lady-dior

lady-dior1

Hier soir, c’est dans la petite salle feutrée du cinéma de l’étoile à saint germain que j’ai eu la chance de découvrir le film d’Olivier Dahan pour le Lady Dior avec Marion Cotillard. Là où j’ai été déçue par le spot Chanel : Tautou + Jeunet = Amélie Poulain prend l’orient express, j’ai été plus que séduite par la démarche de Dior.
Car bonne nouvelle, ils ne nous ont pas refait la môme, (qui aurait pourtant cartonné à l’international), non, ils ont préféré imaginer un film noir, très hitchcockien.
Vous dire que j’ai tout compris serait un grand mensonge, par contre je suis restée scotchée par les images, la musique, l’atmosphère… Je vous laisse découvrir ça :
.

0
Partager
chanel-tautou

chanel-spot-jeunet

Aujourd’hui, est dévoilé le très attendu film de Jean Pierre Jeunet pour Chanel n°5 avec Audrey Tautou. Surfant sur le grand succès d’Amélie Poulain à l’étranger et le film coco avant chanel dans lequel Audrey incarne coco, cette pub ne sera pas une grande surprise. Les premières images découvertes sur le net m’ont un peu déçue : des plans à l’ancienne un peu jaunis et une audrey Tautou filmée encore et toujours de la même manière. Certains plans sont carrément les mêmes : le couple filmé en vue de dessus est calqué sur celui où Amélie et Nino se trouvent enfin.

chanel

chanel-tautou

chanel-audrey-tautou

audrey-tautou-chanel

spot-chanel-jeunet

tautou-spot-chanel

chanel-orient-express

chanel-5-jeunet

chanel-jeunet-spot

chanel-logo

Je suis certaine que ce film sera sublime, plein de la poésie qui caractérise tout ce que réalise Jeunet, mais c’est tellement attendu que c’en est vraiment déçevant. Même si soyons juste, cela doit être exactement ce que Chanel désirait… Lire la suite…

0
Partager
longchamp soirée

J’ai un tout petit peu de retard pour vous montrer tout ça, mais on s’en fiche hein ?

J’ai assisté il y a quelques semaines à une soirée organisée par Longchamp pour le lancement de sa nouvelle collection célébrant les 60 ans de la marque. L’élysée montmartre, du people, un concert des Kills et les 60 modèles customisés par Jean-luc Moerman.

La salle de concert était investie par les formes abstraites et organiques chères à l’artiste qui contaminaient l’espace du sol au plafond à l’épiderme des invités : on s’est tous fait tatouer avec bonheur comme si on avait chopé le bon malabar avec tatoo intégré.

Ces formes sont tellement fascinantes que j’avoue avoir été un poil déçue par la collection Longchamp : je m’attendais plus à un trip à la murakami.

Là c’était un peu comme si l’artiste avait été bridé (mais je n’en sais rien hein, c’est juste une impression) : j’ai trouvé que cela manquait d’audace.

Sur 60 modèles, je pensais en voir 2 ou 3 un peu plus délirants, colorés, plus à l’image de ces formes hybrides qui avaient envahi l’espace et qui du coup rendaient cette collec un peu fade.

On sent bien que Longchamp a tenté d’être plus funky en faisant appel à cet artiste, mais voilà, au risque d’être un peu dure, je trouve ça trèèèès dommage d’être resté aussi timide.

Maintenant, même si ça manquait légèrement de sel, j’ai beaucoup aimé le graphisme créé pour les modèles qui m’évoquent comme des ossements, des muscles, et vous donnent une sensation étrange quand vous essayez d’en comprendre le fonctionnement comme un ruban de Möbius.

J’ai donc plus particulièrement aimé les modèles cuir avec graphismes noirs comme un tatouage, les plus colorés n’allant pas à mon sens, au bout de la démarche.

J’ai donc vu plein de belles choses, et j’ai beaucoup observé à cette soirée, je suis toujours dans cet état d’esprit quand je côtoie du people « branché » : je me sens très spectatrice.

C’est un monde qui m’amuse : la plupart des gens sont en perpétuelle représentation avec des looks de dingues, tapant des poses à tout bout de champ, ne se déplaçant que dans la lumière, …etc. Je ne trouve ça ni ridicule, ni fascinant, c’est juste un vrai bonheur à photographier…

[Gallery=48] Voir toutes les photos de la soirée.

0
Partager