirer.
    Elles sont nombreuses à vouloir partager leur look.
    Alors même si des gens créatifs il y en a toujours eu, Internet tend à amplifier le truc. C’est comme avoir accès à une bibliothèque
    géante et EN IMAGES. Sans tomber dans la sociologie de comptoir on est dans une société où l’image a du pouvoir. Une image c’est plus immédiat que 4 paragraphes. Il est vrai que l’on voit de plus en plus de jeunes talents propulsés par le biais d’Internet. Mais
    certainement aussi que la vaste majorité n’en fait pas une utilisation créative.
    On dirait aussi maintenant que “l’élite” se trouve chez les créatifs. Etre artiste et reconnu à tout prix en tant que tel. Pour être médecin
    ou avocat il faut aussi du talent. C’est juste que ça fait pas exactement appel aux mêmes compétences, et que ça ne te propulse pas
    forcément sous les feux de la rampe.
    Bon après te concernant, désolée de te dire ça mais faut pas exagérer. Tu es invitée de partout, tu voyages…de plus en plus connue
    et reconnue. Tu fais partie des acteurs, nous sommes du côté des lecteurs. Tu y travailles, ce n’est pas la question.
    C’est juste qu’en regard d’autres personnes, le mot échec est excessif.
    15 ans auparavant il y avait moins de visibilité. Peut-etre aussi qu’avant tu n’y pensais pas, tu étais dans autre chose.
    Sûrement pour ça que ça t’arrive maintenant. Pouêt

  5. Personnellement, je trouve ça triste de lire que sans Internet, tu ne savais pas quoi faire de ton temps.

    Ok, Internet est un outil génial, certes, mais quand même, il ne faut pas exagérer.

    Pour ma part, à 13 ans, je lisais beaucoup, je faisais du piano, j’allais à la danse, à la chorale, je dessinais énormément… Et Internet, qui existait déjà, ne me manquait pas.

    J’ai aussi appris à m’ennuyer, et je pense que c’est une chose qui manque aux nouvelles générations : l’ennui apporte souvent beaucoup de rêves et d’idées, alors que la télé et l’ordinateur empêche le cerveau de fonctionner par lui-même.

    Bref, à 13 ans, j’avais des envies plein la tête, et aujourd’hui je me bats pour que ces mêmes envies soient ma vie.

  6. Je suis loin d’être d’accord avec la majorité des commentaires… Oui, internet peut être une grande source d’inspiration, et un bon média pour monter sa créativité. Oui, les nouvelles technologies facilitent la mise en œuvre de cette créativité. Est-ce qu’il y a, de fait, plus de jeunes créatifs ? De même que tu te poses la question dans ton dernier paragraphe, je n’en suis pas sûre.

    Étant prof, je les côtoie quotidiennement, les jeunes de la génération internet. Ce que je constate, c’est que c’est une génération zapping, une génération du tout-tout-de-suite, une génération souvent blasée et désintéressée, qui n’a une culture et des modèles tout aussi étriqués et stéréotypés que ce qu’on pouvait avoir à notre époque. Maintenant, au lieu de regarder le plafond, ils s’envoient des textos, mais je ne crois pas que la majorité s’intéresse à aller voir plus loin que le bout de son nez, ou plus loin que le mur facebook de son voisin de classe.

    Et ceux qui ont encore les yeux qui pétillent pour la nouveauté et l’envie d’apprendre, ça leur vient de l’éducation des parents, comme le disait Flux, pas d’internet. Bref, je me demande si internet ne fera pas, au contraire, plus de paumés déconnectés de la réalité qu’avant…

  7. Je suis un peu plus vielle que c’est jeune talent mais je suis de la génération internet, n’allez pas penser que nous sommes comme sa la plus grande majorité de nous sommes sans talent et passe la moitié du temps sur internet.

  8. Je n’ai que 22 ans et pourtant je pense exactement comme toi, c’est internet, l’origine de ce phénomène comme de tant d’autres. A mon époque , à 13 ans, on n’avait pas tout ça, on n’avait pas de réflex numérique performant à prix riasonnable offert par papa maman, on n’avait pas internet (enfin pas moi), on était des vrais enfants, on regardait Lizzie Mc Guire et parfois on jouait meme aux barbies même si on était trop grands pour ça. Je ne m’étonne pas vraiment de tous ces jeunes talents et personnellement je fais beaucoup le tri. Ce n’est pas de la mauvaise foi mais de tout ce que je vois de ces jeunes talents justement je ne retiens qu’Olivia Bee. Elle a un vrai talent, une vrai personnalité, elle ne se contente pas de faire ce qui se fait partout sur flickr comme Nirrimi par exemple . Enfin voila .(ça c’est une conclusion,saluuut).

  9. A mon avis, si je puis me permettre, internet n’inspire pas le “talent” mais plutôt aide évidemment à l’exprimer, à le partager, elle est là, je pense la grande différence. Avant, pour montrer ce qu’on écrivait, pour montrer ses photos, et divers travaux, on devant les montrer “vivant” (jme comprends ;), aujourd’hui, avec internet, on peut tout partager, le bon comme le moins bon d’ailleurs…Ensuite, pour développer ses inspirations, je trouve que la génération d’aujourd’hui manque d’imagination, c’est la culture de l’image où tout nous est déja servie. Avant, il suffisait d’aller construire des cabanes dans la fôret ou de lire un vrai bon livre. Maintenant, on a tout à portée de main et malheureusement, ce qui est à portée de main est la culture de masse qui selon moi n’enrichit pas vraiment l’esprit. Et internet contribue aussi à ça, comme il contribue d’ailleurs à avoir accès à des choses bcp plus intéressantes aussi. Ce qui compte, ce n’est pas les outils qu’on avait pas à l’époque, mais de savoir s’en servir, et je doute qu’une majorité de jeunes sache vraiment s’en servir. Hélas.

