mairie-bisou
,

? Toutes les photos sont de Marianne Taylor ?

J’ai été très bavarde dans mon dernier post. Je ne sais pas pourquoi mais de cette belle journée, les souvenirs que j’ai le mieux imprimé sont ceux des préparatifs du matin.

Arrivée à la mairie, j’ai commencé à me perdre dans le tourbillon des sourires, des bisous et j’ai eu beaucoup de mal à fixer mon attention tellement j’étais émue.

On avait un peu triché sur l’heure de la cérémonie sur le carton d’invitation pour éviter les retards (on a des champions parmi la famille et les amis), gnarf gnarf… Il fait 30°, tout le monde nous attend bien sagement dans un petit coin d’ombre sur le parvis de la mairie.

Je vois que la majorité des gens ont joué le jeu de mon super dress code c’est drôle de voir comment chacun s’y est attelé. Mes deux grand mères sont l’une à pois, l’autre à rayures. Les filles sont majoritairement vêtues de pois, et leurs hommes de marinières ou de cravates et chemises rayées.

Je cherche mon homme des yeux, il est là, souriant, tout beau dans son costume sur mesure, à l’aise dans ses baskets comme toujours. Clic clac, je fais un petit pola !

A peine le temps de faire un tour de bises, nous voilà appelés par l’adjointe au maire. Gniiiiiiiiiii ça y est, je fais celle qui maîtrise mais en fait je me fais presque pipi dessus. Tout le monde monte s’installer dans la jolie salle des mariage de la mairie de Rambouillet alors que nous attendons avec les témoins.

On monte les marches alors que les premières notes de all you need is love des Beatles commencent à résonner dans la cage d’escalier (et les premières notes, c’est la marseillaise). Au bras de mon père, je n’en mène pas large (et lui non plus) tellement ce moment est émouvant.


The Beatles – All you need is love

On entre au moment du refrain, je suis tellement intimidée que je me cache le nez avec mon bouquet (voui, quand je suis intimidée, je me cache le nez). Vianney m’attend devant le grand bureau, avec ce grand sourire qui ne le quitte plus.

C’est l’heure du discours administratif, de la lecture des articles. Bla bla bla… je n’ai RIEN écouté, petite cancre du mariage, je passais mon temps à regarder ma sœur qui se retenait de pleurer, Vianney qui écoutait pour 2, mes parents assis côte à côte (20 ans que je n’avais pas vu ça)…

J’attendais mon tour pour dire oui.

Ce que j’ai fait dans un petit cri inaudible en laissant presque échapper une petite larme. La loose, à côté de moi Vianney fait toujours figure de bon élève. D’autant que j’ai lutté pour lui enfiler son alliance, bravo !

Et cette vilaine adjointe au maire qui voulait nous laisser partir sans bisou. J’entendais gronder dans les rangs, il était hors de question qu’on n’embrasse pas la mariée (oui je sais on n’était pas à l’église mais quand même).

Et paf ! Non mais Oh !

Et voilà, on était mariés. Ca passe vite la mairie, à peine 20 minutes et pfiouuuu c’était bouclé. C’est drôle d’être un peu les premiers rôles le temps d’une journée, tous ces gens qui viennent vous féliciter…

J’ai pris quelques minutes pour immortaliser moi même la salle de la mairie avec mon instax, et on a filé à la sortie se faire asperger de bulles de savon.

salle-mairie-mariage-rambouillet

Oué on aime bien se faire des bisous :)

…à suivre

0
Partager
robe-dos
,

Imaginez qu’on vous dise : alors tu veux que je te fasse quoi comme robe de mariée ? Moi quand j’ai un choix infini comme ça je ne sais pas choisir, j’ai envie de mille choses incompatibles forcément, et je me dis qu’en fait je ne suis pas si créative que ça.

Quand Violette Tennenbaum la créatrice d’amour que vous connaissez toutes (ou sinon filez sur son blog dare dare) m’a posé cette question je lui ai sorti des dizaines de photos de défilé avec des robes qui me plaisaient, tout en lui disant que je voulais quelque chose de simple, sans chichis, facile à porter, dans laquelle j’allais pouvoir bouger pendant 24h sans me sentir mal à l’aise.

Sentant la bête féroce qui ne sait en fait pas ce qu’elle veut, Violette m’a alors amené une de ses créations, une petite robe bustier toute simple de laquelle on allait partir en faisant plein de petites modifs.

Et sur ce coup là elle a eu une super bonne idée. Avec du tulle en guise de jupon, une superposition de plumetis et de coton des petites bretelles et des boutons dans le dos, j’avais une adorable petite robe de ballerine simple mais recherchée à la fois : exactement ce que je cherchais !

