hair
,

Une histoire de confiance en soi

Aujourd’hui, gros déballage sur 3615 MAVIE

Il y a 4 ans j’ai pris une décision apparemment anodine et cédé à un petit caprice esthétique : j’ai demandé à mon coiffeur de me teindre les cheveux en roux (ou plutôt « blond vénitien » comme on dit). Jusque là rien de bien fou vous me direz, c’est juste une couleur de cheveux, hop hop tout le monde fait ça tout le temps, mon associée change d’ailleurs de couleur plus vite que son ombre !

Mais pour moi c’était un événement, j’avais toujours été frileuse, et j’avais peur de « prendre des risques dans la vie », c’était donc un vrai grand changement pour moi, j’ai eu l’impression de sauter dans le grand bain en me bouchant le nez et en fermant les yeux très fort quand je suis rentrée chez Aurélien pour lui demander de changer ma tête.

Je me suis vite rendu compte que j’avais pris la bonne décision, ça m’allait mille fois mieux au teint que mon châtain raplaplapla. D’autant que, profitant de cet accès de folie passagère, mon coiffeur en avait profité pour me couper ces horribles cheveux longs que je gardais ainsi depuis 4 ans, alors qu’ils pendouillaient lamentablement de chaque côté de ma tête comme les oreilles d’un cocker. Ça ne m’allait pas du tout.

Un mois plus tard je n’avais plus peur de rien, Aurélien en a donc profité pour me convaincre de me faire une frange. Et je crois bien que ça a tout, mais alors tout changé.

♪ C’est peut-être un détail pour vous ♫  mais pour moi ça veut dire beaucoup ♪

Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais cette nouvelle tête qui me plaisait plus a un peu changé ma vie. Cette couleur pimpante assortie à cette petite frange qui me donnait à nouveau l’air juvénile faisaient enfin ressortir certains aspects de ma personnalité.

J’ai alors pensé à mon ancienne manager chez L’Oréal, qui était une femme géniale qui m’a donné au moment de ma démission, un conseil qui m’avait marquée : « Fais toi un look qu’on n’oublie pas ». J’avais pris ça à la légère, mais ça m’avait trotté dans la tête, elle qui avait une crinière folle, des lunettes colorées et un rouge à lèvre orange impeccable quelle que soit l’heure de la journée s’était elle même construit ce look qu’on n’oubliait pas.

J’avais enfin trouvé ce truc ! On pouvait me trouver en 3 questions à QUI-EST-CE? : est-ce qu’elle a les yeux bleus ? Est-ce qu’elle est rousse ? Est-ce qu’elle a une frange ? Bingo ! Fini de me fondre dans le décor.

Et tout ça m’a donné des ailes.

C’est fou en écrivant ça j’ai l’impression que vous allez penser que je vous baratine et que j’emploie des mots bien trop forts pour exprimer ce que ça a changé chez moi. Mais non, je me souviens bien de cette nouvelle confiance que cette coupe de cheveux m’a donnée, et je sais quels changements ils m’ont permis d’opérer dans ma vie.

Je me sentais mieux dans mes baskets, j’avais plus confiance en mes choix, envie de rencontrer plein de gens, je me sentais moins timide, moins casanière, je voyais tout sous un nouvel angle et je n’avais plus aussi peur de la vie qu’avant.

J’ai quitté mon travail et décidé de donner une chance à mes projets, me consacrer à Un beau Jour.

Et puis surtout, j’ai réalisé que mon couple n’allait pas si bien qu’il en avait l’air et après quelques mois douloureux on a décidé de se séparer avec Vianney. Oh ça n’a pas été drôle, ou facile. Et je n’en ai pas parlé ici car ce n’était jamais le bon moment. Mais je vous rassure on est très heureux aujourd’hui lui et moi, on est resté très bons amis et on se voit souvent. Mes parents se sont séparés ambiance guerre des roses quand j’étais enfant et je n’avais jamais imaginé qu’une séparation après 10 ans de vie commune pouvait se passer aussi bien.

Mais je m’égare un peu, enfin pas vraiment car cette séparation c’était aussi un pas important dans ma vie pour moi qui m’était un peu réfugiée dans la douceur réconfortante du couple sans trop y réfléchir.

C’était la preuve que je n’avais plus peur et que j’étais prête à prendre ma vie en main. Et c’est ce que j’ai fait. j’ai tellement changé aujourd’hui…

Tout ça grâce à un coup de ciseaux et une jolie couleur…

Si vous voulez apprendre avec moi comment on peut améliorer sa vie en jouant sur de petits changements, voire de sortir de sa zone de confort dans une multitude de domaine qui font votre quotidien ? Entrez votre prénom + votre email préféré et cliquez sur “Allez hop ! On y va !”

En route pour l’aventure ?

Share

Les meilleurs articles

119 comments on “Une histoire de confiance en soi

  1. 3 décembre 2014 at 10:19

    Le beau post que voilà !!!

    Très inspirant. Merci à toi. Belle continuation.

  2. Séverine LaaLaa
    3 décembre 2014 at 10:31

    Merci pour ce témoignage, le changement s’est vu… Et m’a inspirée…

  3. 3 décembre 2014 at 10:33

    C’est un long chemin et pas évident de partager une part de toi avec nous! Une séparation ça fait toujours mal surtout après 10 ans j’imagine mais si on est pas heureux ça sert à rien. Et en ce sens vous avez pris la bonne décision si je peux me permettre; C’est vrai que parfois il faut un déclic pour s’affirmer et oser tout remettre en question! Je n’ai que 27 ans et je sens que j’ai encore un peu de chemin à faire à ce niveau là! en tout cas l’important c’est dêtre heureux et d’être enfin en accord avec soi même!

    bonne journée

  4. 3 décembre 2014 at 10:34

    J’arrive même pas à m’imaginer une séparation en douceur avec mon ex-mari, encore moins d’être restée amie avec lui et de le voir souvent. Félicitations pour cette maturité.

    • 3 décembre 2014 at 12:46

      Après avoir passé 11 ans ensemble et grandi côte à côte pendant tout notre début de vie d’adulte nous a tellement rapprochés que je ne l’imaginais pas sortir de ma vie. Ca n’a pas toujours été facile, mais je suis heureuse qu’on ait réussi à rester proches, on est un peu comme un frère et une soeur maintenant.

      • 4 septembre 2015 at 9:44

        Je suis retombée par hasard sur cet article aujourd’hui, en cherchant un film. Je l’ai lu, et j’ai été très touchée.
        Comme toi j’ai grandi avec lui, nous nous sommes mariés, et nous nous sommes séparés. Pendant longtemps, ça m’a semblé inconcevable d’avoir une vie sans de lui, même si je sentais que quelque chose clochait…
        Aujourd’hui, ça fait un petit peu plus d’un an qu’on s’est quittés. Comme tu l’a dit, ça n’a pas été facile, et c’est encore parfois compliqué, mais nous sommes toujours proches. Les personnes de notre entourage (proche ou lointain) trouvent ça malsain, me faisant parfois douter… Mais ça m’a fait du bien de te lire. Toi qui as l’air d’une personne juste et saine d’esprit (je sais qu’à ce sujet les apparences peuvent être trompeuses haha !), parle de fraternité. Je crois que c’est ça le vrai amour !

  5. 3 décembre 2014 at 10:35

    Et bien quel courage de nous raconter cette partie de ta vie, et surtout quel beau message.

    Félicitations ! Je suis d’accord avec tout ce que tu dis, c’est important d’avoir sa petite « identitité visuelle ».
    Je n’en ai pas encore, je fais partie de ces gens que l’on oublie très vite, si on m’aperçoit à une soirée ou lors d’un court moment,
    c’est certain, la prochaine fois que l’on me reverra on va me demander mon prénom à nouveau comme si on ne se connaissait pas !!

    C’est énervant et en même temps c’est pas plus mal ça donne un joker pour faire une 2ème bonne impression si la 1ère a échoué !

    La raison c’est que je change de look au moins tous les 3 mois ! Couleurs ou coupe de cheveux je suis un vrai caméléon et je me maquille rarement de la même manière aussi !!

    3615 ma vie à mon tour, bref tout ça pour dire que c’est toi qui a raison et c’est génial d’avoir réussi à trouver une image qui te corresponde qui te donne confiance en toi, et c’est vrai que l’on te reconnais vite, je t’ai aperçu cette année à Cannes lors du festival et malgré la foule tu sortais du lot ;)

    Well done Eleonore Bridge ! Girl power !!

