girls

Girls

girls

Crédit image : Plastic little covers

J’avais envie d’écrire un petit mot en ce jour du droit des femmes. C’est pas très habituel de publier le dimanche sur mon blog (c’est peut être un peu idiot d’ailleurs) mais c’est une journée importante. Pas pour vendre des culottes et offrir des roses, mais pour se poser les bonnes questions sur le sujet.

J’ai mis du temps à admettre que j’étais féministe dans l’âme. Parce que j’avais un problème avec le mot, et que je le trouvais peu représentatif d’un combat plus global, je suis pour l’égalité point : entre les hommes et les femmes, les vieux et les jeunes, les gros et les minces, les différentes origines, etc… Comme tout le monde j’ai toujours été révoltée par l’injustice. Oui je sais, ça fait très la guerre c’est moche et les cheveux ça pousse comme phrase, mais c’est aussi simple que ça.

J’ai mis du temps à comprendre que pour faire avancer les choses il fallait les segmenter pour les faire évoluer chacune parallèlement. Ce sont des problèmes trop complexes pour qu’on les solutionne tous en même temps, on en peut pas embrasser tous les combats.

Et puis j’ai vu autour de moi pas mal de mecs que ce mot « féministe » ne dérangeait pas, ils se sentaient concernés par le sujet et savaient sans problème dépasser le simple mot pour adhérer au combat. Le génial discours « He For She » d’Emma Watson y a été pour beaucoup je pense.

Alors cette année je me suis un peu interrogée sur ce que je pouvais apporter ici sur le sujet. Pour le moment pas grand chose mais j’y réfléchis, j’ai pas envie de raconter des conneries et je veux rester mesurée. Je m’exprime un peu plus sur twitter quand je vois passer des choses qui m’agacent (en ce moment la campagne Twingo qui m’horripile), je refuse des campagnes qui me déplaisent (contrex et sa campagne sur le régime féminin et les calories par exemple, ou disneyland sur instagram avec « toutes des princesses »).

C’est pas grand chose, mais j’essaie un peu d’avancer et j’espère apporter quelques petites pierres à l’édifice dans le futur ;)

Bonne journée à toutes et à tous !

P.S : y a un dossier très cool sur arte sur la journée des droits des femmes, et notamment le docu sur les riot grrrl.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

Les meilleurs articles

43 comments on “Girls

  1. 8 mars 2015 at 18:00

    Eh bien j’aime bien cette modestie dans ton approche du sujet. Je me permets d’apporter ma petite pierre au « modeste édifice » car j’ai fait un moodboard pour cette journée, écrire me semblant encore trop délicat… j’ai préféré passer par des images simples et parlantes :) http://yellow-yellow.com/2015/03/08/journeedelafemme/ Bonne soirée !!

  2. 8 mars 2015 at 18:07

    Je commente très peu ou plus du tout depuis quelques années, mais là j’avais envie, parce que tu restes l’une des rares blogueuses que je prends plaisir à suivre sur les réseaux sociaux et surtout sur ton blog.
    Aussi, tu as piqué ma curiosité : je sais que tu aimes Disneyland Paris et je voulais savoir pourquoi tu avais refusé cette campagne #toutesdesprincesses ?
    Étant donné l’objet de la campagne, j’y ai participé pour les petites filles qui sont venues passer une journée dans les parcs, mais peut-être que j’ai loupé un truc.

    Au plaisir !

    • 8 mars 2015 at 18:23

      C’était un sujet délicat, et je n’en ai pas trop parlé parce que le fond était bon, oui c’est génial d’envoyer des petites filles défavorisées à Disneyland. Et je sais que ce n’était pas un coup de comm pour Disneyland puisqu’ils travaillent toute l’année à envoyer des enfants à Disneyland, le plus souvent sans en parler.

      Mais j’ai eu un vrai problème avec le hashtag « toutesdesprincesses » qui avait pour moi des relents malheureux d’affiches de la manif pour tous (cette image notamment http://md1.libe.com/photo/611254-manifpourtous1.jpg?modified_at=1392820738&width=750)

      Et puis moi quand j’étais petite j’étais plus Robin des bois que la belle au bois dormant et j’aime pas trop cette idée qu’on soit des princesses quand on est une petite fille et un chevalier quand on est un garçon.

