noeud-tissus

les-nereides

Néréide ou néréis :
[nereis] n. fém. ou n. masc.Nom vernaculaire des représentants de la famille des Néréidés, Annélides polychètes errantes caractérisées par un grand prostomium (premier segment) doté de quatre yeux, de deux antennes et de deux palpes et par une trompe dévaginable munie de deux mandibules. Les néréides vivent dans la zone superficielle des eaux marines peu profondes.

Quel joli nom pour une marque de bijoux ! Même si je ne suis pas encore prête à mettre autant d’argent dans de la haute fantaisie, je reluque les adorables sautoirs et autres broches de la marque depuis un moment. Et puis, j’ai béni l’arrivée de N2, branche de la marque plus abordable et leurs adorables boucles d’oreilles Alice.

bijou-tartelette

boucles-oreille

boucles-oreille-alice1

ruban-vintage1

Je suis allée prendre quelques photos de leur nouvelle boutique (ainsi que les bureaux et le showroom de la marque) qui se cache dans une petite rue du 3e : la rue du bourg L’abbée. Impossible de la rater car on est immédiatement happés par la vitrine comme par celle d’un pâtissier, comme une gourmande on colle ses petites mains sur la vitre en ouvrant de grands yeux.

boutique-nereides

boutique-nereide

escalier-bois

parquet-escalier1

grande-verriere

lustre-verriere

L’intérieur est à l’image de cette petite entreprise familiale : chaleureux et plein d’attentions pour qui la visite : une foule de détails vous y assaillent : objets et meubles chinés (également à vendre), vitrines, lampes, escalier en colimaçon, verrière, lustres, patères en tout genre…

lampes

cloches-verre

bijou-fleur

suspension-meduse

mur

fausse-cheminee

tourne-disque

La lumière que diffuse  la sublime verrière, ses lustres rutilants et la verdure rend cet espace très apaisant, on y respire :

plantes-vertes

etageres-plantes1

plante-verte

En grande malade et accro, j’ai failli craquer pour les jolis noeuds en galons vintage faits main par une japonaise en exclu pour la boutique. Pourtant, ils m’appelaient depuis leur vitrine…

noeud-tissus

noeud-mariee

noeud-velours

Tout m’appelait en fait, les petits bijoux criaient « Elodie, Elodie, emmène nous avec toi », mais en vilaine méchante que je suis je les ai laissés là.

bijou-danseuse

bijou-fleur1

bijou-fleurs

bijou-nereides

Quand mon appareil crépite, je résiste plus facilement, obsédée que je suis de trouver le bon angle. Je suis repartie heureuse comme après un bon shopping (ça me fait toujours ça les photos).

Allez-y, c’est boooooooooooooo (et hop une bonne excuse pour vous y rendre : l’invit pour leurs ventes privées).

0
Partager
gamine
,


.
Le titre est étonnant, et pourtant, j’ai retrouvé un tas de plaisirs de gamine la semaine dernière chez Boucheron, place Vendôme (oui, oh, vous savez où c’est, mais je pense aux incultes dans mon genre qui n’y avaient jamais mis les pieds il y a encore une semaine). D’abord, moi, quand ça brille de partout je ne peux pas m’empêcher de m’émerveiller comme une gamine (remarquez, boucheron ou disneyland, j’écarquille les yeux de la même façon).

Ensuite, pour nous faire découvrir la marque, ses produits, son univers, on a commencé par nous faire découvrir les bijoux…En les essayant… Je me suis retrouvée à me contempler dans le miroir avec une montre sublime, des bagues très lourdes et finement dessinées (qui ont filé des complexes à ma petite bague de fiançailles) etdes colliers manifiques (oui, ça brillait encore, j’en prenait plein les mirettes). Retour en enfance, flash backs de mes essayages en tout genre de tout ce que contenait la boîte à bijoux de maman pour « jouer à la dame », la paire de chaussures 20 pointures trop grandes aux pieds en moins. Très drôle, car ces petits essayages ont réussi à me faire rêver à des bijoux qui ne me faisaient ni chaud ni froid 20 minutes auparavant, mon fiancé peut trembler…

Ensuite, découverte du travail des créateurs, de leurs croquis sur calque, de leur façon de se raconter des histoire afin de donner naissance à de nouvelles collections. Atelier peinture, avec palette et gouache, afin de dessiner une bague hybride. Flash back des heures passées à dessiner des bijoux, un pinceau à la main, une tartine de Nutella posée à côté de ma feuille. J’étais fière du résultat, mais là, euhhh, sans commentaires…

Merci à Boucheron pour cette soirée hyper enrichissante, et pleine de nostalgie.