  6. 3 décembre 2014 at 10:44

    Gros Love sur toi Eleonore Bridge !! C’est un bel article, beau déballage de vie qui a une utilité (pas comme le livre de Mlle Dunham par exemple hehe). Finalement, ton bonheur ne tenait qu’à une frange….

  7. 3 décembre 2014 at 10:46

    Merci d’avoir partagé ceci avec tes lecteurs.

    C’est ce que j’ai toujours aimé dans ton blog, ce mélange d’infos, de bons plans, de looks, d’images fortes, mais également de truc plus perso. Heureuse de continuer à te lire depuis toutes ces années.

  8. 3 décembre 2014 at 10:46

    Il en fallait de la force pour traverser tout cela et pour nous le raconter aujourd’hui. Que ce bonheur continue et grandisse !

  9. 3 décembre 2014 at 10:50

    Les changements passent par des émotions capillaires c’est bien juste !
    C’est top et ca va continuer :)

    http://www.therocamadour.fr

  10. 3 décembre 2014 at 10:50

    Wow, c’est du lourd ce post qui parle de cheveux, mais surtout d’amour.
    Pas facile de s’accepter, de prendre des décisions sans se tromper On se dit à 20 ans, ça y est c’est moi, et il y a des gens vraiment qui trouvent vite leur identité. Puis arrivé au abord de 30 ans, on ne sait plus vraiment. C’est drôle parce que moi je suis dans une période où j’essaie de me laisser pousser les cheveux un peu (je les ai toujours eu courts), et je viens de changer mon acajou de cheveux que je porte depuis 10 ans en un chatains à reflets. Et pourtant, cela fait plusieurs jours que je me pose des questions, je ne suis pas sure de m’aimer comme ça, je veux juste du Changement. Mais lequel?

    Bonne fin de semaine!

  11. 3 décembre 2014 at 10:52

    Merci de partager ça avec nous, une coupe de cheveux n’a rien d’anodin et je crois qu’on rêve toute de ce moment où quelque part « on se trouve enfin ». Je ne sais pas si c’est tant la coupe qui a tout changé ou si ce n’est pas plutôt toi qui a fait ce chemin vers cette coupe de cheveux.. si tu vois ce que je veux dire ;-)
    Quelque part, je pense que tu étais prête pour le changement, et que tout est allé dans ce sens.
    Je crois que nous devons toutes être confiante et avancer dans la vie, avec ce qu’on est, et réussir à nous sublimer. Seule la peur nous en en empêche.
    Quant à ton couple, tu glisses cela au milieu de l’article.. et ouuuh, j’ai eu un serrement dans mon pti coeur. Parce que mine de rien on suivait aussi cet aspect de ta vie (même si c’est de loin). ça demande du courage de remettre en question une telle relation, et de la sagesse de réussir à conserver de bonnes relations. Donc vraiment je vous tire mon chapeau.
    Je voulais te le dire la dernière fois quand tu parlais du rapport au blog, à sa monétisation etc… je ne sais pas bien comment tu fais… mais il y a quelque chose de différent ici. Quelque chose qui reste authentique, et ça vient forcément de toi. J’imagine que c’est un équilibre difficile, mais tu y arrives très bien et j’espère que ça continuera. Car les blogs que je suis ne se compte désormais plus que sur les doigts d’une main.
    P.S : depuis ta nouvelle coupe, je trouve vraiment que tu es un mélange de 2 actrices que j’aime beaucoup :
    Audrez Kazan http://pictures.bodyfiguremeasurements.com/uploads/Zoe%20Kazan%20Body%20Statistics%20Bra,%20Bust,%20Hips,%20Waist%20Size.jpg
    Surtout son style un peu étrange, décalé.. comme un petit oiseau ahah que l’on perçoit dans plusieurs de ses films..
    et Emma Stone
    http://fr.web.img5.acsta.net/cx_160_213/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/20/49/19811298.jpg
    Surtout ses mimiques, le bas de son visage quand elle parle..
    Bref, moi j’adore ;-)
    Voilà, bonne continuation à toi ! <3

  12. 3 décembre 2014 at 11:05

    Le coiffeur (son savoir faire) a seulement rectifié une légère erreur de la nature, tu étais née pour être rousse. Le roux orangé est une couleur qui a tant de caractère… c’est bien simple quand j’étais enfant , je n’acceptais de jouer qu’avec les poupées aux cheveux oranges. Et pourtant je suis blonde alors les poupées blondes, j’aurai eu beaucoup de choix… Je suis assez navrée moi aussi qu’on puise être complexée. Et encore plus que les complexes, je suis navrée par les stéréotypes. Devenir rousse t’a peut être simplement mis en conformité avec ton moi intérieur.

  13. 3 décembre 2014 at 11:16

    oh comme ça me parle!
    mais tu sais, je ne trouve pas que ce soit triste, parce que « le coup de baguette magique sur ta tête » comme tu dis, et bien c’est toi qui l’a voulu, ce début de changement, c’était ta décision – je ne crois pas que ton coiffeur t’ait forcée à changé de couleur et à couper une frange ;) ça veut dire que tu était prête à ce moment-là, c’était ta façon de te lancer dans l’aventure.

    les changements et décisions font partie de la vie à mon sens, j’essaie toujours d’écouter mon intuition, ce que je ressens et de le prendre au sérieux – ça m’aide toujours à savoir ce que je veux et où je vais. Parce qu’on est très conditionés par la société en fait, il y a les choses « qui se font » et celles qui « ne se font pas », et c’est dur de s’en défaire. J’ai pris tellement de décisions qui ont été regardées de travers ou incomprises, mais je savais au moment où je les prenais qu’elles me ressemblaient à 100%, j’étais sûre – et je n’ai jamais rien regretté. Je ne dis pas de foncer tête baissée à chaque coup de coeur, mais on a toujours un coup de coeur pour une raison… j’ai un peu de mal à mettre des mots sur ma pensée, j’espère que c’est quand même compréhensible…

    tu as une belle force et beaucoup de courage, tu sais rester fidèle à toi même et à tes idées – et ça n’est pas donné à tout le monde.
    tout ça me donne envie de sauter dans un train pour venir boire un thé avec toi et discuter des heures… :)
    bisou!!

  14. 3 décembre 2014 at 11:37

    Bravo pour ce post pas du tout « déballage de life ».Tout est dit avec de la justesse et de la pertinence. Ça fait du bien de lire cela et ça nous donne des ailes, à nous, tes petites lectrices derrière leur écran. Merci.

  15. 3 décembre 2014 at 11:57

    <3

  16. 3 décembre 2014 at 12:04

    J adore ce post et votre écriture en général. D’habitude, je ne fais pas trop de commentaires.
    Le manque de confiance en moi, je suis spécialiste et ca a totalement gâché ma vie professionnelle et personnelle. Quel courage ou plutôt détermination vous avez. Oui, je pense qu’il en faut pour quitter le cocon d’amour de 10 ans. Même si la passion nous quitte c’est confortable et sauter dans le vide ce n’est pas rassurant. J’ai parcouru ce blog et en effet une couleur de cheveux change une personne mais je pense que le regard aussi a totalement changé, je le trouve plus vif, espiègle et même plus joyeux, c’est un autre visage ! Vous êtes épanouie et ca se voit. Vos photos sont toujours un bonheur et vos mots me touchent toujours (sur la cause animale, sur « j’ai fait l’école Boulle mais au final je m’ennuie au boulot », sur « j’ai de belles jambes et je les montre », etc….). Vous êtes une belle personne !

  17. Renard Marot
    3 décembre 2014 at 12:07

    Un bien bel article, lourd de vérité ! :)

  18. 3 décembre 2014 at 12:21

    Merci pour tous vos petits mots ça me touche beaucoup ;)

  19. 3 décembre 2014 at 12:21

    Un beau post et surtout, une belle fin ! merci !

  20. 3 décembre 2014 at 12:30

    Le look peut effectivement changer beaucoup de choses.
    Mais il y a aussi l’évolution de la personne en prenant de l’âge, non ?
    Je ne sais pas quel âge tu as, mais personnellement dès l’âge de 30 ans j’ai compris que je devais vivre pour moi avant tout, et pas pour les autres. Du coup, beaucoup moins de prise de tête, beaucoup plus de lâcher prise !

