-

Sélection shopping

-

IMG_5290_1
, , , ,

Short, veste et chapeau Stefanel, marinière Monoprix, sac my suelly, ballerines Topshop, valises sous les yeux 3hoursleep

Reprise de mes petites aventures Milanaises :) j’ai tellement de photos à trier et de trucs à vous raconter que j’ai un peu traîné.

J’étais invitée à la base par la marque Stefanel – que je ne connaissais pas j’avoue – pour un déjeuner sur place et une visite de la boutique. La perspective de prendre l’avion juste pour un déjeuner en Italie m’amusait follement (un peu comme quand Pete Becker emmène Monica dîner dans une petite pizzeria à Rome), j’ai donc dit oui.

Sur place je vous avoue ne pas trop trop m’être sentie dans mon élément, entourée de véritables fashionistas, blogueuses divas italiennes et espagnoles habillées comme des déesses (j’avais un jean et une marinière, French Power).

Mais ce genre de situation m’amuse, j’ai toujours l’impression d’être un imposteur. Et puis le contraste est super amusant, le matin j’étais mal réveillée à 7h sur le quai du RER B à gare du nord pour me retrouver à 13h une coupe de champagne à la main sur la terrasse du Parc Hyatt sous le soleil de Milan à disserter sur une collection automne hiver. Ma vie est drôle, j’en profite à 1000%

Après le déjeuner, la team Stefanel a emmené tout ce joli monde dans sa boutique galerie Vittorio Emanuelle II (dieu que cet endroit est somptueux). Et là, comme ça, cadeau : prenez tout ce qui vous plaît pour vous composer un look des pieds à la tête. Je crois que j’ai toujours rêvé qu’on me dise ça un jour – j’ai essayé de garder une contenance face aux italiennes visiblement coutumières du fait quasi blasées – mais intérieurement je faisais des petits saltos.

Je me souviens d’une émission que j’ai vu quand j’étais gamine : 3 personnes étaient lâchées dans un supermarché avec 10.000 francs et devaient tout dépenser pile poil en 10 minutes. Ils avaient tous cédé à la panique et avaient perdu. Je m’étais toujours demandé comment je réagirais si j’étais lâchée en mode tout est permis dans une boutique de fringues. Et bien à ma grande déception on est super sage. C’était amusant de voir comment on composait toutes des looks très différents (moi j’étais la meuf borring avec son look minimal à côté des filles en talons orange fluos).

Au risque d’en déplaire à certains, j’ai joué le jeu à fond et suis ressortie les bras chargés de paquets comme une enfant un matin de noël. Il y a des jours où on a des vies de princesse…

0
Partager