C’est l’histoiiiiiiire de la viiiie

Cheap Oakley Sunglasses

? ? Naaaaaaants ingonyamaaaaaaaaa bagithi babaaaaaaaaaaaaaaa ?? ?

Bon alors, je vous raconte comment ça se passe un safari? J’en avais quelques souvenirs de mon premier voyage, mais je dois avouer qu’avoir un zoom superpuissant prêté par Canon changeait complètement la donne c’était comme avoir des jumelles supersoniques pour voir les taches des zèbres en gros plan. Magique.

Cheap Oakleys Un safari c’est pas un truc d’aventuriers hein, on est là bien pépères calés dans un petit van* à arpenter les parcs nationaux dans l’espoir hypothétique qu’un petit troupeau d’animaux sauvages daignent se montrer. On est comme des cons et la nature est reine.

***A propos du van, rapide guide de la nana en safari***

> Le thé le matin tu oublies sinon tu pleures ta maman pendant 4h (oui la pause pipi au milieu de la savane c’est niet, le guide a pas envie que tu te fasse déchiqueter les fesses par un babouin (ils aiment pas les filles les babouins) (je sais pas pourquoi))

> Si comme moi mère nature t’a moins gâtée que Jane Birkin, ben le soutif tu mets quand même, ça secoue et t’as pas l’air fine à te tenir les seins au rythme des crevasses.

> Ne t’inquiète pas tu n’as pas bronzé comme Cathy Guetta, tu es juste couverte de terre, ça va bien se passer…

***fin***

Je poursuis. Le safari donc : au début on mitraille les gazelles sous toutes les coutures, comme des japonais au pied du sacré cœur, ça crépite, ça crépite. Au bout de 3 jours on dit genre blasé « arf une gazelle », parce qu’en vrai ce qu’on veut voir ce sont LES LIONS, LES LÉOPARDS, LES GUÉPARDS… Les prédateurs quoi.

Vous n’en verrez pas ici, j’ai la photo de l’oreille d’un guépard sous un arbre (passionnante photo) et les lions se sont montré le jour où j’étais au lit avec de la fièvre les petits sacripans.

Bon je déconne, je déconne… Mais en vrai c’est complètement dingue de voir ce genre de spectacle, j’aurais pu rester des heures à regarder les éléphants au point d’eau au coucher du soleil à admirer les girafes majestueuses nous hypnotiser avec leur pelage psychédélique, à rire en regardant les derrières ridicules des phacochères en train de courir ou à admirer le coucher de soleil dans les Acacias…

Discount Oakley Sunglasses

Cheap Oakley Sunglasses

Knockoff Oakley Sunglasses

Knockoff Oakleys

Fake Oakleys

Oakley Sunglasses Cheap

Replica Oakleys

Fake Oakley Sunglasses Replica Oakley Sunglasses

Cheap Ray Bans

Jambo !

Cheap Oakley Sunglasses

Cheap Ray Bans

Magical Kenya ? Knockoff Oakleys

Fake Oakley Sunglasses

Un petit mot vite fait depuis le Kenya (ou je tape sur un clavier qwerty vous excuserez les fautes, les accents en copier collé c’est un tout ptit peu relou !)

Discount Oakley Sunglasses

Je ne vous ai rien dit parce que je suis une petite cachotière, et peut-être aussi pour prévenir un éventuel nouveau scandale Quechua (ça va je déconne…)

Oakley Sunglasses Cheap

Je suis, comme en Australie Cheap Oakleys invitée avec Alix afin de montrer un peu ma vision de la destination. Je mitraille comme une dingo pour vous ramener plein de clichés, j’espère que ça vous plaira.

J’en profite au passage pour remercier Canon qui m’a prêté un objectif scandaleux* avec lequel je gagne à l’aise tous les concours de bite possible contre les autres photographes amateurs croisés en safari. C’est tellement drôle d’avoir l’impression d’en avoir une grosse quand on est une fille !

Knockoff Oakley Sunglasses

Et puis je remercie l’office du tourisme Replica Oakley Sunglasses local pour ce voyage dément, je me sens infiniment chanceuse d’avoir l’occasion de vivre des choses pareilles. Replica Oakleys

Enfin j’aimerais remercier tout particulièrement ma maman et mon impresario qui ont toujours cru en moi :D

À très vite pour d’autres photos aue celles de mon iphone !

*Un EF 70-300 mm f/4-5,6 Série L, IS USM avec un extender pour les curieux

Fake Oakleys

Cheap Oakley Sunglasses