Et comme une robe c’est mieux de la voir en mouvement, voilà une petite vidéo montée par une des bonnes fées de mon mariage : Baptiste (oui Baptiste aujourd’hui tu auras des ailes et une baguette) :

(Au passage, je ne me lasse pas d’admirer le sourire de mon désormais mâri ? – et avant que vous ne me posiez la question, son costume a été fait sur mesure chez Samson, on a tout choisi c’était très chouette, et le noeud pap vient de chez Old England)

C’est drôle comme je fais des raccourcis quand je vous raconte : exit le passage ou j’ai fait faire un noeud géant à Violette à mettre dans le dos pour ensuite changer d’avis et réclamer des boutons, ou encore celui où je l’ai appelée 1 semaine avant le mariage en panique parce que finalement je voulais des bretelles ! Chuuuut rien de tout cela ne s’est produit bien évidemment…

Et c’est tout ? Oui c’est tout, aujourd’hui vous ne verrez rien de plus… Et vous allez me détester car j’ai décidé que vous attendriez avec moi de voir les photos de Marianne. J’ai un peu de mal à partager les photos des amis ici, d’un coup ça me semble trop perso, allez savoir pourquoi. Plus qu’une semaine ou deux rhoooo et puis on attend tous ensemble alors ça va bien se passer :)

Photo Anne-Solange Tardy

0
Partager
robe-de-mariee
,

wedding-dress

Hé hé vous l’attendiez celle là je le sais ! Le robe c’est un peu LE truc auquel toutes les filles pensent avant même d’avoir la bague au doigt, voire avant d’avoir son premier boyfriend pour certaines…

Et vous n’allez pas le croire mais personnellement les robes de mariée ne m’ont jamais fait rêver. Je ne me suis jamais trop penché sur la question en fait, même gamine, quand je m’imaginais me marier je fantasmais sur le bouquet de fleurs : je me faisais des bouquets de mariée dans les bois avec des anémones et je m’imaginais en train de le lancer. Mais la robe mouais bof pas plus que ça…

Et puis quand on a décidé de se marier avec Vianney j’ai bien dû m’y intéresser un peu histoire de pas débouler à la mairie en combishort. J’ai alors fait l’erreur de regarder les marques spécialisée dans le domaine. Et ça m’a un peu déprimée…

J’avais beaucoup de mal à me projeter dans ces robes de princesse. J’ai toujours trouvé que les mariées n’avaient pas l’air à l’aise dans leur tenue : elles remontent leur bustier toute la journée, peinent à se mouvoir, à s’asseoir, pas l’idéal pour passer le plus beau jour de sa vie quoi (NDLA ne le prenez pas mal hein, tout le monde n’est pas concerné bien sûr). J’ai donc laissé la question de la robe un peu de côté pendant un moment.

Jusqu’à la fashion week du mois de septembre où le défilé Chloé a réveillé mon envie de robe blanche. Je m’extasie, je me roule par terre, je veux une belle robe tout de suite, une robe qui me ressemble !! Heureusement mon appel a été entendu et une bonne fée du nom de Violette Tannenbaum m’a proposé de faire ma robe… Et, et… Et bien vous ne verrez  rien ha ha vous êtes fous ça porte malheur ! Et puis ma ptite robiche est pas du tout terminée alors vous pensez bien…

Mais pour celles qui cherchent aussi la robe de leur rêve, la bonne nouvelle c’est que les créateurs s’y mettent vraiment et qu’on commence à trouver une alternative sympa.

Chez Erotokritos par exemple où je suis allée découvrir la collection de robes de mariée par curiosité (et aussi parce que j’adore la marque). Quel plaisir d’aller chercher une robe chez un créateur qu’on aime ! Je trouve l’idée assez chouette. Si je n’avais pas trouvé ma styliste personnelle je serai sûrement allée faire les boutiques chez des créateurs pour prendre une simple petite robe blanche.

dress-erotokritos

Et comme certains ont bien compris ça, l’idée d’une collection de robe de mariée s’est imposée. Dans le cas d’Erotokritos tout est parti de la création de robes pour des amies qui se mariaient. Ces robes sont la base de la collection et bonne nouvelle, on peut demander des ajustements : la raccourcir franchement par exemple (oui moi j’aime bien les robes de mariée courte)(indice…indice…).

Encore trop princesse pour moi (sauf la sublime robe année 30 brodée de swarovskique j’adoooore)(et la robe tutu tellement jolie… Bon en fait j’aime), mais vraiment dans l’esprit de la marque et ses origines.

broderies

robe-de-mariee

30-dress

ballerinas

pink-bow

swarovsky

0
Partager