      C’est difficile à critiquer à Disneyland car c’est dans leur ADN. Mais dans un film disney les princesses ont plus de nuance, dans le marketing de Disneyland et leur merchandising de princesses à outrances beaucoup moins.

      Et je sais que ça peut faire des dommages ces petites choses. As-tu vu le très bon documentaire « Princesses, pop stars et girl power » sur arte ? http://www.arte.tv/guide/fr/047550-000/princesses-pop-stars-girl-power

      • 8 mars 2015 at 22:36

        Merci d’avoir éclairé ma lanterne !
        (L’affiche de la manif pour tous est ignoble) Je n’ai pas tout de suite fait le rapprochement, c’est après avoir posté mon commentaire que j’ai essayé de comprendre ce que tu voulais en dire. Et effectivement…
        Mais de la part de Disneyland (je suis d’assez près leurs actions aussi), je ne l’ai pas interprété de cette manière mais plutôt comme « vous méritez autant que les autres d’être chouchoutée le temps d’une journée au pays des rêves » ! ^^

        Je regarde beaucoup Arte mais non je n’ai pas vu ce documentaire ! Merci beaucoup, ça m’intéresse, je vais le visionner !

  3. 8 mars 2015 at 18:15

    Merci pour ton article! J’ai évolué de la même façon que toi sur cette notion (ces notions?) de féminisme. C’est super si tu trouves un angle d’attaque pour nous parler tout ça. Je lis ton blog depuis des années sans jamais commenter mais je trouve tes articles de plus en plus intéressants (le bonheur au travail, rose pour les filles, ton parcours de vie…).

  4. 8 mars 2015 at 18:16

    Merci pour cet article ! Je ne sais pas si j’ai bien saisi ce que tu veux dire, mais moi aussi du haut de mes 21 ans je n’oserais jamais me qualifier de féministe. J’ai toujours peur que ce terme soit trop connoté « haisseuse d’hommes » alors que c’est pas une combat contre les hommes, je demande juste l’égalité c’est tout.
    Je te remercie aussi de traiter des thèmes un peu plus sérieux, de ta manière toujours très prudente et mesurée (pas comme l’ado militante de 16 ans qui se discrédite totalement par son sur-enthousiasme).
    J’adore toujours te lire !

    Marie

  5. 8 mars 2015 at 19:12

    Toujours un plaisir de te lire dans d’autres situations que modesques!!! Même si je ne partage pas ton point de vue sur certaines choses, moi j’aime bien toutes des princesses et la campagne twingo parce que je me considère féministe mais femme avant tout et donc j’aime tout ce qui est en rapport avec cette féminité et j’aime le rose aussi hihihi!!! Mais je conçois parfaitement qu’on ne peut être d’accord sur tout c’est ça aussi l’égalité, chacun peut penser ce qu’il veut :D
    Très belle journée de la femme à toi!!!
    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

    • 8 mars 2015 at 19:18

      Ca m’intéresse que tu me dise ce qui te séduit dans la campagne twingo. Moi elle m’énerve pas mal, à mon sens, ce n’est pas en créant de nouveaux clichés qu’on lutte contre les clichés. Et utiliser tout ça pour vendre des bagnoles je trouve ça indécent. C’est aussi la finalité de tout ça qui me choque, le but n’est pas de faire changer les choses et je trouve le message maladroit.

      • 8 mars 2015 at 21:42

        J’aime bien les slogans tout simplement. Et la cible n’est clairement pas la ménagère de moins de 50 ans mais bien la femme active qui multiplie les casquettes et qui n’a donc plus le temps, par exemple, d’être un vrai cordon bleu. Je la trouve plutôt féministe finalement cette campagne… Mais il doit y avoir plusieurs lectures selon la sensibilité de chacun.
        Et je dois t’avouer que je l’ai découverte via des blogueuses que je trouve résolument dynamiques, actives et qui reflètent bien les femmes d’aujourd’hui. Cela a donc du contribuer à mon jugement favorable.. (ils ont fait fort finalement hihihi)…

        • 9 mars 2015 at 10:41

          Oui ils ont trouvé les bonnes ambassadrices pour crédibiliser leur campagne, mais le fond me dérange quand même beaucoup, ce truc de « voiture pour les filles » moi franchement ça me dérange autant que le dentifrice pour les hommes de signal.

