procrastination

Pros de la procrastination đŸ” bienvenue !

J’ai pris le temps lire toutes vos super rĂ©ponses que j’ai reçues (si vous avez rĂ©pondu Ă  mon questionnaire merci ^^) et j’ai remarquĂ© quelque chose qui a l’air de drĂŽlement vous gĂącher la vie : madame la procrastination. Vous voulez vraiment sortir du cadre et sortir de votre zone de confort pour changer plein de choses dans votre vie (on en parlait il y a 2 semaines), mais elle est lĂ , Ă  vous distraire comme un vilain diable sur votre Ă©paule.

C’est l’ennemi public numĂ©ro 1, celle que vous voulez abattre Ă  tout prix. C’est elle qui vous empĂȘche de rĂ©aliser vos rĂȘves, les projets qui vous font super envie, celle qui vous pousse de force Ă  faire dĂ©rouler votre feed instagram Ă  minuit au fond du canapĂ© alors que vous seriez mieux au lit, qui vous empĂȘche d’entreprendre enfin ce grand tri dont vous rĂȘvez dans vos placard ou qui vous fait consulter la bibliothĂšque Netflix pendant des heures au lieu de vous faire Ă  manger un bon petit plat le soir.

Non mais quelle connasse celle lĂ  !

Je suis la reine des procrastineuses

Moi aussi j’ai longtemps pensĂ© ça, parce que je suis une grosse flemmarde. Pour me mettre enfin sur un projet chiant / complexe / long Ă  gĂ©rer ou juste pas fun il me faut parfois dĂ©penser une Ă©nergie supĂ©rieure Ă  celle dont ce projet avait rĂ©ellement besoin. Le simple fait d’y penser et je file faire autre chose sous prĂ©texte que “j’ai besoin d’une pause”. Et hop j’y pense plus, je ferai ça plus tard. Ou alors “tiens je vais faire une liste” comme ça j’aurais l’impression d’avancer alors qu’en fait non :D

procrastineuse
Photo : Olitax

Voui voui voui

Je dĂ©conne pas, je suis une Ă©norme flemmarde, parfois j’ai mĂȘme super honte de moi. Si, je vous jure. Je sais que vous avez du mal Ă  me croire parce que j’ai pas l’air comme ça avec mon blog, mon entreprise, mon appart qui a l’air parfaitement rangĂ© et mes placards optimisĂ©s. Mais la procrastination est ma compagne depuis des annĂ©es moi aussi.

    Ce que j’ai appris du grand maütre de la procrastination

    Avant d’aller plus loin je vais vous demander un petit truc : est-ce que vous connaissez Tim Urban ? Si vous ne le connaissez pas filez voir cette confĂ©rence TED hilarante qu’il a donnĂ©e sur la procrastination (promis c’est sous-titrĂ© en français).

    Dans la tĂȘte d'un expert en procrastination

    C’est drĂŽle et Ă  la fois pas drĂŽle du tout, la conclusion fait rĂ©flĂ©chir assez fort en tous cas. Si vous n’avez pas le temps lĂ  tout de suite, promettez moi d’aller la regarder plus tard et regardez juste ces petites explications en anglais sur son blog (ou ce rĂ©sumĂ© fait par France info vidĂ©o).

    monkey-gratificationPour lui, notre cerveau est habité par 3 personnages :

    • Le sage, Ă  la barre, qui prend les dĂ©cisions rationnelles
    • Le petit singe qui aime juste s’amuser
    • Le monstre panique qui fait peur au singe

    Quand on procrastine c’est le petit singe qui prend le contrĂŽle et empĂȘche le sage de faire son travail. Et quand on arrive Ă  vraiment s’y mettre c’est parce que la deadline est proche et que le monstre panique a fait fuir le singe.

     

    J’ai crĂ©Ă© un 4e personnage qui manquait Ă  ce tableau rigolo : le dresseur de singe. Le monstre panique n’a pas trop de prise ni sur moi ni sur mon singe : il coopĂšre plus si je lui tends des cacahuĂštes. C’est comme ça que j’ai rĂ©ussi Ă  lui apprendre des tours (et de concrĂ©tiser tout un tas de projets : ma boĂźte, des voyages, des progrĂšs en photo, mon appartement, mes bureaux…etc.).

    Je n’y suis pas arrivĂ©e tout de suite, mais je suis ceinture noire en dressage maintenant. Et je vais vous montrer comment vous pouvez progresser aussi.

    Parce qu’en vĂ©ritĂ© procrastiner n’est pas un problĂšme du tout, c’est quelque chose qu’on fait tous quand notre cerveau a besoin d’une petite soupape de dĂ©compression, faire le point, rĂ©flĂ©chir en tĂąche de fond au problĂšme qu’on a Ă  rĂ©soudre pendant qu’on a l’air de s’amuser Ă  faire autre chose.

    Procrastiner est peut ĂȘtre plus devenu un soucis depuis qu’on a accĂšs Ă  une infinitĂ© de distraction avec internet (ah on glandouillait moins sur la toile quand on avait nos abonnements 20h chez wanadoo, mais on glandouillait quand mĂȘme). Les rĂ©seaux sociaux font d’ailleurs tout pour nous retenir chez eux comme une vilaine sorciĂšre qui nous tend un bonbon. Je vous conseille d’ailleurs cette trĂšs bonne interview de Tristan Harris sur le sujet, allez voir comment les rĂ©seaux sociaux nous grapillent du temps et comment on peut retourner ça grĂące au label “time well spent” qu’il a crĂ©Ă© (ou comment privilĂ©gier les technologies qui nous aident au contraire Ă  mieux utiliser notre temps et reprendre le pouvoir) ou comment dĂšs aujourd’hui faire le nĂ©cessaire pour limiter le temps qu’on passe sur les rĂ©seaux sociaux (Ă  la toute fin de l’interview). C’est trĂšs instructif. Vous irez toujours traĂźner sur facebook, mais moins ^^

    Personnellement, j’ai remarquĂ© que c’est quand j’ai un gros projet dans lequel je dois me lancer, ou un truc que j’ai pas envie de faire lĂ  tout de suite (genre aller prendre ma douche, le matin quand il fait froid je repousse au maximum) que j’ai un besoin urgent d’aller sur twitter. Plus ce que je dois faire est important plus je procrastine. Il se passe donc quelque chose dans ma tĂȘte et je le sais, je ne peux pas me mentir. Quand on procrastine on fait mine de faire autre chose mais on sait trĂšs bien ce qui se trame au fond, et ça nous travaille.

    Si vous procrastinez ça veut juste dire que tu vous ĂȘtes un ĂȘtre humain qui a une idĂ©e intĂ©ressante, qui va faire quelque chose de mieux ou qui va faire mieux quelque chose qu’il faisait dĂ©jĂ . Quelqu’un m’a dit “J’envie les filles qui sont capable de ne pas procrastiner, qui ont du peps et qui bouffe la vie a pleine dent”. Ces gens lĂ  n’existent pas croyez moi ou alors ils ont un petit placard sombre dans lequel ils rangent des trucs dont ils ne vous parlent pas…

    On en connaĂźt tous ! Et on a l’impression qu’on n’est bons Ă  rien Ă  cĂŽtĂ© d’eux. Alors pour avoir moins l’impression de procrastiner on se met Ă  dresser une liste de choses Ă  faire mais on n’arrive jamais au bout et elle finit par nous angoisser et Ă  grave nous culpabiliser. RĂ©sultat : on va passer deux heures Ă  regarder des bĂȘtises sur Snapchat, ou Ă  stalker au fil de nos pensĂ©es des gens qu’on n’a pas vu depuis le lycĂ©e sur facebook. Et on procrastine encore plus, on remet Ă  plus tard et on se dit qu’on n’arrivera jamais Ă  rien.

    En rĂ©alitĂ©, la premiĂšre envie de procrastiner est plutĂŽt un trĂšs bon signe croyez moi, beaucoup de gens crĂ©atifs procrastinent. Il faut juste apprendre comment transformer ça dans le bon sens (oui, ça s’apprend), grĂące au fameux dresseur dont je vous parlais tout Ă  l’heure : on va le dompter ce petit singe et lui apprendre Ă  faire des tours !

    Et ça je vous en parle la semaine prochaine ! (là ça fait déjà beaucoup houlala remettons ça à plus tard :D)

    Et vous comment ça se passe ?

    En attendant, racontez moi comment vous procrastinez 🐒, j’adore voir Ă  quel point on devient crĂ©atif quand on n’a pas envie de s’y mettre!

    __

    Si vous voulez apprendre avec moi comment on peut amĂ©liorer sa vie en jouant sur de petits changements, voire de sortir de sa zone de confort dans une multitude de domaine qui font votre quotidien ? Entrez votre prĂ©nom + votre email prĂ©fĂ©rĂ© et cliquez sur “Allez hop ! On y va !”

    En route pour l’aventure ?

    Share

    120 comments on “Pros de la procrastination đŸ” bienvenue !

    1. 28 octobre 2016 at 11:38

      Clap clap clap !

      Bravo et merci ! C’est vraiment trop chouette ce nouveau concept, j’ai l’impression d’avoir un petit coach perso dans ma boĂźte aux lettres maintenant grĂące Ă  toi :)

      • 28 octobre 2016 at 11:53

        Hahaha c’est moi le ptit coach ^^

      • 28 octobre 2016 at 14:56

        Super article ! J’avais dĂ©jĂ  regardĂ© le TED Talk il y a quelques semaines en pensant que ça allait peut ĂȘtre m’aider Ă  moins procrastiner, que nenni :D Mais j’ai tout de mĂȘme l’impression que tes petits articles vont m’aider Ă  m’amĂ©liorer ou du moins Ă  culpabiliser un peu moins. Merci !
        Ma formule prĂ©fĂ©rĂ©e de procrastination est sans aucun doute le scroll (inutile et trĂšs long) sur les diffĂ©rents fils de rĂ©seaux sociaux, j’ai donc hĂąte hĂąte de lire ton prochain article.

