sale-porc

Tous des…

-----

-----

Parfois, je me dis que certains mecs sont pas franchement finis, je sais pas, il leur manque un morceau quelque part qui fait qu’ils sont en permanence branchés sur leur cerveau reptilien.

Je me balladais dans la rue l’autre jour, tranquille, il fait beau, j’ai sorti une jolie robe. Quand un mec me croise et me siffle : oh pas un truc joli genre un chant de rossignol ou une tite chanson sympa, non, un coup de sifflet comme on en fait pour appeler un chien. Comme j’ai pas de truffe et que je ne me ballade pas à 4 pattes, je lui lance un regard mauvais assorti d’un « ça va pas la tête ? ». Ce à quoi, je m’entends dire « faut pas s’habiller comme une pute aussi ».

Rouge de colère j’ai hurlé, insulté, et je suis partie, ébouriffée, remontée contre toute la gent masculine. Non mais c’est fou qu’en 2008 on se paie des réflexions de ce genre, ils sont tous là à penser que tout leur est dû, qu’ils peuvent tout se permettre pour une raison que je n’arrive pas à comprendre. Pourtant c’est pas compliqué, sachez le une bonne fois pour toute messieurs, on se fait jolie pour en général 3 raisons :

– Se faire plaisir, se plaire

– Séduire son amoureux

– Rendre jalouses les autres filles

Et sûrement pas pour signifier aux inconnus libidineux qu’on est là, rien que pour eux et que c’est open bar.

Ma soeur est également une habituée de ce genre de réflexion à vomir « oh les beaux nénés ! » pour un décolleté par exemple. Ce genre de truc vous salit et vous flingue une journée, voire même plus quand on est plus sensible.

Et vous, c’est quoi le pire que vous ayez reçu pour avoir osé sortir sans doudoune en plein été ?.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

Les meilleurs articles

88 comments on “Tous des…

  1. 13 mai 2008 at 8:14

    Moi j’ai déjà eu droit au type de 50 piges qui me dévisage de haut en bas et arrivé à ma hauteur lâche un « Hmmm t’es bonne »… j’avais 16/17 ans, j’allais au lycée, j’étais un peu choquée…
    Et idem, le type de 50 piges (encore!) qui mate le decolleté et me lance un « Hmmm 85 A ?? »… Non monsieur vous vous trompez mais d’abord de quoi j’me mêle ?!! Le genre de truc qui énerve bien quoi…

  2. 13 mai 2008 at 8:16

    – Ce sont des vrais ?
    – T’as une chambre ?
    – Je te lécherais bien la chatte !
    J’en passe et des meilleurs.
    Et oui, moi aussi je suis habituée de la chose. Habituée à gueuler aussi, même si j’avoue que le dernier m’a durablement écorchée…

    • 15 mai 2008 at 12:33

      La dernière fois, dans un escalator en panne, le mec derrière :
      « oh merde fait chier cet escalator en panne. »
      … J’observe un silence courtois et compatissant.
      « Mais l’avantage, c’est qu’on peut en profiter pour mater »

  3. 13 mai 2008 at 8:22

    Moi ça m’est arrivé, j’étais en jean….faut pas chercher, y’aura toujours des cons.
    Ce sont de pauvres types, qui n’ont rien trouvé d’autre pour se donner des airs de durs.

    Heureusement, ils sont une minorité.

    Phileme

    • 31 janvier 2016 at 11:19

      Eux non, les débiles sont en majorité, vous n’êtes pas objective, toutes les femmes très intelligentes vous le diront, j’ai entendu beaucoup d’hommes dirent en parlant d’une connaissance qui s’est fait violé « oui mais Est-ce qu’elle ne portait pas une mini jupe ? ». Non vraiment, les hommes intelligents sont rares selon moi, c’est comme les melons, il faut faire un énorme tri pour un trouver un de bon ! Ils suffit de lire les commentaires des nombreux hommes sur le harcèlement de rue pour s’apercevoir les hommes très intelligents sont rares, c’est bien simple, la victime est coupable.

