chanel-19
, ,

Mardi 4 mai – 12h : après avoir trottiné sous les arcades de la rue de Rivoli en tutu pour rattraper mon retard, je prends sur ma gauche : rue Cambon. Je me rends compte alors que c’est la première fois de ma vie que j’y mets les pieds en direction de la mythique boutique parisienne Chanel.

Je suis une grande inculte en matière d’histoire de la mode, je découvre, j’apprends, j’écoute… Mais je n’y connais pas grand chose. C’est pourquoi j’ai un peu honte d’emprunter les escaliers qui mènent à l’appartement de Gabrielle Chanel, j’ai le sentiment de ne pas vraiment mériter la visite. Mais qu’importe, je suis ravie d’être là pour que l’on me raconte cette marque que je connais trop mal.

C’est Marie-Louise de Clermont Tonnerre, personnage haut en couleur et mémoire de la marque depuis la mort de mademoiselle qui nous fait la visite guidée. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, c’est un régal.  Je ne m’attendais pas à autant de décontraction et à ce regard parfois goguenard porté sur celle qui occupait autrefois ces lieux.

Nous découvrons alors un salon reconstitué avec soin : des chinoiseries, des toiles et sculptures de maître qui côtoient des objets en toc, des souvenirs forts et les collections de lions et d’épis de blé de Coco Chanel. On apprend que cette petite cage qui n’a l’air de rien là, à côté d’une main de Giacometti est en fait le point de départ de la publicité de Jean-Paul Goude avec Vanessa Paradis. Une pampille restée dans la gueule d’une grenouille en laiton n’a pas bougé depuis 40 ans, et le débat sur l’origine du matelassé du 2.55 qui prendrait son origine dans les motifs du canapé anime les représentants de la marque…

Je vous laisse visiter ?

? Voir toutes les photos ?

? Voir toutes les photos ?

0
Partager
vitrines-de-noel
,

vitrines-de-noel

Jeudi matin je me suis réveillée sans traînasser en râlant sous la couette comme à mon habitude, même si le réveil sonnait une heure plus tôt… Je me suis levée d’un bon, toute excitée à l’idée d’aller au Printemps où on m’avait invitée à découvrir les vitrines de noël en avant première. C’était comme une journée à disneyland, mais en mieux :)

Car je ne rate jamais les vitrines de noël voyez vous, j’adooooore ça, et même s’il faut braver les regards outrés des parents venus avec leur mouflets qui considèrent que vous n’avez rien n’à fiche ici je suis au rendez vous chaque année.

Cette année c’est la Russie qui est à l’honneur en France : La maison Chanel, Victoire de Castellane et John Galliano pour Dior ont imaginé des petites poupées aux costumes d’inspiration russe qui s’agiteront dans les vitrines animées du printemps. Voici quelques images des poupées Chanel (s’y cache les photos d’une petite culotte dorée…), je vous laisserai découvrir les poupées Dior le jour de l’inauguration des vitrines !

princesse

[imagebrowser id=351] [nggallery id=351]

Me faufiler avec mon appareil photo dans ces vitrines pour voir travailler tout ce petit monde a été un moment assez unique. Alors que je m’excite sur mon appareil shootant à tout va sans trop réfléchir les petites poupées russes et leurs grands yeux, je me rends compte que se tient tout près de moi Jean Claude Dehix, le « marionnettiste à fils » qui donne vie à tout ce petit monde. J’apprends alors que les vitrines animées sont une spécialité française car c’est son père qui le premier a eu l’idée de remplacer les mains des marionnettistes par des moteurs. Depuis, c’est son entreprise familiale qui est derrière absolument toutes les vitrines animées du boulevard Haussmann.

duc

[imagebrowser id=352] [nggallery id=352]

Cette année est un peu particulière pour le printemps puisque sa façade est enfin restaurée : les bâches qui masquent encore le résultat seront retirées le 12 novembre à 19h30. Pour l’occasion, le printemps offrira un spectacle apparemment hallucinant sur ces fameuses façades et ce toute la soirée (un son et lumière de dingue j’ai hâte de voir ça). Je serai au rendez vous, ne ratez pas ça !!

P.S : les vitrines animées seront inaugurées jeudi :)

0
Partager
cfisherphotography

cfisherphotography

// 31 // Obsession // Suspens //

? Mon petit mood favori ? : // dring // dingue // rouge // par Célia

Photo flickr : Always waiting for your call by cfisherphotography

Derniers moods : Trouve l’escargot caché dans le dessin, Il est beaucoup trop tôt…, Oohhh, Invisible ?, Le petit chat taquin.

Rappel du principe du mood : // écrire trois mots sur ce que l’image vous évoque (donc plutôt ce qu’elle réveille chez vous plus que ce qu’on y voit à la première lecture) //éviter de redire les mots de ses petits copains, si on arrive en dernier on se creuse plus la cervelle :) // utiliser le double slash entre chaque mot avec des espaces, pour me faciliter la tâche ;) //

0
Partager