burger

Le mariage étant à 15h30, on avait décidé de diviser ce qu’on appelle le « vin d’honneur » en goûter puis en cocktail. Après les bonbons et les gourmandises, place aux festivités !

La fête continue malgré le petit stress qui commence à me ronger le ventre : il n’y a toujours pas d’électricité. La musique fonctionne toujours grâce à des enceintes à piles que nous avons eu la bonne idée d’amener (initialement prévues pour mettre de la musique dans les toilettes).

? Sauf mention contraire, les photos sont de Marianne Taylor ?

Le cocktail est servi et distrait tout ce petit monde, on oublie l’électricité grâce au champagne et au saumur qui coulent à flot. Mon père, tourangeau de naissance vivant dans le bordelais s’était occupé de tout le vin, et m’avait fait faire des étiquettes. Vous pensez si ça m’a plu ! (lui moins quand il a dû les coller…).

Quant au champagne, ils avaient une jolie étiquette dont on nous a fait la surprise « Cuvée du bonheur, Elodie & Vianney » ?

Pour ce qui est du menu du cocktail nous avions bien rigolé avec Marie (mon traiteur) et nous proposions :

True blood

Polynectar
Millefeuille de Hambourg
Potager empalé
Chiens chauds
Mystères suisses

Le true blood était présenté sous forme de seringues étiquetées avec des groupes sanguins différents (miam le bon gaspacho). Le polynectar était en fait une soupe artichaut froide qui se devait d’avoir l’air bien dégueu, servie dans des fioles « drink me ». Le millefeuille de Hambourg était un hamburger miniatuer, le porager empalé des jolies brochettes de légumes, les chiens chauds des hot dogs et le mystère suisse une préparation fraîche à base de petits suisses, d’herbes et de crevettes.

Et puis sans que je m’en aperçoive tous les soucis sont résolus. Heureusement, il y a de sacrés bricoleurs dans la famille, mon père qui a filé chez Castorama tel un chevalier répare le premier groupe électrogène, mon oncle qui démonte des moteurs récupère la bougie perdue dans le second.

Pour fêter ça, on a fait péter les barbe à papa ! Et on est allés dîner.

… A suivre

0
Partager