  4. 13 mai 2008 at 8:23

    Moi aussi j’suis une habituée des réflexions dont on se passerait bien !

    La dernière en date alors que j’étais en pantalon et petit pull au sortir d’un café : un mec m’appelle comme on appellerait un chien, genre un petit claquement de langue. J’étais hallucinée ! Tellement que j’ai préféré me barrer et pas riposter !

    Sinon, je compte plus le nombre de « madmoizeeeeeeeelleeeee » auxquels j’ai eu droit, les quelques mains aux fesses surlesquelles j’ai gueulé et le nombre de faux prénoms que j’ai déjà donné..

  5. 13 mai 2008 at 8:35

    Bah oui, c’est ça Paris!
    Je dis ça parce qu’à Stockholm dont je reviens, les jolies suèdoises se balladent toutes très tranquillement en collant tee-shirt…
    Ici, si tu as le malheur de sortir jambes nues, tu t’exposes à minimum un remarque salace…

    Mais je n’abandonne pas, et maintenant, je fais celle qui n’entend pas, na!

  6. 13 mai 2008 at 8:42

    Moi c’était avant hier dans le bus…
    j’étais en jupe (mais ni trop courte,ni vulgaire) je m’assied à côté d’un petit papy qui avait l’air innofensif!
    Déja il commence à me regarder de haut en bas…je lui lance un regard noir et puis je tourne la tête…jusqu’a ce que je sente une main se poser sur ma cuisse!C’était le petit papy..je lui lance une remarque bien cinglante et le voilà qui me réonds « éh à mon âge ce sont les seuls plaisirs qu’il me reste et puis quand on a des jolies jambes,on les montres pas…ou on prends le risque… »
    Et m…le risque de quoi?j’ai le droit de montrer mes jambes non,tout en ne me faisant pas toucher!Je me suis levée et j’ai changé de place!
    Deux choses me chiffonne…
    1° des petites madames qui n’avaient pas tout vu,m’ont lancé un regard courroucé et m’ont murmurés qu’ils fallait être plus agréables avec les vieux!
    2°c’est lui qui agit mal et pourtant c’est moi qui me suis sentie sale!trop injuste!

  7. 13 mai 2008 at 8:45

    Laura
    Tel est mon nom de code pour tous les lourds en tous genres. En plus je dois prendre la « rue des putes » pour rentrer chez moi, ya souvent des petits malins qui trouvent ça drôle de m’aborder, même quand je ressemble à rien à la fin de la journée

  8. 13 mai 2008 at 8:48

    On ne m’a jamais sifflé ou manqué de respect. Dois-je comprendre que je suis repoussante, ou que je m’habille comme un sac?

    • 31 janvier 2016 at 11:22

      Pas forcément, moi non plus mais je sais que c’est parce que je suis un thon, je suis lucide. J’ai une copine qui n’attire pas les hommes, pourtant, elle n’est ni moche ni belle, banale, mais les hommes me disent qu’elle est anti-sexy, pas attirante.

  9. 13 mai 2008 at 8:52

    « Le bois de Boulogne c’est par là »
    Heu porter une jupe en dessous du genou fait de moi une pute ? Et même si j’en étais une, chacun et chacune devraient pouvoir se déplacer sans supporter de quelconques remarques !
    Il n’y a pas à dire, c’est ultra pénible tout ça, et écoeurant. Pourquoi ils se l’autorisent ? Parce qu’ils vivent dans un monde où les femmes sont à la disposition du désir des hommes (des publicités à la prostitution, en passant par le « elle l’a bien cherché », les choses changent mais très doucement…
    On a beaucoup parlé de l’attitude des mecs de cités qui traitent de putes les filles qui portent autre chose qu’un survêtement, évidemment c’est plus extrême mais si ça arrive, c’est bien parce que la société dans sa globalité les autorise à le faire…

  10. 13 mai 2008 at 9:03

    Malheureusement ça arrive souvent oui. Et finalement ce n’est même pas une question d’âge. Ils peuvent avoir 55 ans et toi 16 que c’est pareil, ils ont juste un manque d’éducation…mais c’est pas une raison pour se laisser faire et t’as très bien fait de t’énerver!
    Sauf que souvent aujourd’hui, les filles ont peur qu’ils en viennent aux mains, ou que ça empire, et au lieu de riposter elles s’en vont en baissant les yeux …

    Le commentaire de Lisa m’a fait rire (jaune) c’est fou comme certains se croient tout permis sous prétexte qu’ils sont vieux!

