Mon livre

Il y a deux ans j’ai fait un constat un peu inquiétant : cela faisait 3 ans que je n’avais quasiment pas ouvert un livre. Pour moi qui ai été élevée dans une maison remplie de bibliothèques pleines à craquer c’était un peu la honte.

J’ai eu un parcours de lectrice un peu chaotique. Petite je lisais énormément, je dévorais bibliothèque rose, jaune verte, tous les livres de la comtesse de Ségur (je m’identifiais beaucoup à cette petite peste de Sophie). Et puis à l’adolescence, la rebellion passant par là, j’ai décidé que lire c’était pour les vieux. J’avais bien compris que ça contrariait énormément mes parents alors j’y prenais un malin plaisir. Oui j’étais une vraie peste je vous dis.

Et puis en grandissant je me suis forcément calmée, je n’avais plus besoin de ça pour m’opposer à la famille, et j’ai repris goût à la lecture. C’était même un bon moyen pour rester peinard dans mon coin en disant “mais non tout va bien je lis c’est tout laissez moi tranquille”.

Et puis voilà, je ne sais pas comment c’est arrivé mais en 2011 j’ai arrêté de lire. Je n’ai pas ouvert un livre entre 2011 et 2014. Et j’ai fini par comprendre qu’il y avait là dedans beaucoup de mes usages quotidien d’internet et mon habitude de trouver les contenus qui m’intéressaient quand je voulais.

J’ai commencé à m’intéresser aux e-books qui semblaient répondre à mes nouvelles exigences. J’ai passé un mois ou deux à réfléchir : kindle (amazon), Kobo (Fnac) ou autre liseuse ? J’ai lu des avis croisés, interrogé des utilisateurs parmi mes amis. Et malgré toutes les réticences que j’avais à passer par le système Amazon c’est finalement ce que j’ai choisi et je me suis acheté un kindle avec la 3G pour être toujours parée en voyage et un joli étui en cuir pour avoir l’impression d’avoir un vrai livre dans la main.

www.leblogdelamechante.fr (5)

Kindle paperwhite (avec la 3G) avec un étui en cuir Amazon

Pour moi Amazon c’est un peu comme Apple : tout est verrouillé à mort et j’ai horreur de ça. C’est le géant qui écrase tout autour de lui. Mais c’est ce qui fonctionne le mieux donc je me suis inclinée en attendant qu’un concurrent leur arrive enfin à la cheville en terme d’ergonomie et de matériel.

Pour le moment j’ai le sentiment d’avoir fait le bon choix. J’ai repris la lecture, j’ai dévoré tout Game of thrones (avoir tous les tomes dans un seul petit livre en voyage c’est la perfection – si comme moi vous êtes fans de la série c’est encore mille fois mieux), je me suis même remis à la lecture de livres plus orientés politique & société (ce que j’avais arrêté depuis mes études je crois) (dernièrement le très instructif Tout Peut Changer de Naomi Klein), et j’ai toujours mon précieux La semaine de 4h sous la main”.

J’ai toujours mon kindle dans mon sac (il tient même dans la poche de mon caban), fini les livres qui pèsent 15 tonnes et qui te pète les poignets quand tu lis le soir dans ton lit (ou que tu te prends sur la tronche parce que tu t’endors :D).

La batterie tient super longtemps et la lecture est vraiment semblable à celle qu’on a sur le papier (la fameuse encre numérique). Et puis c’est la paix du ménage, il est légèrement rétro éclairé, je peux donc lire sans lumière pendant que mon mec roupille à côté.

Et puis c’est tout bête mais vous savez quand on lit un pavé et que c’est un peu chiant de changer de position quand on passe de la page de gauche à la page de droite ? Là c’est fini, on lit tout le temps dans la même position, on peut même poser le livre. C’est un tout petit truc mais c’est super confortable !

En voyage c’est génial, je peux télécharger n’importe quel livre dans n’importe quel pays (la couverture 3G est dingo). Et d’une manière générale dès que j’entends parler d’un livre intéressant je le mets dans mes favoris à lire plus tard.

Enfin, marquer des pages et avoir la possibilité de faire des recherches c’est génial (surtout quand je lisais Game of Thrones et que je ne me souvenais plus de qui était qui, hop hop une recherche et je relisais de vieux passages).

Bon et je sais c’est pas légal mais si vous voulez pirater c’est possible (les auteurs se font complètement niquer avec le système des livres numériques sur lesquels ils gagnent que dalle, j’ai découvert ça avec joie en faisant mon 2e bouquin, les grands méchants distributeurs se sont pris la grosse part du gâteau). Sinon y a tous les livres tombés dans le domaine public qui sont gratuits (mais je crois qu’il faut avoir un compte amazon premium pour ça, j’ai jamais testé).

Côté points négatifs : avant on ne pouvait pas “prêter un livre”, aujourd’hui c’est possible mais seulement de kindle à kindle, relou. Et la politique d’amazon fait que si du jour au lendemain ils ont envie de censurer un livre que vous avez acheté, il disparaît de votre bibliothèque (moyennant remboursement mais quand même). C’est arrivé en juillet 2009 où deux livres de Georges Orwell ont été effacés, Amazon s’est est platement excusé par la suite, mais ça sent pas la rose cette histoire.

Et sinon un truc bien relou c’est qu’une fois sur deux, quand quelqu’un voit mon kindle j’ai droit au “NAN MAIS POUR MOI RIEN NE REMPLACERA LE PAPIER”, même si j’ai pas essayé d’en vanter les mérites. Alors que bon, autant j’aime toujours les beaux livres, autant je vois plus du tout l’intérêt d’un poche (sauf si c’est l’apocalypse et qu’on n’a plus d’électricité ou accès à une bibliothèque en ligne, là j’aurais pas l’air con) (bon de toutes façons je lutterai pour ma survie donc pas sûre que j’ai envie de bouquiner). Mais bon c’est comme ceux qui voulaient pas lâcher leurs CD à l’aube des années 2000, qui n’utilise pas les mp3 ou les plateformes aujourd’hui ? Ou comme les photos, qui a encore des albums photos bien remplis sur ses étagères ?

Vous voulez plus de créativité et moins de procrastination dans votre vie quotidienne ?

Si vous voulez apprendre avec moi comment réorganiser votre quotidien pour arrêter de procrastiner et développer vos projets persos.

Entrez votre prénom + votre email préféré et cliquez sur “Allez hop ! On y va !”

EN ROUTE POUR L'AVENTURE ?

* Les articles marqués d'une ou plusieurs astérisques sont particuliers - en savoir plus
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




124 comments on “Mon livre

  1. J’y songe de plus en plus également. C’est fou la place qu’ont pris les écrans dans nos vies. Mon homme qui ne lisait plus depuis un certain temps s’est offert une Kindle, et c’est vrai qu’il s’y est remit. Moi j’ai l’habitude de lire dans le train, mes mais trajets s’étant sérieusement réduits, c’est vrai que je ne prends pas le temps de bouquiner, le smartphone ayant remplacé le poche. Mais je fais encore partie de ces relous qui sont réticents à l’idée de remplacer du papier par un écran. Mais de moins en moins !
    (Et au passage j’adore ta photo et ton joli pull).
    Merci pour cet article!

  2. Justement je suis en pleine réflexion… j’ai bien envie de craquer car le coté et léger + rétroéclairage pour ne pas déranger son chéri ça me tente.

    De toute façon, rien de remplace un livre papier, certes, mais ce n’est pas interdit d’avoir les 2!

  3. La liseuse a des atouts formidables, notamment pour les jeunes qui doivent lire des classiques et qui par magie, n’y arrivent que sur liseuses.. Mais, même si on passe tous pas là (test de la liseuse, être accro à la liseuse), on revient malgré tout au papier, tu verras tu y reviendras un jour. Je le vois tous les jours, je travaille en médiathèque, et l’homme a un attachement particulier au papier.. Déjà parce qu’il aime posséder, et que la liseuse ne lui permet pas ça..ou collectionner d’ailleurs. Et puis, grande nouvelle, pour la première fois depuis de nombreuses années, le livre papier, est le support culturel qui s’est le mieux vendu en 2015 (devant CD et DVD), ce qui est une grande victoire et qui prouve que l’on revient toujours vers nos premiers amours ! Donc oui à la liseuse mais pas que ! Car n’oublions pas que l’envie de lire un livre vient aussi du fait de le voir..de le toucher.. c’est de là que va naître une envie de découvrir l’histoire qui se cache entre ses pages..

    • Franchement, tout ce que je n’aimais pas dans un poche a disparu : la page de gauche toujours pénible à lire quand on en est au début du livre & le poids. J’aime effectivement avoir de beaux livres illustrés dans ma bibliothèque, mais le poche c’est fini.

      Un peu comme les CD qui ont disparu au profit du MP3 et les collections de Vinyls qui se sont envolées ;

  4. Je n’ai toujours pas succombé à la liseuse tout simplement car malgré tout j’ai du mal à être aussi concentrée quand je lis sur écran que quand je lis sur papier.
    Je suis sûre que c’est une question d’habitude et qu’avec le temps je m’y ferais.
    Pour l’instant je reste avec mes bouquins donc, même si j’avoue que le côté pratique du truc, notamment quand tu pars en vacances pour 3 semaines et qu’il faut choisir quels livres emportés, est vraiment attirant.

