dorothy shoes

Ah, que j’aime l’été à Paris : pas un chat dans les rues et les boutiques (Paris plage je t’aime). On peut donc faire de supers affaires et repérer des merveilles en étant la seule sur le coup (exit les furies qui vous piquent l’objet de votre convoitise). Dans une friperie (n’insistez pas, je ne donne pas mes bonnes adresses, je suis méchante !!), j’ai trouvé mon graaaaaal : des dorothy shoes.

Il suffit en fait de taper « Dorothy shoes » sur gogol pour se rendre compte que beaucoup de filles en ont, en cherchent, en rêvent (tiens d’ailleurs en le tapant j’ai trouvé ça, rien n’à voir mais c’est sympa)… Ce film m’a aussi beaucoup marquée quand j’étais gamine, et ces chaussures sont restées une sorte de fantasme. J’avais d’ailleurs craqué l’an dernier pour les chaussures manoush à paillettes rouge car elles me rappellaient le magicien d’oz.

Sauf que là mes chaussures de rubis ce sont de belles chaussures en cuir, Chantal Thomas, sans le noeud donc potentiellement plus rock’n roll, à peine portées et qu’elles m’ont coûté 60€ : je nage dans le bonheur :)

Mon amoureux a eu du mal à comprendre ma joie quand je les ai essayées et que j’ai constaté avec joie qu’elles étaient pile poil à ma taille. Je lui répétais « mais tu te rends compte, non mais tu te rends compte ?? » en tournant sur moi même face au miroir dans la boutique. Pour lui ce sont juste des chaussures rouges qui brillent et qui vont saloper la moquette en s’effritant, alors quand j’ai fini par « et à ma taille en plus, c’est un signe du ciel », je crois que je l’ai définitivement perdu…

Et vous, l’esthétique de ce film vous a également marquées ?

Images prises sur screencap heaven.

0
Partager