We all scream for ice cream

00

pinterest

001
002
004
003

ice cream (17)

12
13
15
16

21

17
18
19
20

Cliquez sur les photos pour les crédits

Shopping

-

-

Carnival

www.leblogdelamechante.fr (32)

Robe Asos, jupe culotte du Japon, chaussettes Tabio*, ballerines Topshop, veste H&M, Pin’s Disneyland Paris

Ce n’est pas le premier article sur fond de fête foraine des tuileries sur ce blog, et ce ne sera sûrement pas le dernier.

J’adore les fêtes foraines, ça me fascine. Quand j’étais gamine, j’attendais toujours celle qui s’installait dans mon village avec impatience comme si c’était LE meilleur moment de l’année.

Ça commençait le vendredi soir par une retraite aux flambeaux, ma soeur et moi avions toujours des lampions de toutes les couleurs pour marcher avec la foule au rythme de la petite fanfare locale.

La dernière étape était la place des fêtes où quelques forains s’étaient installés : un manège pour enfant, des auto tamponneuses, un stand de tir à la carabine, un autre de pêche au canard et je crois que c’était à peu près tout.

J’en ai des souvenirs fous alors que c’était une petite fête de rien du tout, les lumières, les cuivres, les garçons qui vous draguent en vous fonçant dessus en auto tamponneuse, les peluches géantes qu’on gagne jamais au chamboule tout, les tickets de manège en plastique rouge et or, la queue du Mickey à attraper. J’ai dû y aller chaque année de mes 5 à 15 ans avec le même plaisir, avant que mon adolescence (tardive) ne décrète que c’était de la merde.

C’est pour ça que je vais chaque année faire quelques photos de la fête des tuileries, c’est un rendez vous, les manèges sont toujours à peu près les mêmes et au même emplacement.

J’adore ce petit côté flippant des imitations Disney ratées, tout est un peu moche et kitsch mais plein de charme, ça sent fort la friture (dès les quais du métro tuileries), le sucre, les forains nettoient la gerbe au jet d’eau sur les sièges des manèges à sensation avant de vous y asseoir.

Et le soleil se couche pile dans l’axe de l’allée principale, les jours où il fait beau on se croit loin, loin de Paris, comme dans une de ces fêtes foraines de bord de mer…

PHOTOS ELEONORE BRIDGE & OLITAX

www.leblogdelamechante.fr (48)

www.leblogdelamechante.fr (62)

www.leblogdelamechante.fr (5)
www.leblogdelamechante.fr (64)

www.leblogdelamechante.fr (47)

www.leblogdelamechante.fr (19)

www.leblogdelamechante.fr (35)

www.leblogdelamechante.fr (36)

www.leblogdelamechante.fr (16)

www.leblogdelamechante.fr (15)

www.leblogdelamechante.fr (9)

www.leblogdelamechante.fr (7)

www.leblogdelamechante.fr (34)

www.leblogdelamechante.fr (3)

www.leblogdelamechante.fr (4)

www.leblogdelamechante.fr (44)
www.leblogdelamechante.fr (58)

www.leblogdelamechante.fr (59)

www.leblogdelamechante.fr (60)

www.leblogdelamechante.fr (61)

www.leblogdelamechante.fr (46)
www.leblogdelamechante.fr (69)

www.leblogdelamechante.fr (37)

www.leblogdelamechante.fr (38)

www.leblogdelamechante.fr (41)

www.leblogdelamechante.fr (6)

www.leblogdelamechante.fr (8)

www.leblogdelamechante.fr (63)

Petit guide du voyage long courrier

avion

Photo de mon instagram

Quand je raconte mon voyage en Australie, je vois mes interlocuteurs ouvrir de grands yeux ronds à la mention des 28h de voyage qui m’ont conduit de Charles de Gaulle à Brisbane.

On ne va pas se mentir, c’est super super pénible et vraiment lessivant, ça peut vous gâcher les premiers jours sur place ou ruiner l’enchantement du voyage au bout du monde au retour. Je comprends même que ce soit rédhibitoire pour certains.

Mais comme je gère de mieux en mieux ce genre de périple, voilà mes petits conseils pour que ce long déplacement ne gâche pas vos vacances aux bout du monde (et si vous avez aussi des astuces et anecdotes persos n’hésitez pas à les ajouter en commentaire)

.

Avant le voyage

.

- La compagnie aérienne : si vous vous y prenez suffisamment à l’avance, vous aurez le choix entre plusieurs compagnies moyennant une différence d’une cinquantaine d’euros. Choisissez bien, car ça fait TOUTE la différence une fois à bord. Avoir un bon service de divertissement et un peu de place et de confort ça n’a pas de prix, vraiment. Vous pouvez comparer les compagnies sur tripadvisor ou sur passenger choice awards (quand les résultats seront publiés). Là pour l’australie on est passés par Ethiad qui était vraiment irréprochable.

Prenez le nom du vol et de compagnie, vous pourrez ainsi savoir quel sera l’avion, et le type d’équipement à bord (c’est souvent indiqué sur les sites des compagnies) pour anticiper (emmener des films, prévoir des chargeurs etc…)

- Le bagage soute : si vous devez acheter une valise prenez la avec les couleurs les plus folles possibles, des motifs, etc… Surtout pas un sac noir standard. Ça évitera que quelqu’un prenne votre bagage pour le sien sur le tapis et ne l’embarque (c’est du vécu) et ensuite si la compagnie égare votre bagage elle sera plus facile à identifier. Mettez aussi bien votre nom et adresse dessus ou sur un papier dans la valise (en cas d’enquête elle vous sera retournée grâce à ça)

- Le bagage cabine :

J’y mets tout ce qui a de la valeur : bijoux, appareil photo, ordinateur. Je prends aussi toujours des vêtements indispensables (type maillot de bain) en cas de perte de ma valise (une semaine à l’étranger sans ses affaires c’est super pénible). Sinon j’ai également plusieurs petites trousses avec :

Des soins : entre la pression qui fait gonfler, la fatigue et l’inconfort, vous ressemblerez à Lindsay Lohan un lendemain de cuite à la première escale. Dans la mienne j’ai : un roll on Aesop pour me détendre (ou m’en mettre sous le nez si mon voisin pue des pieds, oui c’est glam), une petite crème doudou, un nettoyant visage, une brosse à dents, une petite brosse à cheveux et des lingettes déodorantes.

… read more >>