    2. 28 octobre 2016 at 11:40

      Super ! Je viens de regarder ma premiÚre conférence TED.
      Je me retrouve exactement dans ce que tu dis, j’ai hĂąte de lire la suite.

      • 28 octobre 2016 at 11:53

        Oooh mais il faut que tu en regardes plein d’autres c’est vraiment gĂ©nial. En tous cas merci pour tes encouragements ^^

    3. Marie Llaneza Koszela
      28 octobre 2016 at 11:45

      merci milles fois pour cet article! j’attends la suite avec impatience parce que je suis en ce moment mĂȘme prise dans ce cercle vicieux qu’est la procrastination ^^ »

    4. 28 octobre 2016 at 11:53

      Eleonore,

      I am soooooooooo happy de lire cet article en ce moment, la tournure de ton blog est gĂ©niale, car finalement, en te lisant depuis des annĂ©es c’est ça que j’adore y venir lire : quand tu donnes tes petits conseils via des articles sur ta dĂ©co / ton bureau / etc etc……

      Je me bats avec moi meme (enfin le petit singe et le panic monster), et j’ai l’impression que c’est de pire en pire, et surtout, que toute la procrastination que je fais m’empeche au final de me rĂ©aliser……je ne suis pas dans le mouvement mais dans la frustration et le stress car je fais les choses au dernier moment et souvent mal……..A 31 piges, il faut que ça change… mais dur de savoir comment, comment ĂȘtre dans l’action ? (dĂ©jĂ  en Ă©teignant mon foutu tel et internet quand j’ai un boulot urgent Ă  rendre….)……..bref j’ai hĂąte de lire la suite de ton article !!

      • 28 octobre 2016 at 12:02

        Tu vas y arriver, je prépare la suite avec les bons conseils qui marchent ^^

    5. 28 octobre 2016 at 11:53

      Quand je n’ai pas envie de m’y mettre j’ai suis prise d’un soudain besoin de faire le mĂ©nage, de trier et de ranger. Je me trouve la bonne excuse que tant que tout n’est pas nickel je ne suis pas dans un environnement propice au travail (la bonne blague). AprĂšs j’ai aussi Netflix et la sieste qui me font de l’oeil.
      :)

      • 28 octobre 2016 at 12:01

        C’est assez courant, moi aussi je fais ça : je range tout mon bureau avant de me mettre Ă  un gros travail. Ca permet de se libĂ©rer l’esprit de plein de parasites, c’est pas si mal il faut juste pas y passer 3h quoi :D

    6. Camille Garrioud
      28 octobre 2016 at 11:57

      Je me sens moins seule tout de suite, car tu fais partie des gens que ma culpabilitĂ© cite en exemple non-procrastinateurs ! Et j’adore la confĂ©rence de Tim Urban aussi. Merci !!

    7. 28 octobre 2016 at 12:02

      Merci de m’avoir dourni une superbe raison de procrastiner au bureau ce matin…j’ai bien regardĂ© TOUTE la confĂ©rence ted (bah tiens)…
      et la je vais me mettre Ă  tailler tous mes crayons/puis me faire un thĂ©/puis trier deux trois mails/puis…oh dĂ©jĂ  l’heure du dejeuner?
      j’adore cette nouvelle formule!
      hate de voir la suite!
      merciii

    8. 28 octobre 2016 at 12:09

      C’est mon premier commentaire sur ton blog que je suis depuis …je ne sais mĂȘme plus quand. J’adore ce nouveau concept effectivement un peu coaching plus accĂšs sur le bien ĂȘtre et le dĂ©passement de soi. je ne suis pas une grande procrastineuse au contraire je dois trouver le temps pour ça mais l’article est super intĂ©ressant. Bon, j’arrĂȘte de raconter ma life, en tout continue comme ça. Bise

    9. 28 octobre 2016 at 12:09

      Olala ! Oui, je trouve toujours plein de choses Ă  faire !
      Passer beaucoup de temps sur internet, Ă©videmment. Y chercher des infos sur la procrastination. Trouver des mĂ©thodes d’organisation. Essayer de les mettre en place : Trello, pfiout, abandonnĂ©. La mĂ©thode pomodoro : j’ai achetĂ© un minuteur exprĂšs pour passer des sĂ©ances de 25 minutes sans ĂȘtre aspirĂ©e par les rĂ©seaux sociaux, la lecture de blog, etc… j’ai tenu 2 jours (le tic tac du minuteur sur le bureau est vraiment trop dĂ©sagrĂ©able !)
      Lire des choses sur un Ă©ventuel potentiel futur voyage : le guide du routard, les conseils aux voyageurs sur le site du ministĂšre des affaires Ă©trangĂšres, retourner sur les blogs lus prĂ©cĂ©demment pour voir quels Ă©taient les conseils pour telle ou telle destination…
      Toujours sur les Ă©crans : regarder les offres d’emploi auxquelles je pourrais postuler plutĂŽt que de remanier mon CV et de vraiment postuler.
      Je sais pas s’il s’agit de procrastination, mais il y a aussi : poser du vernis alors que j’ai une grosse vaisselle Ă  faire. Je ne fais jamais le contraire, allez savoir pourquoi !
      Et bien sûr, écrire des commentaires sur mes blogs favoris ;)

      • 28 octobre 2016 at 12:15

        LĂ  mine de rien tu as fait une liste de tous les moments ou tu procrastine, c’est un bon dĂ©but pour changer un peu ça ^^

    10. 28 octobre 2016 at 12:10

      Merci trĂšs chĂšre coach et vivement le tuto dressage de singe, j’en ai bien besoin ! ;)
      Mais je pense que tu as raison quand tu dis que la procrastination est saine et qu’il ne faut pas non plus l’Ă©radiquer de nos vies ! C’est en procrastinant que je suis devenue une pro des maquillage de costume (zombies et autres driades et passant pas les jedi ;P) ainsi qu’une cinĂ©phile accomplie et disons le une bricoleuse (rĂ©parer la table est tout de suite plus intĂ©ressant que faire un devoir !) !
      Mais bon ca coĂ»te parfois trĂšs cher en Ă©nergie, alors un peu de dressage ne ferait pas de mal ! Merci pour cet article en tout cas ;) Continue c’est genial !

      • 28 octobre 2016 at 18:03

        Non mais c’est impossible de s’en dĂ©barrasser complĂštement donc pas la peine de se prendre la tĂȘte, il vaut mieux apprendre Ă  composer avec ^^

    11. 28 octobre 2016 at 12:12

      TrĂšs sympa cette nouvelle formule. J’attends la suite avec impatience. Pour le moment, la matinĂ©e a Ă©tĂ© plutĂŽt efficace, je n’ai pas trop procrastinĂ© justement (rangement de l’armoire de mon fils et tri des vĂȘtements, repassage, yes !) Et d’ailleurs, pour continuer sur ma lancĂ©e, je vais Ă©teindre l’ordi et prĂ©parer le dĂ©jeuner !
      :-)

    12. 28 octobre 2016 at 12:22

      Merci pour ton article et ton humour décalé.

      Je voulais partager deux livres qui ont changĂ© ma vie dans l’organisation des prioritĂ©s :

      1) Lune Rouge de Miranda Gray qui permet de s’organiser en fonction de son cycle menstruel car on est pas la mĂȘme selon la phase de son cycle, des moments plus dynamiques, des phases crĂ©atives, d’Ă©coute de l’autre ou de repos et de contemplation. Plus on est Ă  l’Ă©coute de chacune de ses phases et plus on arrive Ă  optimaliser ses ressources. J’essaye d’ĂȘtre Ă  l’Ă©coute de mes besoins mais c’est parfois dur pendant la phase de repos car il y a toujours mille choses Ă  faire mais si on arrive Ă  planifier un peu son agenda en fonction des phases de son cycle, c’est vraiment magique.

      2) l’autre livre c’est Big Magic d’Elisabeth Gilbert : si c’est important pour soi de faire quelque chose de crĂ©atif on trouvera toujours le temps de le faire au lieu de s’inventer mille excuses. C’est vraiment un bon rappel, j’avais dĂ©jĂ  appliquĂ© ce principe il y a deux ans oĂč ma machine Ă  coudre trainait dans le salon. J’ai appris qu’une collĂšgue avait fait une exposition de tableaux alors qu’elle travaillait Ă  plein temps comme moi, du coup plus d’excuses j’ai annulĂ© ma sortie du vendredi soir pour coudre toute la soirĂ©e. J’ai ramĂ© au dĂ©but mais aujourd’hui je couds au moins une fois par semaine car c’est quelque chose d’important pour moi.

      • 28 octobre 2016 at 18:04

        Merci pour tes pistes ça m’intĂ©resse cette histoire de cycles !

        • 3 novembre 2016 at 21:59

          J’ai suivi un cercle de femmes sur les cycles (basĂ© sur les livres de Miranda Gray d’ailleurs) et effectivement c’est trĂšs intĂ©ressant de mettre en parallĂšle les cycles – menstruels / lune / saison / vie – Par contre je n’arrive pas vraiment Ă  les appliquer au quotidien pour organiser mon agenda et mes activitĂ©s ; ça me permet « juste » (et je sais que c’est dĂ©jĂ  pas mal) de savoir pourquoi Ă  certains moments j’ai du mal Ă  me concentrer ou Ă  ĂȘtre crĂ©ative ou Ă  passer Ă  l’action ou pourquoi j’ai besoin d’introspection …
          Et j’en profite : merci pour cet article (qui m’a permis de procrastiner …), je sens que cette nouvelle bouture de blog va me plaire et j’ai hĂąte de lire la suite !

