Au travail !

Ben Vi, c’est toujours moi. Ce n’est pas de ma faute si ça batifole en Polynésie… Me voilà fidèle au rendez vous pour vous raconter les aventures du p’tit bois…

Première chose à faire : mettre en place le QG. Chez mes parents, il y a tout ce qu’il faut pour tronçonner, débroussailler, sécateurer, etc… Tout est rassemblé dans une même remise et tous les WE, les jeunes partent pour le petit bois, avec qui veut bien les suivre (au départ, ça reste moyen sur la motivation) et les outils des grands parents.

La première déclaration de guerre a lieu contre les ronciers. Certains ont un pied gros comme le poignet, et grimpent jusqu’en haut des arbres : qu’importe, ON a leur peau. Le futur et celui de la soeur de Lady Eléonore s’attaquent eux, au sol pour éliminer les arbrisseaux inutiles et qui de toutes manières sont étouffés par les ronces. Le temps passant, l’urgence apparaît  comme étant de plus en plus urgente et de s’activer beaucoup plus, et à plus nombreux, quand la neige est enfin fondue (oui, parce qu’entre temps, il a neigé). Il faut notamment niveler chaque zone de la fête, et les garçons s’y collent avec une énergie et une efficacité dignes d’un passé de cultivateur à l’ancienne (avant l’invention du motoculteur entre autres).

Mon dos ne me permet pas vraiment de participer aux travaux rudes, et j’ai un truc.

Faire du feu…

Pour brûler ce qui est coupé et arraché. Mon instinct de vestale se réveille dès qu’est prononcée la phrase fatale “ce n’est pas le tout, mais il va falloir brûler au fur et à mesure”. Ma mère a des instincts de pyromane qu’elle assouvit dans son jardin, elle hésite avec les ronciers qu’elle déteste également, mais ne pourra évidemment pas résister à son désir d’entretenir avec prudence, le feu du dimanche…

Avec tout ce petit monde qui s’active, le petit bois prend forme. Enfin on y voit plus clair, surtout le dimanche soir  à la tombée de la nuit !

Personne n’aurait pu croire en les voyant manier la bêche, que mon futur gendre et son beau frère de la main gauche ( le cher et tendre de la soeur de la mariée, donc, de ma deuxième fille, si vous avez compris), étaient : l’un pharmacien, et l’autre artiste tout droit sorti des beaux arts.

Et enfin un beau jour, le petit bois fut prêt à la fête :

  • Coin traiteur (nivelé et débroussaillé)
  • Coin baraque à Choubidou (une idée des mariées : barbes à papa, gaufres, etc… pour le vin d’honneur)
  • Emplacement des tentes sous lesquelles abriter les tables. Nivelé et planté de gazon : Lady Eléonore était devenue la reine du planter de gazon et de graines de fleurs : hélas trop tard, pour les fleurs…
  • Toilettes sèches montées par le père du marié
  • Coin camping mis à niveau pour ceux qui viendraient avec leur tentes
  • Coins divers “salons”, isolés les uns des autres par des ronces épargnées volontairement, dont un était décoré d’un magnifique miroir acheté chez Emmaus, dans lequel toutes ces dames pouvaient constater que leur maquillage était en train de tourner.
  • Piste de danse montée par le futur et ses copains, pendant que Lady Eléonore enterrait sa vie de jeune fille (il fallait cela pour avoir la paix et un manque de conseils non affligeant)

D’ailleurs, en ce qui concerne la piste de danse, j’ai encore à vous révéler, l’ameublement du petit bois, mais surtout, comment se pourrir la vie (et celle des autres) avec une piste de danse à peindre…

Mais ça c’est une autre histoire…

Marianne Taylor Photography

Tu veux moins procrastiner dans ta vie quotidienne pour réaliser tes projets persos ?

Entre ton prénom + ton email préféré et clique sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les éléments marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Ça devrait te plaire :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




29 comments on “Au travail !

  1. J’aime tjs autant votre façon d’écrire ! Merci pour ces “fabuleuses aventures de la future mariée” (et de son entourage !). Il faut absolument que je fasse lire ces récits à ma ‘tite maman 🙂 Vivement la suite !
    xoxo

  2. J’ai trouvé ton blog dans les amis de cherryblossomgirl il y a même pas une semaine de cela. Je pense avoir pratiquement tout lu sur ton blog et franchement j’a-do-re. Continu d’avoir ton petit côté décalé et écrit nous toujours tes chroniques.C’est un pur bonheur.