    • Je ne sais pas si tu as déjà regardé comment c’est l’encre numérique, mais ça n’a vraiment rien à voir avec un écran, à l’oeil on a vraiment l’impression de lire un poche 😉

      • Ah oui j’ai déjà essayé la liseuse et c’est pas lié à l’inconfort possible du truc, c’est vraiment que je n’arrive pas à autant me concentrer que si j’étais sur un livre papier.
        Mon cerveau doit enregistrer “écran = connerie sur Internet” et donc ne pas vouloir se concentrer devant la bête 😀

  5. entièrement D’ACCORD, la (ou le) Kindle c’est GENIAL !
    j’ai la même que toi, même pochette mais en mauve.
    j’en ai comme toi bien vanté les qualités, du coup j’ai converti 4 personnes 🙂
    et que dire du dico intégré ? génial
    du fait d’avoir toute une bibliothèque sur soi pour si peu lourd ? génial
    du fait d’avoir accès tout de suite à un bouquin, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, où que l’on soit ? gé-nia-leuh
    pour les livres gratuits car tombés dans le domaine public je crois bien que tout le monde y a accès.
    bref, suis comme toi ultra convaincue et ai moi aussi repris le goût de la lecture <3

  6. Je suis passée au numérique aussi, j’ai acheté un Kobo l’été dernier avant de partir 3 semaines en vacances, je ne me voyais pas emmener 5 gros livres épais dans ma valise limitée à 20kg parce que j’avais envie de ramener plein de trucs des vacances, c’était le bon compromis. Je lis beaucoup plus qu’avant parce que j’ai tout à disposition et à défaut d’avoir une jolie reliure, tu t’amuses à trouver de jolies coques de protection (j’en ai une Totoro choppée sur Etsy) ! Ce n’est pas comparable à un vrai livre certes (je ne compte plus le nombre de fois où j’ai eu le “moi je pourrai jamais lire là dessus, tu perds tout plaisir”), mais ça correspond à mon besoin et mes envies parce que comme toi, je n’avais pas lu depuis des lustres alors que j’étais une grande dévoreuses de livres et bds de mon enfance jusqu’au lycée…
    En tous cas je me tâtais entre Kobo et Kindle et j’ai opté pour le Kobo finalement, moins “bridé”, je télécharge pas mal (bouuh) du coup le Kobo etait plus simple apparement… Mais je ne regrette pas le moins du monde cette centaine d’euros déboursés, le côté “gadget” du truc me plait bien, je trouve ça ludique du coup je n’ai jamais autant lu !

  7. Moh, rien de mieux que le papier et l’achat en librairie indépendante 🙂
    => Pour le bien des auteurs, du papier, des librairies et puis des yeux un peu !
    Petit “big up” pour ton joli pull soit dit en passant 😉

    • Je me permet d’apporter une petite nuance : “pour le bien des auteurs” je ne sais pas trop. Quand on voit la misère que sont payés les auteurs (le moins payé de toute la chaîne du livre, même l’état avec la TVA à 7% gagne plus que la majeure partie des auteurs) il y a vraiment quelque chose qui va mal. J’ai fait 2 livres et si je calcule mon taux horaire sur chacun des projets j’ai envie de pleurer.

      Beaucoup d’auteurs commencent à se poser la question de l’auto édition, et ça passera beaucoup par le livre numérique 😉

  8. Bonjour Eléonore !

    Une grande partie du plaisir à suivre ton blog réside dans le fait que tu parles de tout et pour cela je te remercie ! En tant que dévoreuse de bouquins désolée de voir les gens cesser de lire je suis trop contente de voir que la liseuse peut redonner le plaisir de lire ! Cependant pour moi, le problème ne réside pas tant dans le clivage livre papier-liseuse (chacun son truc franchement, et je suis d’accord avec toi, c’est super pratique pendant les vacances) que dans le verrouillage effectué par Amazon que tu as justement souligné. Ce que je trouve le plus grave c’est que leur système désavantage beaucoup les auteurs et les libraires, les vrais amoureux des livres, qui vivent de plus en plus mal de leur activité. C’est pourquoi je continuerai à acheter des livres papier. Pour moi, la priorité c’est de faire vivre les gens et puis j’aime l’aspect humain, quand tu vas dans une librairie ou une bibli tu peux te faire conseiller, je trouve ça super. En tout les cas merci pour ce super article, qui permet d’apporter une pierre de plus à l’édifice de ma réflexion sur le problème des gens qui ne lisent plus.

  9. Super joli ce petit sweat 🙂

  10. J’hésite depuis tellement longtemps à m’en acheter une…. Je finirai bien par craquer un jour 🙂
    Haha je ne comprends pas vraiment cette guerre “liseuse / livre papier” pour moi ça n’a rien d’incompatible, j’adore mes livres mais je galère pour les porter dans ma valise quand je pars en vacances !

    J’ai eu l’occasion de tester les Kobo, mais je n’étais pas vraiment convaincue… et j’ai du mal à craquer sur la kindle sans la “voir en vrai”
    Je vais hésiter encore un peu 🙂

    Merci pour ton article, et pour tous les autres ! C’est toujours un plaisir de te suivre 🙂

  11. Bonjour ici !

    Je suis passée un peu réticente à la Kindle aussi, mais on me l’a offerte quand je suis partie à l’étranger et ça m’a bien dépanné ! Aujourd’hui je l’utilise pour tester des auteurs classiques que je ne connais pas, ou (re)lire des grandes séries (Harry Potter, Game of Thrones, et la nouvelle série policière de JK Rowling).

    J’aimerai aussi mettre en avant une alternative à Kindle et Kobo, une liseuse française, qui lit tous les formats (pas du tout verrouillée comme la kindle), même prix, rétro-éclairage… mon copain l’a achetée il y a deux ans et elle est vraiment très bien : http://www.lesnumeriques.com/liseuse/bookeen-cybook-muse-frontlight-p22031/test.html — Si je m’en étais acheté une moi-même je me serai tournée vers Bookeen =)

    Passe une belle journée,
    Chloé

  12. Tout pareil, je lis à nouveau grâce à mon Kindle ! J’habite à l’étranger et la bibliothèque française est très loin de chez moi. Acheter des livres me revenait très cher – la librairie française se fait des marges hallucinantes et les prix des livraisons depuis la France, hum… Et puis le manque de place sur mes étagères, et puis j’ai toujours de petits sacs à main, à force d’en voir autour de moi j’ai fini par craquer et je ne regrette pas du tout.
    Je continue à acheter de beaux livres et les bd / romans graphiques, que je ne me verrai pas lire sur liseuse.
    Pour les livres dans le domaine public, pas besoin d’un compte premium, j’ai téléchargé Oscar Wilde, tous les Sherlock Holmes et d’autres encore gratuitement ou pour 99 centimes. Il me semble qu’être premium permet juste d’emprunter des livres, mais c’est cher pour ce que c’est.

  13. Pareil! J’ai un kindle fire depuis quelques mois et comme dit au-dessus la fonction dictionnaire est géniale pour les livres en VO.

    Génial aussi pour lire des des loooongs Pdf pour les études ou le travail.

    En plus, ça fait moins de papier utilisé au quotidien !!

  14. Merci de nous donner ton point de vue sur ce sujet. Je me pose aussi la question du passage au numérique mais j’hésite encore … j’aime le papier donc j’ai peur que l’objet “livre” me manque mais en même temps je consomme tellement que ce serait bien plus économique (surtout pour mon sac de voyage qui pèse souvent 2/3 kg de plus que la normal en vacances 🙂 )

  15. Je suis une grande lectrice et je suis contente que la liseuse t’ai poussé à te remettre à la lecture 🙂 .
    Mais pour ma part je reste fidèle au papier pour le bien des auteurs et des librairies indépendantes (existe t-il un lieu plus joli et apaisant qu’une librairie ou une bibliothèque ? 🙂 )
    et aussi pour une raison tout à fait personnelle : j’aime posséder les livres que j’aime vraiment c’est peut être bête mais je suis heureuse de voir Anna Karénine qui trône fièrement dans mon salon au milieu de tous mes livres favoris et même si la plupart sont en édition poche 😉
    Bon après je suis peut être aussi une dingo de littérature, par exemple : quand je pars longtemps à l’étranger j’emmène avec moi un mini format d’un recueil de Rimbaud et je le lis quand j’ai le mal du pays, c’est mon doudou langue française 😉

  16. Je partage le même engouement pour la liseuse électronique et comme toi elle m’ a permis (moi qui était une accroc à une période de magazines en tout genre) de me remettre à la lecture, lentement mais surement ! 🙂 Bonne journée xx

    http://www.thagoldenlady.com/

  17. Même si le Kindle est bridé, il est possible d’acheter ses livres sur une autre plateforme et de faire la conversion en Mobi via le logiciel gratuit Calibre et de les importer ensuite manuellement. Ça permet de soutenir des librairies numériques indépendantes (oui oui ça existe) ou même les éditeurs qui vendent leurs ouvrages directement. Car il existe bien tout un pan de l’édition indépendante (et même de l’édition 100 % numérique) bien plus respectueuse des droits des auteurs, avec une vraie politique numérique, des prix mieux réfléchis, etc.
    Et le jour où on change de support, on peut emporter toutes ses livres avec soi sur la nouvelle liseuse 🙂

    Parole d’éditrice !

    • Ah ba voilà c’est ça que j’utilise : Calibre 😉

    • Je vais aller voir du côté des édition indépendantes. J’ai un kobo et j’avoue n’avoir acheté aucun libre…. à côté j’achète et lis des livres papiers.
      Ce qui me fait vraiment ch*er dans l’achat de livre électronique (et encore “achat” ce n’est pas un mot, on ne possède que le droit de le lire, pas de revente ni prêt …) c’est le coût du livre. Notamment quand on a un format numérique plus cher qu’un livre de poche … on se moque de qui ? Pas de transport, pas d’impression, pas de stockage … et si en plus de ce que j’ai cru comprendre à travers les lignes les auteurs y perdent encore plus ça m’énerve carrément ! J’entrevois donc un espoir avec l’auto édition et les éditeurs indépendants.