      • 30 octobre 2016 at 14:08

        Merci beaucoup Lilia pour cette piste des cycles mensuels. Ça vient juste de me faire tilt.
        Je m’auto-saoule mois aprĂšs mois, encore et encore sur les mĂȘmes choses et m’agace de savoir les analyser, y arriver une semaine, deux semaines, trois des fois, et, pouf, la semaine rouge, ce farfelu de macaque revient et c’est le bazar.
        LĂ , par exemple, j’ai un truc super urgent Ă  faire, et, ben je suis ici hein…. et j’ai dĂ©gainĂ© ma coupe menstruelle hier soir, comme de par hasard…
        Merci Élodie d’avoir ouvert ce sujet. J’ai hĂąte de connaĂźtrele prochain chapitre :)

    13. 28 octobre 2016 at 12:33

      Aaaah, ma nemesis c’est youtube, une petite vidĂ©o ici une autre lĂ  et pouf 3 heures se sont Ă©coulĂ©es et je n’ai rien fait…

    14. 28 octobre 2016 at 12:45

      Se laisser entraĂźner par la joyeuse danse des reseaux sociaux, par la lecture de blog 😉, lire le journal et oups c’est dĂ©jĂ  l’heure de dĂźner. Alors pour m’Ă©loigner de la tentation, je n’ai jamais mon portable prĂšs de moi pour dormir. Non plus aux toilettes ou dans la salle de bains. J’ai la manie de faire les choses en enfilade. Je mets une lessive en route, je vois la baignoire alors je la nettoie puis en vidant la poubelle de la salle de bains dans la cuisine, je vois la vaisselle etc parfois je me ressaisi et hop je retourne Ă  la premiĂšre case. Je vais visionner la vidĂ©o. J’attends ton prochain article. J’adore ta nouvelle direction.

      • 28 octobre 2016 at 18:07

        S’interdire des trucs comme on le ferai avec des enfants pour se fixer des limites c’est vraiment une des clĂ©s ^^

    15. HĂ©lĂšne le Duff
      28 octobre 2016 at 12:45

      Tellement !

    16. Lucile Maillard
      28 octobre 2016 at 12:51

      ça me parle, vu qu’hier Ă  1h je regardais des vidĂ©os de chatons qui prenaient leur premier bain xD

    17. Lucile Maillard
      28 octobre 2016 at 12:54

      (est-ce que lire cet article au travail ça compte comme procrastiner ou pas :p )

    18. 28 octobre 2016 at 13:01

      Je crois que procrastiner c’est indispensable pour moi car je ne PEUX PAS me concentrer sur un truc plus de 30 minutes d’affilĂ© (Ă  part un bouquin ou un film). Sinon je m’ennuie et mon cerveau divague.

      A l’Ă©cole, quand j’avais une dissert Ă  faire, je bossais 20 min, pause, je rebossais 40 min, pause etc.

      Mais comme tu dis aujd y a tellement de tentations + je bosse chez moi = l’horreur

      1. Souvent quand je fais du boulot qui ne nĂ©cessite pas de rĂ©flĂ©chir, je mets des sĂ©ries; Au final ça m’aide Ă  ne pas procrastiner car je ne m’ennuie pas, sauf que des fois si j’ai pas de sĂ©rie je cherche une vidĂ©o sur youtube et 1h aprĂšs je me retrouve Ă  regarder un reportage BBC sur des enfants siamois etc

      2. Parfois je lis un article, puis je suis intriguée par un élément donc je fais une recherche et ainsi de suite

      3. je me souviens subitement de toutes les questions que je me pose : que mangent les guĂȘpes, pourquoi le brocolis ça protĂšge du cancer, est-ce que le fromage Ă©thique ça existe etc

      4. je mets des coms aprĂšs les articles que je lis et je peux pas m’empĂȘcher d’aller voir si on m’a rĂ©pondu

      5. je suis sur insta :D

    19. 28 octobre 2016 at 13:22

      J’ai moi c’est hyper propre et bien rangĂ© car ma façon de procrastiner sans culpabiliser est de fuir dans le mĂ©nage et le rangement. Du coup je suis devenue maniaque, avec quelques cartons honteux oĂč s’entassent mes papiers…

    20. 28 octobre 2016 at 13:30

      Quand je procrastine, je fais du shopping virtuel. J’ouvre un eshop que j’aime, je multiplie les onglets, je passe Ă  un autre… Et dans 97% des cas je n’achĂšte rien. Mais ça peut me prendre des heures ! C’est assez dingue, quand j’y pense…

      • 28 octobre 2016 at 18:12

        Hahaha moi je mets plein de trucs dans mes favoris et aprĂšs je me casse sans acheter :D

      • 29 octobre 2016 at 5:24

        Alors moi c’est pire, parce qu’on peut payer sur facture (tu reçois les produits avec la facture et tu ne payes que ce que tu gardes). Er souvent, je prends on va dire 7 trucs et j’en renvois 6. Je me fais des paniers de fou pour au final me restreindre.

    21. Carine Foulon
      28 octobre 2016 at 13:36

      Je ne connais que trop.

    22. 28 octobre 2016 at 13:42

      I am currently guilty of procrastinating reading your blog post, to try to see if one day, it won’t be a problem anymore!

      Might not be today ;).

      Thank you for the post and video of Tim Urban. Made me laugh a lot. Can’t wait for the next one.

    23. 28 octobre 2016 at 13:42

      Hello, ça m’a fait tellement rire de lire cette rĂ©ponse qui collait tellement Ă  mon problĂšme et de voir que c’est la premiĂšre chose dont tout le monde avait parlĂ© ! Je crois que rĂ©pondre Ă  ton questionnaire m’a fait du bien. J’ai repris mon application Forest et remis ma page Noisly sur mon ordi et j’ai rĂ©ussi Ă  faire une bonne partie de mon travail de maniĂšre assez sereine. Mais j’attends quand mĂȘme ton dressage de singe avec impatience !!

    24. HĂ©lĂšne June Sirkis
      28 octobre 2016 at 13:45

      TrĂšs bon article ! J’ai vraiment hĂąte de lire la suite et la confĂ©rence TED Talks Ă©tait vraiment gĂ©niale !

    25. 28 octobre 2016 at 13:55

      Wow super emballée par ce nouveau format! Merci!

      Pour ma part quand je « remet Ă  plus tard » j’essaie de faire quelque chose qui va m’apprendre une nouveautĂ© pendant ce temps » je lis une page wikipedia, je lis un article en anglais, je regarde une confĂ©rence TED. je vais sur des site comme Fubiz pour m’aĂ©rer la tĂȘte. Au moins j’ai l’impression de ne pas trop perdre mon temps comme la fois oĂč j’en suis venue Ă  actualiser une 5e fois mon fil Facebook dans la mĂȘme heure.

      Merci encore j’ai hĂąte de voir la suite :)

    26. 28 octobre 2016 at 14:00

      Procrastination, ma fidĂšle amie…
      C’est sur que c’est surtout quand j’ai une deadline super importante pour le boulot que tout d’un coup il devient primordial de sortir mon carnet pour bosser sur mon bouquin (projet depuis 10 ans) ou me mettre Ă  mes photos, en mode je sors le trĂ©pied qui prend la poussiĂšre, je bouge toutes les lampes pour la lumiĂšre… Donc finalement, oui la procrastination m’aide Ă  avancer sur des projets. J’aimerais avoir autant d’inspiration le reste du temps ! :D

    27. Ariane Borde
      28 octobre 2016 at 14:04

      J’ai tellement procrastinĂ© que j’ai oubliĂ© de rĂ©pondre Ă  ton mail 😕

    28. 28 octobre 2016 at 14:11

      Merci pour ce post qui tombe vraiment bien car je suis en ce moment (enfin cette semaine!!!) en pleine procrastiation. L’envie de me lancer dans un projet pro est trĂšs forte depuis longtemps mais l’envie de faire du piano, dessiner, passer sur pinterest (enfin y rester tte une aprem) est beaucoup beaucoup plus forte..Alors comme je m’en veux je finis par faire une liste (tous les jours..) hahaha
      Merci pour la vidĂ©o qui m’as empĂȘchĂ© d’aller sur facebook (quelques heures..)
      On se refait pas ;-)
      TrÚs bonne idée en tout cas, hùte de voir la suite!!

    29. 28 octobre 2016 at 14:57

      Merci pour le coaching !
      J’en ai bien besoin, je suis une experte +++

    30. 28 octobre 2016 at 15:01

      Tu peux dĂ©jĂ  imaginer que j’ai lu ton post ET regardĂ© le TED talk parce que je procrastine :D Je suis au travail (oui lĂ  tout de suite) mais j’ai aussi une prĂ©sentation importante pour la semaine prochaine, un examen Ă  passer et un rapport Ă  rendre pour dans quinze jour (je viens de reprendre mes Ă©tudes!). Je dois avoir dressĂ© un peu mon singe parce que j’ai avancĂ© un peu dans tout mes projets, malgrĂ© tout le temps que je passe sur Youtube et Ă  jouer sur mon tĂ©lĂ©phone. Si je rĂ©ussi Ă  me convaincre de m’y atteler, j’arrive Ă  avancer dans ce que je fais surtout si c’est quelque chose que je trouve intĂ©ressant. Superbe article btw, j’aime bien la nouvelle direction que ton blog est en train de prendre. J’attends de voir comment tu as dressĂ© ton singe :)

      • 28 octobre 2016 at 18:22

        Rien de tel que lire un sujet sur la procrastination quand on procrastine, le must :D

    31. 28 octobre 2016 at 15:22

      GĂ©nial ce post! c’est juste ce dont j’ai besoin depuis…des mois pour ne pas dire des annĂ©es gloups! Mon truc en ce moment ce sont les bouquins de dĂ©veloppement personnel et la dĂ©couverte du miracle morning et toutes les choses merveilleuses que l’on peut faire en se rĂ©veillant juste une heure plus tĂŽt. Alors comme je lis tard le soir pour bien tout comprendre, ben je ne sors pas du lit avant 8h du mat pour un dĂ©part Ă  8h30 ;-)

    32. 28 octobre 2016 at 15:30

      haha génial!
      Ah ça me fait penser que j’ai toujours pas rĂ©pondu Ă  ton petit questionnaire… Oh wait!
      ⎛o⎞

    33. 28 octobre 2016 at 16:04

      Merci pour ces premiers conseils! Alors que j’Ă©tais en train de lire l’article en me disant « ok normalement j’ai pas trop de problĂšme de procrastination… », je me suis quand mĂȘme bien reconnue dans l’interview de Tristan Harris, qui dĂ©crit l’utilisateur de smartphone qui se retrouve Ă  passer 1h sur son tĂ©lĂ©phone alors qu’il voulait simplement rĂ©gler son rĂ©veil pour le lendemain :D. Il donne pas mal de bonnes idĂ©es pour s’en servir « en pleine conscience » (surtout dans l’article de Medium http://www.tristanharris.com/2016/01/distracted-in-2016-welcome-to-mindfulness-bootcamp-for-your-iphone/).