  21. 3 décembre 2014 at 12:37

    Magnifique billet, qui m’a franchement mis les poils des bras à 90°. Oui c’est vrai que c’est triste toute cette pression sur les femmes par la société qui en vient à nous faire croire que nous ne sommes pas jolies, le manque de confiance que l’on peut avoir et qui même parfois nous a été inculqué! « ne te vante pas chérie », « rien n’est acquis », « non ça n’est pas ça être jolie ».
    Bref, tu es superbe, et bien courageuse, ce billet m’a remué, merci.

  22. 3 décembre 2014 at 12:37

    Une séparation c’est très difficile … Mais encore plus quand on est mariés, car là, c’est un autre mot … C’est le divorce … Pas amusant du tout. Je me suis d’ailleurs faut cette remarque en te lisant, tu n’emplois pas ce mot … En tout cas tu fais preuve de lucidité – et de discernement – ce qui assez rare car on en est souvent dépourvue dans ces moments, donc bravo. Mais peut-être peux-tu en parler aujourd’hui que tout est terminé, car c’est en général plus facile …

  23. 3 décembre 2014 at 12:43

    Merci pour ton honnêteté. C’est toujours étrange de lire jour après jour un blog, depuis des années. A se suivre, sans se connaître,naît une étrange sensation de se deviner, entre les mots. La rupture transparaissait, parfois, comme celle d’Anne-So. Et malgré la pudeur, comprendre que les choses évoluaient dans la vie de autres, m’a certains jours aidé à assumer quelles se transformaient dans ma propre vie.
    Nous avons le même âge, et il y a quelques mois, j’ai également choisi de me séparer d’un conjoint de longue date, sans vraiment d’autre argument que ce n’était, malgré tout, plus ma place de rester dans ce couple. Et je sens dans tes mots ce que j’ai ressenti : choisir d’être honnête vis-à-vis de soi-même un beau matin est atrocement douloureux, et pourtant infiniment libérateur.
    Belle journée à toi.

    • 4 décembre 2014 at 22:28

      Ton article est très touchant et très personnel.., c’est rare maintenant sur les blogs et j’apprécie que tu te confies encore à tes lectrices et que tu n’essaies pas sans arrêt de leur vendre des trucs…

  24. 3 décembre 2014 at 13:12

    Bravo Eleonore ! Et merci de cette confiance que tu nous accordes.

  25. 3 décembre 2014 at 13:21

    Et voici l’article qui me conforte dans l’idée de toujours suivre ton blog après des années: il y a toujours du partage chez toi et c’est pour cela que je resterai toujours fidèle à ton jolie blog. :)

    Merci pour ce bel article et pour cette petite leçon de vie!

  26. 3 décembre 2014 at 13:45

    Quel joli billet, plein de sincérité, ça m’a beaucoup touchée.

  27. 3 décembre 2014 at 13:52

    Tu as raison, je pense que quand on s’accepte et qu’on se trouve jolie ça donne des ailes.
    Je suis vraiment désolée d’apprendre que c’est fini avec Vianney (c’est sûrement pour ça que n’en parlais plus aussi souvent qu’avant), mais je vous tire mon chapeau pour avoir réussi à conserver une belle amitié.

  28. Et comme on l’a vu éclore ce joli cygne roux… Dis donc, tu parlais souvent ces derniers temps de te réinventer sur le blog, je trouve ta rentrée très réussie. Authentique, sincère et toujours aussi créative, un joli équilibre qui exacerbe ta singularité, c’est chouette.
    J’espère que je saurai appliquer tes conseils, moi j’en suis loin, loin, mais tellement loin d’accepter ma carcasse telle quelle est. Bravo à toi !

  29. 3 décembre 2014 at 14:03

    Moi aussi j’ai changé mon aubrun sombre pour un vrai roux incendier et vraiment quel bonheur !
    bon ok j’ai plaqué mon CDI chiant pour partir à l’aventure en scandinavie…devenir rousse c’est
    devenir entreprenante ? Peut être :)

  30. 3 décembre 2014 at 14:05

    J’imagine que ce ne doit pas être facile de partager autant de soi. Je t’en remercie, cela ne peut que nous inspirer.
    Je t’ai vu pour la première fois au festival Andy du mois dernier. Ça m’a fait tout drôle, je sentais que je te connaissais depuis des années (enfin, je suis ton blog depuis super longtemps!) mais j’ai dû me retenir pour ne pas te dire bonjour! :) Et puisque j’étais avec mon fiancé et on était en train d’imaginer notre mariage, j’ai essayé de trouver Vianney pendant le festival. Votre mariage m’avait inspiré à me marier aussi, puisque si on peut faire une fête à son image, finalement « le mariage » pourrait être pour nous aussi. Je suis bien sûr triste que ce ne soit pas bien passé finalement, mais c’était surement pour le mieux, et je souhaite que vous arrivez a rester proches, je trouve ça vraiment super.
    Bon, je vais m’arrêter là! C’est fou ce monde de l’internet, où on arrive à se sentir proche de quelqu’un qu’on connait pas « en vrai »!
    Je te souhaite tout le bonheur et tout le courage du monde! Ton travail est vraiment génial et tu as, a mon avis, le meilleur blog du monde :)

    P.S. Moi aussi, j’adore ma frange que j’ai depuis 5 ans et j’arrive plus a m’en séparer! Bangs rock ;)

  31. 3 décembre 2014 at 14:08

    Super ton billet, plein de sincérité et drôlement bien amené.
    Je pense que tu t’es trouvée, petit à petit. Cela s’est aussi ressenti toutes ces années à travers ton blog !
    Et c’est toujours très agréable de te suivre ;)

  32. 3 décembre 2014 at 14:11

    Cet acte d’honnêteté est honorable. Toutes celles qui suivent ce blog depuis très longtemps pouvaient se demander, sans trop y croire vraiment, si ce mariage et cette lune de miel de rêve n’avaient été qu’une opération de promotion pour Un beau jour. Mais cela ne collait pas avec l’honnêteté et la franchise de ton qui priment par ailleurs. Donc, maintenant, que les choses sont dites, et très joliment, continuons de rêver et d’être inspirées par ce si bel univers, sans plus aucune arrière pensée …

    • 3 décembre 2014 at 19:46

      Wow…

      Penser que je me suis mariée pour promouvoir Un Beau Jour (qui d’ailleurs n’existait pas encore) c’est complètement tordu. Qui pourrait bien faire une chose pareille : organiser un mariage avec tout son coeur, avec sa famille, tous ses amis, tout ça pour faire sa promo personnelle ?

      Tu as des arrières pensées très déplacées je suis un peu choquée.

      • 3 décembre 2014 at 19:55

        Désolée si je t’ai choquée, ce n’était pas du tout le but … Je n’y croyais pas moi-même, ce sont simplement tous tes posts sur les blogs et leur rapport à la publicité ( ce dont je n’avais pas idée avant ) qui avaient fait naître ces arrière-pensées non pas déplacées mais inappropriées.

        • 3 décembre 2014 at 19:57

          C’est quand même bien dommage d’en arriver là…

        • 31 août 2015 at 14:21

          J’avoue que ça m’a traversé l’esprit…
          je comprenais pas l’acharnement à présenter ton mariage sur ce blog pour être séparés quelques mois après.
          Les services de l’immigration aux USA auraient été aussi suspicieux que nous :)

        • 31 août 2015 at 15:05

          Je ne me suis pas séparée quelques mois après, et je ne me suis pas « acharnée » à parler de mon mariage. C’était un joli moment, j’en toujours garde un heureux souvenir, et j’avais envie de partager ça ici.

          Un peu de respect, mettre un petit smiley ne rend pas ton commentaire moins désagréable…

  33. 3 décembre 2014 at 14:13

    Voilà qui me donne envie de courir chez le coiffeur! Très joli billet.

