filles

Mon coup de cœur perso, cette fille était pétillante et avait une classe folle

Depuis le mois de mai, je représente Paris sur le blog des capitales des Galeries Lafayette aux côtés de Susie (Londres), Leandra (New York) et Veronica (Milan). Hu hu je me sens comme une petite crotte à côté de Susie et Leandra ^^

Mais passons. Les galaf (comme on dit un peu des fois à Paris) renouvelaient cette année le « plus grand défilé de mode du monde » (rien que ça, sacré titre) qui avait fait forte impression l’an passé. J’avoue, j’avais suivi de loin et ne me rendais pas compte de l’ampleur du truc. Le principe : des gens comme vous et moi sont sélectionnés grâce à leur look de guedin pour participer à un grand défilé sur le boulevard Haussmann avec cours de marche, maquillage, coiffure, répétition, catwalk, photographes, public et tout le tintouin.

Rendez vous au palais Brongniart en début d’après midi jeudi dernier pour suivre les préparatifs et faire la petite souris avec mon appareil. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cet évènement me colle autant la banane, j’étais presque sceptique et la bonne humeur qui régnait dans ce palais m’a contaminée.

Je me suis rendu compte en observant tous les participants que c’est EXACTEMENT ce que j’aime et défends dans la mode : du fun ! Pour moi la mode c’est avant tout un jeu, c’est fait pour s’amuser, ne surtout pas se prendre au sérieux. Les mannequins du jour étaient venus entre potes, avec leur amoureux, leur meilleure amie, s’étaient concocté des costumes maison, ou leur look le plus pointu. Ça papote, ça se recoiffe, les yeux papillonnent sous les paillettes et les pinceaux des 50 maquilleurs missionnés pour l’évènement… Il y a une effervescence assez incroyable.

J’avais entendu quelques commentaires acides sur cet événement : « pas vraiment un défilé, ni vraiment de la mode ». Pour moi c’est tout le contraire, je me sentais bien plus à ma place à observer ces préparatifs que dans n’importe quel backstage de la fashion week.

Et même si certains looks n’avaient rien à envier à Lady gaga, même si c’était parfois un peu too much ou de mauvais gout, c’était vraiment rafraîchissant. Les gens étaient à fond, ça faisait plaisir à voir.

Quant au défilé, je dois aussi avouer que j’ai passé un super moment. Moi qui aime bien penser que je suis méchante, je m’attendais à cracher un peu de venin dans ma barbe et me moquer alors que non, j’étais attendrie et admirative. Certains étaient là pour s’amuser, d’autres super timides pour se prouver quelque chose, il y en a aussi qui avaient l’air d’avoir fait ça toute leur vie. Impressionnant.

J’aime bien être surprise !

0
Partager