    Ya plus de respect nulle part ma bonne dame! ;-)

  11. 13 mai 2008 at 9:16

    Gnark! C’est drôle parce que hier soir, j’étais trop trop énervée et j’ai fait un post juste sur le même sujet..sauf que là moi c’est par des filles que je me suis fait insulter!! Et plusieurs d’affilée!
    J’étais tranquillement en jeans baskets dans la rue et je me suis fait traiter de « Pétasse » et autres charmanteries plusieurs fois d’affilée…Et ce que je pense c’est qu’en fait ces demoiselles se disent qu’on a pas assez à faire avec les gros cons qui nous traitent comme de la merde (Oh oui le fameux TsssTsss des racailles, le sifflement pour appeller son chien,le ‘T’es bonne y’a moyen’ et autre salope etc.).Alors les demoiselles se sont dit : « On va faire comme les mecs et on va aussi insulter les filles pour faire les grosses dures… »Ouais ben moi c’est deux claques pour leur remettre le cervelet en place et pis basta! Quand je pense qu’encore la semaine passée, j’ai entendu deux gamines parler d’une fille qui s’était fait agresser et dire : « Ouais ben c’est de sa faute , t’as vu comment elle s’habille aussi? » Aaaarghhhh…elles trouvent des excuses à ces ptits porces en plus!

    Enfin soit, désolée mon comment est long mais c’est que ça m’énerve vraiment! Je comprends tout à fait ta réaction, j’ai la même! Juste parfois certains mecs deviennent très violents et là c’est moins drôle. Depuis, j’ai commencé la boxe thaï…ca va mieux ;p

    • 31 janvier 2016 at 11:36

      Moi, ce qui me dérange, c’est qu’à chaque fois qu’une femme met un commentaire, elle décrit sa tenue, c’est un vrai problème je trouve. Ah bon, parce que si une femme porte une mini jupe ou décolleté, ça autorise un homme à l’insulter, à la toucher, à lui manquer de respect ? Les femmes, vous avez un problème ! Cesser de rentrer dans le jeu des hommes, vous avez le droit de vous habiller comme vous voulez, ça n’autorise PERSONNE à vous manquer de respect. C’est pas parce que vous portez un décolleté que c’est une autorisation au viol ! Arrêtez de décrire vos tenues, et si un homme vous dit « tu portais une mini jupe ?  » dites lui qu’il a un problème car il en a un et un gros problème !

  12. 13 mai 2008 at 9:25

    Moi le truc que je trouve le pire, c’est les types bien baraqués dans des grosses voitures, ou pires, camions, qui te klaxonnent à fond la caisse quand tu marches dans la rue. Le temps de sursauter et de voir leur regards libidineux, j’ai rarement le temps de les insulter. Et franchement, ça, ça me gâche au moins ma journée.

  13. 13 mai 2008 at 9:31

    J’avais 16 ans, je sortais pour acheter des clopes. Un mec de 40 ans, m’aborde en me disant qu’il est photographe et qu’il aimerai me prendre en photo, je réponds que je ne suis pas intéressée mais il continue a me suivre. Il insiste et fini par me dire que ce sont des photos de « nus » il veut me laisser sa carte. Bref il commence à devenir super lourd. Voyant que je ne suis VRAIMENT pas intéressée il me lance un « Vu que vous vous baladez en sous-vêtements je pensais que ce ne serai pas un problème de vous mettre à poils »…Je précise que j’étais en pantalon (qu’a l’époque le string ne fréquentait pas mon armoire) et en t-shirt large (rapport j’assume pas encore ma poitrine). ça m’a traumatisée (aujourd’hui j’ai 10 ans de plus et je m’en souviens encore !!).