  18. Pas convaincue pour ma part… Le seul gros avantage de la liseuse me semble être le poids, ce qui effectivement peut s’avérer super pratique en vacances. Sinon bof… Moi j’adore traîner dans les bibliothèques et librairies, être attirée par les couvertures, feuilleter les livres, lire les résumés en 4ème de couv…
    Et sincèrement je suis déjà bien trop accro à internet et mon téléphone, alors ouvrir un vrai livre papier est pour moi d’autant plus agréable que de regarder un énième écran. Une petite bouffée d’air frais dans ce monde high tech! Chacun son truc ! 🙂

    • Honnêtement je pensais la même chose, mais l’encre numérique ça ne ressemble tellement pas à un écran que ça m’a bluffée. Et puis comme on ne peut rien faire d’autre que lire un livre sur sa liseuse ça me donne quand même l’impression de déconnecter 😉

  19. J’aime trop mes étagères pleines de livres pour pouvoir passer a la liseuse. Quelques fois, je passe devant un bouquin que j’avais oublié, je le feuillette, j’ai mes petites annotations, mes marques pages…
    J’ai aussi beaucoup de mal avec les écrans, je suis devant toute la journée entre l’iPhone, l’Ipad et l’ordi… Du coup lire, je préfère la version papier, j’ai l’impression de faire quelque chose de différent !

    Mais bon, en effet, quand je suis partie en voyage pendant 1 mois, j’ai achete une liseuse. Et je trouve super pratique de pouvoir telecharger tout Monte-Christo pour pas un sous !

    • C’est vrai que c’est pas le même rapport, je comprends qu’on soit sentimental avec des livres qu’on a soigneusement annoté. Moi je n’ai jamais été comme ça, du coup j’ai vendu/donné tous mes poches.

  20. hey mais tout pareil! Bon sauf que moi c’était plus par amour des séries que par rebellion que j’ai laissé tomber.
    J’ai mis du temps avant de quitter le bel objet qu’est le livre papier, son toucher, son odeur de bibliothèque et son mystère (dans quelles mains est-il passé celui là?) mais ho my god quel kiff de pouvoir lire au lit avec confort!!!!!

  21. Moi aussi je suis passée à la liseuse il y a bien longtemps avec le Cybook Gen3 en 2008 puis le Kindle depuis 2011.
    J’ai pu en tester pas mal, et en effet, pour moi Amazon fait les meilleurs machines. J’ai actuellement le Kindle Voyage (qui a l’avantage d’avoir des boutons sur les côtés pour tourner les pages et ne pas mettre ses doigts sur l’écran) et j’en suis ravie.

    OK, Amazon c’est le mal incarné, mais personne ne leur arrive à la cheville.
    En revanche, ce n’est pas parce que tu as un Kindle que tu dois passer par Amazon pour acheter (légalement) tes bouquins. Certains libraires proposent le format Kindle sans DRM directement (https://www.7switch.com/fr/list/new/territory-FR/anydevice/page/1/date), ou du format ePub (compatible avec les liseuses concurrentes) sans DRM peut se convertir en format Kindle (en utilisant Calibre ou Kindle Previewer). Ensuite soit tu copies tout ça directement sur ton Kindle, soit tu utilises Send To Kindle (http://www.amazon.com/gp/sendtokindle).
    Alors oui, c’est plus contraignent que l’achat en 1 clic chez Amazon, mais ça t’évite d’être pris au piège le jour où tu veux changer, les fichiers que tu as acheté t’appartiennent.

  22. Alors là, c’est vraiment un produit que n’achèterai jamais, j’aime trop les livres, le papier ,l’odeur quand il vieillit, , cette sensualité au fil des doigts quand on le feuillette!!!!!!! Je me modère concernant tout ces gadgets technologiques qui pour certains nous éloignent de l’essentiel.

  23. Je trouve qu’effectivement cela peut être pratique en vacances -pour celui qui passe beaucoup mais vraiment BEAUCOUP de temps à lire-! Perso quand je suis ailleurs je préfère me balader et me (re)connecter à la nature plutôt que d’avoir la tête plongée dans une liseuse(ou même un livre)! Et j’avoue, je trouve que je passe déjà énormément de temps sur l’ordi et tél!!
    Je pense que tout le monde n’a pas le même rapport avec la lecture et le livre, l’objet en lui même. C’est vrai que rien ne peut remplacer le papier pour moi, l’odeur qui s’en dégage -surtout les vieux livres qui semblent à eux seuls nous raconter déjà une histoire-, le fait de tourner les pages, le papier sous mes doigts! et puis à l’heure actuelle on est vraiment saturé question écrans, c’est limite l’OVERDOSE et ça fait donc du bien de revenir aux choses simples parfois!

    Je ne suis pas sûre que les vrais passionnés de lecture apprécient tant que ça la liseuse(?), idem pour les amoureux de la musique! Tu parles des cds dans ton article, c’est exactement la même chose. Tout dépend du rapport que tu entretiens avec la musique et son support! Encore que les vrais amoureux de musique ne sont même pas trop fan du cd …

    Enfin, je pense que cela reflète aussi bien notre époque et notre façon de consommer! Avec la tablette ou liseuse, j’ai l’impression que c’est exactement comme avec internet, les réseaux sociaux. Les gens ont un besoin de tout avoir au même endroit pour y avoir accès à tout moment. Je vois pas trop l’intérêt d’avoir une liseuse avec 40000 livres dessus. Je lis un livre après l’autre et
    même en vacances, je n’en lis pas 50!

    Mais comme pour tout, au final, il en faut pour tous les goûts! ^^
    Je me demande juste à l’heure actuelle combien de gens possèdent une liseuse? Autour de moi j’en ai rarement vu!

    • Après ce qui est bien c’est que l’un n’empêche pas l’autre, j’ai des vieux livres de famille, des beaux livres. C’est plus pour les poches vraiment pour moi ce n’est pas ce que je préfère alors je gère les deux types de livres de façon différente 😉

      • Oui je comprends bien surtout pour les livres de poche en effet! mais c’est juste que pour moi la lecture est vraiment associée à un moment de détente et du coup lire sur un écran ça ne me détend pas du tout! 🙂

  24. Nan mais pour moi rien ne remplacera le papier. Non je rigole, c’est vrai que c’est tentant quand on te lis on parler comme ça mais après il y a toujours quelque chose d’électronique en main, moi je ne suis pas pour car je suis plus que souvent devant mon téléphone et mon pc, et recommencer encore quand je lis ? Non, je préfère le papier pour ça. Et de sentir l’odeur d’un lire, ça c’est quelque chose aussi pour les loveurs de bouquins.
    Après c’est sur le kindle a beaucoup d’avantages, mais après c’est comme pour tout c’est suivant les goûts 🙂

  25. Très intéressant de lire ton expérience là dessus. Personnellement j’ai toujours beaucoup lu, depuis petite, mais c’est vrai que je perds l’habitude de lire. J’ai déjà pensé à la liseuse, mais j’ai un peu l’impression de “tromper” le livre papier, le vrai, le beau, celui qu’on peut empiler dans une bibliothèque, prêter, etc…

  26. J’ai un Kobo Arc depuis 2 ans, c’est sympa d’avoir la définition instantanée d’un mot ou écouter la musique du livre

  27. Ouhlala je suis presque convaincue là… je ne lis plus depuis longtemps aussi, mais peut-être que je m’y remettrai alors;…

  28. J’ai toujours été une lectrice assidue et puis comme toi il y a 4 ans, j’ai énormément ralenti le rythme.
    Certes je passais beaucoup de temps sur mon pc, certes j’avais un smartphone
    Mais ce qui a vraiment remplacé la lecture, ce sont les séries. Je me suis prise avec mon compagnon de l’époque à une frénésie de binge watching de série en tous genre, et comme je suis aussi une cinéphile, je passais un temps tendancieux devant un écran.

    Mon ami m’a alors offert une liseuse, la Cybook Odyssey. Je me suis alors prêté au jeu et j’ai repris petit à petit la lecture.
    Tout me convenait ,comme la praticité du joujou…
    On peut avoir l’intégralité de sa bibliothèque “dans un vrai mouchoir de poche”, on règle les caractères et leur grandeurs en fonction de notre vue, effectivement pas de fatigue de la main et du poignet quand on lit un gros pavé. Gain de place dans le sac etc…
    L’année suivante, mon ex ami m’a offert la Kindle Paper White, avec le rétro éclairage et tout le tintouin ce qui manquait cruellement à mon ancienne liseuse, et pourtant malgré le très bel objet, je m’en suis lassée au bout d’un an.

    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu une nostalgie de mon bon vieux papier…
    Je suis alors allée à plusieurs reprises dans des librairies d’occasions, car les livres mine de rien, si on est une grande consommatrice ce n’est pas toujours donné.
    J’ai retrouvé le plaisir de parcourir les auteurs, de lire la quatrième de couverture, de m’attarder sur une couverture qu’elle soit belle ou non. Et surtout le plaisir de tourner des pages, du contact avec le papier. Et j’ai repris la lecture assidûment!

    Par contre, je n’ai pas relégué ma liseuse au placard, pour mes déplacements je n’emporte qu’elle.
    Cela reste tout de même très pratique!!!

  29. Je n’arrive pas encore à m’y mettre, mon copain en a une mais je n’arrive pas à m’en servir, j’ai l’impression d’être plus sur un téléphone/tablette que dans mon livre. Bizarrement, j’aime bien un peu galérer pour les ouvrir (quitte à carrément casser la tranche) et voir où j’en suis arrivée avec mon marque-page quand je le referme. C’est surtout le côté pratique du truc qui m’attire, je me balade constamment avec un livre dans mon sac et il faut avouer que ça pèse. Et je ne te raconte même pas les départs en vacances avec un sac entier de livres en tout genre (et ne parlons même pas des 1500 bouquins stockés dans l’appart mais j’adore les jolies bibliothèques)… Il y a aussi le sujet du “j’ai du mal à acheter un truc qui ne soit pas physiquement dans ma main” mais ça, c’est encore autre chose…

  30. merci pour cet article ! c’est effectivement le même constat que je me fais, j’ai tellement envie de lire, plein de livres en attente mais concrètement je dois en lire 1 par an (à peine plus si je rajoute les BD).
    bien entendu, c’est fortement lié à mon addiction d’internet, une source d’inspiration infinie pour une curieuse comme moi, et aussi parce que j’ai eu un enfant donc beaucoup plus de choses à faire mais ces excuses ne sont pas suffisantes.
    est-ce uniquement le format qui t’a fait changer tes habitudes? as-tu gérer ton temps différemment?