    • 12 octobre 2015 at 20:38

      IS’exposer ici c’est aussi être confrontée au regard des autres et à leur avis. Tu as tendance à confondre critique et méchanceté
      Si tu ne veux Que dès messages où l’on te dit que tu es la plus belle du monde, limite toi auditoire à ton papa et ta mama. Ou endurcit toi.
      Et pour la route : :-)

      • 12 octobre 2015 at 21:16

        C’est une question de formulation, l’avis des autres ne me dérange pas, ta formulation était un peu blessante. Donner son avis ne dispense pas de se montrer un peu prévenant avec son interlocuteur.
        Tu vois par exemple quand tu me parles à l’impératif c’est très très désagréable, ça ne se fait pas, je trouve (personnellement) cela très impoli.
        En 10 ans j’ai très souvent eu des discussions avec des gens qui n’étaient pas du même avis que moi sans mal le prendre, parce qu’ils s’exprimaient poliment.

  34. 3 décembre 2014 at 14:50

    Merci merci merci pour cet article! Cela doit faire 3 ans que je te lis régulièrement (mais j’ai laissé peu de commentaires…), et je suis contente que tout aille pour le mieux pour toi. Je me souviens qu’en tombant sur ton blog pour la première fois, j’avais admiré ta belle confiance en toi, et j’avais trouvé ça chouette :)
    Je suis passée au roux foncé (presque châtain/roux) (je suis châtain foncé avec des reflets blonds à la base) il y a quelque mois, j’ai eu beaucoup de commentaire positifs mais aussi quelques commentaires négatifs (souvent de gens de ma famille) qui ne comprenaient pas pourquoi j’avais changé de couleur, pourquoi je ne « restais pas moi même » selon leurs mots. J’ai un mal fou à leur expliquer que je me sens mieux comme ça, et que ça reste « moi » puisque c’est une couleur que j’ai choisie. M’enfin :)
    Bravo encore pour cet article plein de sincérité, au plaisir de te lire très bientôt ! :)

  35. 3 décembre 2014 at 14:58

    Merci de partager avec nous ce petit moment faussement anodin. Après chaque rupture, j’ai envie de passer chez mon coiffeur (et mon tatoueur aussi, encore plus mauvaise idée…) pour faire peau neuve. Et je ne le fais jamais parce que je me dis que ce n’est pas une bonne raison. Mais après ma dernière rupture il y a quelques mois, cette idée ne me quitte pas alors qu’elle s’estompe toujours rapidement. Ton post me pousse à penser qu’il faut que je téléphone à mon coiffeur dare-dare et que j’arrête de réfléchir. Au pire, ça repousse non?

    • 3 décembre 2014 at 19:49

      Oui ça repousse ce n’est pas si grave. Moi aussi j’avais peur du truc un peu irrémédiable pendant quelques mois, et puis je me suis fait tatouer alors tu vois si j’ai changé. Il faut oser ça fait du bien ;)

  36. 3 décembre 2014 at 15:04

    Quel article!!
    Quel courage de dire toute ces choses!
    Changer de coupe et / ou couleur parait tellement futile au premier abord…. Et pourtant, quand on te lit, tout prend du sens!

  37. 3 décembre 2014 at 15:23

    En effet, ce roux te va à ravir.
    Je t’avais croisée une fois près de Bonton Fille du Calvaire et j’avais du paraitre malpolie car je t’ai longuement fixée tellement je t’ai trouvée magnifique.
    J’ai osé le roux aussi pendant un moment, j’adorais mais bizarrement, j’ai découvert le racisme anti-roux et ça m’a glacée. L’entretien trop fréquent pour ma bourse aussi m’a refroidie donc je suis revenue à ma couleur naturelle, chatain mais de temps en temps, je l’assombris pour faire ressortir mon teint laiteux.
    Quand à la frange, c’est vrai que cette bête masse de cheveux, change tout! Je ne me séparerai pour rien au monde de la mienne (même si certains jours, elle décide de vivre sa propre vie!).

    Le conseil de ton ex boss est très judicieux et je vais encore plus l’adopter!! J’ai déjà un look particulier car je ne porte que des petites robes été comme hiver avec des accessoires colorés et je détonne au milieu de mon travail: prof en collège.
    Certaines ado sont revenues aux robes car elles voyaient que c’était possible de vivre au quotidien en robe et que les garçons de la classe disaient que c’était joli ( redonner confiance aux ados parce qu’on s’assume, c’est quand même valorisant… et j’avoue que ton blog y est pour quelque chose parce que ton acceptation a renforcé la mienne!).

    Je rajouterai que ton passage, glissé discrètement sur ton couple, m’a peinée… Les histoires d’amour sont le propre de la vie mais elles font mal des fois et en parler ici m’a semblé très très courageux.

    Je te souhaite le meilleur et comme je te le dis depuis le 1er mois de création de ton blog, je continuerai à me connecter au doux monde de Eléonore Bridge!
    Des bisous!!

  38. 3 décembre 2014 at 15:30

    Oh, merci pour cet article sincère et touchant…
    La coupe de cheveux est toujours très symbolique pour moi, la première fois que j’ai coupé très court mes cheveux j’ai plaqué l’homme 2 mois après…Bien sur il y avait des milliers de paramètres en plus d’une coupe de cheveux qui fait que je me suis séparée, mais passer le cap de changer sa coupe de cheveux, son visage, avoir une nouvelle tête ça rassure du coup on peut passer à autre chose! Et à chaque changement de tête un élément important pour moi en tout cas!
    Maintenant que j’ai un homme que j’aime, aller chez le coiffeur me rappelle mon indépendance, c’est toujours une provocation de revenir avec une autre tête, très inconsciemment je passe lui passe ce message:
     » Accepte moi, même avec une autre tête que celle que j’avais à notre premier rendez-vous »

    Bon et puis, « On » (nous, les lectrices) s’en doutait bien derrière notre écran que Vianney ne revenait plus aussi souvent, et puis plus du tout…Même les silences se comprennent entre les lignes d’un blog…Je te souhaite le meilleur avec ou sans homme à tes côtés, tant que tu es bien dans tes bottes!

  39. 3 décembre 2014 at 15:39

    C’est la première fois que je laisse un commentaire alors que je suis ton blog depuis looooongtemps, mais je tenais à dire que j’ai vraiment été touchée par ton article (je dois l’avouer, j’ai même versé une petite larme). Je ne te connais que par tes articles mais je me retrouve en ce que tu as écrit dans celui-ci, je suis une fille timide qui n’a pas du tout confiance en elle, tout n’a pas toujours été facile pour moi et je rêve de changer ma couleur pour m’affirmer, sans oser… Et la pour le coup je suis vraiment émue par ton article, il incite à se remettre un peu en question et à aller de l’avant… Merci pour tout :)

    • 3 décembre 2014 at 19:50

      Oh mais oui il faut ! Mais ne te force pas non plus, fais le quand tu le sens et quand tu es suffisamment bien dans ta tête pour te faire confiance ;)

  40. 3 décembre 2014 at 15:56

    Je suis ton blog depuis peu de temps, du coup, je suis allée farfouiller un peu dans les archives pour voir « ta tête d’avant ». C’est vraiment incroyable, je t’aurais pas reconnue ! C’est vrai que cette coupe te va mais hyper bien ! Honnêtement, je trouve pas ça « triste ». Tu as grandi, tu as évolué, et ton physique avec, c’est normal :)

    http://lesplacardsdemora.blogspot.com

  41. 3 décembre 2014 at 15:56

    Très joli billet.
    Et en plus, je réalise que le temps passe trop vite……….. Punaise ! Quoi ! 4 ans déjà !!!???? Mais qd je revois tes billets de cette époque, j’ai l’impression que c’était l’année dernière !

    • 5 décembre 2014 at 22:52

      Je viens de me faire la même réflexion… je ne sais même plus depuis combien de temps je lis le blog d’ailleurs!
      Billet très touchant… comme une autre lectrice… la larme à l’oeil…

  42. 3 décembre 2014 at 16:55

    Merci pour ce billet !

    Je n’écris quasiment jamais de commentaire mais je ne manque pas de suivre ton blog. Je ne savais pas que tu étais séparée : je ne dois pas savoir lire entre les lignes.

    Il suffit de rien, parfois, pour se donner confiance : ça a été pour toi la coupe de cheveux. Je pense que ça révèle aussi un processus de changement qui devait être en toi depuis un moment et qui ne pouvait pas émerger ! Tu as finalement trouvé par ce biais un moyen d’expression.

    J’avais noté l’adresse de ton coiffeur (je déteste mes cheveux, je ne les coupe que très rarement) mais je repousse tout le temps le moment pour y aller… ! Comme quoi, on se met souvent des barrières.