  14. 13 mai 2008 at 9:34

    Moi la dernière fois que cela m’est arrivé, je ne me suis pas fait insulter mais le « mec » voulait me prendre en photo. Bien entendu, il fallait que je monte avec lui en voiture… Pour me motivée il m’a montré ses « belles oeuvres » : des femmes guerrières à moitié à poil ! Je suis rentrée chez moi terrorisée et parano !

  15. 13 mai 2008 at 9:50

    Oh la la je suis choquée par tous vos commentaires les filles ! Déjà que j’étais parano… Les camions ou mecs dans leur voiture qui klaxonnent ça m’est déjà arrivé mais ça ne me dérange pas plus que ça, je pense que ça n’est pas bien méchant et que les types le font parce qu’ils sont dans leur « engin » ;) et puis c’est en passant… Mais là les mains sur la cuisse et autres propositions indécentes, brrr, ça me fait froid dans le dos, car je suis LA sensible en question dont tu parles la méchante!
    Pfff et je suis sûre que tu devais être toute mimi! Tu nous montreras pas la tenue ?
    ps : ça m’a fait penser à ton article sur « l’obligation » de faire la gueule aux gens dans le métro, malgré nous…

  16. Pouah les gros porcs!
    y’en a partout, en Belgique c’est pas mieux..
    les vieux dégoutants qui lorgnent sans aucune gêne même quand on les regarde ils se laissent pas démonter ces cochons
    et les claquements de langue ça m’horripile vraiment j’ai envie de balancer des baffes mais effectivement j’évite car souvent ces mecs sont en bande et moi toute seule, je préfère ignorer et faire celle qui n’a pas entendu…
    les mains balladeuses en soirée par contre je frappe ou repousse le mec d’un air méchant genre « tu me prends pour qui? » et comme par hasard ils prennent un air innocent « j’ai rien fait moi ».. mouais..

    c’est incroyable qu’on ne puisse pas s’habiller de manière féminine sans attirer les gros cons sans éducation

  17. 13 mai 2008 at 10:34

    Ouais, moi pareil, comme dit plus haut, je supporte pas les gens qui te klaxonnent quand tu marches tranquillement dans la rue. Ca fait sursauter, et généralement le mec ouvre la fenêtre et ses potes à l’arrière se retournent pour te reluquer…ce que jme demande à chaque fois, c’est si ils arrivent à avoir qq’un comme ça ? ça marche avec des filles cette technique de daube, sérieux ??

    En ce moment j’ai pas mal droit aussi aux voitures qui klaxonnent quand j’attends pour traverser au passage piéton.

    Faut pas chercher, des reuleuleus, y’en a partout, et en plus y’en a qui ressurgissent aux beaux jours…ça fait peur.

    • 31 janvier 2016 at 11:26

      « ça marche avec des filles cette technique de daube, sérieux ?? » non, ça ne marche pas, et là, frustrés ils traite ma copine de RACISTE, c’est du vécu !

  18. 13 mai 2008 at 10:46

    Gnih. Faut les baffer direct ceux-là ! « fallait pas être con aussi » -_-‘ (mais non j’suis pas violente)

  19. 13 mai 2008 at 10:51

    Dire que cela m’arrive souvent … non ! Mais cela m’arrive plus que je ne le voudrais … ça va du sifflement à carrément le bras qui me prend par les épaules.

    Et vu que les 3/4 du temps je mets à plombes avant de comprendre que c’est moi qui suis le sujet de tels propos … je suis trop effarée et choquée pour oser répondre. Je file ventre à terre et je rentre dans le première boutique venue.