    • Si tu as lu tout mon blog c’est un peu maso non ? Vu que je parlotte tout le temps…
      Je connais cherryblossomgirl, Lady Eleonore me l’a présentée…
      Et ne t’inquiète pas, j’ai des chroniques encore, à raconter…

  3. Gaufre et barbe à papa!!! Quelle bonne idée!

  4. Bonjour Madame Mère (avez-vous un titre préféré ?),
    Je suis ravie de cet interlude !!!
    Mine de rien, “enfermée” à Paris depuis de longs mois, tandis qu’Éléonore se dore la pilule en Polynésie, je passe moi des vacances imaginaires dans le petit bois et si les destinations de rêve sur d’autres urls me détournent parfois de cet endroit magique qui sent la noisette, j’y reviens avec toujours autant de plaisir.
    ça sent plutôt le bon feu de bois aujourd’hui et c’est divin…
    Votre texte, les illustrations, je suis peut-être la seule à penser cela, un peu folle, mais c’est comme si soudain le blog était en odorama.
    Merci donc.
    Je vous embrasse et je me demande toujours comment vous aviez choisi de vous habiller le jour J… on aura ça en épilogue j’imagine… ou pas. J’attends.
    Est-ce incongru de justement vous demander quel est votre parfum ?
    A bientôt.
    Anne

    • Non ce n’est pas incongru, c’est surprenant !
      Fleur de cerisier de chez l’Occitane
      Ou
      Aqua Allégoria angélique/lilas de chez Guerlain

  5. Adorable cette petite saga racontée par la maman! Je viens tout juste de rentrer de vacances et je me dis : tiens, est-ce qu’Éléonore a posté les photos de son mariage? J’adore lire les chroniques de votre propre blog, je suis bien contente de vous retrouver ici. A très vite pour la suite!

  6. oooh vite la suuuuuuuite 🙂

    ah mais c est genial cette mini serie de l ete, je vais devenir accro, ca donne pleins d idée que l on garde bien precieusement dans sa tete pour son mariage a soi.

    encore encore !

  7. Moi je suis certaine que vous êtes senssass en photo 😉
    En tout cas c’est très chouette cette série!

  8. Quel récit haletant !
    J’espère au moins pouvoir découvrir … nos très jeunes mariés (bien sûr) mais aussi la maman de Lady Eléonore … qui nous teint en haleine depuis quelques jours.
    Des bisous à toute la famille.

    • J’espère qu’elle ne m’aura pas fait le sale coup de programmer une photo de moi. Je me HAIS en photo, des coups à me pendre !

      • Ah ben moi, j’espère bien qu’on va vous voir… Après toutes les péripéties de la tenue et des chaussures que j’ai pu suivre sur votre blog, j’ai hâte de vous découvrir en vrai !!!

  9. la suite ! LA SUITE !!! hiiiiiiiiiii

    rooo comme je suis pas correcte !! mille pardons je me calme 😉

  10. Coucou maman d’ Eléonore, tout d’abord j’aimerais que vous envoyiez un petit bonjour à la polynésienne en la rassurant sur la tenue de son blog. Je suis en vacance et je n’ai donc pas dordi, cela ne m’empêche pas de me jetter tous les jours sur mon téléphone pour me délecter des aventures d’ Eléonore. C’est un pur bonheur de vous lire quotidiennement… J’espère que vous ne prendrez pas de vacances et je vous dis à très vite…

    • Oh, elle a tout préparé et suit cela de loin, pas de soucis.
      Et si, je prendrais des vacances en septembre…

  11. J’adore ces p’tits coulisses 🙂 Oui ben je le dis qu’aujourd’hui, mais j’ai le droit de le dire quand même, hein ! 🙂

    • Tu es pardonnée 🙂
      Comme tu connais bien la Lady, tu t’étais bien douté que les coulisses étaient de vraies coulisses !

  12. Ah bah voilà, je me demandais bêtement pour les toilettes, car je voulais à un moment me marier dans un pré. 😉
    J’aime beaucoup vos billets, il me tarde de lire la suite!

  13. Entre les toilettes et la piste de danse au milieu du bois, j’aurais adoré être une petite mouche pour assister aux préparatifs. 🙂
    N’empêche, mon Jondalar a peur depuis que je lis les histoires de préparatifs de mariage sur ce joli blog. Ca me donne plein d’idées !!!!

  14. Le petit coin avec les tentes est vraiment mignon.

    Il a fallu avoir beaucoup d’imagination pour se rendre compte de ce que ça allait donner une fois tout débroussaillé, etc.

  15. c’est tout simplement génial … le mariage en lui même et la manière de le raconter on attend la suite ….

  16. Ouii! La suite, vite, vite! 🙂

  17. Effectivement, c´est une torture de découvrir les photos une par une….

  18. Quel suspens!

  19. Waw ! Quelle lourde besogne !
    Mais les première photos (dévoilées au compte goutte, je suis impatiente de voir les autres !) ne font que confirmer que tout cela en valait la peine….

    • Tout ayant été programmé avant son départ, par Lady Eléonore, je ne sais jamais moi-même quelle photo illustrera le prochain post, et de quel post il s’agit…

  20. Je ne peux que me réjouir de la suite, vite!!!

  21. Ahlala, on a trop envie de connaitre la suite, quel récit haletant!

  22. complètement tenue en haleine par cette saga aux arômes boisés !

Donne ton avis

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.