A ta place !

Les petons de Natalia Vodinova

Ça vous est déjà arrivé de ne pas vous sentir à votre place ? D’être là à jouer presque la comédie en pensant qu’à tout moment on va vous démasquer, d’avoir le sentiment de “jouer à la grande” comme quand vous étiez petite mais pas pour du beurre ?

Lundi j’étais en plein dedans : ramener mes seuffes au Bristol pour poser des questions à Natalia Vodianova, rester sagement assise à l’écouter, regarder mon voisin jouer encore plus au grand que moi avec son dictaphone. Je n’avais rien de bien intelligent à lui demander alors j’ai fermé ma bouche, et fait clic clac avec mon appareil en essayant vainement de tirer quelque chose qui me plaît de ce moment un peu étrange pour moi.

Dans ces moments là je me dis que même si je n’arrive pas à faire ce que j’aimerais, me cacher derrière un appareil photo c’est clairement ce qui me va le mieux : ça me donne une contenance, je fais la chasse à LA bonne photo (mais qui parfois n’arrive jamais) et ça m’excite un peu, je n’ai pas besoin de parler parce que les gens pensent que mes images parleront pour moi, on ne vient pas me parler parce que j’ai l’air très concentrée. Je suis une putain d’asociale parfois… (Oui je pense à tout ça pendant que tout le monde fait son travail sérieusement).

Je regarde Natalia et je la trouve rassurante, sa coiffure n’est pas au top, mais elle est toute mignonne, elle n’a pas trop peur de se montrer comme ça, c’est chouette. Bon je vous rassure elle a quand même la classe avec sa jolie veste, mais tout de même, j’ai bien aimé ce petit côté mal réveillée.

Je sais qu’elle ne peut pas dire exactement tout ce qu’elle pense au fond et répondre très franchement aux questions sur sa collection pour Etam, parce qu’on fait tous ça, on est polis, bien élevés, et on fait notre travail. Et puis on n’est pas là pour ça.

Clic clac, le temps de prendre en photos les jolies tasses du Bristol, je retourne travailler en attendant d’aller voir le défilé du soir qui est devenu un petit évènement depuis l’an dernier. J’aime pas les défilés, je me sens encore moins à ma place, mais ce jour là j’ai décidé de braver les talons de 12 et d’enfiler mon costume de blogueuse mode (je mets toujours mon perfecto YSL dans ces cas là, je suis pathétique).

Sur place, j’ai pas mon invit, jamais reçue. Je me fais donc refouler 3 fois avant qu’on s’occupe de moi, c’est pas grave, j’avais prévu de laisser mon égo à la maison de toutes façons. Mais ma place juste derrière Natalia Vodianova et Adrian Brody me fais un peu remonter dans ma propre estime (ha ha comme c’est ridicule).

Une journaliste assise à ma droite éructe : “Ok on va voir les Sister Sledge et Gloria Gaynor, mais c’est n’importe quoi les front row à ce défilé, y a personne de la presse, on n’est vraiment bons qu’à leur pondre des papiers à la con”. C’est si drôle, si elle savait que la petite rousse à sa gauche qui joue à Bejeweled blitz sur son iPhone n’est qu’une petite blogueuse elle avalerait son invit.

Qui est vraiment à sa place ce jour là finalement ? (phrase philosophique de fin de billet, je suis rudement en forme ce matin).

Les Sister Sledge quand même ^^

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




74 comments on “A ta place !

  1. Effectivement cette collection est sublime!! merci pour tous vos partages et bonne journée.

  2. Très belles photos ce défilé de lingerie. Je confirme celle avec le caniche vert est magnifique 🙂

  3. Merci de nous faire partager ces instants magiques!
    Se sentir à sa place, effectivement, ce n’est pas tjs évident… En tout cas, tu as su en tirer de belles photos^^

  4. trés sympa!!!