  20. 13 mai 2008 at 11:08

    Je n’avais pas de doudoune mais un long manteau (il faisait -10°C) et ayant lancé un « je suis mariée » à un type qui proposait qu’on aille boire un verre, je me suis entendu répondre : « vous les femmes vous ne voulez pas partager, c’est comme çà qu’il y a plein d’hommes seuls et après on s’étonne qu’il y ait des viols ». c’était sur un quai de métro absolument désert, j’ai eu la peur de ma vie…

  21. 13 mai 2008 at 11:09

    Quand les mecs me sifflent à des feux rouges, dans leur bagnole, je leur dis d’apprendre à conduire. Quand ils roulent et qu’ils me klaxonnent comme des acharnés, je leur fais des doigts d’honneur. Quand un mec me siffle ou me dit charmante, ou un truc du même ordre, je lève les yeux au Ciel. Et s’il devient agressif, je pars. Et s’il a l’air inoffensif mais qu’il insiste, je le traite de frustré.

  22. 13 mai 2008 at 11:12

    en dehors des « psss… mad’moiseeellle », « tu me files ton 06? » et autres joyeusetés, j’ai eu le droit une fois à un « t’es fraîche et t’es bonne »! Quoi de mieux pour décrire de la viande? J’en reste encore traumatisée.

  23. 13 mai 2008 at 11:26

    Ahhhh et bien moi j’ai déjà eu le droit à un « salope… » parce que j’avais osé porté un débardeur Petit Bateau….vraiment trop vulgaire, tu vois ?!
    Faut pas que ça sape le moral, perso je les ignore ou je leur fait un joli doigt d’honneur…Et ça me soulage ! Nous aussi on a des ressources pour les humilier ;-)

  24. 13 mai 2008 at 11:31

    moi c’était dans le train un matin pour aller bosser.
    Un type se met à côté de moi et planque sa main sous son manteau replié sur ses genoux … au bout de 5/10 min je vois s’approcher lentement de me toucher la cuisse..
    Comme une conne je n’ai rien dit, j’était paralysée. moi qui suis d’habitude une grande gueule je me suis plaquée contre la vitre ne sachant que faire . Bref, j’ai eu la peur de ma vie, je me suis barrée brusquement mais ça m’a choquée

  25. 13 mai 2008 at 11:52

    beaucoup de souvenirs, deux mémorables : un mec dans une rame de métro un peu chargée de monde qui se colle à moi, la main dans la poche… je ne vous fais pas de dessin… je me suis retournée et je lui ai demandé d’une voix bien claire s’il voulait que je l’aide à finir pour que tout le monde profite du porno… Il est sorti rouge tomate à la station suivante. Et l’autre, il y a 3 semaines, alors que j’étais en jean (patte d’elph pas moulant) et haut large, un mec me demande « c’est combien la p…? »… je l’ai regardé droit dans les yeux et ai balancé bien fort que c’était trop cher pour lui. Non loin de la terrasse d’un café… il est parti sans demander son reste… Le plus drôle avec ce style de mec, c’est que quand tu leur réponds sur le ton dont ils te parlent, la plupart du temps, ils se barrent tout penauds, et sinon, ils se marrent et te foutent la paix. Pour les plus violents (bcp plus rares), j’ai toujours un autre mec pour intervenir non loin et me défendre… comme quoi, ils ne sont pas tous des porcs :) ne vous laissez pas faire, tout en restant prudente :)

  26. 13 mai 2008 at 11:56

    Le pire, « tu veux ma bite dans ta gueule? » aux Halles un samedi soir après le taf… Charmant.

  27. 13 mai 2008 at 11:57

    Pas plus tard qu’hier on m’a fait la remarque suivante: Oh, t’as mis les pleins phares! Et pourquoi? Tout ça parce qu’il y avait eu un coup de vent et que j’avais froid… cela se voyait aussi au niveau de la poitrine! J’étais dégoûtée!! C’est tellement insultat et irrespectueux!

  28. 13 mai 2008 at 12:15

    Non mais j’halluciiine !!!! Les fois où ça m’arrive, je fais le regard qui tue assorti d’un « tchiiiiip » bien sonore… vais pas en plus gaspiller ma salive à parler avec ces gorets !!

