Le Crazy Horse

crazy-horse-paris

Le Crazy Horse – 12 avenue George V Paris

La semaine dernière, je suis allée pour la première fois de ma vie au Crazy Horse où la marque Clarins faisait la présentation presse de sa nouvelle campagne Joli Rouge.

J’ai trouvé ça assez fou de leur part de s’associer à ce mythique cabaret parisien, j’étais curieuse alors je suis allée voir.

Je n’étais pas sûre d’aimer l’ambiance, d’être à l’aise, d’apprécier vraiment le spectacle. J’ai donc été agréablement surprise, d’abord en découvrant les lieux, une toute petite salle, très intimiste, tapissée de rouge du sol au plafond, avec une scène si proche des premiers rangs qu’on peut y caresser les rideaux en passant.

Clarins avait travaillé une revue spéciale avec le Crazy Horse et j’ai été bluffée par le show : comme je m’y attendais les filles étaient sublimes, comme je m’y attendais moins leur nudité ne m’a pas gênée du tout (pourtant j’étais au premier rang, genre trèèèèès trèèèès près). Elles portent un fond de teint qui donne l’impression que leur corps est recouvert d’un voile poudré, c’était troublant.

Moi qui ai tendance depuis que je vis à Paris à snober un peu tout ce que les touristes rêvent de voir à Paris, je reviens doucement sur ma position et ça me fait pas de mal (le Lido aux heures de fermeture m’avait déjà un peu calmée).

Si vous avez l’occasion d’y aller ne la manquez pas ;)

Crazy horse-50

Crazy Horse-5

Crazy Horse-4
Crazy horse-53

Crazy Horse-38

Crazy horse-49

Crazy Horse-7

Crazy Horse-28

Crazy Horse-27

Crazy Horse-11

Crazy Horse-22

Crazy Horse-33

crazy-horse-1

Crazy Horse-41

Crazy Horse-42

Crazy Horse-45
Crazy horse-51

Crazy Horse-43

Shopping

-

-

Incorrigible

pin-up-9

Short Topshop, Top Asos, escarpins Asos, banane Asos

Des talons, j’en ai une collection assez impressionnante, c’est mon petit péché mignon à moi, quand j’en vois une nouvelle jolie paire je n’arrive pas à résister (sauf si c’est hors budget bien entendu).

Mais en réalité, je ne les porte presque jamais que très peu, toutes ces petites chaussures qui ne peuvent accomplir leur destinée, quelle tristesse… Je me dis toujours qu’il faut que j’arrête, que ça devient ridicule, mais c’est plus fort que moi…

Dernier craquage en date : ces chaussures confettis complètement adorables <3

comm
PHOTOS ELEONORE BRIDGE & OLITAX

pin up-5

pin up-6

pin up-26

pin up-10
pin up-17

pin up-24

pin up-21

pin up-25

Je vous présente ma manucure instagram : quand je me pinturlure que les deux doigts qui se voient sur la photo :D

pin up-4

pin up-16

« Ne dis rien à maman »

Class-of-beverly-hills-6

Brendaaaaa <3

Si vous étiez ado en 93 quand Beverly Hills était annoncé sur TF1, vous vous souvenez forcément de cette petite phrase, prononcée en choeur par Brandon et Brenda dans la bande annonce qu’on a vu mille fois (à l’époque perso, j’avais 11 ans).

La série repasse en boucle sur AB1 depuis un moment, ils passent les 10 saisons et quand ils ont fini, hop ils recommencent à zéro.

Et le pilote « Class of Beverly Hills » est un petit bijou (même si on n’y voit ni Dylan ni le Peach Pit). D’abord parce que la photo est particulière, les images sont vraiment belles, bien plus que dans n’importe quel autre épisode de la série. Et c’est là que tous les personnages (en dehors de Dylan Mc Kay) sont présentés, avec leurs looks plus 90’s tu meurs.

Class-of-beverly-hills-13

Class-of-beverly-hills-25

Class-of-beverly-hills-22

Class-of-beverly-hills-8

Tout le monde a un petit air juvénile qu’on ne retrouve pas par la suite : Donna est mignonne & Brandon a la nuque longue.

Ca me fait quelque chose de revoir ces épisodes le dimanche quand j’ai décidé de ne rien faire dans mon canap. Ils ont vraiment marqué mon adolescence : les tenues qu’on essayait de reproduire (jupe longue à fleurs avec des boots, cyclistes improbables, robes sur T-shirt) alors que la mode était différente chez nous et les chansons qu’on y entendant qu’on ne trouvait nulle part.

Class-of-beverly-hills-16

Class-of-beverly-hills-19

Class-of-beverly-hills-18

Class-of-beverly-hills-5

Les épisodes aussi, j’ai commencé mon journal intime après l’épisode où Brenda retrouve celui d’une jeune Hippie.

Mais je crois que ce qui m’étonne le plus aujourd’hui ce sont les relations entre les personnages. Bon, aujourd’hui avec le recul je me rends compte que c’est terriblement mal écrit. Mais tout de même, je me souviens que pour moi, c’était ÇA des relations adultes.

Class-of-beverly-hills-10

Class-of-beverly-hills-23

Ils se parlent tous hyper mal, se comportent comme des connards, Kelly est hyper capricieuse, Brandon père la morale (avec ses parents c’est le combo), Donna stupide au possible. Je n’ai pas souvenir de m’en être rendu compte quand j’étais ado, ces gens là étaient mes modèles !

Aujourd’hui je me rends compte que j’ai su m’entourer de personnes qui n’ont jamais eu ces modèles dans la vie, et qui ont des rapports humains sains, mais on me rapporte parfois des histoires incroyables qu’on croirait tout droit sortis de Beverly Hills. J’espère our vous que personne ne vous tape des scandales à la Kelly Taylor autour de vous.