          La lutte contre les stéréotypes est un sujet qui a son importance et je trouve que même avec des slogans rigolos ça n’élève pas le débat et ça en remet une couche…

  6. 8 mars 2015 at 19:18

    Personnellement, je n’ai jamais eu peur du mot « féministe » car contrairement à beaucoup, je sais précisément ce qu’il signifie. C’est aux gens (ignorants) qui ne le comprennent pas et qui n’en prennent pas la juste mesure qu’il convient de se renseigner avant de tirer à boulet rouges sur ceux qui s’en réclament.

    Je ne veux pas utiliser d’autre terme et j’en ai un peu assez de constater que tout ce qui a trait aux femmes et à la féminité est souvent moqué, rabaissé ou synonyme de futilité.

    Bref, je suis moi aussi très contente de voir que les hommes de ma génération (trentenaires) se sentent de plus en plus concernés par l’envie de construire une société plus juste. Il y a encore pas mal de chemin à parcourir pour obtenir l’égalité des droits entre les sexes, au niveau mondial, c’est évident mais aussi chez nous car il n’y a pas de petit combat…et celui-ci passe aussi par le langage et donc par l’acceptation du terme « féministe » qui n’a rien de péjoratif ou de haineux envers les hommes donc n’ayons pas peur de nous en réclamer.

    • 8 mars 2015 at 19:21

      Oui mais tu vois, je trouve aussi choquant qu’un petit garçon n’ait pas le droit de pleurer qu’une petite fille doive être jolie et bien coiffée, et défendre l’égalité des sexes avec un mot qui n’en représente qu’un c’est quand même un peu gênant. Enfin j’ai toujours trouvé.

      • 8 mars 2015 at 23:17

        Oui, évidemment, il est tout à fait légitime de défendre le droit des garçons à la sensibilité mais le terme « féminisme » est employé tout simplement parce qu’au départ il s’agit de combats de plus grande envergure que celui que tu mentionnes (qui a plus trait à l’image stéréotypée que l’on se fait de la féminité/virilité)…parce qu’hier et aujourd’hui encore pour beaucoup de femmes essentiellement dans les pays en voie de développement, être une fille est au mieux un désavantage et au pire une tare.

        On peut en France se permettre de parler d’égalitarisme et lutter pour combattre les idées reçues sur les 2 sexes mais ailleurs, il ne faut pas oublier que ce sont bien les femmes les victimes, pas les hommes donc autant appeler un chat, un chat et ne pas craindre d’employer le terme « féministe ».

        Bref, je me contentais de rebondir sur ce sujet qui me tient à coeur car ça me fait réellement de la peine de voir que les gens (hommes et femmes) n’osent pas endosser cette cause qui me paraît tout à fait essentielle. M’enfin, je suppose que cela est aussi dû à une certaine maladresse dans la communication de certaines assoc’ qui ont terni l’image de ce que devrait être le féminisme.

        Bon allez, j’arrête de parler comme un ministre et je retourne bosser ;o)

        • 8 mars 2015 at 23:19

          …ou unE ministre :p

        • 9 mars 2015 at 10:44

          Je sais je sais, mais je pense quand même que l’action féministe souffre pas mal de sa terminologie, c’est pour ça que j’aime la campagne he for she qui inclue les hommes. Les mots c’est important.

  7. 8 mars 2015 at 19:20

    attention, je crois que tu as fait une faute :  » je veux rester mesurer ». Sinon, ton blog fait du bien, et le violet te va ien.