    • Tout est devenu tellement plus simple et accessible que ça a tout débloqué, c’était plus une question de process que de support à la base 😉

  31. J’ai craqué pour un Kindle il y a quelques années, au début j’étais super enthousiaste, et peu à peu, je suis repassée aux “vrais” livres. Mais les deux se complètent malgré tout : le Kindle me sert en voyage (hop, tout l’Assassin Royal dessus, ça ne pèse rien dans la valise), ou quand je veux lire la nuit. Et le reste du temps, je reste fidèle à mes livres de poche et à mon libraire adoré 🙂 Je ne pense pas que les deux s’opposent. En revanche, ce qui serait top, c’est que quand on achète un livre papier, on ait automatiquement le droit de télécharger une version numérique du bouquin !

  32. J’achète toujours des cd et des vinyls (c’est beau!) mais j’ai aussi beaucoup de mp3, j’achète toujours des poches et des beaux livres mais je trouve la dématérialisation des livres pratiques, scolaires et documentaires, merveilleuse. Tout est possible!
    J’aime tellement les librairies et les conseils avisés des libraires que je ne cesserai pas d’acheter des livres, mais je n’avais jamais pensé à ce que tu dis simplement sur les poches, c’est tellement vrai que… je vais y réfléchir 🙂

  33. Moi j’ai des albums photos sur mes étagères… et j’ai moins de 30 ans 🙂 Le livre photo numérique, c’est long et chiant à faire je trouve… C’est bien pour une occasion spéciale par contre.
    Et j’ai aussi plein de livres poches, achetés d’occas’… La liseuse j’y ai déjà pensé mais y a pas la bonne odeur du papier! J’ai déjà eu du mal à changer de téléphone (Quoi un smartphone? Jamais de la vie!), j’ai un vieux PC portable donc la liseuse c’est pas gagné! Le seul argument qui pourrait éventuellement me convaincre, c’est la praticité pour les vacances.
    Voilà le progrès a du mal à passer par chez moi mais ça commence à venir…

  34. Il y a quelques années (ok, plus de 10) j’ai lu un livre intitulé “Histoire Universelle de la Destruction de Livres” : à travers l’Histoire, tellement de bibliothèques ont disparu, parfois volontairement, pour faire disparaître une culture. Pour moi, c’est l’aspect inquiétant de l’outil super pratique qu’est le Kindle (je te parle en connaissance de cause : ma mère, dévoreuse de livres à la douzaine, s’est convertie et part joyeusement en randonnée avec une petite bibliothèque de 60 bouquins) : il peut suffire désormais pour faire disparaître des pans entiers de la pensée humaine d’appuyer sur un bouton. Discret et fantastiquement efficace. Quelques velléités de protestations dans le monde mais c’est tout. Du coup, j’apprécie l’outil mais je soutiens qu’il est bon parfois de prendre le temps de rentrer chez son libraire, de lui demander ses recommandations et d’acheter 2-3 livres, en vrai. Après, je suis ravie que tu aies du coup retrouvé le plaisir de la lecture car je fais en ce moment le même constat que toi : trop d’Internet, plus de lecture du tout (bon, c’est lié à beaucoup de stress dans ma vie aussi mais bon … des excuses, tout ça !).

  35. J’ai une kindle depuis plusieurs années maintenant. Pas rétroéclairée, mais je préfère parce que ce n’est pas bon pour le sommeil (désolée, déformation professionnelle).
    Je trouve ça très pratique sauf quand il s’agit de lire pour le boulot, quand je dois faire des allers-retours, mémoriser etc. Dans ce cas je préfère les vrais livres papiers, je mémorise mieux.
    Il y a enfin un dernier point qui me chagrine un peu, c’est que ce n’est pas sûr du tout que ce soit plus écolo qu’un livre papier.

    • Ah non ça c’est sûr c’est pas du tout plus écolo 😉

      Je n’avais pas pensé aux livres pour le travail, c’est certain qu’une liseuse n’est pas franchement pratique quand on doit feuilleter, retourner en arrière, etc…

  36. Tout ce que vous dites est vrai et si j’avais un kindle je pourrais par exemple lire sans réveiller mon bébé crampon qui est juste à côté… (au lieu de regarder les news people sur mon ipad, ouhouuuu). Mais c’est bête j’aime le contact du livre… et les ranger/trier/balader un peu partout ; )

  37. J’aj fait exactement le même cheminement que toi. Je n’avais pas trop envie d’acheter exclusivement chez amazon mais j’ai tellement entendu de choses sur les kobos qui se brisent dans le premier mois d’achat alors…

    Pour ce qui est des livres dans le domaine public pas besoin d’avoir de compte premium. Aussi un bon moyen de contourner les achats amazon c’est de télécharger les livres au format pdf 😉

  38. C’est un article super intéressant que tu nous proposes la!
    J’ai bien ri quand tu as demandé qui développe encore ses photos sur papier pour en faire des albums… Euh, moi!
    J’adore les belles images de Pinterest, mais la sensualité du papier’ l’éclat des couleurs, c’est irremplaçable et j’ai du mal avec ça parce que je me retrouve avec pas mal d’énormes albums de mes voyages, et d’un autre côté, je m’éclate à les feuilleter…
    Cela dit, ce n’est pas incompatible pour moi de lire sur liseuse, j’en ai une et j’en suis très contente pour toutes les raisons que tu as citées, même si j’ai été réticente aussi au début.
    Et j’ajoute une info qui intéressera peut-être tes lecteurs (lectrices) parisiennes : si tu as une carte des bibliothèques de Paris, tu as accès à une bibliothèque numérique en ligne, avec pas mal de nouveautés. C’est gratuit, il faut simplement avoir une carte de bibliothèque. Je mets le lien ici : https://bibliotheque-numerique.paris.fr/
    Voilà !

  39. J’ai une petite liseuse Sony que j’aime bien, effectivement ça change la vie sur le point du poids et du nombre de livres transportable ! Par contre les marque-pages je n’ai toujours pas compris comment ça marche… Et puis je repars beaucoup en arrière quand je lis un roman, et du coup ne pas pouvoir feuilleter est un peu handicapant, faire une recherche c’est sacrément long !
    J’aime varier entre les livres papiers et la liseuse, je reste attachée au format papier, même aux poches (certains sont jolis en plus !), je n’ai jamais été dérangée par le poids du livre etc, et le confort de lecture m’est plus agréable sur papier. Chaque livre a un peu son identité, avec une police légèrement différente par exemple, alors que sur une liseuse tout est uniformisé et le plaisir est différent pour moi.
    J’aime bien aussi utiliser mes jolis marque-pages, les choisir en fonction de l’ambiance du livre, et voir ma lecture avancer en le plaçant !
    Le côté pratique de la liseuse est fou, mais pour moi le confort n’est pas le même, c’est pourquoi je reste fidèle au papier, j’ai besoin d’y revenir régulièrement, comme une bouffée d’air.

  40. J’étais très sceptique sur le concept de la liseuse (même si j’aime pas trop le dire, j’ail l’impression d’être réac) parce que dans mes études de lettres, on m’a tellement vanté avec passion la merveille qu’est un livre en tant qu’objet: il s’ouvre (à n’importe quel endroit!), il y a une marge pour laisser de la place au lecteur, la mise en page… Mais le côté pratique de la chose est incontestable, je le reconnais maintenant! Je suis ravie d’apprendre dans un commentaire qu’il existe de s maisons d’éditions numériques indépendantes! 😀 Mais j’ai une petite question qui me taraude: tu parles d’Amazon et je comprends qu’il est le leader sur le marche, mais même dans tes autres articles, liens pour les livres renvoient toujours vers Amazon… Je suppose que tu connais leurs méthodes de management douteuses, la pression qu’ils mettent aux autres distributeurs, aux éditeurs, leur fraude fiscale… On ne peut pas tout faire parfaitement bien sûr, mais je pense que ces liens peuvent avoir une certaine influence sur les habitudes de consommation de tes lecteurs.
    A bientôt et merci pour ces articles!

    • Je sais qu’ils ne sont pas tout blancs mais la réalité c’est que j’achète personnellement beaucoup sur Amazon et ce que je partage sur ce blog en est un peu le reflet 😉

      • Je te conseille mollat ou la procure, ce sont des librairies indépendantes avec un site internet très bien fait et des livraisons rapides. Je ne cautionne plus amazon et ça fait du bien !

  41. J’ai acheté un Kinde juste avant de partir en voyage pendant quelques mois, j’adore lire en voyage, mais je lis vite et beaucoup, et je partais en sac à dos… Malgré le fait que ça soit un produit Amazon (mais je n’ai acheté qu’un livre chez eux, après j’ai piraté), j’ai vite été convaincue par l’aspect pratique et léger, et par le fait de ne pas avoir à stocker les quinze romans policiers que j’avale chaque été et que je ne relirai jamais. J’aime bien aussi pouvoir être déconnectée (le mien n’a pas la 3G) et avoir accès à un dico (même si Kindle ne propose pas toutes les langues).
    Par contre, j’avais téléchargé le Lonely Planet de chaque pays dessus, mais c’était trop pénible de les consulter sur la liseuse, rien ne vaut un guide de voyage papier à feuilleter (un peu comme ce que dit Camille). Et j’ai du mal à lire les BD dessus, même les séries un peu trash où le dessin n’est pas top, c’est hyper frustrant de ne pas voir toute la page.
    Mais bon là je suis retournée au papier, un gros carré blanc est apparu en plein milieu de l’écran et ça me soule de devoir racheter un gadget de plus au bout de deux ans, car bien entendu une liseuse ne se répare pas…

  42. Je fais partie des ces gens qui pensent “pour moi, rien ne remplacera le papier” 😉 . J’avais hésité à m’en acheter une, pour les voyages, mais non, j’ai essayé celle d’une amie, pas possible pour moi! Je chéris trop l’objet “livre” (même le poche), ma bibliothèque qui se remplit et que je peux consulter d’un coup d’oeil, l’excitation de planifier mes virées dans ma librairie préférée, l’hésitation entre ce bouquin ou celui-ci (oh et puis merde, je prends les deux!), les conseils de mes libraires, le bruit des pages que l’on tourne, le fait de voir qu’on a lu “tout ça” et qu’il nous reste encore “tout ça” à lire… etc.
    Et puis, je sais que si j’avais une liseuse, je délaisserais la lecture. Ca m’a fait un peu ça pour la musique… Le fait de dématérialiser et que ce soit si facilement accessible n’en fait plus un objet “précieux” ou tant convoité, du coup cela me procure beaucoup moins de plaisir ou de satisfaction…
    En tous cas, c’est intéressant d’avoir ton avis là-dessus.