  10. C’est une bonne question… En même c’est un peu réducteur nan? Je veux dire, les générations ont pas fondamentalement en l’espace de 15 ans. Je suis un de la génération “entre deux” parce ce que j’ai eu Internet mais que à partir de 15 ans et on n’avait pas ni Facebook, ni Twitter ni rien.
    Internet est un formidable catalyseur de créativité, certes, mais je pense qu’il faut être mûr pour bien l’utiliser (moi même je suis en train de regarder des blogs au lieu de bosser) et aussi et surtout un bon moyen de perdre son temps. Et puis il y a aussi cette idée de se cacher derrière une personnalité virtuelle alors, que dans la vraie vie on n’est pas bien dans ses baskets.
    C’est marrant parce que moi aussi je lisais les Madame Figaro de ma mère, c’était une grande source d’inspiration pour moi (assez bizarre d’ailleurs quand on sait qu’à côté j’étais en Kickers et carré court :))

  11. Personnellement je ne pense qu’on peut parler d’échec dans ton cas de figure. Il y en a qui ont peut être connus la “gloire” quand ils étaient plus jeunes et qui maintenant se retrouve à la rue. Ton blog est une belle preuve de réussite (regarde juste le nombre de commentaires postés par les internautes et le nombre de followers). Je pense donc que tu as réussit d’ailleurs ne penses-tu pas qu’il faut mieux que tu réussisses maintenant (même si tu penses que c’est tard comparé à des gamins de 11 ans) plutôt que jamais?!
    En tout cas ton blog est magnifique donc vois ça comme une preuve de réussite ÉVIDENTE!

    Continue sur cette voie ton blog vend du rêve 😉

    Célia.

  12. Je trouve ton article hyper intéressant, ainsi que certains commentaires. Je me suis particulièrement retrouvé dans ce paragraphe “Aujourd’hui je vois bien à quel point voir le travail des autres que je découvre via le net me sur-motive à faire des choses, apprendre, progresser. Je ne sais pas comment j’avancerais sans ça.” C’est aussi grâce à des personnes comme toi que j’ai pu découvrir de nouvelles choses, évoluer et avoir un nouvel oeil sur l’art.
    Ca me fait penser, l’autre jour, j’ai retrouvé des photos de moi d’il y a 3/4 ans. Le choc. Entre la duckface et les poses limites p***, j’ai eu peur. Et je suis heureuse d’avoir eu ma période “The Virgin Suicides” qui m’a littéralement transformé. Avant, j’étais un mouton. Je me laissais faire parce que j’étais un peu trop “originale” alors que je voulais ressembler aux autres. J’avais un blog skyrock. Aujourd’hui grâce à ce film/livre, j’ai découvert sur internet des blogs, des photos qui m’ont menés à des liens et d’autres univers. Il m’a permis de réfléchir. Je vois que certaines ici diabolisent internet au niveau des enfants. Cependant, je ne suis pas d’accord. C’est aussi à leurs parents d’avoir une certaine responsabilité. Internet n’est pas mauvais, c’est l’utilisation qui peut l’être.
    Tout ça pour dire que tu n’es pas la seule dans ce cas. J’ai presque 20 ans et je me sens comme une ratée face à tous les talents qu’on peut voir.

  13. J’ai 13 ans et je peux vous dire quelle a tout à fait raison !
    je peux vous dire que internet me donne de l’inpiration contrairement au serie “pourri” de W9 genre smallville (même si j’avoue que je regarde de temps en temps !) Et puis il y a aussi le telephone portable ! Yeah .

  14. J’ai tout de suite pensé à toi…
    “Internet et tout l’inspiration qu’on y trouve” peuvent causer de gros dégats aussi :

    http://golem13.fr/philip-buty-quand-je-te-vois/

    Bref c’est pas le tout d’avoir les outils, encore faut il savoir les utiliser…

  15. plus tôt le rêve se réalisera, plus dure sera la chute. A moins d’avoir une famille qui a bien les pieds sur terre.

  16. Je n’ai pas connu l’ennui petite et je ne le connais toujours pas… C’est grave docteur?

    • Ah, ben tiens, moi non plus je n’ai jamais eu l’impression de m’ennuyer… même encore maintenant à 36 ans quand je passe des heures à rêvasser, traîner, penser… je ne m’ennuie pas! Et j’en viens à me demander s’il s’agit vraiment de temps “perdu” ou d’une nécessité vitale pour moi ? En tout cas je ne me sens pas (plus, après des années de réflexion) complexée de ne pas être la plus créative, la plus ci ou la plus ça.

  17. D’avance pardon.

    Pitié ! “lose” et “loseur” ou encore “loseuse” ne prennent qu’un seul “o”.
    “loose” veut dire lâche, dans le sens desserré. Comme les “loose socks” des Japonaises par exemple.
    Ecrire “loose” c’est la grosse lose !

    Voilà, encore pardon, je suis un peu en campagne contre la “loose” partout où je la croise.
    Article très sympa.

  18. Je suis de celle qui pense qu’ être talentueux trop jeune c’est passer à côté de l’innocence ennuyeuse faite de frosties et d’occupation nébuleuse du canapé, juste parce qu’être très jeune c’est très fatiguant . A 15 ans, on peut développer une passion, mais comme tout, je pense qu’il ne faut pas tomber dans la démesure et qu’il faut se laisser le temps pour toute chose à cet âge-là, aussi bête qu’il soit. Je ne pense pas non plus que le génie existe , quelque chose de génial demande bien souvent des années d’expérience, et je pense qu’on gagne à poser un regard moins naïf sur ces petits jeunes, parce que disons-le , y’a quand même papa et maman qui poussent derrière , parce que à 13 ans ou à 16, se balader avec un appareil photo, une caméra, faire des mises en scène élaborées et les publier sur internet, ça s’invente pas, c’est quand même l’âge de l’incertitude, alors avoir le cran d’exposer son travail aussi excellent soit-il, c’est avoir énormément de confiance autour de soi pour arriver à s’affirmer de manière aussi directe. Pour ma part, j’écrivais, je photographiais et c’est vrai j’avais pas internet, enfin si mais les débuts des blogs et msn, mais il ne m’est jamais venu à l’idée de mettre mon travail sur la toile parce que ça restait entre “mes potes et moi” et c’est tout à fait normal, ce n’était pas des projets guidés.
    Puis en vrai, être jeune c’est grouiller de projets plus ou moins aboutis, plus ou moins fous , se tromper, rêver mais pas encore le moment de décider ce pour quoi on peut être vraiment doué.
    Je reconnais quand j’entends “Untel il a 15 ans il a fait ça” je dis “waaaaaaa” mais d’un autre côté après réflexion je me dis que ça doit pas être si simple d’être génial à 15 ans, bref, non, vraiment, y’avait des périodes où je m’ennuyais et n’avais aucun but particulier dans ma vie ( enfin le bac c’était l’obsession de mes parents pas directement la mienne :)) , mais je n’échangerai pour rien au monde les heures où les frosties et moi, on nébulait sur le canapé.