    A bientôt ! Carole

  43. 3 décembre 2014 at 17:32

    Je ne commente jamais mais tu ne m’as jamais autant touchée qu’avec ce billet. Merci :)

  44. 3 décembre 2014 at 17:47

    Très beau témoignage.

  45. 3 décembre 2014 at 19:11

    Tu nous fais pars d’un beau témoignage. Ca demande beaucoup de courage de se confier ainsi. Merci. Merci pour la confiance que tu accordes à tes lectrices. Car oui, ça en demande beaucoup. Et cela montre aussi à quel point tu es en phase avec toi-même.

  46. 3 décembre 2014 at 19:48

    Ca fait 4 ans que je te suis. J’ai commenté sous mon vrai nom. J’ai connu ton ancien design de blog. Ton ancien appartement. Ton mariage.Ton nouvel appartement. Ta nouvelle vie. Bien sûre je ne suis plus autant fidèle lectrice, mais c’est toi qui m’a donné envie de créer mon blog. Ton univers me faisait rêver. Ajdhui je suis à la tête de 2400 followers (tant sur Twitter et Instagram), je sais que tout ça tu t’en fous, lol, ça doit te faire sourire, je ne suis pas une dinosaure comme toi (re lol)

    Mais tout ça pour dire, que j’ai mal au coeur là. D’avoir lu ton article. Même si pour toi tout va bien. Même si tu es heureuse. Je ne te connais pas, ou plutôt, qu’à travers tes articles. Mais un milion de question sont venus dans ma tête. Comme si finalement, je te connaissais;

    C’est dingue.

    Je reçois parfois des courriers de lectrice, qui me touche beaucoup. Et je me dis que c’est dingue qu’une lectrice derrière son écran puisse autant s’attacher à des mots, des articles. Et finalement…. J’en oublie que je suis moi même cette lectrice. Que je suis attachée à tes mots, ton univers.

    Enfin voilà.
    Je me sens très bête de t’écrire tout ça ^^ J’ai 30 ans…. Mais comme je le disais hier à mon homme, j’ai encore le coeur d’une petite fille de 8 ans. Je dois faire le deuil du pays des bisounours dans lequel je me cache parfois.

    • 3 décembre 2014 at 19:53

      Mais il ne faut pas avoir mal au coeur, je vais bien, tout va bien, et parfois pour aller bien il faut avoir un peu de courage et passer par des moments difficiles c’est tout ;)

  47. 3 décembre 2014 at 20:20

    Merci. Cela me parle en ce moment et me donne confiance pour la suite. Bonne continuation à toi.

  48. 3 décembre 2014 at 20:53

    Juste merci pour ce très beau texte sur l’acceptation de soi, qui parle en définitive de choses bien plus profondes que d’une simple coupe de cheveux !

    Je n’ai pas encore trouvé ce « petit truc » qui me donnerait le déclic que tu as eu mais je vois néanmoins de quoi tu parles car certains jours il m’arrive de me sentir différente des autres jours, d’avoir confiance en moi tout simplement et souvent je me fais alors la réflexion, comme toi, que c’est bien triste d’avancer à petits pas, un peu apeurée, simplement parce qu’on ne se sent pas très bien dans sa peau.

    C’est pourquoi je trouve que ton post est très important, que dis-je, précieux, merci encore ! Bisous.

  49. 3 décembre 2014 at 21:21

    Merci pour ce beau billet tellement fort et personnel.
    j’imagine que c’est dur de se livrer ainsi à des inconnu(e)s.
    C’est vrai que cette coupe te va à ravir, et malheureusement je pense que plus d’une d’entre nous connait ce que tu as vécu, ce sentiment de ne pas être assez belle, de ne pas être à la hauteur. alors que tout nous est possible.
    Merci merci merci. Et bon courage à toi

  50. 3 décembre 2014 at 22:42

    Ton récit est très touchant, merci de le partager avec nous ! Je suis d’accord avec toi, on ne devrait pas s’empêcher de vivre comme on me le souhaite à cause du manque de confiance en soi, des pressions extérieures… Tu es plus que ravissante, et ton coiffeur a su t’aider à trouver un « look capillaire » qui te donne un certain style ! ;)
    Bisous, Laurielle♥

  51. Coucou !
    Quand j’ai lu ce que tu appelles cette sorte de « déclic » de la nouvelle coupe de cheveux, je me suis dit « mais de quoi elle parle? » tant j’avais complètement occulté ta « tête » d’avant et que ça me semblait tellement une évidence que t’avais toujours eu cette coupe ! comme quoi… Et pourtant je te suivais déjà à l’époque ! Tant et si bien que j’ai dû aller revoir des archives de avant-JC (jolie coupe) Une naissance pour toi visiblement ! Et effectivement ! J’avais complètement occulté ! Fou fou !
    C’est marrant cette anecdote du « fais toi un look que personne n’oubliera » parce que, je crois que c’est ce que je fais, mais pas du tout dans ce but, en tout cas, pas de manière consciente. Et je crois que les gens n’oublient pas effectivement ! Je t’avoue, moi j’ai même poussé le vice un peu plus loin que le blond vénitien et je trouve que c’est même encore plus flatteur pour le teint clair et les yeux bleus, c’est le saumon ! (What ?!) Si si, blond délavé rose (#laminuteblonde) alors peut être que ça va passer comme une lubie lambda mais pour l’instant, ça fait déjà plus de 6 mois et je ne m’en suis pas encore lassée…
    Quoi qu’il en soit, je suis bien peinée d’apprendre ta séparation avec Vianney :'( {coeur brisé avec les doigts} même si tu vas bien, une séparation, c’est jamais trop joyeux…♡
    Bon voilà dans le 3615 MALIFE, je me pose là aussi #plaisirdoffrirjoiederecevoir…(désolée pour la brique) bon du coup, comme j’avais pas eu le temps de commenter ton article hilarant sur « Comment être jolie sur les photos » qui m’avait vraiment fait tellement pouffer de rire ! (Ni le « Est ce que les bloggueuses en font trop? » à regret ) Je te remercie pour ça « Eleonore », de ton humour, de ton second degré, de ta simplicité et de ton intégrité et de partager tout celà avec nous !
    Je te souhaite beaucoup de bonheur et d’amour !
    Bravo Miss Bridge
    Au plaisir de se croiser dans notre charmant quartier !
    Bises !
    xoxoxo

  52. 3 décembre 2014 at 23:32

    Hello! Merci d’avoir partagé cette réflexion si personnelle, beaucoup de vérités, c’est touchant forcément. Je te lis presque quotidiennement depuis 3 ans, ne laisse qu’un commentaire par an, mais voilà… je te souhaite plein de bonnes choses et te remercie de ce que peux trouver ici.

  53. 4 décembre 2014 at 0:20

    Mille mercis pour cet article !
    J’ai connu récemment pas mal de changements similaires, et voir que ça se passe si bien pour toi est hyper inspirant
    C’est vraiment chouette de te lire, garde ta fraîcheur et ta franchise tellement singulières dans le mode des bloggeuses !!!

  54. Allée des Roses
    4 décembre 2014 at 2:36

    superbe et touchant de sincérité ce petit article <3

  55. 4 décembre 2014 at 5:04

    Très bel article …
    Les épreuves font parties de la vie et apparemment tu t’en sors très bien :)
    Bonne continuation à toi

  56. 4 décembre 2014 at 6:56

    Ne regardes pas ce passé avec tristesse, la confiance en soi prends le plus souvent beaucoup de temps à s’ instaurer ,
    la couleur , la coupe des cheveux sont advenues à un moment où apparemment tu n ‘avais plus peur du changement,
    et tant mieux, ta sérénité actuelle est trés bienfaisante pour tous ceux qui lisent ton blog,
    Merci, merci …

  57. 4 décembre 2014 at 10:50

    Merci pour cet article, c’est ce petit quelque chose que tu arrives à partager avec nous qui rend ton blog si spécial… Ne change rien, ou plutôt, continue à changer comme ça ^^

  58. 4 décembre 2014 at 12:41

    Dis, tu veux bien être ma grande soeur? C’est drôle, en ce moment, je n’aime plus ta tête non plus et je suis un peu au même point (j’en ai marre, j’ai peur etc…) mais comme j’ai peur je n’ose pas. Un jour comme toi j’aurai ce déclic (pas trop tard quand même…)

    Au fait j’habite en face du passage Jouffroy et s’il me ramène à mon enfance, j’ai toujours une pensée pour toi et ton blog quand j’y rentre! :)

    • 4 décembre 2014 at 17:55

      Ma tête hein pas la tienne!
      Mon étourderie m’attirera toujours des ennuis!