Edit : je viens de reçevoir une photo de moi, reine des pétasses avec ma bague :

..

0
Partager
valentine-gauthier

Samedi, comme pas mal d’autres blogueuses, j’ai participé à un parcours créateurs dans le 11e organisé par heaven pour nous faire tester le mappy mini, futur GPS piéton de la marque. Tester un GPS moi honnêtement ça ne m’emballait pas franchement, mais j’étais curieuse de voir le petit parcours qu’on nous avait concocté, quelles boutiques on allait visiter, d’autant que je connais mal le 11e ce qui est bien dommage car je sais que cet arrondissement regorge de bonnes surprises.

Ce parcours était conçu comme une sorte de jeu de piste, une première enveloppe nous menait à une adresse où nous découvrions une créatrice qui nous donnait l’adresse suivante et ainsi de suite. La première adresse donne le ton : une cour d’immeuble, un étage : le 6e, ce n’est donc pas dans une boutique que nous allons. Effectivement, en arrivant au bout de l’escalier, c’est l’atelier d’une créatrice que nous découvrons : l’atelier de Valentine gauthier.

Sur les portants, des prototypes, des gilets magnifiques, des blousons de cuir, des robes à plumes, derrière une grande table de travail : Valentine. Sublime, souriante et accueillante, Valentine nous a fait découvrir son univers, ses croquis, nous parle du monde de la mode, des influenceurs de tendances, des risques que prennent les créateurs… Cela a été un vrai plaisir de parler avec elle, et un de ses magnifiques gilets va bientôt trôner fièrement dans ma penderie.

-Créations Valentine Gauthier-

Notre parcours nous a ensuite menées jusqu’au showroom de la marque Koshka Mashka : accueil chaleureux, de beaux tissus qui brillent, et une jolie collection pour l’hiver prochain ! J’avoue avoir été moins attentive, j’étais encore toute émue de notre rencontre avec Valentine juste avant.

-Showroom koshka mashka

Nous avons ensuite fait un petit écart dans notre parcours pour aller poser nos fesses et satisfaire nos estomacs affamés par notre parcours (…!). Nous nous sommes posées au café resto « pause café » pas hyper aimable, mais plutôt bon !

-restaurant « pause café »-

Enfin, notre parcours s’est achevé dans un joli petit apartement du 11e, où nous avons découvert les bijoux tassia canellis présentés par leur charmante créatrice. Ambiance tamisée, plein de jolies sautoirs, broches et boucles d’oreilles, qui ont fait le bonheur d’une certaine !

-Créations Tassis canellis-

Ainsi se terminait notre parcours. Vous l’aurez compris, j’ai eu un gros coup de coeur pour le travail de Valentine Gauthier. J’espère que mon compte rendu vous aura permi de partager un peu de cette après midi riche en découvertes et que vous avez aussi eu quelques coups de coeurs !

Edit : je n’ai pas trop parlé du GPS car je m’en suis finalement peu servi. d’abord parce que je connaissais un peu le quartier, et ensuite car il ne fonctionnait pas hyper bien (c’était une version bêta), je n’ai donc pas trop voulu enfoncer ce qui n’était pas un produit fini. Par contre, pour en avoir déjà testé un autre de la marque médion, le gros hic des GPS piétons c’est qu’ils ont du mal à capter près d’un immeuble, ce qui est fort gênant à Paris… Ils servent alors plus d’outils à générer une carte, un itinéraire, que vraiment d’un GPS… Du moins pour le moment….

0
Partager