  5. Bonjour Eléonore! Première fois que je poste sur ton blog alors que je le regarde très régulièrement. J’adore ! Tu as un corps de rêve ! Des jambes sublimes ! Mais c’est ton univers que j’aime particulièrement : les couleurs, le côté légèrement désuet parfois… Les robes que tu portes…
    En ce qui concerne ce post, je le trouve superbe car j’aime beaucoup Natalia, son côté pas commun. Les physiques pas communs sont les plus beaux selon moi, avec une vraie personnalité…
    Et alors les chaussures de Natalia? Mais que sont-ce??? Elle sont sublimes , je veux les mêmes!!
    Bizz et bonne continuation sur ta voie qui m’émerveille chaque jour.
    Anéa

  6. On peut teindre un chien en vert? 😮

  7. Est-ce que quelqu’un connait la marque de ces superbe, sublime, chaussures ? J’en suis tombé raide dingue, elle m’obsède mais je ne les trouve nul part ! Help please .

  8. Bien que complétement étrangère au monde la mode (et finalement je ne suis pas la seule…) j’ai trouvé ce billet très touchant, tu décris avec justesse ce “syndrôme de l’imposteur” qui nous colle parfois trop à la peau. J’aime beaucoup également la photo des photographes

  9. Super sympa ton blog 🙂
    viens faire un petit tour sur mon site de bracelets shamballa.

  10. “Je n’ai pas mon invitation (…) Je me fais donc refouler 3 fois avant qu’on s’occupe de moi” > dure, la confrontation avec la réalité pour les blogueuses…

  11. Pour moi la photo où tu as su saisir l’instant c’est celle avec le caniche vert. Celles du gouter sont très belles aussi ! Je comprends tout à fait ton sentiment, je me serai sentit pareil !

  12. Très beau billet. A la fois, j’envie ta place mais je te comprends, ça ne doit pas être facile. Pour les journalistes, ils sont imbus de leur personne alors laisse couler… Si tu étais là-bas, c’est quand même parce que tu le méritais, non ?

  13. Je pense qu’on s’est toute plus ou moins trouvées dans cette situation, mais ne doute pas tes photos sont justes sublimes !!

  14. Le meilleur article que je n’ai lu de toi !

  15. En voilà un billet qui déménage ! Moi qui suis amenée à côtoyer les politiques alors que je n’y connais rien en politique (le pire étant que que ce monde bas de plafond ne m’intéresse pas du tout), je ne te raconte pas à quel point je me sens à ma place. Brrrrrr

  16. oh les pauvres toutous ^^ !
    Je la trouve très belle Natalia Vodianova mais j’aime aussi ton écriture et tes photos!

  17. Putain!!!!! Les Sister Sledge!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Et sinon, pareil. Toute comédienne dans ma “double” vie!

  18. Qu’est ce que tu faisais là bas en fait?

  19. Superbes clichés ! Ahlala ce que je l’aime Natalia <3

    Olga

  20. Je vais faire court : J’aime beaucoup se billet !
    Voilà je suppose que je suis pas la première ni la dernière à te le demander ; tu compte faire un billet déco sur ton (nouveau) apart ?
    Si oui , j’ai vraiment HATE .
    Merci

  21. Sublime billet !
    Ca doit être ça qu’on appelle le talent.
    N’arrêtes jamais ^_^

  22. J’aime la sincérité de ce billet. Les photos sont très belles. Tu as bien raison de te concentrer sur ce que tu fais bien. Ce doit être impressionnant de se retrouver dans ce genre d’évènement. Tu tire ton épingle du jeu en tout cas avec ta vision des choses.

  23. Superbe !
    Je craque totalement sur la veste !

  24. J’aime bcp ton billet 🙂 , tres bien ecrit !

  25. Le toutou vert en juste incroyable ! 🙂

  26. Vas-y fonce ! Elles sont géniales tes photos. Je suis sure que tu claques avec ton YSL et tes cheveux roux.
    Ps. Canon les shoes a Natalia.

  27. Merci pour ces petites “confession”, qui nous font un peu traverser l’écran. Et merci pour les photos qui sont très belles 🙂

  28. jolis
    tres touchant

  29. C’est ce qu’on dénomme le” sentiment d’imposture”, circonstanciel je l’espère ! ton blog est toujours une petite merveille de poésie,
    merci de nous le faire partager.

  30. J’ai adoré sa veste dans le grand journal et je continue a l’adorer…

  31. Moi c’est les rondelles de citron qui me font rêver 🙂

  32. oh wow, how beautiful ^^

    xxx
    kissmequick

  33. J’aime bien tes billets honnêtes, quand je sens que tu es “comme vous et moi”, que tu redeviens une blogueuse, et plus “une blogueuse influente”.
    J’aime bien quand je retrouve Elodie sans sa frange et ses 2 chats. Même si je ne te connais pas, dans ce genre d’article c’est comme si je te connaissais depuis toujours.

