Mathilde_B2
,

Quand j’ai reçu ce petit mail d’Armani Milan me proposant un joli boulot consistant à shooter des gens lookés dans les rues de Paris, j’ai failli répondre : désolée mais vous vous trompez de personne, je ne sais pas du tout faire ça.

Et puis je me suis posée 2 secondes, en me demandant pourquoi diable je n’en serais pas capable et ce qui me poussait à vouloir décliner cette belle offre ?

La trouille de ne pas être à la hauteur et l’habitude de rester dans ma zone de confort à n’accepter que ce que je sais bien faire étaient deux bonnes réponses. Alors je me suis dit Fuck ! Vas-y ! C’est pas en restant tranquille derrière ton ordi que tu vas progresser !

Et de fait, en déployant pas mal d’énergie, les bons moyens, en et en appelant les bonnes personnes j’y suis très bien arrivée. Le fait que je ne me trouve aucun talent pour le portrait et que j’ai encore des problèmes techniques évidents (c’est flou bhaaaaa) maintenant est une autre histoire, mais je vais y travailler…

J’ai donc shooté pas mal de monde, des amis, des inconnus, pour la nouvelle collection Frames of life d’Armani. Le même concept a été décliné à Berlin, Milan, Londres, et j’oublie les villes qui vont suivre.

Il y aura un petit site je crois, je vous donnerai l’adresse quand j’en saurai plus ;)

0
Partager
streetstyle

… Du moins j’ai essayé !

La semaine dernière, pour Modepass j’ai fait un shooting photo avec Punky et 4 de ses lectrices. La miss s’occupait du stylisme, Marie de Modetrotter fournissait les vêtements, et à nous 7 on a fait un shooting dont on est assez fières !

Pas évident quand on n’est pas vraiment photographe de shooter et de diriger des filles qui n’ont pas forcément l’habitude de poser, c’était un sacré baptème pour elles comme pour moi ! D’autant que je tiens à souligner qu’il faisait 0°, à la fin mes petits doigts ne sentaient même plus s’ils appuyaient sur le déclencheur.

Voir toutes les photos

Mais quel bonheur d’être derrière l’appareil, les séances photos avec mon fiancé sont toujours infiniment frustrante car on n’arrive pas toujours à obtenir les photos que j’ai en tête (surtout en ce moment, il caille, je ne traîne pas trop longtemps dehors en robounette). Là je pouvais enfin prendre exactement ce que j’imaginais et surtout m’exercer à faire des portraits ce que j’avais vraiment envie de faire depuis un moment. Tout n’est pas encore au point, j’ai du sacré boulot pour m’améliorer, mais j’avais des modèles magnifiques, encore merci les filles (Kenza, Hayat, Marion et Insya) pour vos grands sourires malgré le froid et vos tenues légères vous avez bien assuré !

0
Partager