  19. Je vois absolument ce que tu veux dire, internet a ouvert les portes d’un autre monde en quelque sorte… (Une sorte de Jumanji ?!)
    J’ai 20 ans et je pense avoir été touchée par internet au bon moment, à l’adolescence en fait.
    Aujourd’hui je ne peux pas me passer d’internet, une vrai droguée, le moindre besoin de renseignement, ne serait ce que connaître les horaires d’ouverture d’un coiffeur (pas facile de trouver un coiffeur ouvert entre 12h et 14h par chez moi !)

    Et puis facebook ! Non mais facebook c’est juste le truc qui te permet de rester en contact avec pleins de gens, je crois que sans ça j’aurai perdu mes copains des études dissimulés aux quatre coin du pays !

    Puis encore une excuse pour passer du temps sur internet: La musique. Découvrir sans cesse de nouveaux artistes, le truc inépuisable. Grâce à internet, j’ai pu faire évoluer mon univers musical, ne pas me contacter des radios, des clip à la télé. D’ailleurs je ne trouve même plus d’intérêt à la télé depuis internet, où la liberté d’expression est nettement plus respectée !

    Mais voilà comme j’ai dit plus haut, j’ai connu internet au bon moment. Parce qu’aujourd’hui les minots de 11 ans ils exposent leur vie sur facebook, sans se soucier de quoi que ce soit, ils n’ont pas de recul face à ça, ils ne prennent plus le temps de découvrir les choses par eux même, ils ne s’amusent plus, ils veulent devenir plus vites des grands… En tout cas c’est l’impression que j’en ai. Mes petits cousin en exemple, 9 ans et un appareil photo numérique à noël, un téléphone portable ou un ordi. Non mais à 11 ans moi je jouais aux légo merde !!

    Bref, internet a changé ma vie. (Et j’ai écrit un roman, mais bon c’est cool)

  20. Moi ado j’inventais des jeux de société, je faisais des courts métrages mettant en scène mes 4 frères et sœurs dans les remake de la la Belle au bois dormant ou encore Pinocchio. Je me filmais animatrice météo….j’étais sans un sous et je n’avais pas internet, pas de téléphone portable.
    J’avais des rêves, je tirais pleinement partie de mon temps….aujourd’hui je “clic” je “clic”…et j’ai toujours autant de rêves…toujours autant de “temps”.. . j’ai une vie bien confortable….et je perds beaucoup de temps à juste “cliquer”…pour finalement ne rien faire du tout.
    Enfin, je reste quand même convaincu qu’internet à du bon et du con 😉 Et pour moi la plus grande révolution reste l’appareil photo !! J’en ai un greffé à ma main droite 😉
    Belle journée !

  21. Je pense aussi que Internet permet une incroyable ouverture sur l’art, le monde etc et permet donc à tous ceux qui se connectent d’apprendre beaucoup de choses beaucoup plus vite qu’avant, mais encore faut il s’en donner la peine. Parce qu’Internet c’est aussi une grosse perte de temps qui nous fait regarder deux fois plus de séries débiles en streaming, trainer des heures sur Facebook pour rien. Donc les jeunes (et moins jeunes) qui prennent la peine de créer aujourd’hui sont tout aussi méritants parce qu’il prennent le temps de le faire. Mais ils ont sans doute plus de matériel que nous. Surtout en photo, aujourd’hui il faut reconnaitre qu’on excellent appareil photo ne coute plus grand chose par rapport à avant. On a des la chance, profitons en !

  22. Le talent , je pense pas que ce soit inné.
    C’est surtout a mon avis, une très grosse question liée à l’éducation, le mode de vie, le niveau de culture des parents . Pour le départ, apres , c’est vrai il y a le gout, le plaisir qu’on y prends, la passion qu’on y met.. Bon je nie pas que peut etre des caractères sont plus enclins à ça à la naissance mais clairement ça fait pas tout, et surtout c’est lié au milieu.
    Mais le milieu familial c’est ce qui te permet de faire des trucs ou pas . d’avoir l’idée de faire des trucs , genre au début tout le monde commence bien par copier un modèle.
    C’est selon : les grands musiciens par exemple sont souvent des enfants de musiciens, de chanteurs, des grands amateurs de musique qui avaient plein de disques, ou alors ils ont été entraînés jeunes dans le milieu par des copains qui avaient des parents comme ça. Ou bien autre chose , dans l’art : des parents cultivés ( des revues d’art traînent dans le salon, on apprends sans savoir.. des livres d’arts. des émissions télé qui parlent d’art. ils t’emmènent au musée etc etc ) . Ou même tous simplement des parents dans le milieu sans être forcément créatifs eux même : ingénieur son , lumière, cameraman, couturière
    Ce sont aussi les moyens qu’on te met a disposition : comment tu veux savoir dessiner jeune si tes parents te posent pas devant une feuille et un crayon ? si t’en as pas chez toi ? encore pour le dessin ça va , c’est un des trucs les plus facile d’accès , mais un appareil photo ? un instrument ? une caméra ?
    et il fallait une ouverture d’esprit.
    Breeef ça c’était avant . ( et pour les précoces, parce qu’on sait tous que pleins de gens sont arrivés dans le milieux créatif sur le tard, par hasard, par rencontre etc ..)

    mais maintenant y’a internet . accessible presque a tout le monde aujourd’hui . et je pense que ça permet aussi de tomber sur des trucs auxquels on aurait jamais avoir pu accès sans . ça permet a des mômes de 15 ans d’avoir une culture musicale hallucinante qui part des année 50 à maintenant .. comme l’a dit quelqu’un c’est une gigantesque bibliothèque , gratuite .. mais qui ne fonctionne pas du tout comme une biblioteque normale, parce que on saute de lien en lien de façon totalement différente. je veux dire c’est pas comme si y’avait un rayon gigantesque avec juste un theme trés global, comme Art ou Littérature.. maintenant y’a le système de mots clé, de tags , de liens, etc qui rends la rechercher et surtout le vagabondage beaucoup plus large.. et dans ce sens je trouve ça méga positif, internet , ça permet ( presque) de transcender les classes. enfin je sais pas . pour avoir l’idée de continuer a chercher quand on tombe sur un truc comme ça il faut peut être quand même avoir eu une certaine education pour reconnaître , aimer et avoir l’idée de faire pareil .