  29. 13 mai 2008 at 12:28

    je crois que je l’ai déjà raconté mais un jour d’été où j’avais mis une petite robe blanche, je me suis faite accostée très élégamment pendant que j’attendais des amis à une station de métro. du genre: « ça te dirait pas qu’on aille à l’hôtel vite fait? »!!! bien sûr, je l’ai envoyé baladé ce sale obsédé mais le pire c’est qu’il est repassé me voir dix minutes après (je déteste les amis en retard) pour me dire: « t’es sûre que tu veux pas? »! comme si j’avais eu l’air un minimum intéressée la première fois qu’il m’avait parlé quoi, j’hallucine!
    je l’aurais bien castré sur le coup ce gros porc :(

  30. 13 mai 2008 at 13:02

    PIs avec les beaux jours ils ont les hormones électriques et ça ne risque pas de s’arranger… Une fois à un mec, poli pourtant, qui me disait qu’il me trouvait très belle (ce sont ses mots à lui) je levais les yeux au ciel, il enchaînait en me disant « Bah quoi tu préfères que je te dise que t’es moche ? », ce à quoi je lui aurais bien répondu « Il ne vous ai jamais venu à l’idée monsieur que les filles que vous complimentez dans la rue n’ont peut-être que faire de votre avis ? Et qu’elles ont certainement autre chose en tête et se passent bien volontiers des considérations esthétiques des dragueurs de votre espèce ? » ! Mais non, ma bouche s’exclama toute seule « Bon sang mais j’en ai rien à foutre de ton avis connard ! »… Tellement ça m’énerve leur réflexion… Je sors de mes gonds une fois sur trois, c’est tuant à la fin.
    Grmph, mais bon du coup je suis passée pour une hystérique, et le dragueur, certes poli, doit sévir encore.

  31. 13 mai 2008 at 13:47

    Jusqu’à l’âge de 18 ans environ, j’ai été très régulièrement agressée par ce genre de remarques débiles. Depuis, les compliments ont pris la place, c’est quand même plus agréable.
    Cela dit, la dernière fois, il y a 4 ans environ, un gros con dégueulasse, kaïra de surcroit, me tend un billet en passant… J’ai été tellement outrée que je me suis arrêtée, je l’ai regardé, et j’ai dit hyper calmement « maintenant, tu me refais la même, mais en pensant à ta mère, et imagine qu’on fasse la même à ta soeur ». Le gars a voulu me frapper, son discours est devenu hyper agressif genre « j’vais t’saigner sale p… ». Mais son pote qui était assis derrière s’est levé, a retenu son connard de copain et a fini par dire « il s’excuse, il s’excuse » pour calmer le jeu. Je suis repartie le rouge aux joues, mais fière de ma remarque, parce que c’est lui qui s’est senti piqué au vif, et j’ose imaginer qu’il a pas recommencé dans l’heure qui suivait… Enfin, bon, tout se paye, j’en reste persuadée.

  32. 13 mai 2008 at 14:15

    Lisa a écrit plus haut qu’un petit vieux lui avait dit : »quand on a des jolies jambes,on les montres pas…ou on prends le risque… »

    ça me fait penser à une conversation à la pause déjeuner au boulot, il y a peu de temps. Le débat a commencé sur le viol (oui, sympa comme sujet de discussion en mangeant) et soudain une collègue sort « oui mais en même temps y’en a, faut voir comme elles sont habillées, elles cherchent un peu »… Et là toutes les autres approuvent. J’avais le sang glacé : La mini-jupe, excuse du violeur ? Pour un peu mes collègues allaient proposer la burka !

    Sinon j’ai déjà eu quelques mecs relous qui te sifflent, et des « eh m’zelle, t’as un 06 , ». Une fois dans le tram bondé, j’ai eu le droit à un mec qui a plaqué son pubis contre moi. J’ai bousculé tout le monde pour mettre mon coude en évidence à la place de ma hanche…

    Mais dans l’ensemble j’ai plutôt des compliments agréables ou des sourires… Et ça, c’est top !