  43. Mon homme m’avait acheté une liseuse sony il y a de ça 5/6 ans et j’ai maintenant un Kobo (aussi offert par lui). Je n’aime pas l’idée de devoir passer par amazon (mme si je comprends que pour d’autres c’est plus pratique). Et surtout ici (Canada) j’ai accès a plein d’e-book gratuitement grâce a ma carte bibliothèque (mais format non compatible avec Kindle). Du coup j’empreinte les livres que j’aime pour 2/3 semaines comme a la biblio. Et quand j’aime vraiment un livre, et bien je l;achète 🙂
    J’apprécie moi aussi le confort et la lumière intégrée. Et rien ne m’empêche de lire un “vrai livre” de temps en temps aussi

  44. Pour ma part, j’ai beaucoup beaucoup de livres…Et j’ai aussi une liseuse. Mais je ne trouve pas grand chose qui m’intéresse dans ce format, à part les choses qui sont libres de droits (je relis mes Arsène Lupin !). Rien pour le travail (j’enseigne la philosophie), rien pour le loisir (j’aime bien les grandes sagas, mais je n’en lis que l’été…). Du coup je l’utilise peu…

  45. Et bien moi aussi j’ai acheté un lecteur numérique (mais je suis team Kobo par contre) et j’en suis plus que ravie. Depuis quelques années, j’avais pris le pli d’aller à la bibliothèque, j’étais de celles à dire “nan mais moi le papier j’aime trop” et puis je suis devenue une dévoreuse de livre. Quand j’ai commencé à me trimballer 5 bouquins dans ma valise pour partir en vacances, j’ai tiqué. Donc je me suis acheté ma kobo pour partir à Montréal et là : le bonheur. Tu peux prendre toute ta bibliothèque avec, ça ne pèse rien. Je prend aussi ma kobo dans les transports en commun tous les matins, hyper pratique. Et ma petite maman m’a fait une jolie housse en patchwork (si jolie qu’un voyageur du bus m’a gentiment demandée où je l’avais achetée car il voulait offrir la même à sa femme).
    En ce qui concerne le format papier, du coup, comme j’aime toujours bien feuillete, soit je me paye plus souvent de beaux magazines, soit de plus jolis livres (avec des images et des grosses couvertures), ce que je ne faisais pas forcément avant. Et puis soyons honnêtes, c’est beau le papier, mais quand tout s’accumule dans ta bibliothèque, on est obligé de faire du tri, de s’en séparer, et de vivre des deuils atroces ! (Nooooon je ne veux pas mettre ce livre là à la brocaaaaaante 😉 )

    • Ha ha oui j’ai trié tous mes poches récemment et j’ai pas pu me séparer de ceux que j’avais annoté au lycée 😀

  46. J’avoue, étant née en 1980, j’achète toujours des livres, des cds, des dvds … Ma bibliothèque est bien remplie … & en plus j’ai encore mes 33 tours et mes 45 tours (et peut-être bien quelques VHS) …
    L’écran je le garde pour une partie de mon travail (je suis professeur de français), pour certaines recherches ….

  47. Intéressant ton article 🙂 Ton point de vue est convaincant, et c’est vrai que niveau pratique c’est 1000 fois mieux que les formats papier… J’ai une amie qui ne s’en passe plus, et lit aussi (encore) plus qu’avant 🙂
    J’ai hésité un moment à en prendre une, parce que parfois ça m’ennuie d’acheter un livre que je ne relirai sans doute pas. Mais je me suis ravisée, j’apprécie tellement avoir mes livre préférés en plusieurs éditions différentes juste pour avoir de jolies couvertures, let tout simplement l’ambiance d’une bibliothèque ou d’une librairie. Du coup je contrebalance en lisant des livres sur mon téléphone ou ordinateur que je n’ai pas spécialement envie d’acheter 😉 Et puis je me suis rendue compte aussi que j’ai plus de mal à me concentrer sur ce que je lis sur écran, pour aucune raison valable cependant..
    Mais bon, je suis le genre de personne à faire développer des photos et collectionner des vinyles, c’est peut-être un tout :p

  48. Ça me donne envie d’essayer ! ? Et pourtant…

  49. Je crois que tu es magicienne je suis quasiment convaincue. Tu m’as eue avec game of thrones

  50. Je lis sur Kindle depuis 2 ans. Le modèle rétroéclairé, caractéristique qui m’est indispensable. Confort de lecture dingue.

    Je suis un peu accroc à la lecture avant de dormir et du coup : chambre d’amis sans lumière tamisée ? Kindle ! se coucher tôt avec un enfant en bas âge ? Kindle ! Une nuit de camping ? Kindle !
    Quand on est dimanche, que je viens de finir un livre génial : quel kiff de pouvoir enchainer avec un autre du même auteur…

    Pourtant j’adore le papier et je suis pas loin d’acheter une version papier quand j’ai adoré une lecture sur mon Kindle (ok, je l’ai déjà fait).

    Il y a un truc qui me fait pas mal réfléchir (sans remettre en questions mes usages, juste pour le plaisir), c’est le fait d’avoir accès gratuitement à un extrait.

    Bref, encore un sujet sympa, amené tranquillement, qui donne envie de donner son avis.

  51. C’est pas cool, j’ai cru que tu nous avait pondu un livre avec ce titre haha !
    Moi je suis toujours dans la team papier forever and ever! En fait je me dit que suis tellement envahie d’électronique (tel, pc…) que je n’ai pas envie de remplacer ça aussi par de la technologie !

  52. J’avais craqué pour une liseuse .. qui a fini dans le placard, pourtant je la ressors de temps en temps (pour les longs voyages) mais comme beaucoup je préfère le papier. Il faut dire que moi je lis plus de cent livres par an. Je trouve ça bien que cela t’ait permis de reprendre la lecture, mais moi je lis tout le temps. Avec la liseuse, pas la même impression, pas de possibilité de marquer des extraits, et puis surtout en glissant le marque-page de voir physiquement la progression dans le livre, stresser quand on arrive à la fin car on adore le livre ..Bon ton appart, très joli, et bien rempli, est très petit alors que moi j’ai pas mal d’espaces pour mes biblis. Mais les livres, c’est ma passion et je suis très pointilleuse sur les couvertures, et aujourd’hui y a de très jolis Poches après je ne lis pas de fantasy or leurs couvertures ne m’ont jamais paru très “belles” mais celles des classiques, ou les Penguin.. Bref je m’égare ! Je crois que les amoureux des livres préfèreront toujours le papier mais je suis aussi contente d’avoir une liseuse, moi j’adore télécharger les Sempé, gratuit et drôle !! (et c’est pas une Kindle j’aimais pas leur blocage et même passer par Calibre…)

    • Ah ba justement moi j’aime bien le suivi de la progression sur mon kindle : je vois où j’en suis dans le livre, et ça calcule ma vitesse de lecture donc je sais combien de temps il me reste avant la fin d’un chapitre ça j’ai oublié de le dire mais j’aime vraiment beaucoup 😉

  53. Moi j avoue que le peu de livre que je li ce sont des livres ou j aime avoir des belles couvertures etc ou des bd… Donc super 😉 lol mais c est génial ce truc mon oncle en a un et c est top! Sinon rien avoir j adore ton pull il viens d ou?! 🙂

    • C’est un pull que j’ai acheté il y a plusieurs années sur Asos 😉

  54. C’est marrant ! Moi je lis beaucoup et j’adore les poches. C’est vraiment mon truc, le plaisir de l’ouvrir, sentir les pages. J’ai toutefois longtemps hésité à m’acheter une kindle, car ce que je n’apprécie guerre ce sont les grands formats. Ils ne rentrent pas dans mes sacs, ils sont lourds pour moi qui aime lire dans toutes les positions. Mais malheureusement pour moi, la bookosphère privilégie ce format. Ca donne envie, parfois je craque, souvent je me résous. Je lis beaucoup, donc je ne peux conserver tous les livres. j’aime savoir qu’auprès de moi je ne conserve que les poches qui me sont chers. C’est idiot et matériel. Après chacun ses goûts et je comprends tout à fait l’intérêt d’une liseuse.

    • Vous êtes plusieurs à aimer cette odeur de papier, c’est fou comme cette idée revient souvent. Les éditeurs auraient-il intérêt à mettre des additifs dans la colle pour sauver le marché du livre ?