    et un truc que j’aime pas trop sur internet , c’est que j’ai l’impression que ok , de plus en plus de gens se lancent dans les trucs créatifs, mais c’est plus standarsisé, bcp de choses se ressemblent énormément .. il n’y a qu’a voir les Flickr , les tumblr qui fleurissent sur le net depuis 5, 6 ans … des lumières rasantes, du rose, des poses éthérée, beaucoup de nostalgie, de melancolie, la vague lomographie, les couleurs contrastes poussées au maximum, des filtres couleurs jaunes, rouges.. . Même cette fille Olivia Bee, s’inspire d’un photographe Ryan McGinley, qui a tellement été copié ces dernières années qu’on a l’impression d’avoir vu ses images de centaines de fois .

    enfin je sais pas ..

    je pense qu’internet n’y est pas pour rien dans le sens ou cette fille a surment pu bcp améliorer son niveau technique avec des tutoriels, tout ça .. mais aussi se cultiver .. apres si elle aviat été née dix ans plus tôt peut etre qu’elle aurait fait ça de façon moins de sophistiquée , plus amateur ? parce qu’il faut bien admettre que c’est plutôt pro . Mais là quand on regarde ses photo, on voit bien qu’elle vient pas d’un milieu trop pauvre, trop plouc ou trop bourgeois catho , mais plutôt d’un milieu arty, branché, assez libertaire, ouvert, et surement qui a quand même de l’argent ( l’appareil photo …)

    donc je sais pas , je sais pas ..

    apres c’est vrai qu’elle fait assez mature, plus vieille que son age . comme plein aujourd’hui .. mais y’a aussi toujours eu ça avant .

    ça me rappelle plusieurs trucs : un post de geraldine de café mode qui se demandait si son adolescence aurait été différente si elle avit eu internet , et un film Greenberg , je crois qu’a un moment donné il parle de la génération myspace et compagnie ..

    bref je vais arrêter de laisser divaguer ma pensée , y’aurait encore plein de choses a dire et notamment sur les parent qui veulent rentabiliser a fond le temps de leurs gamins, de les pousser sans cesse vers le haut, les projets qu’ils ont pas réussi qu’ils projetent sur eux .. parce que si on fait ce genre de choses a cet age là, c’est pas vraiment par ego, ou par ambition mais plutôt pour s’amuser, se créer un monde…

  23. Il y a vraiment plusieurs choses à prendre en compte.

    D’un côté, oui, il est certain que l’accès facile à autant d’information peut booster de jeunes talents. Mais je pense que ça ne vient pas de nulle part : les talents en question sont révélés, potentialisés par cette manne de données, mais ils préexistaient probablement déjà avant.
    Et puis il y a aussi le fait qu’internet permet à ces jeunes de découvrir, mais aussi d’être découverts : est-ce qu’on n’a pas l’impression qu’ils sont plus nombreux aujourd’hui parce qu’ils sont plus visibles ?

    Et une dernière chose : il y a aussi beaucoup de cas de prétendus talents qui n’en sont pas mais qui se déguise bien parce que le web et tout le système qui tourne autour le permet. La jeune chanteuse dont tu as posté le clip a une technique vocale absolument désastreuse, et la seule différence entre elle et Priscilla en son temps, c’est le médium avec lequel elle accède à la notoriété (une chaîne youtube vs. une émission de Bataille et Fontaine, le potentiel hype n’est franchement pas comparable). Je demande à entendre sa voix sans le travail de l’ingé son qui a fait la post prod de l’enregistrement, et surtout sa voix après 1h à chanter comme ça ; vu le comportement vocal qu’elle a elle doit avoir la voix un peu ruinée au bout d’un moment (et là c’est la professionnelle de la voix qui parle, pas l’adulte frustrée et jalouse de n’avoir pas connu la gloire à 13 ans et demi en minaudant sur le world wide web 😀 )

  24. Pareil que toi. Je pense que Internet aide enormemenr. C’est incroyable l’inspiration que j’en retire.
    maintenant je trouve aussi que nos petit jeune (ouh 10 ans de moins que moi) ont vachement plus confiance en eux! Je veux dire, quand j’ai vu LOL, me suis dis “merde, j’aurais adorer etre aussi sur de moi!”.
    c’est seulement mnt, a 28 ans que je commence a m’en foutre et a me chercher.
    Maintenant y’a pas de hasard, et venant de TOI, qui a un talent de dingue.. ca me déprime 😉

  25. Le talent, je ne sais pas si c’est forcément inné. Mais pour certaines choses, ça s’apprend et se cultive (maisbien sûr, il faut la motivation^^)

  26. Internet facilite les choses, c’est certain 😉

    Olga

  27. Je n’ai pas lu tout les commentaires et je suis en partie d’accord avec toi car je pense qu’un enfant déjà un peu éveillé et curieux sera boosté par ses découvertes sur internet mais en en qui me concerne, je n’ai jamais été aussi créative que lorsque je me faisais chi** en cours : j’écrivais des histoires à mes copines de classe pendant le cours d’allemand, je dessinais des bds à dans les couv’ intérieures de nos classeurs etc etc… Depuis, je bosse (bon déjà ça occupe pas mal 😉 et je lis les blogs des autres, en vacances je prends des photos que je crois être artistiques parce que je fais joujou avec la mise au point. Bref, beaucoup d’autres l’ont dit avant, vive l’ennuie!
    flo

  28. Hahaha, y’a la trentaine qui te guette ? Avec mes potes, les phrases du genre “Si à notre époque on avait eu les outils que tu as… On aurait fait des étincelles”… J’ai l’impression que chaque génération envie un poil l’incroyable énergie et l’insolente ambition de celle qu’elle précède….

