IMG_0721

telephone-retro

Je ne pensais pas qu’autant de fans de téléphones vintages se baladaient sur ce blog avant la semaine dernière et mon post sur le hulger. Du coup, je me suis rendue compte que je ne vous avais jamais parlé de ma collection de téléphones vintage, à l’exception d’un des premiers posts de ce blog mais euh… j’arrive pas à remettre la main dessus (mais en gros  je venais de faire l’acquisition de mon premier bébé, rhooooo).

Tout a commencé avec ma grande découverte de l’époque : ebay. Les téléphones rétros y ont été ma première lubie et j’en surveillais en moyenne 15 par semaine. Mon but, c’était de mettre la main sur un téléphone socotel orange à cadran comme celui bien trop cher que j’avais vu dans une brocante. Finalement j’en ai remporté un… et avec les frais de port au même prix que celui de la broc, damned ! En plus, ce con là ne marchait pas avec ma free box, double damned ! Pour la peine, il est dans un carton, et na !

[imagebrowser=126]

Voir toutes les photos et détails

Et puis j’ai appris les trucs et astuces d’ebay et me suis mieux renseignée sur les téléphones. Il m’en fallait un à « fréquence vocale », à touches datant minimum des années 80. J’ai donc remporté un socotel orange à touches avec lequel je téléphone depuis d’ailleurs :)

Ensuite, j’ai eu envie d’un téléphone lady, parce qu’ils sont so chic et tellement glamour ! Il en existe en plus de toutes les couleurs, et si j’ai longtemps bavé sur un modèle rouge, c’est finalement un blanc crème que j’ai remporté pour la modique somme de 20€ (et ça c’était bien joué !).

Enfin, dernière acquisition, non ebayesque cette fois ci : un grand coup de génie de mon fiancé qui m’a dégoté un telephone « collection bakélite » de 1933 dans la rue. Oui il l’a trouvé sur un trottoir, impeccable (je sais je devrais l’époussetez, mais vous le savez, je ne suis pas une bonne femme d’intérieur…). Et ce genre de téléphone se vend entre 100 et 200€ sur ebay, mon chéri a donc assuré grave !

Et puis là grâce à cococerise, je bave sur ces petits choupinous, vais-je résister longtemps ?

0
Partager