  8. 8 mars 2015 at 19:42

    Contrairement à beaucoup de filles de mon âge, je me suis toujours considérée comme féministe. Ça ne veut absolument pas dire que j’ai quelque chose contre les hommes, je veux juste pouvoir jouir des mêmes droits qu’eux. Par là j’entends avoir les mêmes salaires, les mêmes chances à l’embauche et de carrière, partager les tâches à la maison… A l’arrivée d’enfants, souvent les différences hommes femmes se creusent.
    Avec mon mari, on a trouvé un terrain d’entente, il s’occupe autant des enfants que moi, il fait la lessive, moi la cuisine. Lorsque mon fils était encore tout petit, j’ai eu l’opportunité de participer à un projet super intéressant dans mon travail, mon mari a passé plus de temps à la maison pour que je puisse le réaliser. Je pense que le fait de me sentir forte en tant que femme, m’a permis de savoir ce que je voulais et d’en discuter d’égale à égale avec mon partenaire. L’égalité homme femme ne fonctionne que s’il on y travaille ensemble et non l’un contre l’autre.
    Cela dit, je te comprends, le sujet est compliqué, car pour beaucoup d’hommes (et de femmes !) les féministes ont une image d’hystériques qui détestent les hommes.
    Je me répète mais j’adore vraiment ton blog, qui sait aussi bien traiter les sujets futiles que les questions plus sérieuses.

    • 9 mars 2015 at 10:46

      Oui c’est exactement ça, il ne faut pas s’opposer mais travailler ensemble ;)

  9. 8 mars 2015 at 20:03

    C’est bien de se rendre compte, petit à petit, que c’est un combat qui nous concerne toutes et tous. J’ai mis du temps aussi à le réaliser, un peu la faute à « la société » qui depuis notre plus tendre enfance nous met dans la têtes des clivages de genre et pas mal de sexisme ordinaire. Je trouve ça bien qu’aujourd’hui, le féminisme soit de moins en moins considéré comme un gros mot, ça me donne de l’espoir pour la suite!
    (et le docu sur les riot grrrls était trop bien ♥)

  10. 8 mars 2015 at 20:21

    J’ai de plus en plus de plaisir à lire tes articles ces derniers temps ; j’ai entre autre beaucoup aimé celui de l’autre jour sur le bonheur au travail que tu t’as façonné toi-même, c’est encourageant et porteur d’espoir pour ceux et celles qui souhaitent se lancer dans la même aventure.
    J’aime aussi ton article du jour et l’image que tu as choisie pour l’illustrer est juste parfaite§ :-)
    Même pas peur du féminisme, et, si le mot est imparfait, réinventons donc le concept de sorte qu’il n’exclue pas les hommes de ce combat fondamental.
    Si tu ne connais pas cette super vidéo de Noémie de Lattre je te la conseille vivement : https://www.youtube.com/watch?v=k1NYZGkQun0 !
    Et j’adore ta nouvelle couleur de cheveux ! :-)
    Merci pour tes messages inspirants !
    PS : moi aussi je suis team Robin Hood depuis l’enfance ! ;-)

  11. 8 mars 2015 at 20:56

    vu le docu ce matin en replay ;) et je me suis dis que c’est encore comme ça les mecs au 1er rang qui pogotent et les nanas en retrait (pas toujours einh soyons honnêtes) pour pas se prendre un gros lourd ou se faire peloter les fesses!! et sinon je voulais dire que j’étais bien contente que tu ne fasses pas la campagne Twingo, j’ai été très déçue de voir coline et deedee y participer et ne pas comprendre en quoi c’était gênant et nous reprocher notre manque de 2nd degré. Moi ce qui m’a le plus dérangée dans cette campagne c’est ce côté « la femme dit un truc mais pense autre chose »; sur le fil twitter de Renault y a une nana qui disait « les filles disent non mais pensent oui » oO j’ai trouvé ça hallucinant et je trouve que la campagne est dans la même lignée! et puis pourquoi cette voiture serait réservée aux femmes? les hommes ne peuvent pas conduire une Twingo?? bref, je vais pas disserter sur cette voiture ;) merci pour tes articles, si tu continues comme ça, je n’aurais plus que toi dans ma bloglist et pensées by caro ^^

  12. 8 mars 2015 at 21:17

    Mais tu as tellement raison !!! Je suis cheftaine chez les scouts et guides de france et nous sommes pour le vivre ensemble, filles et garçons. Cette coéducation (le mot n’est pas beau mais l’idée est bien là) fait que les filles peuvent être des guerrier ou des vikings sans que les termes soient féminisés. De même que pas plus tard qu’aujourd’hui, nous avons choisi un nouveau thème d’escapade et la majorité des garçons a proposé « Miss France ». Les filles étaient archi contre et ça je trouve que c’est une petite victoire. On ne s’attendait

  13. 8 mars 2015 at 22:55

    je suis assez d’accord avec toi, tout le monde – hommes compris – devrait être féministe aujourd’hui. Et se moquer de ces pubs où 80% du temps la fille est à moitié à poil.