    Très bel article, bravo.

  34. T’es trop géniale !! super ce billet! vraiment! je suis totale fan!

  35. De très belles photos et je te trouve très touchante dans ta façon d’exprimer ton ressenti.

    http:www.plan-fashion.com

  36. Je ne suis pas d’accord, pourquoi n’y aurais tu pas ta place toi aussi ?
    C’est vrai qu’il y en aura toujours qui seront là pour (désolée) ——-> péter plus haut que leur cul, tu as autant ta place que cette journaliste qui éructe à côté de toi, sans doute rien d’autre qu’une pimbêche prétentieuse. Tu sais mon mari est diplomate et souvent nous participons
    (de gré ou de force je l’avoue, contraintes diplomatiques) à des soirées très” prout prout ma chère” et on y rencontre le gratin crois moi, ça ne m’impressionne pas (plus du tout) je me sens à ma place partout.
    Bises

  37. What a beautiful post!
    Wonderful pictures!

  38. Tes photos sont magnifiques… Elles témoignent parfaitement du climat, de l’ambiance de cette journée Etam. J’étais également présente à la “conférence” (j’ai posé des questions sur Paris, ses inspirations etc.) ainsi qu’au live show et tu ne pouvais pas mieux la raconter qu’à travers ces très belles images.

  39. Je regarde ton blog depuis peu mais avec un grand intérêt! J’ai débuté avec le post sur les meilleurs commentaires que tu aies pu recevoir, j’ai trouvé cela très amusant.
    La méchante m’a semblé très agréable.. Et avec ce post, c’est confirmé, je te trouve touchante…
    Cerise sur le gâteau: j’adore l’esthétique de tes posts et tes photos.

    Merci beaucoup.

  40. Très joli billet! Et oui.. je ne connaîs que trop ce sentiment de ne pas être à ma place et de jouer les imposteurs (imposteuses???)

  41. Ta sincérité et ton humilité font vraiment plaisir à lire. On peut faire des choses exceptionnelles, comme cette rencontre, sans toutefois se la jouer hautaine et blasée. Une blogueuse mode comme j’aime !

  42. J’ai commencé à regarder sur internet ce défilé…des mannequins squelettiques mais pour le reste ça avait l’air pas mal.
    Je peux comprendre ton sentiments.Tu es bloggueuse, pas journaliste.Tu es là parce que ton regard compte, parce que
    ce que tu transmets sur le blog renvoie une belle image.Fait comme d’habitude,avec ou sans caméra non?
    Après le coup du dictaphone, chacun son truc.Moi j’adore prendre des notes de ce que disent les gens…
    bonne journée

  43. Très joli article, je comprends tout à fait le sentiment que tu décris. Natalia est très belle (et a de bien jolies chaussures), tes photos également (j’ai bloqué sur la “couronne de tasses”). Bises.

  44. Natalia est très belle, c’est vrai. Ca doit être vraiment impressionnant de l’avoir à côté de soi ! le défilé était très joli (je l’ai regardé à la TV), quelle chance tu as eu de pouvoir y assister !

  45. Voilà sans doute ton billet de blog qui m’a le plus touché. C’est quelque chose qui n’est pas toujours facile à avouer, qu’on ne se sent pas à sa place. Parce que parfois on le voudrait tellement, mais il n’y a rien à faire, l’alchimie ne passe pas…
    Le plus difficile c’est quand parfois on a des journalistes ou autres personnes qui nous font clairement ressentir que nous ne sommes pas à notre place, ou qui nous traitent avec dédain. Alors que finalement, d’un côté comme de l’autre, comme tu le dis si bien, qui est vraiment à sa place ?