  33. 13 mai 2008 at 14:20

    En regardant mon cul, un gars m’a dit « mmh le bon steack »… J’avais 14 ans.

  34. 13 mai 2008 at 14:20

    Justement ce matin, 3 minets m’on chanté un air de chanson et m’ont dit que c’était pour dire que je leur plaisais!! c’est nouveau, maintenant on chante quand on est émoustillé! :)

  35. 13 mai 2008 at 14:23

    J’avoue que depuis que j’habite Paris, le mode « gros lourd » a diminué d’au moins 50%. En meme temps apres 20 ans dans le 9-3, on a tendance a adopter le mode jean baskets histoire de ne pas se aire emmerder (et encore, ce n’est même pas sur à 100%).

    Ici, j’ose des jupes, parfois.

    Mais la plupart du temps, les mecs ne considèrent pas ce genre de remarques comme une agression. ET pourtant, ça l’est. Une bonne grosse agression verbale dans le sens premier du terme. Le travail sur le respect de la femme et de sa féminité n’est pas terminé malheureusement…

  36. 13 mai 2008 at 14:26

    Je n’ose même plus mettre de jupe quand je suis seule et je m’arrange pour en mettre quand je suis accompagnée par des amis, je me suis rendue compte que c’était la seule manière de ne pas faire l’objet de remarques salaces c’est triste mais c’est comme ça…
    Je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu une quelconque évolution depuis la libération sexuelle même si je n’étais pas née à cette époque.
    En tout cas aujourd’hui je peux dire  » j’ai fait le rêve qu’un jour, toutes les femmes puissent se promener en jupe sans se faire siffler, etc… » Vous y croyez vous?
    En tout cas merci la méchante pour cet article trés juste qui nous pemet de nous sentir plus forte dans ces grands moments de solitude et d’incompréhension face à la gente masculine…

  37. 13 mai 2008 at 14:34

    C’est vrai que ce genre d’histoire me semble très révélateur de notre société. Mon grand-père (cultivé, ouvert sur pas mal de trucs normalement) est néanmoins persuadé qu’un décolleté ou une jupe (qu’il apprécie pourtant), est, sinon un appel au viol, du moins la justification d’une main au panier…

    Au XXIe siècle, une femme ne peut toujours pas disposer librement de son corps, ni ces messieurs contrôler leurs pulsions, apparemment perçues, elles, comme parfaitement légitimes…

    Faut qu’on m’explique!

  38. 13 mai 2008 at 15:28

    au vu du nombre de commentaires, je pense que pas une d’entre nous n’y échappe..
    Moi j’ai toujours envie de les démonter, de les étriper etc.. Vraiment, qu’un de ces mecs fasse la une du journal avec son corps mutilé pour faire peur aux autres.. Peut-être qu’ils se calmeraient ?

    Ma seule technique, qui fait baisser les remarques : Je fais franchement la gueule, j’ai l’air super hautaine. J’ai « développé » aussi le truc du regard transparent depuis plusieurs années! Je ne regarde absolument PAS les gens que je croise dans la rue, je regarde haut et au loin.
    Bon, du coup on loupe aussi les gens qu’on connaît, mais pas d’accroche visuelle ça aide, on a tout au plus un : « jooolie » ou une bêtise du genre.. Et si on me siffle, je fais comme si ce n’était pas pour moi, puisque je ne suis pas un animal je ne me sens pas concernée ^^!

  39. 13 mai 2008 at 15:54

    oh le p’tit biiiiiiiiiiiip!
    oh ben nous à l’atelier entre le patron et le proprio on voit pas beaucoup de mec passer on est tranquille.
    Par contre à l’extérieur y a des petits crétins à chaque coin de rue. La Sofy est plus exposé que nous étant serveuse dans une boite y en a vraiment qui sont sans gene et l’alcool aidant . Non mais vraiment y a des baffes qui se perdent !