    J’allais te mettre le lien du très bon docu « princesses pop stars … » d’arte mais j’ai vu que tu l’as mis dans une réponse à un commentaire^^ en tout cas ça fait bien réfléchir la perception de la femme dans la société, sommes-nous toutes condamnées à passer de « princesse à putin » ?

    L’influence des médias est évidente, la « starisation » qui est de plus en plus folle aussi (comme le pseudo féminisme de Rihanna/Beyoncé…)

  14. 9 mars 2015 at 9:58

    Je me considère comme féministe, si cela signifie que je souhaiterais que personne ne juge quelqu’un par rapport à son sexe, mais par rapport à des faits. Cela fonctionne également pour toutes les formes de discrimination. Vouloir plus en étant une femme, ce n’est pas forcément vouloir plus qu’un homme, mais peut-être juste vouloir la même chose à statut égal. Enfin, il faut également préciser que le féminisme n’est pas l’apanage des femmes, mais de tous ceux qui veulent l’égalité.

  15. 9 mars 2015 at 12:24

    Comme beaucoup de blogueuses peut être, j’ai posté également un article sur ce sujet hier.Monsieur Mondialisation a justement posté un documentaire intéressant sur la femme, la consommation et le marketing..
    Je me le mate à ma pause déjeuner et vous laisser le lien pour celle que ca intéresse !
    https://mrmondialisation.org/arte-princesses-pop-stars-girl-power/

  16. 9 mars 2015 at 12:30

    C’est justement pour ça que cette journée de la femme tourne bien souvent au ridicule à mes yeux car c’est récupéré (toujours avec cette idée de profiter d’une occasion pour faire de l’argent) et parfois ça dérape un peu (beaucoup) et ne va pas du tout dans le sens de l’égalité entre hommes et femmes. Cela devrait plutôt être une journée de réflexion sur ce thème et c’est justement ce que tu proposes sur ton blog (merci). J’avoue aussi que le terme féminisme m’a souvent dérangé car il est associé à de nombreux clichés. Mais pourtant je pense bien aussi être féministe dans l’âme. Même si je sais aussi qu’un homme et une femme sont vraiment complémentaires, une femme devrait avoir les mêmes choix et les mêmes droits qu’un homme.

  17. 9 mars 2015 at 12:41

    En lisant ton article : révélation ! Jusqu’ici les campagnes très médiatisés Twingo et Disney me gênaient mais je n’aurais pas su mettre une raison sur cette gêne. Oui beh maintenant je sais merci c’est que je trouve que c’est complètement déplacé et vraiment si ça continue la femme sera de nouveau représenté dans la cuisine, à s’occuper des enfants et à avoir comme cadeau de l’électroménager et porter un diadème sur la tête…

  18. 9 mars 2015 at 12:44

    Bonjour,

    je reprends ce que tu/vous as/avez écrit « Les mots c’est important. » (à force de venir ici, impression qu’on se connaît… Mais 1er commentaire laissé)

    Les mots sont tellement importants et peuvent être un enjeu politique. J’étais tombé sur cette note de blog que je trouve très intéressante sur la féminisation des mots et l’enjeu qui en découle:
    http://cafaitgenre.org/2013/12/10/feminisation-de-la-langue-quelques-reflexions-theoriques-et-pratiques/

    (désolée, je ne sais pas insérer un lien…)

    Belle journée!

  19. 9 mars 2015 at 18:40

    Complètement d’accord pour la campagne Twingo, mais c’est loin d’être la seule. La pire pub selon moi en ce moment étant celle pour la box sfr, qui, sous couvert de présenter une femme qui travaille, la montre sous un jour hyper culpabilisateur : son enfant fait un cauchemar à la maison (fond sonore d’orages et de chiens qui aboient, pour augmenter le côté dramatique), avec un père qui dort sur le canapé (et qui n’est apparemment pas fichu de s’en occuper seul ?!), et elle est absente parce qu’elle travaille tard. Heureusement que la box est là pour allumer la veilleuse de l’enfant abandonné à son sort, et pour éteindre la télé du papa fainéant. Euh, personne ne voit le problème…?