  46. Je l’avais vue en backstage chez Dior avec son chéri, j’avais été très surprise par son physique. Pourquoi? Je ne sais pas, elle avait un volume de visage inhabituel, avec ce sourire immense. Et je la regardais bêtement comme s’il y avait une chose à deviner derrière cet étonnant sourire. Et j’ai bien aimé ton concept: “je me cache derrière mon appareil photo”. C’est exactement ce que je fais avec mes dessins. Je me cache derrière mes carnets et mes crayons. Le poste d’observatrice est un excellent rempart. ) D’ailleurs, je me remettrai bien à mon poste d’observatrice pour faire un dessin de toi un de ces jours. Peut-être avec ta robe verte à paillettes, j’avais beaucoup aimé.

  47. J’aurai bien aimé voir ton perf’ YSL…

    Bonne journée

  48. Comme je te comprend ! je ne me serais pas sentis à ma place dans cette situation..
    tous ces gens qui bossent dans la mode, je les trouvent tellement différent de moi !
    Les filles sont belles, classe.. tout ce qui me déprime en fait ^^
    Je suis bien trop timide pour pouvoir participer à ce genre d’évènements .. je n’aie même pas d’appareil photos de pro! alors si en plus je ne peux pas faire de belles photos, je ne sert pas à grand chose :s
    et pourtant j’aime ça! j’aime la mode, les défilés. Alors tant pis, même si je ne ferai jamais partis de ce monde et que je ne serai jamais invitée à quoi que se soit, défilés ou avant première ou autre, hé bien je continue à être passionnée et à faire des photos !
    dans mon coin toute seule.. voila
    belles photos tout de même 🙂
    bise!

  49. très joli billet, très bien écrit tout en pudeur et en sincérité!
    les photos aussi je les décrirais pareils!!
    j’aime beaucoup ton blog pour cela! avec l’originalité en plus!

    bon, j’arrête sinon ça va ressembler a du cirage de pompe 🙂
    nan mais sérieusement, j’adore!
    bises

  50. Imagine cette sensation dans un monde qui en plus te serait complètement indiffèrent et étranger : c’est mon quotidien. Je travaille dans un secteur qui fait rêver des milliers de personnes, et moi je m’en fous! Et puis un jour je me suis dit que y’a pleins de gens dans mon cas, qu’on me demande pas forcément d’être passionnée, mais d’être efficace, et comme tu le dis justement dans ton billet, je me suis mise à faire mon travail et puis c’est tout. Moi j’adorerais pouvoir comme toi approcher l’univers qui m’intéresse vraiment, même si au final, je ne suis pas sure non plus d’y trouver ma place.

  51. Merveilleux billet ! Rien à ajouter. Si ce n’est un grand merci ! (Ah oui, et merci aussi pour ton billet sur la réflexologie, j’ai eu mon 1er rendez-vous chez Jennifer et je suis conquise – même si le stress de la vie quotidienne a vite dévoré les bienfaits hélas – mais parait que le travail se fait en profondeur alors j’attends de voir…)
    xoxo

  52. Dis, tu as pu gouter à ces petits gâteaux qui sont posés à côté des brochettes bien saines de fruits ? Ils ont l’air à tomber !
    (Désolée, ce n’est pas l’idéal de ne relever que la bouffe de ton post, mais ta jolie photo m’a donné l’eau à la bouche !)

  53. Très chouette post, un vrai récit. C’est très agréable à lire, parce qu’il y a qqch de vrai : même si je ne suis pas invitée de ce genre d’event et même si je ne rencontre pas de mannequins, il m’arrive aussi de me sentir à la mauvaise place. Le complexe de l’imposteur en quelque sorte … Mais je crois qu’il y avait déjà eu un billet sur ça sur ce blog, non ?

  54. Je connais bien se sentiment, même si je me soigne il pointe souvent le bout de son nez, avec derrière la parano de se dire que quelqu’un va d’un coup débarquer et me pointer de doigt en disant “vous n’avez rien à faire là, sortez ! ” (mais si mais si je me soigne). le pire ça a été quand ado ingrate j’ai été chez Colette, pour voir, grand moment de sollitude

  55. Tu vois, ce genre de billet nous fait chaud au coeur.
    Il y a des gens qui savent rester à leur place avec humilité alors qu’ils font des choses super et que d’autres se la racontent en faisant beaucoup de bruit (pour rien… hein, comme dirait Shakespeare !)
    Merci en tout cas Eleonore de te montrer avec sincérité. Et je pense comme toi, on se pose tous un jour où l’autre la question de notre place. Parole de blogueuse un peu torturée 😉
    Bises
    Rockygirl