    34. Valentine David
      28 octobre 2016 at 16:24

      La fameuse flemme du dimanche soir (et de tous les autres soirs en fait) n’est-ce pas Clara David!

    35. 28 octobre 2016 at 16:26

      hahaha! moi aussi je viens de procrastiner 15 minutes en regardant la video! Et trop cool, sur le blog il vend les PELUCHES du Procrastination Monkey et du Panic Monster! Ă  mettre de chaque cĂŽtĂ© de l’ordi??

    36. 28 octobre 2016 at 17:08

      Ah je suis heureuse de savoir que je ne suis pas la seule car c’est vrai on en a parfois honte, alors moi je procrastine en aidant les autres Ă  avancer, je les aide constement au lieu de m’aider moi-mĂȘme et donc ils ont tous gravis les Ă©chelons et trĂšs trĂšs bien mĂȘme en s’appuyant sur moi…. Malheureusement la roue ne s’est pas inversĂ©e. 😓

    37. 28 octobre 2016 at 17:12

      Je procrastine de mille façons diffĂ©rentes, tout est bon – internet, tasses de thĂ© Ă  rĂ©pĂ©tition, liste et plans Ă  rĂ©pĂ©tition, je rafraichis ma boite mail mĂȘme si je sais que de toutes façons je n’y rĂ©pondrai pas s’il y en a des nouveaux etc… Je me suis mĂȘme surprise Ă  procrastiner de me lever le matin en lisant des articles sur la procrastination sur mon portable dans mon lit (je me suis bien rendue compte de l’ironie, et ça m’a fait rire, mais ça ne m’a pas fait me lever plus vite!)

      C’est surtout une forme d’auto-sabotage. On fait tout, sauf ce qui est important. Et plus on attend (par example pour rĂ©pondre Ă  un mail), plus c’est difficile de s’y mettre. Et on se fĂąche avec soi-mĂȘme et ça empire. Une sorte de petit cercle vicieux.

      J’attends donc avec grande impatience ton article sur le dressage du petit singe! Il est temps que je m’y mette :o)

    38. 28 octobre 2016 at 17:20

      Je pense que je m’y connais bien en matiĂšre de procrastination!
      AU lieu de faire ce que j’ai Ă  faire, je fais le mĂ©nage, je fais le tri dans mes affaires, je range, je fais des listes…
      J’aimerais bien apprendre Ă  dresser mon petit singe!

    39. 28 octobre 2016 at 17:44

      Mon problĂšme serait surtout que mon boulot est fatigant et le soir en rentrant j’ai plus envie de rien faire
 Je fais le juste nĂ©cessaire : manger, se laver, un tout petit peu rangement/mĂ©nage, je lis internet/livres pour le changer les idĂ©es, et c’est l’heure de se coucher.
      Je fais mes trucs le week-end, mais j’aimerais aussi avoir du temps pour ne rien faire (ma passion) mais tout est absorbĂ© par les tĂąches Ă  accomplir que je n’ai pas fais les soirs de semaine.
      Et en plus, l’hiver avec le soleil qui se couche Ă  17 heures, j’ai juste envie d’hiberner et de ne plus jamais sortir de mon lit.

    40. 28 octobre 2016 at 18:24

      J’ai adorĂ© ce premier grand article et mon dieu, c’est moi !
      Quand je tourne en rond, je fais souvent du rangement, je lis des tonnes d’articles, je deviens spĂ©cialiste en meringues au citron. Bon je suis pas spĂ©cialiste du tout mais c’est un peu l’idĂ©e. Ou je regarde des TEDx, ça c’est le mal, j’y passe des heures tellement j’adore Ă©couter ça.

      Et au final, et ben ça m’apporte plein de choses biens. Je vois les choses diffĂ©remment, j’apprends des milliers de trucs et la perte de temps ne semble plus en ĂȘtre une. Et puis souvent, l’inspiration pour Ă©crire me vient durant ces moments :-)

    41. 28 octobre 2016 at 19:20

      Procastineuse, c’est mon 2me prĂ©nom alors je me retrouve complĂštement dans ton article mais le pire je crois c’est d’arriver Ă  faire illusion auprĂšs de mon entourage, des mes collĂšgues… Et tu sais quoi ? J’y arrive trĂšs bien ! Je file regarder la confĂ©rence TED ! Et j’ai hĂąte de dĂ©couvrir tes nouvelles aventures !

    42. 28 octobre 2016 at 20:27

      Super article! Mais tu ne pourrais pas nous faire une petite preview de l’article de la semaine prochaine? Je suis en pleine phase de procrastination intensive, alors que j’ai plein de choses Ă  faire pour la semaine prochaine :)

    43. 28 octobre 2016 at 20:44

      Je suis dans la mĂȘme situation et c’est vrai que c’est trĂšs frustrant ! Le pire c’est que pendant tout le temps oĂč je procrastine, je m’en veux de le faire. Je pense que c’est de l’auto-sabotage, dĂ» Ă  la peur de l’Ă©chec.
      En attendant, je passe ma vie sur youtube Ă  regarder des TED et Ă  devenir une pro de la culture internet, donc j’essaie de me rassurer avec ça ;)

    44. Martine M-g
      28 octobre 2016 at 20:54

      et bien je fais partie du club!!!

    45. 28 octobre 2016 at 21:59

      GĂ©nial cet article :)
      Pour ma part j’ai rĂ©ussi Ă  beaucoup rĂ©duire la procrastination quotidienne, car avec mon mec on tient une Ă©picerie et vraiment chaque minute est comptĂ©e (et puis il y a toujours au moins un truc cool Ă  faire). Par contre en fait je ne suis pas sensĂ©e ĂȘtre Ă©piciĂšre, le plan initial c’Ă©tait que je monte mon propre projet de rĂ©orientation professionnelle, avec recherche de formation, de financement, etc etc…. et lĂ  ahahah, quand j’essaie d’y rĂ©flĂ©chir c’est plus un singe aux commandes c’est carrĂ©ment un canari sous ecsta. Et quand mes potes me demandent « Et toi, ton projet de bosser dans le bĂątiment ça en est oĂč ? » j’ai toujours plein d’excuses pour leur expliquer que « je me donne encore 6 mois pour peaufiner ça »… Savoir ce que je veux faire de ma vie c’est une question beaucoup trop angoissante alors je me donne Ă  fond sur l’Ă©picerie de mon mec ! Ça ressemble Ă  du travail mais ça n’est qu’une fuite en avant.
      J’attends donc avec impatience les conseils de dressage :)

    46. 28 octobre 2016 at 22:17

      Hello hello,
      DĂ©jĂ  : merci ! Merci pour tes jolis mails et ton questionnaire qui m’a permis de rĂ©flĂ©chir, de savoir ce qui me bloque et tout simplement de me poser les bonnes questions. Eh oui, madame la procrastination est toujours lĂ , sans arrĂȘt. Mais, j’ai tellement hĂąte de dĂ©couvrir ton prochain article pour apprendre Ă  dompter le petit singe en moi. Bref, j’espĂšre que les mails et ce type d’article va continuer.
      Sinon le design de l’article j’ai adorĂ©, c’est original et ça fait du bien de lire quelque chose de diffĂ©rent au niveau de la prĂ©sentation.

      Des gros bisous,

      Aurore / Au’riginalitĂ© du blog http://www.auriginalite.com

    47. 28 octobre 2016 at 22:19

      Ça me parle tellement ! scroller mon feed instagram au fond du canap au lieu d aller lire au lire (mieux tiens dormir qd t’es bien crevĂ©e ! )
      J’ai rĂ©ussi l exploit de procrastiner avant de me lancer dans mon grand tri de dressing façon marie kondo. J’ai commencĂ© hier et j’ai tellement pas suivi ces conseils que j’ai fini ce soir au lieu d’avancer le tri en 1 journĂ©e. MAIS je suis en vacs et je rĂ©cupĂšre d’une phase de taf super ardue… ça marche comme excuse? ;)
      HĂąte de lire la suite en tout cas !!