    Quant à tes talents, ton inspiration, je suis convaincue qu’en 1530, en 2377 ou en 1980 tu aurais su te démarquer comme aujourd’hui… Tu es curieuse, et créative… Aujourd’hui tous les ados ont le oueb, des caméras ou des appareils photos à portée de main, des logiciels de musique complètement dingues et pourtant tous ne sont pas productifs, doués ou hypers créatifs pour autant…

    La vraie différence ? C’est qu’aujourd’hui, l’info se propage partout, un talent c’est l’accès au succès qui se démocratise… Ou à la loose totalement de la galaxie et sa soeur, selon les talents…

    Ado tu rêvassais ? C’était le temps nécessaire à la décomposition de ta chrysalide gamine. Chacun son rythme 🙂

  29. Je suis assez d’accord avec le commentaire d’Olivia (à Paris), c’est important de s’ennuyer aussi… Je crois que si j’avais été passionnée tout le temps, je le serais moins aujourd’hui. Les moments de creux m’ont apporté des choses, l’envie de faire mieux.
    Et Internet il faut savoir s’en servir, il y a tout et n’importe quoi. Des inspirations du tonnerre, des photographes talentueux, mais aussi du grand vide.

    J’ai beaucoup aimé ta série précédente sur le métro parisien, effrayant quand on ne le connait pas.

    NowMadNow

  30. Moi, je pense que c’est super important de s’ennuyer quand on est enfant : on rêve, on échafaude des projets, on met en place des stratégies pour plus tard et au final on devient quelqu’un de bien plus en accord avec soi même que les “populaires” du collège qui ont d’autres choses à penser (acheter les dernières Docks Martens par ex ; )

  31. Internet est la plus belle invention de l’humanité, rien de moins!!

    Formidable outil de communication et de liberté, il permet aussi à tous les ados qui se sentent exclus, rejetés, de se sentir moins isolés, de voir à quel point le monde est grand!

    A une époque par exemple, les jeunes homos pensaient être seuls au monde.

  32. MERCI à la Méchante

    Suis plutôt 0 en info donc le blog de la méchante m’a bien dépanné pour la bannière..

  33. oui je pense qu’il y a de plus en plus de gens qui veulent se mettre sous le feu des projecteurs, des gens timides qui n’auraient jamais osé taper aux portes des producteurs se produisent sur youtube dans l’espoir qu’un “grand” le remarque.

    My major company et autres sites qui font decouvrir les talents…

    Bien evidemment certains savent sortir du lot parce qu’ils savent qu’ils sont des millions avec le meme rêve.

    internet a su reveler des graines de star qui ne se serait jms lancé pour un 1er rdv en “face à face”

  34. wouahahahahahah moi aussi je faisais de la GRS. Ce sport est mort non ?

    sinon pour la réflexion… C’est la notion de temps au coeur du sujet. Aujourd’hui tout va plus vite grâce à internet. A notre époque les talens mettaient plus de temps à arriver aux yeux du public. Je pense que les générations précédentes ont eu les mêmes ressentis sur l’évolution des médias, la transmission de la culture, le partage, etc. La différence c’est qu’internet va encore plus vite !
    Cela dit c’est pas pour autant que je ne me sent pas un peu nunuche lorsque je repense à mes 15ans et que je découvre tout ces talents ! (me sent vieille aussi)

    P.S : la partie “laissez un commentaire” est coupée lorsque je poste. Je ne sais pas si c’est le cas pour tout le monde. Du coup je ne peux pas me relire et du coup il y a des fautes ! (prétexte)

  35. Aah le collier dauphin! La bague aussi, et à chaque fois que je partais en voyage scolaire c’est ce que j’achetais à toute la famille en cadeau souvenir. Du coup je ne sais pas si ma sœur et ma mère ont plus souffert de ma propre enfance que moi.
    Internet, au moins une fois par semaine je m’exclame que c’est incroyable et mon copain hoche la tête. Mais pour ce qui est des gosses ça peut avoir double effet. En fait, moi j’ai grandis en voyant des gens de mon age faire des trucs extraordinaires à la télé, et quelques années plus tard sur le net. Et quand tu vois ça tu te lance dans la quête de ton propre talent de se qui te rendra spécial, et je te jure que ça peut te plonger dans une grande confusion. Tu as un peu l’impression d’être personne si tu ne te démarque pas, si tu ne deviens pas connue et reconnue, ou même sans ça si tu ne développe aucun talent particulier. Par la suite tu te rends évidemment compte qu’il suffit de se relaxer, cesser de chercher et que ça vient tout seul (un peu comme la recherche de l’amoouuuur en fait). Mais c’est bien stressant en tant que gosse de grandir avec tout ces prodiges autour de toi, et surtout avec la phrase typique des parents, mais ça je pense qu’a n’importe quelle époque elle a existé : ‘avec tout les moyens que vous avez aujourd’hui… blabla’ 🙂

  36. Il faut déjà avoir une grande curiosité d’esprit pour aller chercher sur le net de quoi se nourrir autrement qu’avec des Frosties…C’est- à-dire qu’à mon sens, internet est une mine, si tu es déjà riche et créatif à la base. Ce qui paraît être ton cas, peut-être parce que tu as pris le temps de l’ennui, non?
    En tous cas, j’aime beaucoup ton blog, voilà. (et merci).

  37. Je m’étais déjà fait cette réflexion que je trouve très juste… (bah oui ^^).
    Internet c’est vraiment une fenêtre ouverte sur le monde et la culture, une bibliothèque géante pour un ado curieux qui saura l’utiliser autrement que pour zoner sur des skyblogs…
    Je me revoie moi à 14 ans, je ressemblais clairement à rien mais je dessinais déjà beaucoup… Et je savais déjà ce que je voulais faire comme “métier plus tard”, j’étais vraiment passionnée ^^
    Simplement je n’avais pas accès à énormément de références (en dehors de rares BD et mangas et de Dorothée mag, hein Tokyobibi!! 😉 ), et j’ai mis plus de temps à trouver mon style et à acquérir de bonnes bases techniques. J’ai dû attendre d’entrer dans mon école de ciné d’anim à 22 ans pour apprendre comment fonctionnait une perspective par exemple, alors que de nos jours tu as des tutos partout sur le net. Idem pour se dépatouiller avec photoshop toute seule, etc. J’ai pas mal ramé alors que si j’avais eu accès à tout ça dès l’age de 14 ans…
    Cette différence est très forte maintenant quand je retourne aux portes ouvertes de cette école, où que je vois les films de fin d’étude super élaborés de ces jeunes étudiants/prodiges ayant grandi dans l’ère de l’informatique et d’internet, maîtrisant tous les logiciels et ayant plein de supers ref… Les choses ont drôlement changés! Et je trouve ça plutôt positif!
    Voilà voilà…
    Des bisettes 😉

    Pandore

  38. Hors Sujet : Moi j’étais raide amoureuse de Frédéric que cette pauv’naze de Cynthia voyait même pas.

  39. Eh bien on peut dire que le monde a bien évolué ! J’ai 13 ans et j’ai déjà tenu 3 blogs (et je lis tous tes articles :D)
    Je pense, enfin je suis un peu d’accord avec ceux qui pensent qu’internet pourrie notre jeunnesse. Mais à la fois c’est comme ça que j’ai connu des tas de trucs, sur la mode, la photo, des blogs etc…
    Et puis je pase aussi pour dire que nous les ados on est un peu “méprisés” par la société d’aujourd’hui. Enfin, qu’on n’a pas vraiment notre place (c’est juste mon point de vue personnel !) et qu’on nous prends jamais au sérieux : il ya beaucoup de préjugés sur nous je trouve, autant dans les films, les émissions télé, à la radio..
    Enfin comme je te l’ai dit, ce n’est qu’un point de vue personnel, j’exagère sûrement les choses 🙂
    XXXX

  40. Je les envies moi aussi d’avoir tes talents ! Et puis c’est vrai qu’on s’excuse de notre propre loose !

  41. Moi je ne sais pas, j’ai grandi à la campagne, plus à jouer dehors quand le temps le permettait et à lire des romans,
    peu de télé, pas vraiment le choix en musique c’est vrai.Mias la moindre expo m’émerveillait, le moindre voyage aussi.
    Je ne regrette rien, car c’est ma manière de m’être construite, ce qui fait ma personnalité, mon gout pour le naturel, les zanimaux
    et les voyages (aussi simple qu’il soit,si ce n’est aller dans un village perdu à 200km de ma ville.)
    Car oui, maintenant j’habite en ville, je suis une accro d’internet de photoshop.Je sors,j’ai des amis etc.
    C’est vrai qu’il y a des gens très jeunes qui savent plein de trucs, ma soeur qui a 8 ans de moins me fait découvrir de la musique.
    Mias chaque chose en son temps.On apprend toute sa vie, le seule truc c’est de ne pas attendre que ça vienne frapper à ta porte
    et se bouger pour progresser. (en fait j’ai du mal à comprendre pourquoi tu parles d’échec, tu es encore jeune et jusque là ça va plutot bien non?)
    Des bises

  42. moi aussi j’hallucine quand je vois ces jeunes, de plus en plus jeunes, qui font des trucs de malades alors que j’ai l’impression de ne rien avoir fait !!! je te comprends carrément, et je crois que oui, les choses ont bien changé !

  43. C’est vrai moi je trouve que les enfants n’ont plus d’enfance :/
    TIens moi c’est des Kellog’s (ché po l’écrire) original que je mange en mattant M6 🙂

  44. C’est vrai qu’ils ont énormément de talents… mais je pense qu’il y a aussi une question d’argent là-dessous. L’appareil photo n’est pas tombé du ciel… Au final ce que je regrette un peu c’est la débrouille, le bricolage, tout cet esprit de “faire avec ce qu’on a” qui s’étiole. Ca n’enlève rien à la créativité de ces jeunes talents cela dit, mais j’ai l’impression que tout est plus aisément accessible pour eux.

  45. Moi je veux voir une photo d’Eleonore en leggings rose fluo avec la raie au milieu !!! 🙂
    Je viens d’écouter la petite chanter, et regarder les photos de l’autre miss et je pense que ce talent, elles l’ont déjà en elle, même si c’est vrai que le fait d’avoir plus facilement accès à aux choses par le net, ça doit les aider et les motiver énormément pour sortir ce qu’ils ont en eux. Moi même, je n’en revient pas du net, j’ai un ordi depuis peu finalement et je me dis comment j’ai pu faire pour faire sans !
    Mais je rejoins ta conclusion, je pense que des personnes douées il y en a toujours eu, mais le fait de travailler, d’être curieux et de progresser (ce que tu fais) est aussi une énorme qualité !
    Bises

    • Je fais des vilaines fautes en attendants à vouloir taper trop vite, tant pis !

      • en attendant, décidément 🙂

  46. Etant petite je ne me suis jamais ennuyée, un rien m’occupait et je débordais d’imagination. Le cercle d’amis et de connaissance de partage était certes petit. Aujourd’hui avec internet, le virtuel s’est intégré au réel notre imagination n’en est que plus grande car on la partage avec tout le monde et on se nourrit des autres. Le cercle d’amis et de connaissance s’est agrandit et on ne s’ennuie pas. Je savoure chaque époque à sa juste valeur. L’imagination reste pareille, on l’exprime plus ou moins différemment c’est tout.

  47. Hello,

    je crois que tu n’es pas meilleur en anglais maintenant: “j’étais nulle en anglais. J’étais au collège, j’étais une looseuse”

    “Looseuse” qui vient de “to lose” (en 2 mots en sans les “u” ^^) et qui signifie donc perdre ne s’écrit qu’avec un seul “o”.

    Sinon, sur le fond, il n’y a pas plus de gens talentueux qu’avant, il y a juste plus d’opportunité et d’ouverture. La preuve en est qu’il y a aussi beaucoup plus de grosse M****E qu’avant “grâce à Internet”. Et puis tu t’es bien rattrapé avec ton blog et tu as fait l’École Boule (hein ?).
    Il n’y a pas de déterminisme, manger des Frosties devant les clips ou comme moi devant K2000 de la feu Cinq ce n’est pas la fin de tout. Il vaut mieux regarder intelligemment un truc nul plutôt que de s’extasier devant la Joconde sans savoir pourquoi, juste parce que tout le monde le fait.

  48. Quand j’avais 13 ans, internet existait déjà mais c’était pa la joie non plus. Moi, ma raie au milieu, mon baggy la redoute et mon badge “marylin manson”, on s’emmerdait ferme, on trouvait la vie trop naze, on faisait des photos moches, on écrivait des textes nuls (sur un blog, sisi) et tout ça avait un arrière goût fade d’ennui, d’immobilisme et d’attente. Donc c’est une question avant tout de talent, et de vision des choses : autour de moi au même âge j’ai connu des jeunes qui ont monté leur propre pièce de théâtre, ont eu du succès jusqu’à la porter à Avignon à leur maturité. D’autres réalisaient des films, etc, moi je râlais en trainant des pieds, bien qu’un monde de merveilles soit à portée de main sur le net : de toute façon, “ça sert à rien”, “c’est nul”. Au bout d’un moment j’ai changé d’avis et décidé d’arrêter de trouver tout nul (heureusement)
    Internet ne fait pas tout, mais ouvre pas mal l’esprit c’est clair … mais la motivation personnelle, la niaque dont parle une commentatrice, sont fondamentales !