  59. 4 décembre 2014 at 13:06

    Cet article m’a beaucoup touché, comme d’ailleurs une grande partie de tes articles je trouve que tu mets toujours énormément de toi dedans… J’admire beaucoup ton courage et ton indépendant, c’est vrai que se construire un look c’est aussi se construire une armure, se trouver une contenance et je suis heureuse de voir que tu t’es trouvée et que tu abordes ça avec tes lecteurs, sans chichis ou manières, de façon ouverte et franche.

    Bon courage pour tes nouvelles aventures, je vais essayer moi aussi de prendre un peu de courage pour me lancer dans ce qui me tiens à coeur !

  60. 4 décembre 2014 at 14:56

    Ton article est très touchant dans le sens où on ne l’avoue pas souvent, mais beaucoup d’entre nous cherchent à s’épanouir. Je pense que ça passe d’abord par une acceptation de soi. Un changement de coiffure n’a rien de superficiel si la coiffure reflète enfin qui on est à l’intérieur. C’est enfin assumer qui tu es tout au fond, ce qui n’est pas évident. Et moi qui lis régulièrement tes articles depuis des années (et mes soeurs aussi ! :) ) J’ai la sensation que tu as su épanouir ce qu’il y avait en toi et c’est magnifique ! Je travaille dans une école primaire et je suis particulièrement attentive à ce que chaque enfant soit fière de sa différence et que chacun respecte cela. Pas facile, mais ça me tient à coeur ! Et je souhaite que la nouvelle génération de filles trouvent chacune en elle leur propre beauté, sans rester scotchées à toutes les publicités et le bourrage de crâne esthétique que l’on subit à longueur de temps ! Bonne continuation, et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite !

  61. 4 décembre 2014 at 15:16

    Je suis d’accord avec toi, quand mes cheveux me « sourient » devant ma glace le matin, c’est à dire qu’ils ont du volume, qu’ils ne pendent pas tristement sans forme je me sens l’âme d’une conquérante ;-) non vraiment on est toute les même les filles il faut le dire, c’est à nous même que nous souhaitons plaire avant tout, et quand ça arrive c’est juste un formidable stimulant, non? Merci en tout cas de partager avec nous, je suis ravie que la vie te sourit, et cela ce voit sur tes photos et dans tes articles. Bises.

  62. 4 décembre 2014 at 18:13

    Ah enfin un post sur le secret de ta coupe de cheveux !
    moi j’ai découvert ton blog avec déjà ta nouvelle coupe (rousse à frange) et j’ai toujours cru que c’était ta coupe naturelle…jusqu’à ce que je découvre les anciens posts avec ta coupe brune cheveux longs (comme moi)
    voilà ça parait tellement fade, et fille sage à côté !
    le changement est dingue, cette coupe te va à ravir/ te colle à la peau et est magnifique !
    un jour je trouverai peut être moi aussi « ma » coupe !

  63. 4 décembre 2014 at 18:47

    Heureusement que tu avais fait un jour un post sur Jane Birkin, en me remerciant un peu au passage :-)
    Difficile de décomplexer nos enfants, j’ai fait du mieux que j’ai pu.
    Et je confirme : tu étais faite pour être rousse… La génétique étant imprévisible tu n’as eu droit ni au carrément blond, ni au carrément brun. Ce roux, c’était ce qu’il te manquait. avec ton teint de rousse et tes yeux de porcelaine !
    Bisous

  64. 4 décembre 2014 at 22:01

    Cet article donne envie de filer directement chez le coiffeur !
    Je ne commente pas souvent, mais j’ai trouvé ton article inspirant, il donne vraiment envie de prendre confiance en soi.

    Au passage, ton service à thé la Belle et la Bête est une TUERIE !

    Des bisous

  65. 4 décembre 2014 at 23:12

    Après toutes ces années de lecture de ton blog je me décide enfin à écrire un commentaire ici. Je ne sais pas pourquoi cela arrive seulement maintenant.
    Ton article m’a profondément touché car je m’identifie totalement à ce que tu y décris. Dans mon cas, je n’ai pas supporté le harcèlement fait aux roux, j’en fais les frais depuis le CP… : toujours quelqu’un pour te trouver trop pâle, trop rouquine, trop différente… Sans compter toutes les histoires débiles et autres légendes qui vont avec. Même si je sais qu’on ne peut pas faire l’unanimité (on vit pas chez les bisounours) j’ai toujours du mal à faire face à ce genre de remarques.
    Tout ça pour te remercier d’alimenter ce blog ou j’aime m’égarer car il me semble authentique, et dans le monde dans lequel on vit ce n’est pas un petit compliment ;-)
    Et le roux te va à merveille!
    J’ai voulu te le dire quand je t’ai croisé l’année dernière par hasard lors de ton shopping de noël au BM. Et je n’ai pas osé.
    Merci Eleonore

  66. Paulie Spilette
    4 décembre 2014 at 23:24

    Le mot « raplaplapla » est vraiment mille fois plus fun que « raplapla »

  67. 5 décembre 2014 at 0:25

    Article très inspirant et touchant.
    Belle continuation à toi.

  68. 5 décembre 2014 at 0:54

    Je trouve ton article très émouvant.
    Et je te comprend, parfois il faut un déclic pour se sentir enfin bien!
    J’avoue depuis que j’ai ma frange (ça fait 4 ans maintenant) je m’accepte déjà mieux, même si je ne « m’aime pas », ce petit changement a finalement tout bouleversé.
    Je me sens plus femme, moins gamine… Alors que pourtant j’ai toujours cette âme d’enfant.
    Alors je comprend que ta nouvelle coupe est pu bouleversée ta vie <3
    Pour ton couple, sache que j'en suis désolée, ce n'a pas du être évident, même si j'ai l'impression que tu en sors "grandie" et "épanouie".
    Des bisous jolie rousse (blonde vénitienne si tu préfère ah ah ah)
    :)
    Continue avec tes jolis looks <3

    • 5 décembre 2014 at 0:56

      D’ailleurs, j’ai trop envie de me faire tatouer… mais j’ai peur!! ah ah ah

  69. 5 décembre 2014 at 9:43

    C’est fou car j’entends beaucoup autour de moi des histoires de couple de longue date qui divorcent comme toi après à peine un an de mariage… Et quelque part ça renforce un peu plus mon envie de ne jamais me marier.
    Non je ne veux pas d' »un beau jour », je veux une belle vie entière avec lui.

    • 5 décembre 2014 at 12:16

      Oh tu sais ce n’est pas ça qui nous a séparés sinon ce serait bien cruel. Au contraire je suis heureuse qu’on ait fait ce mariage qui reste un super souvenir, un jour important qu’on marque d’une pierre blanche ;)

  70. 5 décembre 2014 at 10:05

    Quel beau post !
    Pour moi aussi, être rousse m’a aidé à davantage m’approprier ma personnalité et moi style… malheureusement, ça m’a beaucoup abimé les cheveux et je n’ose pas recommencer depuis (pourtant j’ai les pointes bleues, mais la décolo sur toute la longueur, je n’ose plus!)

    En tout cas tu as raison, j’espère aussi pour les petites filles d’aujourd’hui qu’elles pourront grandir et évoluer en se sentant belles et confiantes… même si ça me parait un peu utopique dans notre société malheureusement.

    Gros Bixx <3

  71. 5 décembre 2014 at 10:34

    Tout simplement merci pour cet article et <3

  72. 5 décembre 2014 at 11:47

    Il est beau ton article !

  73. 5 décembre 2014 at 11:52

    Faire les choses par soi-même et pour soi-même. Tout le monde ne doit pas en passer par là mais pour certaines c’est indispensable. Très beau post !

  74. 5 décembre 2014 at 15:02

    Coucou Eleonore,
    C’est bien la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog alors que je suis une fidèle lectrice depuis…au moins 4 ans !
    La blogosphère mode/beauté étant ce qu’elle est aujourd’hui, j’ai réduis dernièrement pas mal la liste des blogs que je visite régulièrement..cela dit, j’aime toujours venir me perdre dans tes articles divers et variés, et ça, ça n’a pas changé depuis que j’ai
    découvert ton blog !