      • HAHA je pense que s’ils font ça , ça serait justement la fin des livres! 😉 Car il s’agit bien d’un tout! Je pense que tu n’as pas compris quand les gens te disent qu’ils aiment l’odeur des livres! Ils ne sont pas des camés addictes à l’odeur! Les gens sont attachés surtout à l’objet, pas seulement l’odeur -c’est le cas surtout des collectionneurs, ceux qui aiment flâner dans les librairies, les brocantes où l’on trouve de vieux livres, ceux-ci ont une histoire et un vécu! Il est évident que lorsque tu vas t’acheter un livre à la FNAC neuf, ils n’ont pas d’odeur ni de vécu… ça n’a pas le même charme!Mais même sans l’odeur, le papier qui glisse sous les doigts a son effet et tenir le livre dans ses mains également! Beaucoup préfère sentir-dans les deux sens du terme- le papier que d’avoir une version dématérialisée des livres! Et puis sans compter, l’agression de l’écran et l’effet-qui n’est plus à prouver!- sur les yeux et le cerveau… Même si toi tu ne le ressens pas, un écran reste un écran! Enfin, pour beaucoup, le moment de lire est associé avec la détente, un certain recentrage sur soi-même. Je ne sais pas comment on peut se détendre avec un écran! Moi cela fait un moment que , une heure avant le coucher je coupe tous les écrans et je peux te dire que ça m’a fait réaliser à quel point les écrans sont nocifs et jouent sur la fatigue!! J’ai vraiment vu la différence! 😉

      • Si si j’avais bien compris, c’était juste une blague 😉

    • Moi ça faisait partie de l’équation la place : dans mon petit appart parisien je n’ai vraiment pas la place de garder tous les livres que je lis.

      • ah ok, j’avais pas saisi surtout après voir lu tes tweets! 😉 Mais après oui question place, la liseuse a ses avantages! tout le monde ne peut pas se permettre d’avoir une bibliothèque chez soi! Mais c’est vraiment bien le seul avantage que je peux y voir!! 😉

  55. Ah ben tiens, tu me fais penser qu’il faut que je prenne le temps de trouver un bon site pour faire développer mes photos 🙂 Parce que oui, regarder en famille ou entre amis des photos dans l’album ou les sortir d’une grande boîte, ça a quand même beaucoup plus de charme que d’être affalé devant la tablette ou l’ordi 🙂

    • Je te conseille les milkbooks moleskine, j’en ai fait un pour mon papa à noël et c’est top, la mise en page est vraiment jolie et l’objet fini vraiment sublime, j’ai pas encore trouver mieux pour un livre photo

      • Merci du conseil ! Mais si je te dis que je suis puriste au point de vouloir faire développer mes photos en 10×15, à l’ancienne quoi… 🙂 Mon envie ? Les mettre ensuite dans une grande boîte, un peu fourre-tout et l’ouvrir aussi souvent qu’il nous plaira pour se plonger dans de bons souvenirs!

  56. hihi j’ai la même depuis des années, tu ne regretteras pas tu verras. Je crois que c’est le meilleur achat que j’ai fais de ma vie (rien que ça, mais bon en même temps je suis la fille qui achète toujours tout est n’importe quoi !)
    bis

  57. Je me reconnais TELLEMENT dans ton billet !
    Petite, je dévorais les livres (tous – pas que les roses, verts, etc.) au point de passer de nombreuses de mes récrés à la bibliothèque.
    Vers 15-16 ans, j’ai décroché (pour d’autres raisons que toi – principalement car je pensais que les livres “adultes” étaient tous barbants comme ceux qu’on nous forçait à lire pour le BAC. Bref).

    J’ai repris goût à la lecture avec Harry Potter, à 19 ans (révélation : les livres pour adultes peuvent AUSSI être tournés vers le fantastiques… et ceux qui ne le sont pas, peuvent être aussi captivants).
    J’ai recommencé à lire jusqu’à mes… 26 ans environ (âge à laquelle j’ai tout plaqué pour reprendre mes études & ai consacré toutes mes journées – week-end compris – pendant 5 ans pour bâtir mon petit univers cosy & professionnel actuel).
    Il y a environ 2 ans (je pouvais enfin commencer à souffler un peu sans avoir peur de ne pas m’en sortir à la fin du mois !), j’ai voulu recommencé à lire. Pour moi. Pour le plaisir (et non pour les études)… mais je n’y arrivais pas !
    En geekette que je suis, je n’arrivais pas à faire la transition, à reprendre le papier, à me replonger dans un livre.
    Des amis (détenteurs de liseuses) m’en ont parlé, m’ont expliqué le fonctionnement, etc. L’idée a fait son chemin… et Noël 2014, sous le sapin, un joli Kindle (le même que toi – la pochette mais en noire). Depuis un an, j’ai lu. Beaucoup plus. Pas encore autant que je le voudrai (je passe encore trop de temps de mon temps libre sur YouTube – d’ailleurs, connais-tu BookTube ? Sinon, ne fais pas l’erreur de tomber dedans : une fois qu’on a découvert, on est foutues), mais beaucoup plus que ces 5 dernières années… Au final, j’ai dégusté une quinzaine de livres. C’était drôlement chouette.

    (mini ps 1 : sans Amazon premium, on peut avoir accès gratuitement aux livres dont les auteurs sont décédés depuis plus de 100 ans sans souci)
    (mini ps 2 : désolée si mon petit mot est brouillon… ! ^^)

  58. Pour l’instant j’utilise l’ipad 2 que j’ai, c’est certes beaucoup moins confortable pour les yeux mais je n’ai pas encore décidé d’investir dans une vraie liseuse. Merci pour ton article !

  59. Je ne lis que les livres en version papier, je m’achète encore de CD, DVD, vinyles quand j’aime beaucoup l’œuvre et j’ai des albums photos sur mes étagères. Je comprends que des personnes puissent trouver les liseuses intéressantes (accès à des milliers de livres facilement, gain de place dans l’appartement, facilité d’utilisation en voyage, etc…). J’ai 24 ans, je ne suis pas contre le progrès mais je suis trop attachée à l’objet livre, à pouvoir le feuilleter, le toucher quand je veux, pour tout réduire à du numérique. Les objets racontent une histoire, une liseuse un peu moins ^^

  60. Joli article. Personnellement, j’apprécie beaucoup le Kindle par sa légèreté et par l’excellente prise en main qu’il offre.Peut être mis dans la poche aussi sans causer la moindre gêne même si on part en voyage. Je ne sais pas pourquoi mais j’arrive quand même à voir beaucoup plus d’une bonne mémoire de tout ce que j’ai lu sur papier par rapport à lui.

  61. Jusqu’à très récemment je possédais une Kindle avant qu’une nana me bouscule et la fasse tomber entre le métro et le quai … (RAGE!!!) et que comme par hasard la RATP ne la retrouve pas. On dirait pas que c’est profond comme l’enfer…
    J’ai toujours aimé lire et ma bibliothèque le prouve. Malgré mon Kindle j’achetais toujours autant de livre, ça me permettait de relire des sagas qui sont encombrantes comme GoT, La Compagnie Noire etc etc… sans risque d’abîmer mes beaux livres parce que j’aime aussi les belles collections.
    Et malheureusement j’ai déjà eu des pages déchirés par des gens trop pressés pour être polie(RAGE BIS)
    Du coup le kindle pour moi était une alternative intéressante pour pouvoir lire ou relire sans jamais me priver des mes escapades dans les librairies <3

  62. Bonjour, c’est mon premier commentaire ici, peut-être parce que je me sens plus concernée par ce sujet en particulier même si je lis avec plaisir tous les billets. 🙂
    Très grande lectrice depuis longtemps j’ai accumulé un grand nombre de livres papiers, malgré des tris réguliers. Mais continuer à lire beaucoup tout en habitant dans Paris pose des limites matérielles qui font que je me suis tournée vers le Kindle. Force est de constater que c’est très pratique pour la rapidité de commande, la quantité de livres disponibles, la durée de la batterie; je n’ai pas non plus l’impression de me retrouver face à un n-ième écran à la fin de la journée du fait de l’encre numérique assez agréable…
    Mais pourtant, je préfère le format papier pour une raison simple: je me rappelle beaucoup mieux des livres que j’ai lus sur papier, ne serait-ce que parce que j’ai une image de l’objet dans ma tête: la couverture, les couleurs, le titre et l’auteur (tout ça est très abstrait sur le Kindle), et le fait de manier un objet différent à chaque fois rend l’expérience de lecture plus marquante selon moi. Suis-la seule dans ce cas?

    • Je n’y ai pas pensé mais c’est vrai que ça a un petit impact psychologique 😉

  63. oh la la déjà presque 90 commentaires ! d’habitude je lis tout pour être sure que quelqu’un n’ a pas dit EXACTEMENT la même chose 😉
    Bon j’ai moi aussi un kindle, avec un étui en cuir rose, trop beau.
    J’ai toujours lu des livres (j’en lis en moyenne plus de 20 par an) . Je lis beaucoup pendant mes trajets en métro tous les jours (plus d’1H30 tous les jours pour lire). Et ce qui m’a pousser à acheter un kindle c’est surtout le poids des bouquins ! ça change tout pour mes trajets quotidiens et aussi pour les voyages comme tu dis !

    Et sinon une autre raison : j’en avais marre d’avoir une grande bibliothèque rempli de livres de poches qui sont moches !! surtout des romans policiers (ma petite passion) que je ne relirais jamais…. Donc pendant mon gros ménage (#Konmari), j’ai vidé pas mal les bibliothèques ! et le kindle aide à les maintenir ainsi 😉

    PS : pour les livres en domaine public, pas besoin d’avoir de compte premium non. J’ai téléchargé un Maupassant par exemple.

  64. J’étais de ces gens qui disait au grand jamais je n’achèterais une liseuse, et puis en jour j’en avais tellement marre d’avoir tous ces lires que je ne pouvais plus ranger car plus de place !!! Et je me suis acheter le kindle je ne regrette vraiment pas, je peux avoir le lire instantanément tellement pratique quand il s’agit d’une série ^^ et pour mon grand bonheur sa ne prend pas de place !! et je l’emmener partout !! Tout sa pour dire ne jamais dire jamais ^^
    bisous a toi !