  49. Je ne suis pas du tout d’accord avec toi.
    Quand je vois ma petite soeur de 11 ans scotcher sur Farmville ou ma cousine de 15 ans bitcher ou regarder qui sort avec qui sur Facebook, je me dis que j’aurais détesté avoir Internet tel qu’il est aujourd’hui, à leur âge ! Je pense que ça peut être dévastateur à un âge âge où tu te construis et où tu es hypersensible d’être ainsi exposé à la critique et à la concurrence. Et qu’au contraire, ça peut inhiber la créativité.
    L’enfance doit être un moment où il n’y a pas de pression à être performant, parfait. C’est un âge d’expérimentation et d’insouciance.
    Certains enfants ont été doués dans tout temps, c’est juste que c’est plus visible avec Internet mais surtout je ne vois rien de positif dans le fait de les starifier pour cela.

    Je ne pense pas qu’Internet trompe vraiment l’ennui en plus… Quand bien même, l’ennui est salutaire ! C’est en s’ennuyant qu’on est poussés à imaginer, à créer, à savoir ce qui nous amuse ou non et c’est pour ça qu’on doit ménager des plages de temps libre aux enfants. A mon avis, c’est contre-productif de les sur stimuler.

    • Assez d’accord avec ça et avec ce qui a été déjà dit plus haut par d’autre. En tout cas toutes les réactions sont drôlement intéressantes! J’ajoute juste que question créativité et activité tu n’as pas à rougir, tu devrais le savoir, et d’ailleurs je ne vois pas en quoi quiconque aurait à rougir de ne pas être exceptionnel. Par définition on ne peut pas tous avoir un talent exceptionnel, sinon l’exception serait la norme, donc plus exceptionnelle… Chacun mûrit à son rythme, et ce n’est pas plus mal; entretenir des regrets ne sert à rien, et on n’aura pas assez de notre vie pour tout faire. L’important c’est d’être satisfait de ce qu’on est et fait maintenant, et d’œuvrer pour s’améliorer encore. Mais à quoi bon se comparer sans cesse ?

  50. Les enfants d’aujourd’hui ne savent plus s’ennuyer. Peut-être que ce n’était pas toujours génial de rêvasser sur son lit Stroumpf mais au moins, cela développait notre imaginaire, base essentiel – pour moi- de l’enfance.

  51. Ce que je crois c’est que la nouvelle génération devient de plus en plus débrouillarde grâce, ou à cause tout dépend comment on voit les choses, à notre société de consommation moderne…

  52. Je crois qu’internet met en lumière des talents qui avec ou sans ce nouveau média aurait existé. Maintenant permet-il d’ouvrir des portes aux jeunes créatifs découverts? Je ne sais pas et aucune étude sérieuse offre la possibilité d’avoir une opinion rationnelle sur le sujet.
    Ce que je constate de ma fenêtre est que la lose a changé de visage avant tu mangeais tes Frosties devant ta télé maintenant devant l’écran du PC familial qui est dans le salon sponsorisé par IKEA (because toutes les familles françaises n’ont pas les moyens d’offrir un MAC BOOK à leur gosse pour qu’il surfe dans sa chambre).

  53. Je suis assez d’accord. Je m’étonne souvent de voir les plus jeunes faire des trucs… auxquels je n’aurais même jamais pensé à leur âge… Après, peut être qu’ils passent plus de temps sur internet (alors que nous on faisait un énième tour de vélo).
    Je ne sais pas si c’est une chance… Mais ça fait envie! Je me dis souvent que j’ai perdu du temps…
    Et puis, quand on était petit, on n’aurait pas eu cette visibilité comme aujourd’hui (qui aurait voulu que d’autres lisent leur journal intime?)
    Bref, aujourd’hui, j’ai ouvert 2 blogs, une page facebook, un twitter et rien à faire, il y a tellement de choses que je n’ose pas partager… Trop intime… Trop timide… Ou bien, je suis trop vieille, déjà?

  54. Internet est indéniablement un facilitateur… Il permet un accès rapide à l’information, à la nouveauté… il est un vaste terrain de jeu dont nous n’aurons jamais fait le tour…
    Internet est ouvert à tous: tout le monde peut ouvrir son site, son blog… Tout le monde peut proposer quelque chose… et tout cela en restant derrière un écran, en ne se dévoilant pas complètement, en gardant un certain anonymat…
    Internet affranchit les barrières et permet d’oser davantage…

    Tous ces arguments trouvent évidemment des contre arguments tout aussi forts… Les dérives de l’Internet, les “tout est trop facile, c’est n’importe quoi”, le “des rencontres virtuelles à la place de vraies rencontres”, du coup” les gens ne se parlent plus vraiment…”
    J’ai des critiques à émettre sur Internet, je ne suis pas en admiration devant cet outil, je suis la première à critiquer l’utilisation des réseaux sociaux… mais Internet fait partie de nos vies et a changé le monde (oulala, je vais attiser les foudres!!)

  55. Je suis vraiment d’accord avec toi !

    Internet et les média en général nous donnent une ouverture sur le monde énorme qui génère, à mon sens, une créativité plus importante qu’avant.
    On a beau montrer du doigts les dérives du net, ça reste une source d’inspiration prédominante et un moteur pour les gens, jeunes et moins jeunes.

    Après, je ne sais pas trop à partir de “quel âge” ça a vraiment un impact…Je dirais “à l’adolescence”, sans doute. Mes neveux et nièces d’une dizaine d’années ne me semblent pas trop touchés par ça.

  56. … j’ai envoyé trop vite mon message !
    Je voulais ajouter que même si le talent est inné, internet sert quand même à booster la créativité (en s’inspirant, en détournant…) et j’en sais quelque chose ! Parfois je ne sais plus ou donner de la tête et du clavier !!

  57. Je pense qu’il y a toujours eu des enfants à part, qui faisaient des choses que plein d’autres ne faisaient pas (wouhou la phrase révolutionnaire). Moi je me souviens avoir connu un génie de la musique, des enfants qui dessinaient ou faisaient très bien de la peinture, ou encore très forts en rédaction. Maintenant ils ont juste la chance d’être reconnu plus rapidement par un nombre incalculable de gens. Ils sont plus “exposés” que nous l’étions dans notre enfance. Je pense qu’il y en a encore beaucoup qui ne font rien.
    C’est vrai que le fait d’être reconnu pour notre travail, d’être encouragé, par des inconnus qui plus est, de se sentir faire partie d’une communauté tout ça, ça doit bien booster la créativité par contre.
    Je ne crois pas que tu justifies tes échecs, tu te poses une question sur ta vie, rien de plus.
    Bonne journée

  58. Alors moi à 13 ans je faisais au alentours d’1m74, je mettais des caleçons (oui les leggins avant c’était des caleçons !), des pulls de ma mère ! et je portais des chaussettes en accordéons sur des imitations de reebok Freestyle noir… Voilà pour le tableau !!!
    Je n’étais pas intéressée par grand chose dans la vie, à par m’occuper des enfants.

    Peut-être qu’internet aurait fait naître chez moi quelques passions… j’ai bien découvert l’univers de la couture via les blogs presque 15 ans plus tard. Je pense que les enfants que l’on voit aujourd’hui sur le net (chanter, danser, faire de la photos) sont tout simplement exposés plus rapidement. Avant, ils parcouraient divers concours et pour les plus chanceux ça se finissait par graine de star sur M6 !!! Ça mettait plus de temps et du coup il y avait moins de monde. Je pense que le talent est quelque chose d’inné qui ne s’apprend pas…

  59. C’est intéressant! En effet, je me demande aussi si on nous cachait des talents à notre époque Club do’ ou si c’était nous qui étions moins doués. Je pense qu’internet a ouvert des voies qui ne pouvaient qu’être qu’avortées pour nous à notre époque mais je pense que le talent existait aussi sans tout ça, juste que la mise en lumière était moins évidente. On ne pouvait qu’être reconnues que via le journal de l’école ou
    dans la classe ou en se montrant à l’intercours (haha le mot que je n’ai pas prononcé depuis des lustres) ce qu’on a pu créer la veille en griffonnant sur un agenda ou autre. La photo était d’ailleurs moins populaire: je voyais ça comme réservé aux pros et aux gens âgés avec une moustache 🙂 parce pour développer tout ça en chambre noire… c’était moins facile que de charger toutes ses photos via câble usb.
    Je pense donc que le talent a toujours existé , la créativité aussi… sauf qu’à présent, on n’a qu’à tendre la main pour se laisser baigner d’inspirations et d’idées… (oui le dromadaire Sahara ne m’inspirait pas forcément à l’époque! ;-)) donc les gens talentueux se multiplient plus facilement! et ne dis pas que tu es moins douée… attends, on sent bien via ton blog cette envie de créer sans cesse et de faire toujours mieux, ne t’inquiète pas! no complexe à avoir!

  60. J’en pense qu’il est regrettable que les gens maintenant ne s’ennuient plus. L’ennui est, à mon avis, nécéssaire et indispensable pour être créatif, car c’est lorsqu’on s’ennuie qu’on est le plus imaginatif!
    Je pense qu’en effet, pleins de jeunes ont un talent fou, et plus d’accessibilité aux choses que nous à leur âge, mais qu’il est bon aussi de glander parfois au CDI et d’être une looseuse, pour mieux avancer après, avoir la niak et pas tout servi sur un plateau.
    En tant que mère, j’essaye de promouvoir au maximum cette idée là, avoir la niak et se projeter. Comme lorsque unes d’elles veut faire quelque chose mains qu’il lui manque un objet nécéssaire à son projet, voilà, comment faire pour y arriver quand même.
    Quand je vois des gamines dans la classe de ma grande (CM1) avec un profil facebook, moi ça me fait peur.Je n’arrive pas à envisager ce genre de choses avant au moins la quatrième au moins!
    Enfin voilà, ça n’est que mon avis de mère, un peu deformé, parce que je n’ai que 29 ans et ma grande va avoir 10 ans déjà l’année prochaine et je me retrouve prise en sandwich entre mes valeurs et ce que j’utilise tous les jours. Mais pur moi l’ennui, la niak d’y arriver seul sont des valeurs sur je ne peux pas revenir avec elles.
    Voili!

    • Tout à fait d’accord avec toi… J’ai 37 ans, suis belle-mère d’une ado de 17 ans depuis plus de 15 ans et ma fille a 12 ans… Et je trouve que l’ennui est nécessaire !!! Tourner en rond et chercher quoi faire est une chance de développer son imagination !!!
      Et j’ai la même impression que toi “être prise en sandwich” : entre l’éducation que j’ai reçue et les avancées d’aujourd’hui… Pas plus tard qu’hier au journal de 20h sur TF1 : un sujet sur les “pré-ados”, elles ont 10 ans, s’habillent comme à 15, sont pressées de grandir, ont des profils FB et ne prennent plus le temps de prendre le temps… Je trouve ça dommage !!!

  61. Je pense que s’il est plus facile de voir le travail d’autres gens, il est plus facile de créer, d’imaginer. Un cercle vertueux, en somme…
    A l’adolescence, j’écrivais déjà, mais ce n’était pas ce qu’on peut appeler abouti — et ne parlons pas de mes “réussites” en gym. Si ces jeunes ont déjà un bon niveau à leur âge, qui sait ce qu’ils feront dans quinze ans ?
    Au passage, j’aime beaucoup l’évolution de ton blog, le fait que tu présentes le travail d’autres photographes. Les photos de tes looks se font plus rares mais dans tes posts, on retrouve quand même ton goût, ton regard, ton style.

  62. Je me sens comme toi, petite fille sans style et sans talent… et j’ai envie d’adhérer tout de suite à ta théorie d’internet !
    Et puis je pense à Mozart, entre autres génies précoces, et je me dis que non décidément y’en a qui ont un truc en plus.
    Mais on peut le découvrir tardivement (comme Einstein) ! Ou bien l’acquérir…
    Alors peut-être toi et moi, ou juste toi, pour se venger de l’enfance barbante, on est créatives et fabuleuses aujourd’hui (ok, surtout toi ;)), et c’est bien aussi !
    Bisous
    Anne

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.