  20. 9 mars 2015 at 21:36

    Ton petit billet du jour m’a un peu questionnée…
    Parce que maintenant, quand j’entends « féminisme », j’entends non pas seulement l’égalité en droits, mais aussi égalité du genre. Voire volonté de la femme de conquérir le monde et l’homme, d’obtenir le pouvoir.
    Je pense qu’il est important de se battre pour obtenir les mêmes droits. Par contre, je trouve un peu dangereux de vouloir « aplanir » les différences entre les sexes.
    Ca risque d’en faire râler plus d’une (ou un), mais je trouve que les femmes sont de plus en plus dominatrices, et castrent de plus en plus souvent les hommes, qui se féminisent de plus en plus. Alors non à l’homme macho, mais l’homme qui serait un peu princesse, non merci tout pareil (personnellement) !!!
    Après je ne dis pas qu’il faut conditionner l’homme ou la femme à devenir comme ci ou faire comme ça. Mais juste qu’il faudrait nous conditionner à accepter qu’il y ait des différences, tant sur le plan émotionnel, qu’intellectuel (c’est quand même prouvé sur le plan neuro), donc dans les comportements, dans la communication, dans les attitudes de chacun.
    Alors effectivement, les clichés ne vont pas toujours dans notre sens, mais par contre je trouve un peu décalé le fait que tu dénonces ces clichés alors que finalement, ton blog fait très princesse (tendre, rose, violet, licorne, pastel). Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit: j’aime beaucoup ton blog! C’est ma petite pause de princesse dans ma journée musclée intellectuellement ;-) Mais jamais je ne verrai ce genre de posts et d’images sur un blog masculin (et heureusement).
    Pouêt

  21. 9 mars 2015 at 22:32

    Je suis bien contente que tu ne participes pas à ces campagnes que je trouve sexistes et qui polluent ma tweet list. En plus certaines marques font exprès de faire des campagnes choquantes pour faire réagir et faire parler d’elles (c’est bien expliqué ici : http://adblockurban.zonelibre.info/?p=637 ) alors on ne sait plus quelle est la meilleure façon de réagir.
    Sinon montrer qu’il est possible d’être une femme, de créer son entreprise et d’être épanouie dans sa vie professionnelle et personnelle, je trouve que c’est déjà une bonne façon d’apporter tes pierres à l’édifice.

  22. 10 mars 2015 at 9:44

    Je ne commente jamais, mais aujourd’hui je me sens vraiment concernée.
    Le féminisme est un vrai sujet, et merci de l’aborder !
    Je te conseille vraiment de regarder cette conférence (c’est moins bien tourné que he for she, mais je trouve ça apporte de vraies preuves scientifiques que le féminisme est nécessaire):
    http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/symposium-2012-11-20-16h15.htm
    Il s’agit d’un chercheur en psychologie expérimental qui s’intéresse particulièrement aux stéréotypes sociaux, et leur impact dans les apprentissages. Dans plusieurs de ses travaux il s’est notamment penché sur la question des stéréotypes de genre dans l’éducation (son travail est d’une qualité remarquable, scientifiquement parlant), et il expose ici ses résultats. Je trouve que ça fait vraiment froid dans le dos…
    Je trouve que cela montre bien que les stéréotypes (quels qu’ils soient d’ailleurs) ont vraiment des effets néfastes, il ne s’agit pas juste de dire « oui les filles sont différentes des garçons c’est physiologique c’est comme ça, on y peut rien ». Non, ça ne s’arrête pas là! Ces différences, qui sont souvent des constructions purement sociales, ont bel et bien un impact, dont nous n’avons même pas conscience, sur nos performances, et ce dès un très jeune age.
    Voilà, peut être que ça te donnera des idées pour ton propre combat!

    • 12 mars 2015 at 10:56

      Oh merci elle est géniale cette vidéo, je ne pense pas assez souvent à aller voir les podcasts vidéo du collège de France alors qu’ils sont géniaux (rien à voir mais j’en avais vu un sur la musique atonale qui était génial).

  23. 11 mars 2015 at 8:25

    Hé bien j’aime toujours autant quand des blogueuses que je lis depuis longtemps parlent de féminisme :) (Simon de Bougeoir http://www.simonedebougeoir.fr s’y est mise aussi, en + d’être devenue vegan, yeah !)

    La campagne Twingo m’a également horripilée : sous couvert d’humour, ça brasse les mêmes clichés sans aucunement les démonter. On reste dans les thèmes collés aux femmes depuis des siècles : enfants, cuisine, princesses. Super !

    Une de tes lectrices répond dans les commentaires « je suis féministe mais femme avant tout » : mais c’est quoi être femme avant tout ? pourquoi fonder son identité sur sa chatte, ses seins et ses 2 chromosomes X ? Et puis c’est comme s’il y avait une seule façon d’être une femme, et que ne pas aimer le rose remettrait en question notre supposée féminité.

    Non, vraiment, je suis bien plus qu’une personne de sexe féminin pour être enfermée dans ces stéréotypes. Je préfère d’ailleurs être, après tout (parce que c’est le fruit de longues réflexion, et non d’un hasard de la nature au moment de ma conception ;) : vegan, écolo, féministe, … Mes convictions me définissent beaucoup plus que les qualités qu’on attribue communément aux personnes de mon sexe.

    Pour en revenir 8 mars, journée DES DROITS des femmes, et non simple « journée de la femme » : il y a quelques débats, mais aussi et surtout des clichés et encore des clichés, comme le soulève cet article : http://www.slate.fr/story/98629/8-mars.

    Voilà pour mon point de vue sur la chose :)

  24. 11 mars 2015 at 11:37

    je n’en porte plus depuis 2 ans, que du bonheur et en plus une sacrée économie, qui me permet de dépenser un peu plus dans les shoes !! hihi… j’ai vu une émission qui disait que de ne plus porter de soutien gorge nous raffermissaient les seins et pouvaient grossir, ce que j’ai pu constater aussi :)

  25. 11 mars 2015 at 21:03

    C’est amusant, moi je n’ai jamais eu de mal avec le mot « féministe », qui m’est toujours apparu comme très positif, contrairement à beaucoup de personnes de mon entourage (beaucoup de filles dans mon entourage ne se revendiqueraient féministes pour rien au monde ! D’ailleurs à ce sujet, j’ai remarqué que pas mal de filles n’ont justement pas du tout d’idées féministes, comme quoi…). En fait finalement, je suis féministe mais comme tu le dis je suis pour l’égalité en général (oh que ça sonne cliché), pour moi ça va de pair.
    Du coup j’essaie à mon petit niveau de faire un peu changer les mentalités, même si généralement on me dit « oh ça va, c’est un détail ça, c’est pas important, y’a plus grave, gnagnagna ». Ben non, justement, ce ne sont pas des détails. En ce moment, mon combat c’est les stéréotypes genrés dans l’enfance (eh ben c’est pas gagné !), mais tout le monde me regarde d’un air effaré tellement ça paraît anodin. Du coup je te comprends assez pour la campagne Disney (même si je suis très « princesse » d’ailleurs (Mais j’ai toujours eu un gros faible pour Robin aussi ^^)) ! Par exemple, essaye de trouver des dessins d’une femme pilote de l’air, ou d’un homme instituteur, c’est édifiant (je cherchais à créer un jeu de cartes, et j’ai bien galéré !). Et quand j’entends les gens parler, parfois j’hallucine, comme quand j’ai entendu une assistante mat’ en crèche râler qu’un bébé de 9 mois était « toujours habillée comme un garçon, c’est dommage ! ». Et on me parle de détails ?

  26. 17 mars 2015 at 17:22

    Hi hi hi je vois aussi comme une abeille et c’est vrai que je ne supporte pas le jaune ! J’ai jamais trop su pourquoi je détestais autant cette couleur … et bien c’est chose faite !
    Merci :)

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Les champs requis sont marqués *