    48. Sarah Lala Roz
      28 octobre 2016 at 22:47

      Bon ben j’ai hĂąte de lire ce prochain article alors ! :)

    49. 28 octobre 2016 at 22:48

      Excellent article, comment je procraStine: le net je commence Ă  regarder des sites un peu people, ou des vieilles sĂ©ries que je connais comme Charmed sĂ©rie que je regardais dans le temps, mon truc prĂ©fĂ©rĂ© c’est regarder longtemps les sites sur la dĂ©coration j’adore voir comment les gens agencent leur intĂ©rieur, je me lance dans des chantiers de rangement de tri, ou bien je saute d’un sujet Ă  l’autre je vais sur un site qui parle de l’espace, de cuisine ( mon favori Mimi Thorisson alors que je comprend pas trop trop mais c’est surtout les images l’ambiance c’est ça l’atmosphĂšre) ou je regarde des tableaux de mon livre d’art, le dernier coup de proscrastinage je me suis regardĂ©e tous les Harry Potter sur deux jours je connaissais mĂȘme certaines rĂ©pliques par coeur sous les yeux ronds de mon cher et tendre qui Ă©tait MDR J’AI PRIS comme excuse que les mois d’octobre , novembre , dĂ©cembre sont faits pour regarder des films fantastiques j’ai imposĂ© ce rituel dans mon couple depuis 4 /5 ans, regarder pendant longtemps des produits mĂ©nager bio c’est comme ça n’empĂȘche que j’ai dĂ©couvert le savon noir liquide qui effectivement fait briller mon carrelage j’avoue que depuis quelque temps je me suis amĂ©liorĂ©e quand mĂȘme j’ai enfin mis en route cette histoire de liste parce que Ă  trop procrastiner on se retrouve Ă  faire les choses de base travail, maison mĂ©nage, pas assez de temps pour les loisirs pour avancer dans des vieux projets (lol)
      j’attends la suite de ton article avec impatience suis ravie d’apprendre que la procrastination est une bonne chose

    50. 28 octobre 2016 at 23:04

      Tu as lu « Procrastination » de John Perry? Il dĂ©culpabilise Ă  fond et trouve dans la procrastination une forme d’efficacitĂ© certes brouillonne mais efficacitĂ© quand mĂȘme parce qu’on ne fait pas rien lorsqu’on procrastine! Bref, il ne donne pas de pistes (ça tu vas t’en charger j’espĂšre!) mais derriĂšre l’humour j’ai trouvĂ© largement de quoi relativiser ma procrastination. Il a Ă©crit ce livre pour avoir une bonne excuse de ne pas bosser, c’est pas mal non? :-)

    51. 29 octobre 2016 at 0:15

      J’ai beaucoup aimĂ© le TED Talk, le coup des cases pour les semaines restantes de notre vie m’a quand mĂȘme pas mal foutu les jetons….

      Avant de procrastiner en regardant des heures de vidĂ©os youtube et autres, je me pose toujours des questions plus ou moins existentielles du genre: « mais Ă  quoi ça sert ce que tu fais? », « ta vraie passion ne serait-elle pas ailleurs? ». Du coup je n’ai pas avancĂ© ET je suis dĂ©prim’, le top quoi! haha!

      Du coup, j’attends avec impatience tes solutions, Merci ;-)

    52. 29 octobre 2016 at 1:16

      Ben Ă©coute, je lis et rĂ©ponds Ă  cet article agenouillĂ©e devant mon lit, Ă  moitiĂ© en pyjama, dans le froid, parce que je procrastine pour aller me coucher … donc ouais, le thĂšme me parle :D
      J’aime bien l’idĂ©e des personnages, tout ça me fait rĂ©flĂ©chir.
      Sinon j’aime bien la tournure que prend ton blog, et c’est trĂšs novateur cette interaction. Je me suis inscrite, mais je trouve tes questions trop larges, c’est compliquĂ© de rĂ©pondre sans s’Ă©parpiller. Du coup … je procrastine pour te rĂ©pondre, on retombe sur nos pieds ! :D
      J’ai dĂ©couvert rĂ©cemment les BuJo. Tu connais ? Tu en penses quoi ?
      Bonne soirée et merci !

    53. 29 octobre 2016 at 5:28

      Je procrastine. Mais en mĂȘme temps, j’ai envie d’une vie plus lĂ©gĂšre parce wue j’il l’impression de courir aprĂšs le temps toute la semaine: arriver Ă  7h au taf, en partir a 16h, prendre seulement 30 min de pause le midi et 10 le matin, livrer ma production pour tel jour, en commencer une sutre lĂ  pour pouvoir la livrer lĂ , etc. Donc si je peux lĂącher cette contrainte horaire et temporelle chez moi, ben je le fais. Et en fait, plus je vieillis et plus je le fais ahah!

    54. Sophie Doisneau
      29 octobre 2016 at 9:00

      Le magazine flow de ce mois ci va beaucoup te parler ;)

    55. 29 octobre 2016 at 13:41

      j’aime beaucoup ce nouvel article et j’ai hĂąte de savoir la suite. Alors un de mes grands classiques de la procrastination c’est de faire le mĂ©nage (sauf quand je dois faire le mĂ©nage) et dans ces cas lĂ , je trouve une autre activitĂ© comme faire un cours d’italien sur duolingo (sauf quand je fois faire mon cours d’italien) et lĂ  c’est facebook, twitter … en fait souvent l’activitĂ© ne me dĂ©plait pas mais quand je dois la faire Ă  un moment prĂ©cis, j’ai du mal Ă  m’y mettre et je trouve autre chose de plus intĂ©ressant donc je suis trĂšs intĂ©ressĂ©e pour savoir comment dresser mon singe de la procrastination !

    56. 29 octobre 2016 at 23:16

      Je peux passer un temps infini sur mon tĂ©lĂ©phone. C’est lui la grosse cacahuette du singe.

    57. 29 octobre 2016 at 23:22

      J’ai remarquĂ© que la procrastination ma permettait d’ĂȘtre plus active, logique et ordonnĂ©e quand je dĂ©marre un projet (et aussi de le faire avec plus d’envie) car j’ai eu le temps de bien rĂ©flĂ©chir au dit-projet pendant ma procrastination. Si je ne procrastine pas, tout est plus fouilli, je fais les choses de travers et ça m’Ă©nerve ! Alors vive la procrastination :)

    58. 29 octobre 2016 at 23:55

      Je suis tellement mais TELLEMENT HEUREUSE de ne pas avoir eu internet pdt que je faisais mes Ă©tudes. Enfin si je l’avais, mais dĂ©but 2000 y’avait mĂȘme pas les blog!
      Aujourd’hui tout est reportĂ©. Je ne lis plus un seul livre, je remets le mange Ă  plus tard tout ça parce que je traĂźne trop sur Youtube and co. Le pire? J’ai de rĂȘves niveau boulot, et je ne projette tellement loin dans l’histoire que je ne fais mĂȘme pas un petit pas. ET ça reste un rĂȘve vers lequel je reviens tous les quelques mois. En appliquais exactement le mĂȘme shĂ©ma.. argh.

    59. 30 octobre 2016 at 10:24

      Parfaite la mĂ©taphore du singe !!! C’est drĂŽle mon copain l’emploie textuellement (pour lui ça vient d’Omer Simpson je crois). « Mon singe s’est activĂ©, je ne t’Ă©coute plus » (quand je lui demande de ranger ou lui explique qu’il devrait se faire Ă  manger plutĂŽt que de passer par la case Mc Do !!)
      Moi aussi je procrastine beaucoup, comme tout le monde. Je traĂźne sur instagram, je dĂ©coupe dans des journaux et fais des petits collages, je vais me promener, je lis des poĂšmes (avec l’illsuion que comme c’est court je m’arrĂȘte quand je veux !) ou des journaux qui traĂźnent et que j’ai dĂ©jĂ  lus…
      Et pourtant je finis par faire les choses, comme tout le monde…
      J’ai trĂšs hĂąte de connaĂźtre des techniques de dressage de singe.
      Mais je me dis qu’il faut aussi qu’on change de regard sur la « procrastination » (dĂ©jĂ  en ne l’appelant pas comme ça, parler par exemple de respiration ça nous culpabiliserait tout de suite moins). Il faudrait qu’on se dĂ©barrasse d’un idĂ©al de vie productiviste oĂč une journĂ©e bien employĂ©e doit ĂȘtre une liste de choses Ă  faire. et aussi d’une idĂ©ologie volontariste « quand on veut on peut, donc si j’y arrive pas c’est que j’ai pas de volontĂ© et donc que je suis une merde. »
      Je fais de la mĂ©ditation depuis quelque temps, et je m’aperçois que souvent les idĂ©es ou les impulsions Ă  faire quelque chose arrivent toutes seules quand on les « appelle » le moins. Je veux dire qu’en se stressant et se mettant la pression en mode « faut que je fasse ça aujourd’hui sinon je suis la derniĂšre des derniĂšres » souvent on ne rĂ©ussit qu’Ă  s’inhiber, ou on fait les choses Ă  contre-cƓur, dans un mauvais Ă©tat d’esprit.

      • 9 novembre 2016 at 18:26

        C’est trĂšs intĂ©ressant ce que tu dis « Il faudrait qu’on se dĂ©barrasse d’un idĂ©al de vie productiviste oĂč une journĂ©e bien employĂ©e doit ĂȘtre une liste de choses Ă  faire. et aussi d’une idĂ©ologie volontariste « quand on veut on peut, donc si j’y arrive pas c’est que j’ai pas de volontĂ© et donc que je suis une merde. » »

        C’est un peu la suite de mon article en fait ;)

    60. 30 octobre 2016 at 10:41

      Alors la je me reconnais totalement dans la description !
      Mon ennemi n° 1 est Twitter ! Donc je me limite mais bon parfois… Bref !
      L’idĂ©e du dressage de singe m’interesse et j’ai hĂąte d’en savoir plus.

    61. 30 octobre 2016 at 17:03

      J’viens de dĂ©couvrir ton blog et j’en suis fan ! J’ai hĂąte de lire la suite, trĂšs bien Ă©crit et trĂšs joli blog :)

    62. 31 octobre 2016 at 9:44

      Ah ! Quel chouette article ! Chez moi il a procrastination et procrastination, l’une est vĂ©ritable l’art de l’esquive, de ce point de vue je suis une vĂ©ritable torero (oh, tiens, si je cirais toutes mes chaussures et que j’Ă©crivais une lettre Ă  ma grande tante ?) l’autre est plutĂŽt une tactique d’Ă©vitement, tu me diras le torero Ă©vite la vachette, oui mais avec panache, ma stratĂ©gie d’Ă©vitement c’est plutĂŽt : je me cache sous la couette parce que si je fais ce truc il se peut que je rate… Du coup si la premiĂšre tiens Ă  vraiment une histoire de coup de pieds au fesse la seconde j’essaie de la transformer en procrastination crĂ©ative : pas de scroll des rĂ©seaux sociaux mais plutĂŽt sĂ©lectionner quelques articles et supports qui m’inspirent ( les vidĂ©os de Mai, de Raj d’autodisciple, un article long sur l’environnement – mon dada – ) pour que ça me nourrisse et me donne envie de m’y mettre sans me paralyser (du coup je choisi des gens / supports que je ressens comme bienveillants !) Merci en tout cas pour ce super super format et clapclapclap pour la crĂ©ativitĂ© ! On s’Ă©tait rencontrĂ©es il y a plus d’un an (je travaillais dans une boite de chauffeur privĂ© Ă  l’Ă©poque) et j’avais beaucoup aimĂ© ton approche crĂ©ative quelque soit le sujet :), ça se confirme!