  65. moi, pour le moment, je n’y arrive pas…. C’est peut-être bête… J’ai été libraire pendant 12 ans, j’ai grandit au milieux des livres. Rien ne m’émeut plus que des bibliothèques pleines à craquer, que mes vieux livres sur lesquels je retombe (avec mes petites notes de l’époque, trop drôle!! :-)). J’adore les jolies couvertures, l’odeur du papier (neuf ou vieux), passer un moment devant ma bibliothèque, à choisir un livre que j’ai oublié!
    Mais surtout, plus que tout, j’aime d’amour ces moments ou avec ma deuxième fille, on exhume mes livres d’enfances, ceux que j’ai tellement lu qu’on voit mes traces de doigts, ceux qui m’étaient super précieux, ceux sur lesquels j’ai pleuré… Bref, J’aime trop les livres….
    Bon, mon mari à sa liseuse et ma deuz (dévoreuse de mots) en a aussi une…. Je vais bien finir par me faire contaminer!!

    Très chouette article ceci dit!!

  66. Et ça fatigue pas plus les yeux? Moi je suis très adepte du papier je dois avouer, je ne suis pas sûre de pouvoir passer au kindle (d’autant que perdre un livre en cas de censure me ferait vraiment ch***er ) mais j’voue que c’est pratique en voyage quand même…. Peut être un compromis entre les 2? Livre papier chez moi et kindle en voyage?

    • Non vraiment l’encre électronique ca ressemble vraiment à ce qu’on a sur papier il faut tester c’est bluffant. Ca n’a rien à voir avec un écran

  67. De même, j’étais réticente aux liseuses, jusqu’à ce qu’on m’en offre une un jour (il y a environ 7-8 ans maintenant, et elle m’accompagne toujours. A croire que ces petites bêtes sont indestructibles). Depuis, je lis des deux, des livres électroniques et des livres papiers, mais je me rends compte que je ne lis pas la même chose, ni de la même manière sur les deux.

    Pour ceux qui trouvent qu’ils n’arrivent pas à ce concentrer sur le format électronique (j’ai l’impression que nous sommes plusieurs dans ce cas ici), je conseille cet article (en anglais), qui peut donner quelques pistes de réflexion :
    http://mic.com/articles/99408/science-has-great-news-for-people-who-read-actual-books#.5FvvLXvel
    En ce qui me concerne, il est vrai que j’ai beaucoup plus de mal à réaliser la progression d’une histoire avec un ebook qu’avec un livre papier. Les numéros qui défilent en bas de l’écran ne remplacent pas le défilement des pages et le poids du livre qui passe lentement d’une main à l’autre.

    Je lis malgré tout beaucoup sur ma liseuse, puisque le fait de pouvoir l’emporter partout avec moi aide tout de même beaucoup. Mais j’achète aussi toujours beaucoup de livres papiers. Il m’arrive même d’acheter la version poche d’un livre après l’avoir lu en version électronique. En effet, là ou se joue principalement la différence pour moi, c’est que je ne peux pas prêter un ebook. Or j’aime partager mes lectures. D’autant plus que mes amis me savent grande lectrice et me demande souvent des recommandations de lectures. Et le plus simple dans ces cas-là, habitant à l’étranger, est juste de leur prêter un livre.

  68. Coucou,

    Je l’aime à la folie mon Kindle 3G. Comme toi je ne lisais plus. Ça fait 5 ans que je suis expatriée au Vietnam et je ne voulais pas partir à la chasse aux livres à travers la ville. Pas question d’en commander sur Internet non plus vu comment on est taxé à l’arrivée… Je n’ai jamais été fan de l’objet livre et je n’aime pas les bibliothèques. Je planquais donc mes poches dans des placards. Ce Kindle m’a donc réconcilié avec la lecture. Je suis en plein dans la série Lord of The Rings que je dévore sans avoir mal aux poignets. La liseuse est un indispensable quand on est expatrié, voyageur ou qu’on a simplement pas la place. Une vraie révolution dans ma vie de lectrice.

    • Bonjour Flo! Meme reflexion que toi j’habite a Shanghai et je me suis commandee un kindle pour les memes raisons! J’ai pour projet d’emmenager a Ho Chi Minh en 2017, je recherche justement des jeunes francaises comme moi sur place pour me conseiller, me parler de la vie au Vietnam, etc. Pourrait-on discuter en MP? Ca serait top! Merci

      • Salut Ariane,
        Avec plaisir ! Je suis à HCM et j’adore ma vie ici.
        Tu peux me contacter à cette adresse mail.
        Stitchntao@gmail.com
        À bientôt !

  69. Je comprends bien tous les avantages que vous pouvez trouver dans le fait d’avoir une liseuse pourtant je suis incapable de projeter en avoir une un jour!!

    Je n’écoute pas seulement des CD mais également des K7 audio et je crois que je serai toujours un dinosaure… Je ne suis pas à l’aise avec la technologie et pour moi, le confort d’un livre papier réside justement là. Ne pas avoir à me prendre la tête avec un téléchargement, un achat en ligne où rien n’est intuitif pour moi.

    Et puis, un truc que j’adore c’est aller piocher un livre dans une boite à livres (il y en a plein dans les squares à Bordeaux, n’importe qui peut y déposer ou y prendre des livres) que je n’aurai probablement jamais lu de ma propre initiative. C’est faire confiance à un lecteur qu’on ne connait pas. (Et des découvertes folles comme l’auteur Carole Martinez!) Et bien-sûr les vides-grenier et les bourses aux livres en tous genres.

    En revanche, je ne conserve jamais les ouvrages que j’ai lu (sauf les Kundera!!!), car je ne ressens pas le besoin de posséder l’objet, mon appart est minus et j’adore l’idée que le livre continue d’être lu par d’autres. Aussi dans mon immeuble, on a pour coutume de déposer dans le hall les livres ou les dvd qu’on souhaite donner à nos voisins et chacun est libre de se servir!

  70. J’ai eu le même parcours que toi : j’ai totalement arrêté de lire (ou très peu) pendant 2-3 ans jusqu’au jour où j’ai reçu une Kobo. Depuis je mange des tas et des tas de romans ; dès qu’un livre me tente je le télécharge et le commence deux minutes après. Quand je me balade et que je ne veux pas prendre de sac la liseuse rentre dans la poche de ma veste, c’est juste génialissime. Idem pour l’éclairage, j’avais peur que ça m’abîme les yeux comme l’iPad mais que nenni ! Et puis j’ai pu lire 50 nuances de Grey en secret dans le métro et le livre d’EnjoyPhoenix héhé ! En bref c’est vraiment top et il m’arrive même après avoir lu un livre sur ma liseuse de l’acheter version papier pour être sur que l’auteur perçoive quelque chose.

  71. Super article ! Moi aussi j’ai franchi le pas l’année dernière, par curiosité d’abord avec comme attrait les livres tombés dans le domaine public. Et je me suis prise d’affection pour ce petit objet, il rentre pile poil dans ma poche, il est ultra léger, la lecture est fluide et la lampe intégrée juste géniale ! Que dire du dico… super pratique !!
    Et les rabats joie qui ressassent le même discours sur “le papier” et l’objet qu’on se prête, rien ne vous empêche d’alterner !
    Maintenant j’attends qu’une chose c’est de pouvoir emprunter des livres à ma bibliothèque via ma kindle, j’ai bien quelques années à attendre je crois…

  72. avec le logiciel calibre (gratuit) tu peux prendre des livres libres de droit sur des sites comme the gutemberg project et les transférer sur la kindle 🙂

  73. J’ai aussi un kindle mais sincèrement, je ne l’utilise que quand je pars en vacances en avion! Quand on dévore comme moi, je n’ai pas la place dans ma valise pour mettre tous ce que je vais lire en 15 jours.
    Problème de riche consumériste!

    Sinon, ce que je préfère par dessus tout, c’est échanger les livres avec les copines, les emprunter à la bibliothèque et parfois les acheter.
    Mais je lis tellement, que j’essaye d’arrêter de les acheter, je ne sais plus où les mettre.

    Et le truc qui me dérange avec le kindle, c’est que je trouve les bouquins dématérialisés horriblement chers et j’aime pas l’idée de télécharger illégalement. Tout comme, je n’ai pas réussi à passer le cap d’un abonnement mensuel.

    En plus chez moi, la bibliothèque, c’est gratuit.

  74. Juste pour info, tu n’as pas besoin d’un compte premium pour accéder aux livres du domaine public qui sont gratuits. Je viens de finir de lire les 3 mousquetaires (les 3 tomes) sans avoir déboursé un centime.
    Après, j’ai beau avoir un kindle depuis un bon moment, j’achète toujours des livres papiers, les deux vont ensemble dans ma routine.
    Et dans le même lot, j’ai encore des CD et des albums photo papier, parce que je les utilise plus que les formats dématérialisés.
    Mais après tout, c’est juste une question d’usages et d’habitudes !

  75. Pourquoi Amazon, c’est vraiment pas la joie :

    https://www.youtube.com/watch?v=LpDA_XBwL8A

    • C’est intéressant c’est sûr, le jour où Amazon paiera ses impôts comme il le devrait ce sera un petit bonheur pour tout le monde.

      Concernant la question d’Amazon et le livre tel qu’il est présenté dans la vidéo, il faudrait que les gros éditeurs expliquent pourquoi ils ne veulent pas baisser les prix sur les livres numériques sur les nouveaux ouvrages alors qu’il n’y a pas : de frais d’impression, de stockage et de transport (contrairement au livre papier). Après je me pose la question juste pour les nouveaux ouvrages car pour les anciens ouvrages il y a de gros frais pour changer de support.

      J’ai bossé pour de gros éditeurs, les prix qu’ils proposent à certains auteurs sont juste honteux, mais genre vraiment honteux. Et si on se penche sur la question du livre numérique là c’est le pompon : Ils font souvent des marges plus importantes et l’auteur ne touche pas un copec de tout ça, c’est le même pourcentage pour l’auteur que ce soit support papier ou numérique.

      Du coup quand je vois dans la vidéo qu’on met le pauvre petit Hachette face au grand méchant Amazon, je suis pas hyyyper convaincue. Les gros éditeurs et certaines de leurs pratiques ont aussi leur part de responsabilité dans la crise du livre.