  56. oo je comprends tu as du te sentir toute petite à côté de tout ça, en tout cas tu as bien eu de la chance de la rencontrer, les photos sont splendides j’adore celle avec les photographes!
    Bisous
    Lise

  57. trop drôle…..je vois que l’on a toutes les mêmes sentiments, c’est rassurant. A part une Natalia Vodianova, mal coiffée mais en vrai c’est sa coupe et c’est tant mieux, qui se sent à sa place dans ce genre d’évènements ?
    En tout cas tu as su capter des choses sur certaines photos, j’aime beaucoup celle prise face aux photographes qui eux-mêmes shootent.

  58. Je ne commente presque jamais ici, mais là il fallait, je trouve la photo des photographes juste magnifique, elle a cet aspect d’une “pause” qu’ils auraient tous pris en attendant que tu fasses la photo…Ils sont au ralentis, je trouve cette image impressionnant, surréaliste comme si on les avait incrusté là… c’est LA photo je trouve 🙂

  59. j’adore ces photos, t’as de la chance de parler avec Natalia <3

  60. C’est vrai que dans ce genre d’occasions on se sent comme une petite souris qui pointe le bout du nez hors de son cocon ! En tout cas Natalia est superbe, et le cadre est magnifique !
    Des bises,
    Delphine

  61. Ahah j’adoooore !

  62. Sincérité et humanité… ce qu’il manque chez la plupart des bloggueuses. Merci pour cette touche d’honnêteté.
    Et même si ta place était un peu étrange… tu as profité d’en avoir une, et ça c’est chouette 😉
    Noisette

  63. Photos superbes comme toujours! ça doit être impressionnant d’assister à ce type d’événements!

  64. Raaa y’a pas à dire, qu’est ce que j’aime ton honnêteté et ton naturel! Merci de nous faire partager ces moments avec simplicité… et de nous en décrire la magie par tes jolies photos!

    • Je dirais pas mieux, alors idem! Toujours un plaisir ce blog!

  65. Je connais très bien ce sentiment. Et dans ces situations, j’ai souvent un humour que les autres ne comprennent pas… Pire !!
    Heureusement dans mon “couple professionnel”, Alice est une people qui est à l’aise avec n’importe qui. Elle est ma bouée !

    Chouette photo face à la horde de photographes. 🙂

  66. Je comprends tout à fait ce que tu dis, ça m’est arrivé 2 ou 3 fois et ce n’est pas forcément agréable à vivre !
    C’est sûr que l’idéal est de se sentir à sa place, de savoir pourquoi on fait une chose, d’avoir les qualités pour et d’être heureux de le faire. Là au contraire c’est un sentiment vraiment agréable qui nous envahit. Mais ça aussi tu dois le connaître !
    En tout cas, elle est très belle cette Natalia !
    Bises

  67. Mais quelle chance ^^

    Je ne comprends pas ce manque de confiance en toi, tu as tout d’une grande (sans vilain jeu de mot)
    Vraiment tu réussis tout ce que tu entreprends

    Des bisous

  68. A la base je n’aime pas trop Natalia parce que, je sais pas, je trouve qu’elle a une tête bizarre !
    Mais là je la trouve juste trop mignonne, son naturel est déconcertant et j’adore sa veste ! J’ai hâte de voir la nouvelle collection Etam et aussi celle d’Alix qui va être merveilleuse, cette fois je ne la raterai pas !

  69. Tu as du passé un bon moment! j’aime beaucoup ta franchise…ça fait un bien fou!
    bon mercredi!(oui, je voulais juste te dire ça…)

    smack!

  70. I love that shirt 🙂

  71. Je ressens, et je me dis la même chose que toi, derrière mon appareil photo…
    Il comble les vides, les blancs, et qu’on on est avec lui, nous ne sommes plus des personnes lambda aux yeux de autres, mais des artistes occupés, de nos jours, l’image est tellement “sacrée” ! Bref !

    Je me demandais, à quoi servaient ces citrons ?

    • Mais si! les citrons, pour le thé voyons 🙂 (et c’est super bon en plus…)

  72. J´aime beaucoup ce billet, très touchant!
    et oui, je vois ce que tu veux dire …

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.