    63. 31 octobre 2016 at 17:08

      Moi aussi je suis la Reine de la Procrastination sauf qu’aprĂšs en avoir parlĂ© avec mon psychiatre, il m’a rassurĂ©e et m’a dit qu’en rĂ©alitĂ©, je ne procrastinais pas plus que cela. Je m’explique: quand j’ai une Ă©chĂ©ance, je me bloque automatiquement pour ne pas la rĂ©aliser mais j’y rĂ©flĂ©chis continuellement. J’aligne mes idĂ©es, je me les organise mentalement et finalement quand je m’y mets, je vais trĂšs vite car j’ai dĂ©jĂ  rĂ©pondu Ă  toutes les questions que je me posais.
      LĂ , par exemple, je devrais faire les Ă©tiquettes avec les critĂšres d’Ă©valuation des sujets de mes Ă©lĂšves mais non… je freine des 4 pieds pour ne pas avoir Ă  me les fabriquer et les coller! Sauf que mentalement, tout est dĂ©jĂ  prĂȘt et ça ne me prendra que 5 minutes dans les faits (bon, aprĂšs il va falloir corriger et lĂ , j’en ai pour plus de 3h!).
      Du coup, je vais envisager de fabriquer des tampons pour dire « bravo » de maniĂšre sympa aux Ă©lĂšves!

    64. 1 novembre 2016 at 0:29

      Trop cool, j’adore le tournant super motivant que prend ton blog! J’ai l’impression que tu es notre petit coach ahah!

      Alors, voici comment ça se passe quand je procrastine :
      1) Je range et fais le mĂ©nage A FOND. Genre carrĂ©ment. Tris de toute la paperasse, tris dans les placards, rĂ©organisation des tiroirs, recherche de nouveaux moyens de rangements, dĂ©poussiĂ©rage de tous les objets, nettoyage des moindres recoin…
      2) Une fois repartie sur de bonnes bases dans un univers tout propret, je dĂ©cide d’organiser ma vie. J’Ă©cris dans mon carnet intime, je fais des listes, je colle des post-it avec des phrases inspirantes et motivantes sur mes murs etc.
      3) Bon et aprĂšs tout ce travail d’organisation je dĂ©cide de m’accorder une pause bien mĂ©ritĂ©e: je me lance dans une nouvelle sĂ©rie tv ahahahah!
      4) Quand j’ai plus d’inspi pour les sĂ©ries tv, je relis tout mes romans et BD prĂ©fĂ©rĂ©s.
      Voilà, et rebelotte ! 😄
      (j’en ris mais en vrai c’est le drame de ma vie…)

    65. 1 novembre 2016 at 0:59

      Oh mince, la fin de la confĂ©rence m’a fait un lĂ©ger (ÉNORME) choc..
      Merci pour le partage

    66. 1 novembre 2016 at 9:08

      Bravo déjà pour ce nouveau format et cet article trÚs intéressant!

      Moi aussi je procrastine beaucoup et j’en souffre un peu Ă  tous les niveaux: professionnellement parce que je me trimballe une mauvaise conscience pas possible de repousser au maximum les dossiers les plus pĂ©nibles que je dois traiter, et j’en souffre physiquement mĂȘme, par exemple la semaine derniĂšre quand je me suis payĂ©e une belle rage de dents Ă  force d’avoir trop repoussĂ© le projet d’aller chez le dentiste ^^

      Je fais aussi partie de celles qui n’ont pas rempli ton premier questionnaire parce que j’ai repoussĂ© au lendemain! Je regrette de ne pas avoir pris du temps pour le faire!

      C’est un sujet qui m’intĂ©resse beaucoup, j’avais d’ailleurs lu le livre de John Perry sur la procrastination: comme l’intervention de Ted Urban c’est plein d’humour, et assez instructif, mais je n’ai pas encore trouvĂ© la mĂ©thode qui me permette, si ce n’est de ne plus procrastiner, au moins de le faire intelligemment.

      Ton article est trĂšs intĂ©ressant parce qu’il permet de cerner les causes du problĂšme, et de se sentir moins seule! Bravo encore, j’ai hĂąte de lire la suite!

    67. 2 novembre 2016 at 14:58

      Merci Miss Eleonore!
      je suis par exemple en train de me balader sur ton blog alors que mon client attend sa maquette d’impression finale aprĂšs une Ă©niÚÚÚÚme retouche du bleu-un-peu-trop-bleu-mais-pas-assez-bleu-et-finalement-pourquoi-pas-rouge.
      Ton article est donc probablement fait pour que je le lise…mais un peu plus tard, d’abord au boulot!
      Pour moi, la premiĂšre page s’Ă©crit en prenant conscience, en entrant en rĂ©sonance avec ce qui se passe en nous Ă  ce moment lĂ .
      Marie : 1 / Procrastiti : 0

    68. 2 novembre 2016 at 15:02

      hello ^^ ravie de voir que ce sujet t’interesse aussi ! je t’invite Ă  jeter un oeil Ă  mon blog qui cause de ces thĂšmes, comme rester crĂ©atif, optimiser son travail, ses relations, sa rĂ©flexion… enjoy ! hĂąte de voir la suite :)

      celui-ci concerne justement la procrastination ;) et j’ai aussi ma solution !!

      http://loeufduneuf.com/mediocre-mais-satisfaisant/

    69. 2 novembre 2016 at 15:02

      (Je reviens sur ce blog suite Ă  ton mail, lassĂ©e des blogs mode j’avais dĂ©laissĂ© la blogosphĂšre, mais je suis contente de lire que tu prends une autre direction et je viendrais avec plaisir te lire <3)

      Étonnement, je procrastine, et j'arrive à tout faire dans l'urgence.
      Je me suis "amĂ©liorĂ©e" depuis quelques annĂ©es, j'ai une maladie chronique qui provoque du stress, et ce stress me pousse parfois Ă  ne pas procrastiner mais au contraire Ă  anticiper … lol ! un exploit ! Mais bon, je reste toujours une procrastinatrice professionnelle ! J'ai trouvĂ© un moyen de me donner envie de faire des choses : j'ai un planner dans lequel je fais des to do list, et j'aime quand elles sont cochĂ©es, ça motive ! Il m'arrive mĂȘme de faire des plans sur la longueur, des organigrammes pour des objectifs, avec tout ce qui peut se passer, toutes les voies que je peux prendre pour atteindre cet objectif, et le fait d'y voir plus clair m'aide aussi Ă  moins remettre au lendemain et Ă  me motiver.

      Bon, par contre, la vaisselle, c'est toujours pour demain, et ce depuis trois jours déjà. :')

      • 9 novembre 2016 at 18:35

        Moi pour la vaisselle j’ai rĂ©glĂ© le problĂšme : j’ai achetĂ© un mini lave vaisselle chez Darty car une civilisation entiĂšre se dĂ©veloppait dans mon Ă©vier ^^

    70. 2 novembre 2016 at 15:13

      Un petit mot dans ma boĂźte mail … et aaah zut (ou pas) j’ai procrastinĂ© ;-)
      Intéressante cette nouvelle aventure, hùte de voir la suite !

    71. 2 novembre 2016 at 15:38

      Bonjour, j’adore je suis ravie par ce nouveau sujet et tournant du blog, je suis dans une phase de dĂ©prime, j’attends avec impatience des solutions pour mordre la vie Ă  pleine dent…

    72. 2 novembre 2016 at 16:18

      J’aime beaucoup ce nouveau tournant pour ton blog, et le petit mot par mail Ă©tait bien sympa ! En tout cas, j’ai vraiment hĂąte d’en voir plus !
      Awww, la procrastination ! (en plus il faut se concentrer de fou pour Ă©crire ce mot…)
      Personnellement, je suis plutĂŽt fiĂšre de moi parce que j’arrive bien Ă  la « dompter » (bon, aussi je suis un peu psychopathe de la plannification… donc bon…). Ce qui est clair c’est que ça fonctionne bien mieux quand on a quelque chose ou des projets qui nous motivent Ă  fond ! Ce n’est pas toujours le cas, mais j’essaie de trouver le positif Ă  chaque fois pour pouvoir avancer sans trop me perdre Ă  autre chose. :)

      Laura | http://www.furiouslychic.ch/

    73. 2 novembre 2016 at 16:42

      Je fais aussi partie des Reines de la procrastination..! 😅 Je repousse au maximum certaines tĂąches qui me sont « pĂ©nibles » et les gĂšre en derniĂšre minute, ce qui pourtant m’est trĂšs inconfortable car je DÉTESTE gĂ©rer les choses dans le stress !… 😰🙃 Alors ma derniĂšre façon pour tenter de ne pas procrastiner impunĂ©ment : Ă©tablir des listes de « to do ». En l’occurrence, j’ai envie depuis plusieurs semaines (!!) de relancer un blog et m’y mettre sĂ©rieusement (enfin avec assiduitĂ© plutĂŽt) et j’ai vite vite achetĂ© un nom de domaine MAIS je n’ai encore pas Ă©crit une ligne ni mĂȘme visitĂ© la page d’administration..! Alors j’ai fait des listes des articles et autres choses Ă  faire avant de me lancer… Idem pour d’autres projets. Mais c’est dĂ©jĂ  un pas dans l’action… 😅😝

    74. 2 novembre 2016 at 19:41

      Hello !