      • Pour avoir été libraire de nombreuses années, je ne peux que cautionner ton discours!!
        Oui, Amazon est loin d’être blanc comme la neige…. Mais, les éditeurs (distributeurs) comme Hachette sont loin d’être des oies blanches!! Les grands perdants dans l’histoire ce sont les créatifs ( écrivains, illustrateurs…).
        Comme toi, Eléonore, je suis scandalisée par les prix des livres à télécharger “neuf”!! Je pense que certaines personnes surfent sur le succès des liseuses…
        Quand nous cherchons des titres pour notre fille (grosse lectrice), c’est parfois déprimant de lui dire non. Heureusement, il reste tous ceux tombés dans le domaine public!

      • Bien d’accord que présenter Hachette comme une pauvre victime c’était assez rigolo. Ayant fait un master d’édition et un stage dans une grande maison, je sais de première main que les grands éditeurs “tradi” ne sont pas des anges non plus (ou alors des anges avec des grandes dents et des écailles à la place des plumes !), et que de toute façon les auteurs sont les grands perdants, généralement complètement exploités par les éditeurs. Mais il n’y a pas qu’à ce niveau que’Amazon fait des dégâts. Pour les employés c’est vraiment pas loin de l’esclavage. A ce sujet vous pouvez lire “En Amazonie, infiltré dans le meilleur des mondes”, de JB Malet. Pour les libraires, qui sont des passionnés et sont souvent très mal payés, c’est aussi catastrophique…

  76. Hello !
    Moi on m’a offert à Noël la nolim de chez Carrefour, très bien et pas du tout bridée ! Je trouve ça top, elle me sert surtout à lire ou relire des livres que je n’aurais pas forcément acheté et en complément j’achète certains brochés que j’ai envie d’avoir en “vrai”
    Seul hic, je trouve que les ebooks sont vraiment trop cher, c’est pour ça que je cherche un moyen de trouver les livres gratuitement, donc si tu avais quelques conseils à me donner pour ce côté là je suis preneuse 😉 !

  77. A la base j’étais contre aussi, j’aime trop les livres (je peux rester bêtement 5 minutes devant mes étagères a admirer mes livres, les toucher, les feuilletés) puis un ami m’a fait envie avec la sienne, c’est mignon, la batterie tient longtemps, pouvoir emporter 1000 livres en quelques grammes… j’en ai eu une à Noel (une Kobo, mon choix car compatible Epub sans passer par Calibre) et au final je continue d’acheter mes livres papiers et je pirates leurs equivalents. Je ne comprend pas pourquoi en 2016 les livres papiers ne sont pas vendu avec leurs versions numériques comme la plupart des blu-ray et vinyles.
    D’ailleurs je plaide coupable, adieu les CD et bonjours les magnifiques vinyles d’ont on écoute toujours plus les MP3 vendu avec, par contre pour les photos je ne suis pas tout a fait d’accord, effectivement il n’y plus d’albums photos a proprement parler sur les étagères mais pour moi plein de livres photos, c’est beaucoup plus agréable que de les regarder sur son ordi.

  78. Moi je fais encore mes albums photos ! #dinosaure
    Rien de tel que les feuilleter dans le canapé avec un bon chocolat chaud 😉
    Sinon, j’ai bcp de réticences à lâcher mes bouquins mais je comprends tout à fait l’engouement et j’ai peur de craquer bientôt parce que je dois reconnaître que c’est bien mieux ce que je pensais ce truc moderne ^^
    Bizarrement ça me rend triste…

  79. J’avoue moi aussi je suis du genre à dire “HAN MAIS JPOURRAIS JAMAIS CA REMPLACE PAS UN LIVRE!!” mais après réflexion.. ta phrase sur la position quand on change de page m’a convaincue 😀

  80. Je suis comme toi: je lis beaucoup moins que avant merci à internet (d’ailleurs au lieu de lire un livre je lis cet article.. ). Moi j’ai l’iPad qui du coup change de fond en noir quand là lumière est faible pour éviter de fatiguer les yeux et faire trop de lumière. Je n’y trouve que des avantages: déjà le gain de place!!! J’ai lu Marie Kondo (tjs sur l’iPad) et et j’ai trié mes livres et garder juste les sentimentaux et ceux que je sais que je relirais (du coup il y a surtout ceux de mon mec sur la finance dans la bibliothèque (berk) et “Les yeux jaunes des Crocodiles” paraît bien niais à côté). Bref, plus de questionnement sur “où je vais mettre ce nouveau livre”. Ensuite: ils sont tout de suite dispo! Apple a fait un gros effort de ce côté là et c’est chouette de juste télécharger et de l’avoir dans la minute. Trois: idem que toi: les voyages!!! La seule peur que j’ai c’est de laisser l’iPad tout seul pdt que je vais me baigner.. Du coup Kindle me paraît plus safe de ce côté là. Et de quatre: lire dans tout les positions!! Et petit 5 honteux: quand je télécharge les copie pdt, cela va également dessus ans avoir besoin d’imprimer sur du papier. J’y vois également une certaine écologie en fait?
    En gros moi je n’y vois que des avantage et n’achète quasiment plus de livre, même si rien ne remplacera la beauté d’une belle bibliothèque bien fournie!!

  81. Coucou ? désolé je viens ici en “parasite” enfaite j ai une question FONDAMENTALE lol ? et je ne vois pas où d autre la poser puisque je me souviens de voir ces jolies chaussures que sur toi eleonore bridge! Lol les Patricia blanchet glitter :(. J en rêve… La nuit 😉 et impossible d en trouver! (sur internet peut être dois je aller en boutique) se serai vraiment génial que tu m aide :)! ?? gracié

  82. Nous on est des dinosaures !!!
    J’ai encore des CD, j’en achète encore, et ma fille ado nous a demandé une platine vinyl pour Noël…Et comme on n’a pas de disques vinyls on se met à lui en acheter.
    Nous sommes une famille de gros lecteurs mais pas prêts de passer à la liseuse.Et nous faisons vivre la petite librairie indépendante près de chez nous au lieu d’engraisser ce géant Amazon. Nos libraires sont géniaux et leurs conseils sont irremplaçables.
    Je ne pourrai pas vivre dans un appart où il n’y a pas des étagères pleines de livres…ce qui ne nous empêche pas de les trier régulièrement et d’en déposer à la recyclerie.
    Mais ma belle-mère a une liseuse (elle a 70 ans et comme sa vue baisse elle peut choisir de gros caractères sur sa liseuse) (c’est elle dans la famille qui rehausse le niveau technologique ) et c’est vrai que j’ai été bluffée de voir l’écran, très mat, qui n’a rien à voir avec un écran d’ordinateur…

  83. Alors moi je suis une grande boulimique de livres 🙂
    Et il y a 4 ans j’ai craquer pour le kindle touch en tant que Chaussette geek 🙂 et depuis la gamme de Kindle ne me quitte plus.
    j’ai le même que toi mais pas en 3G.
    Et il me suit partout 🙂
    Et je lis toujours autant….

    Je l’avoue je boycotte l’achats des livres numériques en France, le prix, les drm c’est bien chiant… mais j’achète a bas prix chez Bragelonne ou autres de temps en temps.
    Donc j’ai eu grosse collection de ebook:) car je fais partis d’un club donc on se les envoient and co.

    Je vais d’ailleurs en faire un article sur mon blog bientôt car j’ai un petit coup de gueule sur le comportement de certaine personne vis à vis de la lecture numérique, notamment pour les même réflexions que tu donnes dans ton article…

    Je me dis que du mon moment que l’on lit, c’est pour les mots, l’histoire, l’imaginaire, l’univers nan ? et qu’est ce qu’on n’en a à faire du support ??

    cela dit je continue à faire des tournées des libraires 🙂 et hélas pour mon banquier j’achète encore pas mal de livre papier 🙂

  84. Justement je viens de m’en acheter une que j’ai renvoyé car lorsqu’on change de page il y’a une réminiscence, une superposition des pages avec écran noir qui est très désagréable pour l’oeil… était-ce un défaut ou est-ce normal?
    Je suis comme toi je ne lis plus depuis la fin de mes études et j’avais espoir de m’y remettre grâce à la Kindle…
    Et je viens tout juste de lire ton article sur les casques audio que j’ai aussi testé, je suis entièrement d’accord avec toi l’effet est surprenant!

    • Ce que tu décris est normal mais il y a un réglage à faire pour que ça ne le fasse pas à chaque page 😉

      • Merci ^^ 😉

  85. Salut!
    Je suis tombée sur ton blog via la Une de HC sur ton chez toi et de fil en aiguilles je suis tombée sur cet article! Alors, moi aussi je suis tombée amoureuse de ma liseuse! C’est juste formidable. J’ai une Kobo et elle ne me quitte pas. J’ai aussi entendu des réflexions “rien ne pourra remplacer les livres papiers” et à chaque fois, je ne peux pas m’empêcher d’en vanter les mérites. Même lorsque j’ai vendu mes bouquins dans un vide-grenier, j’ai réussi à vendre et à vanter les liseuses (oui, parfois je ne suis pas très logique… mais bon).
    Tout ça pour dire que je me retrouve tout à fait dans ton article!!!

    Allez, je continue mon exploration de ton monde.

    Claire

  86. Je viens de tomber sur ton blog en préparant un article sur mon Kindle et je partage de très nombreux points avec toi sur cet objet. Perso, je ne pourrais plus m’en passer. Principalement, parce j’ai besoin de lire le soir pour m’endormir plus facilement. Comme ma moitié dort déjà à ce moment-là, je dis “Vive le rétroéclairage!”. J’avais d’ailleurs la première version sans cette fonctionnalité et je n’ai pas hésité une seule seconde à changer dès que la version Paperwhite est sortie.

    Contrairement à toi, je n’ai jamais été un grand lecteur… Depuis que j’ai succombé au Kindle, je me surprend à lire une dizaine de livres par an, ce qui était tout simplement inimaginable pour moi auparavant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *