frankie
, ,

Pétasse parisienne en combishort Asos, dans une boutique en Australie, OMG !

Salut tout le monde, c’est l’heure de la suite. Bien que je vous avoue : le déferlement d’agressivité sur mon premier billet sur Melbourne m’a bien refroidie, et ramené tout droit en France et à ses incorrigibles râleurs qui ne me manquaient pas.

Je constate avec tristesse que parfois, là où je cherche juste à avoir un peu d’humour et de dérision, certains préfèrent toujours voir de la méchanceté ou du mépris. Là où je n’ai jamais eu la prétention de vous montrer plus qu’un voyage à travers mon regard, on me reproche de ne pas faire preuve d’objectivité. Si c’est ce que vous cherchez, je vous conseille de plutôt acheter un livre ou un guide sur l’Australie, car ici il sera bien entendu question de ma vision de cette destination, et la sélection de ce qui m’y plaît, c’est ça un blog, un concentré de subjectivité…

Concernant ma petite blague sur les Français en tenue de rando à l’étranger, je ne doutais pas qu’elle en égratignerait certains (mais je m’en fiche, je ne cherche pas à avoir un discours édulcoré ici), mais je ne pensais pas que d’autres la prendraient aussi mal. Toutefois, s’il y a eu tant de réactions, c’est certainement que je me suis mal exprimée. Je ne me suis jamais moquée des vrais baroudeurs, qui voyagent avec un simple sac à dos, et le strict minimum (non, ces gens là je les admire). Ce dont je parle, ce sont ces gens qui voyagent à l’étranger comme s’ils partaient pour Koh Lanta, qui ont si peur des villes étrangères qu’ils s’habillent comme pour affronter des terrains hostile là où ils ne croiseront que trottoirs et passages piétons. Je trouve cela un peu dommage, car ils ont l’air de rester en retrait, ils ne parviennent pas à se fondre dans le paysage, et les gens vont moins facilement vers eux, ça crée comme une barrière invisible. La mode n’est donc pas la question, pas du tout (je ne suis pas si étroite d’esprit tout de même).

Je vis dans un quartier touristique de Paris je vois cela tout le temps. Je pense avoir le droit de trouver cela ridicule, et quand on me dit « qui es-tu pour juger ? », j’ai envie de répondre : « et vous, vous ne vous moquez jamais de votre voisin ? », soyons honnêtes, on est tous le con de quelqu’un, et ce n’est pas parce qu’on se moque qu’on est profondément méprisant. Alors pour les plus hargneux, arrêtez de prendre toujours le mauvais côté des choses, de vous ruer sur la moindre occasion de sermonner les autres, détendez vous, riez un peu, vous vous sentirez bien et vivrez plus vieux ! Je sais que je ne réponds pas toujours gentiment dans les commentaires, ce qui n’est pas très malin, mais j’aimerais bien que les gens qui s’expriment ici soient plus courtois (certains y arrivent très bien). Je ne pense pas que certains oseraient me parler ainsi de visu, internet n’est pas une jungle où on s’agresse, pensez-y !

Pour le reste, et les gens déçus, je suis désolée si Melbourne n’est pas une vaste parade de kangourous et d’aborigènes ! Non L’Australie est un pays anglo saxon, il y a des boutiques des restaurants et même des toilettes je vous jure !

Nous n’y avons malheureusement pas passé suffisamment de temps (3 jours) pour vraiment prendre le pouls de la ville et la découvrir plus en profondeur : les concerts, le street art, etc… Nous avons essayé d’entrer le plus dans le détail possible, mais malheureusement il faut bien plus de temps et de connaissances sur place pour vraiment découvrir la ville sous son vrai jour.

J’imagine que j’ai une vision du voyage bien à moi : j’ai envie de découvrir les villes comment les gens de mon âge s’y baladent, où ils vont boire un verre, quel est leur spot préféré pour se poser avec un bouquin… Je ne cherche pas forcément l’exotisme, ce n’est pas mon truc. J’essaie de capter au mieux ce que ceux qui y vivent font, parfois j’y arrive, parfois j’échoue. Chacun sa vision du voyage.

Pfiou c’était long ! Je sais bien que je ne devrais pas me justifier, que cela ne change rien, si certains ont décidé de me prendre pour une petite connasse narcissique, rien de ce que je pourrais dire ne changera quoi que ce soit.

Melbourne donc. On y est choyées comme des princesses, et j’en suis infiniment reconnaissante, l’office du tourisme veut nous faire découvrir les meilleurs restaurants et spots de la ville. On a donc glané pas mal d’adresses par leur biais, et également grâce aux lectrices qui nous en ont envoyé (je les liste en fin de billet).

Notre 2e jour à Melbourne, nous l’avons surtout passé à faire le tour des cafés cachés en centre ville (avec notre guide de hidden secret tour) et à arpenter Chapel street.

On l’a appris grâce à Fiona (notre guide) : avant les gens ne vivaient pas en centre ville, mais en banlieue, y vivre est quelque chose d’assez récent. Quand aux petits cafés, les plus sympas sont un peu cachés, au 2e, 3e étage d’un bâtiment, au fond de petites ruelles… Une vraie belle surprise quand on en découvre un au hasard d’une balade. On a particulièrement aimé « Captain of industry » où on trouve un café, une boutique et un barbier, un chouette concept : si vous voulez croiser la jeunesse un peu « branchée » de Melbourne, c’est par là !

En règle général, le style de la déco est assez rétro, et industriel. Il y a de magnifiques parquets partout où nous allons, des meubles chinés, des objets insolites. Très dans l’air du temps. La ville a comme un petit vernis légèrement passé, la peinture est écaillée avec soin, une forme d’authenticité et de décor de théâtre à la fois, j’aime beaucoup.

On voit un peu partout des plaques et affiches rétro françaises, et à chaque fois qu’un Australien discute avec nous, il teste son français (on a même passé, au hasard d’une balade, 10 minutes dans une classe de français privée…). On se sent donc les bienvenues, ce pays est une vraie terre d’accueil pour les français (et les autres nationalités je n’en doute pas).

Quant à Chapel street, on y a découvert de chouettes boutiques : pas mal de magasins type « emmaüs » et de petites brocantes. Un peu moins pittoresque que Brunswick street, mais tout aussi sympa. Se poser dans un café, boire un chocolat avec des marshmallows et regarder les gens passer dans la rue…

La piscine du « Olsen » au dessus de la rue…

Quelques adresses particulièrement chouettes :

Centre ville :

– Cumulus inc & Cutler & Co : miam miam, influences « française » et épaule d’agneau à tester absolument.
– The deanery : très chouette resto, un peu chic.
– Manchester Press : très chouette café au fond d’une ruelle
– Gills Diner : géniale pâtisserie & pub
– Captain of industry : cf plus haut
– Retro star : grande friperie
– Lady Petrova : boutique de robes assez fifille

Chapel street :

– Notre hôtel : The olsen, assez luxueux, mais super beau avec une piscine au dessus de la rue, joli souvenir !
– Steer bar & Grill : Le resto de notre Hotel, meilleur steack de ma vie !
– Shappere : boutique vintage, belle sélection de bottines et T-shirts.
– Tarlo & Graham : une superbe boutique façon cabinet de curiosité
– Chapel street Bazaar : grand bazaar vintage

Prochain billet sur St Kilda, la plage et les palmiers ! Des bises ensoleillées les ptits loups !

0
Partager