      Quand j’ai quelque chose d’important/qui me gonfle Ă  faire, je suis comme d’autres l’ont dĂ©jĂ  Ă©voquĂ©e prise d’un besoin absolu de rangement. De mon appart, des papiers concernĂ©s… Bref, j’ai comme un besoin que tout soit nickel avant de m’y mettre. Toutes les petites choses sans importances doivent aussi ĂȘtre rĂ©glĂ©es, ce qui peut parfois prendre beaucoup (trop) de temps… Je peux aussi soudain penser Ă  une amie que je n’ai pas appelĂ©e depuis trop longtemps et me rattraper aussi sec ! Je ne parle pas de FB… Qui peut m’absorber pendant des heures (je me retrouve parfaitement dans ton Ă©vocation d’une errance sur les profils de personnes quasi oubliĂ©es). Depuis que je connais les TED, je peux aussi me laisser happer (c’est un peu plus constructif!). Bon puis je me trouve des tas d’urgences : aller voir une expo, prendre un verre, faire mes courses ou un cĂąlin Ă  mon chat… Tout est possible et plus urgent!!
      VoilĂ  ! J’ai hĂąte de lire la suite ^_^
      A bientĂŽt

      • 9 novembre 2016 at 18:37

        Moi aussi je range souvent mon bureau et mes papier avant de m’y mettre aprĂšs j’ai l’impression que tout est bien rangĂ© dans ma tĂȘte et qu’il n’y a plus de parasites ^^

    75. 2 novembre 2016 at 20:52

      Hey
      Alors
      Quand je procrastine notamment maintenant pour Ă©viter de faire une horrible dissert en philo que je devais faire pendant les vacances mais que j’ai repoussĂ© en me disant profite de TES vacances et dors et fais LA fĂȘte
      Bref
      JE regarde des animes, ou je file sur Facebook, ou encore je vais faire un tour dans mon jardin, JE discute avec mes grand-mĂšres, je fais aussi trĂšs souvent des petits plats ou tout simplement JE joue.
      Bon grace a ma flemmardise extrĂȘme que meme LE jour meme ou je n’ai pas fais mon travail je le vie bizarrement Ă  la cool mais EN Ă©tant stressĂ©e
      Assez compliquer
      J’arrive aussi a m’impressionner par cette gigantesque flemmardise mais bon
      Bref je crois que je vais y aller
      Mais sinon merci de ton Email
      Ciao LEs gens et j’espĂšre que ceux qui procrastine comme moi en lisant les commentaires se mettent vite AU boulot parce que faut se l’avouer c’est chiant

    76. 2 novembre 2016 at 21:07

      Soit je procrastine Ă©hontĂ©ment dans le fond du lit, soit je m’occupe de tĂąches faciles, genre m’occuper du linge, parce que c’est pas fatiguant et que ça me rend productive sans l’ĂȘtre sur ce que j’ai RÉELLEMENT Ă  faire et qui demanderait un effort intellectuel.

      • 9 novembre 2016 at 18:38

        Commencer par le plus facile ou le plus amusant d’une plus grosse tĂąche pour moi aussi c’est vraiment une des clĂ©s ^^

    77. 2 novembre 2016 at 21:12

      Coucou,
      J’ai reçu le mail et j’aime bien ce nouveau concept. Je pense qu’on se reconnaĂźt toutes dans cet article. On est toutes et tous plus ou moins fainĂ©ants.
      J’attends de lire la suite. Et comme on dit, rien de tel qu’un fainĂ©ant qui se met au boulot !!

    78. 2 novembre 2016 at 21:24

      Dans ces cas lĂ , je me lance Ă  fond dans des informations mĂ©dicales et du coup je suis plus calĂ©e que mes mĂ©decins mais le problĂšme c’est que dans deux mois je n’ai plus de SĂ©curitĂ© Sociale si je ne trouve pas un job. Je me passionne pour des choses trĂšs compliquĂ©es, les actions simples m’ennuient terriblement ! Bon le point positif c’est que je ne consulte plus Facebook, je prĂ©fĂšre suivre des formations mais lĂ . encore ça devient un problĂšme parce que j’ai pas mal de compĂštences et je fais peur aux recruteurs :x

    79. 2 novembre 2016 at 22:52

      HĂ©hĂ© je pense qu’un paquet d’indĂ©pendants qui travaillent chez eux Ă  portĂ©e de la TENTATION DU MAL (internet) vont se reconnaĂźtre et apprĂ©cier tes conseils. Moi, le truc qui me sauve la vie les jours oĂč je ne peux pas me concentrer c’est l’application Stay Focusd sur Chrome http://www.stayfocusd.com/ 1) ça te bloque dĂšs que tu vas sur un site que tu t’es interdit et 2) il est possible de voir combien de temps on passe sur certains sites, chronophages vs. utiles. Le jour oĂč tu vois les rĂ©sultats et que tu multiplies les heures par le nombre de jours, mois et annĂ©es, et que tu te dis que tu aurais pu prendre des cours de chinois pendant ce temps-lĂ  et le parler dĂ©jĂ  couramment, ça fait trĂšs mal !
      Je crois aussi au pouvoir des pauses-rĂ©compenses : je bosse jusqu’Ă  telle heure ou je finis tel truc et je pourrais faire une sieste, lire deux des 30 articles que j’ai ouverts sur des onglets, aller au marchĂ©, faire un peu de chinois, me faire les ongles… Par contre, je mets systĂ©matiquement une limite de temps Ă  mes pauses internet, genre traĂźner sur Insta 5 min ou fouiner sur Etsy 15 min, sinon c’est contre-productif.
      Le truc cool aussi c’est que j’ai une maison bien rangĂ©e et propre, vu qu’une partie de mon cerveau sait convaincre l’autre que faire la poussiĂšre, laver la salle de bain ou Ă©tendre la lessive est plus intĂ©ressant que bosser :-D

      • 9 novembre 2016 at 18:39

        Quand on est freelance il faut se transformer un peu en « parent » de soi mĂȘme et se poser des limites et des interdictions sinon c’est le bordel !! Je viens d’installer ton appli chrome d’ailleurs ^^

    80. 3 novembre 2016 at 10:33

      Je suis curieuse de lire la suite ! :)
      Ma meilleure motivation pour arrĂȘter de procrastiner : le manque de temps seule face Ă  moi-mĂȘme.
      Enfant, boulot, tĂąches mĂ©nagĂšres, quand le kid est Ă  l’Ă©cole, je m’impose d’avancer pour moi et d’oublier le reste.

      J’imagine que je suis au taff et que je n’ai pas d’autre choix que d’atteindre l’objectif fixĂ© par le boss, mĂȘme si le boss c’est moi pour le coup. C’est difficile mais efficace.

    81. 3 novembre 2016 at 11:38

      AHAHAHA comme tu me rassures !
      On se sent moins seule d’un coup, moi j’ai un job Ă  plein temps et Ă  cĂŽtĂ© je suis auto-entrepreneur je bosse surtout le week-end pour ça et pareil je vais me mettre Ă  faire des trucs insensĂ©s pour ne pas faire mon boulot de suite ; genre nettoyer la terrasse, poncer une table, regarder un film Ă  l’eau de rose tout ça pour pas bosser et m’y mettre fin de journĂ©e le dimanche -_-
      Le matin mĂȘme galĂšre je sais que je suis en retard que je n’ai plus que 30 mn pour me laver, me prĂ©parer etc et je ne peux pas m’empĂȘcher de traĂźner sur internet tout en regardant l’heure, mon monstre ne fait pas du tout son taf, mon singe me dit toujours : la vie est trop courte pour se stresser pour une histoire d’horaires… lol et pourtant je suis quelqu’un d’hyper efficace et rapide dans son travail, c’est le dĂ©marrage qui est troooooop long, je suis une Maxi Feignasse ;p

    82. 3 novembre 2016 at 12:28

      Non mais ce petit singe!!! C’Ă©tait donc lui! ;-)
      Sans rire, c’est un sacrĂ© truc quand on est crĂ©atif/indĂ©pendant/travaillant seul chez soi
 C’est vrai que je prĂ©fĂšre toujours faire un petit tour sur instagram
 Mais j’ai souvent remarquĂ© qu’une fois lancĂ© (mĂȘme un peu!) ça va BEAUCOUP mieux!
      Bref, j’ai hĂąte de lire la suite (et essayer d’avoir un peu moins l’impression que ce mignon petit singe dĂ©cide de tout!)
      belle journée à toi!!

    83. 3 novembre 2016 at 13:00

      Merci pour ton article super intĂ©ressant! Alors pour ma part, je vis terriblement mal parce que je n’arrive pas Ă  procrastier, pour quoi que ce soit. Je dois toujours avoir deux jours d’avance sur tout, ce qui fait ce que je m’arrĂȘte jamais. Aujourd’hui, je me dis que je vais faire tout ce que je dois faire demain, comme ça demain je pourrai me reposer. Mais demain, au lieu de me reposer, je sais que je ferai ce que je dois faire aprĂšs-demain, comme ça aprĂšs-demain je pourrai me reposer. Et ça continue comme ça tous les jours, ce qui fait que je suis complĂštement Ă©puisĂ©e tout le temps. J’aimerais tellement, mais tellement, pouvoir rien qu’une fois, remettre Ă  plus tard, ça changerait ma vie. Je suis mĂȘme allĂ©e faire une sĂ©ance d’hypnose pour essayer de me soigner mais pas d’effet pour l’instant :-/

      • 9 novembre 2016 at 18:41

        Alors toi tu as une façon de fonctionner pas commune, je suis sĂ»re que plein de gens t’envient. Comme quoi il faut surtout trouver un juste milieu dans tout ça ^^