    Je suis triste de lire à propos de ta séparation, quoique je m’en doutais un petit peu, moi qui a adoré tes photos de mariage ^^
    Mais en même temps je suis ravie de lire que tout va bien, que tu te sens bien dans tes baskets au jour d’aujourd’hui !

    Ta réflexion sur les conséquences « positives » d’un changement physique est bien vraie. Je pense qu’on est toutes à la recherche d’un
    « moi » qui nous parle, à qui on s’identifie. Je vois ça juste au niveau des fringues, on cherche toutes des vêtements qui nous vont bien, et qui nous mettent le plus en valeur, qui subliment nos formes…etc
    Le jour où j’ai les cheveux au vent, au top de leur forme je me sens bien dans ma peau..alors que le jour de flemme où je les attache en chignon tout raplapla..je suis un peu tristounette !
    Je suis une personne qui se remet en question très souvent, et je pense que ton changement physique est dû à une sorte de remise en question également, c’est bien toi qui a choisi ce changement et c’est bien ton nouveau toi maintenant :)

    Désolée pour ce pavé, mais bon c’est ma première participation alors je me lâche :)
    Des bisous ^^

  75. 5 décembre 2014 at 16:41

    Merci :) Un de tes articles les plus personnels, vraiment touchant. <3

  76. 5 décembre 2014 at 17:45

    Je pense que pas mal de trentenaires pouvons nous reconaitre dans ces différentes phases que tu décris… en tout cas a titre personnel ca me parle vraiment! Bravo et merci pour ce beau texte, qui n’a pas du être évident ni à écrire ni à partager.

    • 8 décembre 2014 at 14:46

      Tout à fait, je pense que le cap des 30 ans change beaucoup de choses.
      On ne prend pas forcément « un coup de vieux », mais on a envie d’évoluer dans sa vie, d’une manière ou d’une autre.
      Vive la trentaine ! :)

  77. 5 décembre 2014 at 19:28

    Ce que tu racontes me rappelle une remarque de mes parents à propos d’une amie de la famille : divorcée depuis des années, elle avait toujours les cheveux attachés en chignon banane et, un jour, elle est arrivée avec les cheveux coupés courts. Je devais avoir 15 ans mais j’avais été marquée par cette réflexion de mes parents l’un à l’autre après son départ : « Elle a changé de tête, elle doit enfin aller mieux ». Et, en fait, c’était net, elle avait enfin accepté et repris le contrôle de sa vie. Depuis, je guette les changements de tête des gens qui m’entourent : des fois ça ne veut rien dire mais bien souvent, ça correspond à un changement plus profond. Une nouvelle apparence pour un nouveau soi-même. C’est pas futile, c’est juste toi. Enfin.

  78. 5 décembre 2014 at 22:56

    Je change de coiffure lors des grands changements dans ma vie… comme une renaissance…

  79. 5 décembre 2014 at 23:20

    J’imagine combien de jeunes femmes ont pu se retrouver dans ses mots (moi y comprise)
    En revanche, je ne suis pas d’accord avec toi : il n’y a rien de « triste » dans ce que tu racontes. Certes, tu t’es séparé de ton amoureux. Mais tu n’as pas perdu l’ami qu’il était. Tu sembles sereine avec cette décision : c’était sans aucun doute la meilleure chose pour toi.
    Tu t’es, certes, « cachée » pendant des années, ne trouvant pas ton « toi » intérieur. Chacun sa manière de le faire : certain grâce à un voyage, d’autres un nouveau boulot… Toi, c’est en découvrant que tu es sublime (oui, je le pense :) ). Peu importe comment on se trouve et s’épanouit, quand on y arrive, c’est simplement beau.
    Non, ton article n’est pas triste : bien au contraire, il est plein d’espoir et de promesses !

    J’espère que tu continueras sur le chemin de ton bonheur, mais aussi à nous inspirer de la sorte encore longtemps ! ;)

  80. 6 décembre 2014 at 1:29

    Je ne commente jamais, mais je te lis au quotidien depuis… Apparemment beaucoup plus de 4 ans. J’ai connu ton ancien blog, les photos « Marie-Antoinette », et une période où tu t’habillais comme d’autres se déguisent. C’est d’ailleurs pour ça au départ que je suivais ton blog, pour ton style un peu foufou, qui dénotait tellement dans le paysage de la blogosphère mode balbutiante.
    Comme d’autres, j’ai suivi ton histoire avec Vianney, ton mariage… Et ta transformation capillaire. Et, oui, comme beaucoup de tes lectrices je pense, j’ai eu l’impression à l’époque que tu t’étais vraiment « trouvée ». La frange, la rousseur, ça semble tellement aller de soi maintenant qu’on t’a vue comme ça. J’ai même secrètement espéré que tu n’allais pas revenir en arrière, et laisser tomber ta couleur rousse et ta frange pour revenir à tes cheveux d’avant.
    Pourtant, je fais partie des « frileuses », de celles qui n’ont jamais fait de couleur et qui gardent leurs cheveux longs. Mais je sais que dans un « QUI EST-CE ? », on pourrait me trouver en trois questions. Même si j’aime bien faire la petite souris discrète, je sais qu’en général on ne m’oublie pas. Avec mes cheveux très longs, mes yeux très bleus, et mon prénom original, les gens se souviennent toujours de moi (même quand moi je ne me souviens pas d’eux). Ça a d’ailleurs longtemps été un « problème » pour moi, ces gens qui me connaissaient alors que je n’avais aucun souvenir d’eux, c’est toujours extrêmement gênant.

    Ça semble tellement con de l’écrire alors qu’on ne se connaît pas, mais ça fait vraiment étrange de lire que tu n’es plus avec Vianney. Peut-être parce que je suis en couple avec mon amoureux depuis (très) longtemps (bientôt 9 ans), qu’on a aussi passé notre vie de jeunes adultes ensemble, grandi ensemble, et que j’ai du mal à me dire que peut-être un jour, ça sera fini. Ça fait plus de 10 ans qu’on se côtoie au quotidien (on était amis, avant), et si j’ai complètement sorti mes ex de ma vie, je pense que je serais incapable de faire de même avec quelqu’un avec qui j’ai partagé autant.

    Je vais m’arrêter là, mais juste, merci pour ce post, il claque <3. (= Il est génial, vraiment.)

  81. 6 décembre 2014 at 1:56

    Ha ha! ça me fait penser à une periode où j’avais parlé des heuuures à mon psy de mon futur départ dans un pays étranger, et de peurs que j’avais de choses que je pourrais faire là bas comme… de me teindre les cheveux! (wouhou trop guedin la fille…) et finalement je me dis que les changements extérieurs viennent peut-être plutôt révéler des changements intérieurs qui s’amorcent, et qu’on s’autorise et se révèle à soi-même peut-être avec ce genre de geste!

  82. Modesquement Vibe by hilatena
    6 décembre 2014 at 19:38

    (y)

  83. 6 décembre 2014 at 20:53

    Je suis ton blog depuis…quasiment le début.
    Je ne commente jamais.
    Mais là….
    Merci.
    Parce que ton message est touchant de sincérité et de maturité et… de vérité.
    Il fait du bien.
    Bonne continuation :)

  84. 7 décembre 2014 at 1:28

    C’est drôle, je dois justement faire couper les pointes de mes cheveux qui sont très abimées, et j’ai envie d’en profiter pour faire un vrai changement, pour qu’on ne voie plus en moi la petite fille sage que je ne suis par ailleurs pas du tout. Mais je sais que comme d’habitude, je ne vais pas oser …
    Mais je me suis rendu compte y’a pas longtemps que je me suis fait couper les cheveux courts à chaque rupture amoureuse ! Comme quoi, les cheveux, ça veut dire quelque chose, changer de coupe c’est bien plus profond que ça en a l’air …
    Bref, merci pour ces réflexions, et je suis bien contente pour toi !

  85. 7 décembre 2014 at 9:57

    Très touchant de verité ton article. C’est vrai que c’est dommage..

  86. 7 décembre 2014 at 14:29

    Il m’est arrivée la même chose : le jour ou j’ai du porter des lunettes. C’est comme si j’avais été libérée, que j’avais gagné en confiance.

  87. 7 décembre 2014 at 15:36

    Il est génial cet article ! Ton déballage de vie, comme tu dis, est inspirant… À 25 ans, me couper les cheveux courts -vraiment très courts- me titille depuis plusieurs années… Mais la peur me retiens. Alors je reste classique. Garde le minimum de longueur requis pour une fille, une fille lambda qui n’a pas le magnifique visage de poupée qui permet la coupe garçonne sans souci.
    Bref. Je ne sais toujours pas si je sauterai le pas (et puis, ‘est-ce que c’est vraiment moi ?’), mais en tout cas, ça démontre ce que je pensais tout bas : se « trouver » physiquement, ce n’est pas rien, c’est même peut-être tout… :)
    Merci !

    • 8 décembre 2014 at 14:52

      Juste un mot : ose !
      J’avais aussi l’impression que les cheveux courts n’allaient qu’aux superbes filles, et ayant un visage plutôt classique, jolie mais sans +, j’hésitais … Et puis un jour j’ai pris mon courage à 2 mains et hop, je suis passée du long au court !
      Je n’ai eu que des compliments, même les personnes avec qui je n’échangeais qu’un rapide bonjour sont venus m’aborder pour me dire combien le changement était réussi !
      Alors encore une fois … ose ! :)

  88. 7 décembre 2014 at 22:28

    Très joli post.

  89. 8 décembre 2014 at 12:15

    Moi aussi je te suis depuis un moment et d’ailleurs j’avais attéri ici au moment de la préparation de ton mariage.
    Je trouvais ton univers dingue et tes idées géniales et tu m’a même donné envie de me lancer à mon tour dans un blog !
    C’est vrai que je me doutais d’un truc bizarre, mais je ne pouvais pas y croire vraiment, parce qu’en fait les séparations me font peur (peut être parce que je l’ai mal vécu enfant).
    Ça fait 5 ans que je partage ma vie avec mon amoureux et je sens que le poids des années (plus ma pathologie) n’est pas évident à gérer.
    Lire ton article m’a bouleversé, parce que je me dit que tu as entièrement raison, parfois il faut savoir aller de l’avant et pour cela certains changements sont malheureusement nécessaires pour cela.
    Mais j’imagine que tu étais épanouie par ta vie professionnelle (ce qui n’est pas mon cas) et que cela t’a peut être aidé à y voir plus clair.
    En tout cas, merci pour cette article plein de sincérité <3
    Bises

  90. 9 décembre 2014 at 14:34

    Non mais il faut pas faire ça! je suis tombée sur la 1ère fois sur ton blog et je tiens à te donner un conseil : arrête tout! tu n’es pas jolie, tu n’es pas stylée, tu es commune au possible, j’ai vomi 3 fois en lisant ton post! J’aimerais bien voir la gueule des mecs qui s’intéressent à toi! Le pire c’est que tu as l’air d’en être fière! tu exposes ta médiocrité aux yeux de milliers de petites connes aussi moches et insignifiantes que toi, à qui tu donnes un semblant d’espoir! J’ai mal à ma France quand je vois ce type de choses!

    • 10 décembre 2014 at 10:22

      Illumateuch >> Voilà un commentaire qui arrive à temps pour le Best of des commentaires 2014 !!
      C’est noël avant l’heure on dirait.

    • 16 décembre 2014 at 11:32

      Mais enfin ??? Ca va pas de venir dire des trucs comme ca ?

  91. 10 décembre 2014 at 1:08

    Premier commentaire alors que ça fait maintenant 6 ans que je te lis. (wow. wow. wow.)
    Je suis contente que cet article nous en dise un peu plus sur ce qu’il se passe dans ta vie. Tu es l’élément principal de ce blog, celui qui porte de l’intérêt, et j’étais un peu triste de voir ton blog s’aseptiser peu à peu à cause d’idiotes comme « illumateuch ».
    J’ai été émue par ton article. Je ne te connais que par ton blog, et pourtant j’éprouve une réelle sympathie à ton égard. Je te souhaite sincèrement beaucoup de bonheur et de réussite dans ce que tu entreprendras. J’espère arriver à avoir un parcours aussi fou et réussi que le tien. Mais j’ai encore du chemin à parcourir :)
    J’étais venue à ton dernier vide-dressing, mais j’ai été tellement intimidée que je n’ai pas réussi à te dire un mot. Peut être à cause de ce sentiment de te connaître alors que nous n’avons jamais parlé ?
    Bref, on veut plus d’articles comme celui-ci ! T’es au top !

    • 15 décembre 2014 at 10:32

      merci Marie! moi aussi jte love. Bisous toux doux. Si tu me croises un jour dans un vide dressing n’hésites pas à venir me parler! J’adore ton commentaire, il est profond.

      • 20 décembre 2014 at 11:49

        He ! Illumateuch, tu veux pas aller t’acheter une vie ?
        Parce que là, dans le genre « j’expose ma médiocrité » tu es au top.
        Je te souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année, aigrie comme tu sembles l’être tu devrais être bien occupée ..

  92. 30 décembre 2014 at 21:39

    Cet article me touche tellement, moi aussi j’ai l’impression que c’était hier pour le changement capillaire qui en effet te va à ravir.

    Je t’ai croisée dans le métro il y a deux ans je crois, c’était l’été, tu étais avec ton compagnon et je voulais te dire que j’apprécie beaucoup ce que tu fais, ce blog étant toujours écrit avec un ton très juste, avec un très bon équilibre entre sérieux et futilité. J’y passe souvent avec plaisir.

    Et tout ce que j’avais trouvé à dire, tellement impressionnée tout à coup, c’est « je suis suis désolée de vous dire ça, mais j’aime beaucoup ce que vous faîtes ». Haha, je me suis rarement sentie aussi bête, tellement ces mots étaient sortis de façon inappropriée, dans le désordre, et que je n’étais pas du tout « désolée » d’aimer ce blog. Drôle aussi de voir le passage quasi automatique (en ce qui me concerne) du tutoiement au vouvoiement dans la « vraie vie » alors qu’on a presque l’impression de connaître la personne rencontrée, à travers ses écrits ^^

    Tout ça pour dire que je me reconnais dans cet article, je n’avais même pas encore 20 ans à l’époque, j’en ai 22 aujourd’hui (je suis de décembre aussi), et en deux ans j’ai aussi l’impression d’avoir énormément évolué: j’ai bifurqué de pharmacie vers médecine, mon rêve de toujours, et j’essaie de ne pas avoir sans arrêt l’air de m’excuser pour tout et de me sentir un peu plus à ma place chaque jour même si ce n’est pas toujours évident… C’est bien d’oser et cet article me motive encore plus. Alors plutôt que de m’excuser encore pour ma maladresse d’il y a deux ans, je vais te dire merci de nous inspirer régulièrement :)

    Excellentes fêtes de fin d’année! (j’ai une préférence pour la tenue glitter au fait!) :)
    Aurélie

  93. 22 janvier 2015 at 12:21

    Je ne sais pas comment je m’étais débrouillée pour rater cet article ! Il a du te venir des tripes, et il est très bien écrit.
    C’est marrant on a vécu le même truc (divorce à l’aube de la trentaine après mille ans de relation et réinvention de soi-même) mais sans que ça soit un drame du tout, en faire un truc très positif !
    Bonne continuation en tout cas ! ton blog reste l’un des plus inspirant.

  94. 1 avril 2015 at 12:05

    Ca me touche et me peine également de lire ton article, de savoir que Vianney et toi vous êtes séparés. Je me souviens alors à tous ces articles et déclarations sur les préjugés qu’ont les gens sur les couples formés très jeunes, sur l’idée de passer sa vie avec son premier amour, et bien sûr votre mariage… Ca ne peut faire écho qu’à mon histoire avec mon amoureux depuis plusieurs années déjà. C’est tellement dur aujourd’hui de rester uni à vie, un article de plus qui fait réfléchir…
    Merci de la confiance que tu accordes à tes lecteurs

  95. 4 mai 2015 at 10:09

    Merci de ton témoignage ! Il m’ouvre un peu plus les yeux sur ce que je vis depuis longtemps… je devrais peut-être penser à passer chez le coiffeur…

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Les champs requis sont marqués *