    84. 3 novembre 2016 at 14:08

      Quel article intéressant!!
      J’ai beauoup aimĂ© l’intervention de Tim Urban, trĂšs explicite!
      Pour ma part, je procrastine mais, j’ai mes secteurs privilĂ©giĂ©s pour ça : l’administratif et passer des coups de fils en tout premier lieu!!Oui, mĂȘme passer un coup de fil Ă  une amie, je repousse…. Donc, oui, il se passe quelque chose dans ma tĂȘte et je sais d’ou cela peut venir… Un travail Ă  faire dessus!
      La proscratination pour moi c’est aussi prendre le temps de m’ennuyer, de rĂȘver, de penser Ă  milles choses (que je ne ferais probablement jamais, mais, j’aime me projeter mĂȘme si cela ne se rĂ©alisera pas)… Bref, plutĂŽt un beau programme!
      Mais bon, c’est aussi quelque chose de pesant et quand Tim dit qu’il y a autour un nuage de culpabilitĂ©, je suis d’accords! Et c’est d’ailleurs ce qui me pĂšse le plus, cette culpabilitĂ© autour de moi qui flotte un peu trop souvent Ă  mon gout…

    85. 3 novembre 2016 at 15:10

      Alors aprĂšs lecture…et digestion des infos,
      je me suis rendue compte que ma procrastination me rendait effectivement créative.
      Je suis free lance, alors quand je n’ai pas envie de bosser, pas de chef pour me taper sur les doigts ou me mettre la pression. Je suis alors irrĂ©mĂ©diablement attirĂ©e par Pinterest (consultĂ© 3 fois dans l’heure prĂ©cĂ©dente) ou Instagram bien que j’ai vĂ©rifiĂ© les actus 10 minutes avant, ou…bref, toutes les excuses sont bonnes. Mais comme je dĂ©teste « errer sans but » sur le web, je me suis construit tout un tas de chantier parallĂšles et surprise! j’ai rĂ©alisĂ© des choses que je n’aurais jamais pensĂ© faire si je les avais planifiĂ©es. Je m’explique avec un exemple: j’aime tant les blogs de mariage, de fĂȘtes en tout genre cĂ©lĂ©brant l’amour et la vie que j’ai organisĂ© une fĂȘte mĂ©morable pour nos 10 ans de vie de pacs. A coup de 10 min de pinterest par-ci, de 15 minutes de shopping par lĂ , je suis arrivĂ©e Ă  concrĂ©tiser ce petit rĂȘve qui me permettait de m’Ă©vader au moment oĂč je devais me mettre Ă  bosser. Et ça a aussi marchĂ© pour mon dĂ©veloppement personnel (j’ai d’ailleurs commencĂ© une VRAIE formation dans la VRAIE vie dans ce domaine) et
      rĂ©ussi Ă  prendre Ă  bras le corps la question de mon alimentation, etc. …
      Alors merci de me faire prendre conscience de tout ça, car sans cet artcile j’aurais continuĂ© Ă  me traiter de feignasse dans ces moments lĂ . Merci de m’avoir aidĂ©e Ă  me voir telle que je suis et dans la bienveillance.

    86. 4 novembre 2016 at 10:36

      Visiblement on est beaucoup a ĂȘtre touchĂ©s par ce flĂ©au ! ;) Pour ma part, je procrastine beaucoup moins depuis que je suis maman, j’ai tellement peu de temps pour moi que je suis obligĂ©e de le rentabiliser !! ;) C’est d’ailleurs pour ça que je ne sais pas quand je pourrais regarder ta vidĂ©o, 14 minutes bloquĂ©e devant mon Ă©cran? Wahou je ne peux pas m’offrir ce luxe! Peut-ĂȘtre qu’en la dĂ©coupant en 3 parties j’y arriverai ! :)
      Courage les procrastineurs !

    87. 5 novembre 2016 at 23:55

      Je me reconnais Ă©videmment totalement dans cet article… Notamment pour ce qui est de procrastiner -> faire des listes pour avoir l’impression d’avancer -> relire ses listes un mois plus tard et culpabiliser Ă  mort parce qu’on n’a pas avancĂ© du tout ! =D
      Je fais ça tout le temps, j’ai une longue « to-do list » avec 1000 projets que j’ai vraiment envie de rĂ©aliser, mais au lieu de le faire je glandouille sur Youtube ou Instagram pendant des heures… C’est terrible !

      Je pense que tu as raison quand tu dis que procrastiner est une « soupape de dĂ©compression » face Ă  un problĂšme Ă  rĂ©soudre. Mais je n’arrive pas Ă  comprendre quel est, pour moi, ce « problĂšme » – je procrastine au lieu de travailler sur ma BD (dont je suis auteure-illustratrice), qui est pourtant une activitĂ© que j’adore. Alors oĂč est mon « problĂšme » ? Je me le demande, car bosser sur ma BD est pourtant un plaisir avant tout !

    88. 6 novembre 2016 at 17:14

      Ca fait rĂ©flĂ©chir cet article. J’ai l’impression qu’il tombe pile Ă  un moment oĂč je suis justement dans toutes ces interrogations/doutes. Mais en fait peut-ĂȘtre que ca fait plus longtemps que je ne le croyais que je suis engluĂ©e dedans ! En tout cas, je sens que j’ai mis le pied dans le costume de dresseur de singe. J’espĂšre juste ne pas m’emmĂȘler les pieds dedans ^^

    89. 7 novembre 2016 at 15:44

      Quel article intéressant et aussi déculpabilisant!
      Je suis aussi une reine de la procrastination.
      J’ai Ă©galement fait de longues Ă©tudes et tout comme l’explique Tim Urban : chaque annĂ©e je me disais que j’allais m’organiser, m’avancer au fur et Ă  mesure pour Ă©viter de tout faire Ă  la derniĂšre minute. Mais c’est systĂ©matiquement ce qui arrivait : je passais des journĂ©es et des nuits Ă  un rythme effrĂ©nĂ© Ă  rĂ©viser ou Ă  rĂ©diger selon les nĂ©cessitĂ©s une ou deux semaines avant l’Ă©chĂ©ance :p
      Aujourd’hui encore au boulot, lorsque j’ai des dossiers lourds et compliquĂ©s Ă  traiter, c’est l’urgence qui me permet de me plonger dedans (heureusement j’ai toujours une date buttoir).
      Attention je ne reste pas les bras croisĂ©s sur mon fauteuil de bureau mais je trouve toujours quelque chose d’autre Ă  faire (de moins pĂ©nible Ă©videmment mais pas vraiment urgent en fait) .
      J’ai mĂȘme un parfait exemple sous la main : depuis des mois j’ai une sciatique que je n’ai pas soignĂ©e (pas le temps d’aller consulter un mĂ©decin, ça passera, je suis solide…).
      Depuis deux semaines je vis un calvaire : ma sciatique s’est aggravĂ©e mais de plus je souffre d’une tendinite Ă  la hanche. Ce qui m’handicape pas mal au quotidien puisque je vis en centre ville, que je fais tout Ă  pied et surtout que je bosse seule Ă  mon compte. Je ne peux donc pas m’arrĂȘter…
      Il n’y a qu’un seul domaine dans lequel je suis au taquet et pour lequel je ne remets pas les choses au lendemain : tout ce qui concerne mon bout de chou! Mais il faut dire qu’il me le rend bien le filou :)
      En tout cas cet article m’intĂ©resse vraiment et j’ai hĂąte de connaĂźtre ton point de vue et tes trucs et astuces.

      • 14 novembre 2016 at 10:06

        pour la santé surtout : ne JAMAIS remettre à plus tard :)
        soigne-toi bien !

    90. 16 novembre 2016 at 16:06

      J’adooore ce type d’articles, c’est vraiment frais, trĂšs complet! Et j’ai Ă©tĂ© trĂšs contente de recevoir ton mail, hĂąte de lire les prochains!

      D’ailleurs je serai bien tentĂ©e de te nominer dans un tag qui sera publiĂ© sur mon blog prochainement qui consiste Ă  expliquer l’histoire de son blog et donner des conseils Ă  ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure; j’adorerai que tu le fasses et que tu expliques les changements sur ton blog aux nouveaux arrivants et tes nouveaux « objectifs ». Si tu ne comptes vraiment pas le faire viens me laisser un commentaire ou envoie moi un mail! ;-)
      HĂąte de te lire de nouveau!

    91. 19 novembre 2016 at 23:07

      Je suis moi aussi une grande procrastineuse et ce qui me pourri la vie c’est la culpabilitĂ© qui l’accompagne !
      Je procrastine en traßnant sur facebook/instagram/twitter durant des heures, en regardant séries et films, en rangeant aussi.
      Je procrastine Ă  bloc quand je dois rendre un travail Ă©crit, ça me paralyse limite. A force d’y rĂ©flĂ©chir, je pense que j’ai tellement envie de rendre quelque chose de parfait que je me met une Ă©norme pression et la tĂąche me semble alors trÚÚÚs dure Ă  rĂ©aliser…j’essaie donc de me convaincre que je peux rendre quelque chose de mĂ©diocre je ne vais pas en crever haha. Une autre astuce qui marche assez bien pour moi c’est de m’auto piĂ©ger. Je me dis « bon allez j’ouvre la page word et j’Ă©cris juste le titre », je le fait et au final je suis lancĂ©e, et une fois lancĂ©e je suis capable de bosser Ă  fond !

      Un autre domaine domaine ou je procrastine aussi Ă©normĂ©ment c’est le tĂ©lĂ©phone: appeler les gens, rĂ©pondre aux messages, je suis terrible pour ça et j’en ai mĂȘme perdu des amis. Je pense que ça rejoins quelque part mon besoin de perfection, je n’ai pas envie de rĂ©pondre Ă  la va vite donc je me dis que je prendrais le temps de rĂ©pondre plus tard….et au final j’oublie ou je repousse sans cesse.

      Je me suis aussi rendue compte que je procrastine quand je me sens obligĂ©e de faire quelque chose Ă  un moment prĂ©cis. Dans ces moments la la rebelle en moi refuse tout net et je me sens incapable de faire cette chose (que je ferais sans soucis Ă  un autre moment dĂ©cidĂ© par moi mĂȘme lol)

    Laisser une réponse

    Your email address will not be published. Les champs requis sont marqués *