  40. 13 mai 2008 at 15:59

    Classique hélas, ce qui fait que je mets de moins en moins de jupes ou robes puisqu’apparemment, fille en jupe = fille célibataire désespérée libre pour le premier abruti qui passe. L’idée que je puisse me faire belle pour quelqu’un en particulier ne semble pas les effleurer. Autant les « vous êtes charmantes », « vous avez de beaux yeux » et co, ça fait plaisir, autant les « t’as de beaux seins » ou « vous avez un beau cul » (oui, j’y ai eu droit). Comme si je me permettais de dire ça à un mec. Même s’il a le plus beau fessier du monde, j’ai la décence d’admirer en silence.

  41. 13 mai 2008 at 18:30

    Ce genre d’abruti j’ai envie de lui répondre « et ta soeur? »…

    Un soir dans le métro, un gros dégueulasse s’est lancé dans une diatribe de 10 minutes sur mes jambes « ça c’est de la femme »…

    Un matin je me suis pris une main placée bien haut sur ma cuisse

    et ce matin un gros dégueulasse dans une camionnette m’a sifflée alors que j’étais en jean noir et en ballerines…

    Je ne cherche même plus à comprendre, et je porte joyeusement mes petites robes et les gros dégueulasses je les ignore, ou je les insulte.^^

  42. 13 mai 2008 at 18:48

    ah bah « ça me rassure » de voir que c’est pour toute les filles pareil…j’ai 17 ans et les balades en villes en jupe c’est mission impossible à cause de ces pauvre c**
    Vous connaissez les pompiers ? vous savez ces monsieurs sencer sauver les gens etc etc…bah même eux…-_-

    Dans ces cas là je crois que j’ai plus de vocabulaire que nimporte lequel d’entre eux ^^

    bon courage et ne renonce pas aux jupes ! :)

  43. 13 mai 2008 at 19:02

    J’avais 16 ans, toute seule un mercredi après midi à la sortie du lycée après mon option théâtre, j’attendais ma mère. Le petit teigneux redouté de tout le bahut (genre fallait mieux baisser les yeux devant lui, il était même pas lycéen mais genre la cour c’était son ghetto) passe avec deux de ces potes et me dit : « Eh ! ça te dirais pas de me su*** pendant que mon pote t’enc*** ?! » et moi droit dans les yeux je lui réponds : « Même pas en rêve ! ».. Il a tracé sa route, je continuais à lui tenir le regard mais en vérité mon coeur faisait pas le fière.. comme quoi ça sert le théâtre.. c’est fou comment des connards se rendent pas compte de leur bétise ! ça peut être parfois super flippant leur trucs..

    Julia

  44. 13 mai 2008 at 19:44

    Ca m’est arrivé aussi, il faisait très chaud j’etais dans le métro, je portais un debardeur pas decolleté pour un sous, on voyait juste mes bras et mes epaules, je m’attache les cheveux parce qu’il fait vraiment très chaud, et j’entends une bande de mecs me traiter de pouffiasse.
    Les commentaires de cet article me font vraiment de la peine, parce qu’on sait pertinemment que ça s’arretera pas de sitot, voire jamais.

  45. 13 mai 2008 at 19:55

    Dès qu’on dévoile un bout de peau de toute façon…

    J’ai droit à ça tous les jours.
    Maintenant je fais comme si de rien n’était et continue ma route sans même regarder.

    A quoi bon.

  46. 13 mai 2008 at 20:12

    Je me prends de méchantes mains au cul dans le métro… Mais pas genre une tape furtive, genre et vas-y que je te caresse de manière insistante. Puis comme en général je suis écrasée dans un coin, j’ai un peu de mal à me retourner pour cogner… Alors je gueule! :grrrr:

  47. 13 mai 2008 at 20:23

    Ohlàlà.

    Et tu sais que tout à l’heure dans le train je pensais exactement à ça (en fait je m’imaginais ce que je potentiellement evitais grâce à mon non achat de la paire de compensées trop belle que je venais de voir chez Zara), enfin à ce genre de choses, je veux dire; et comme en général les bonnes répliques qui tuent ne me viennent qu’une fois le mec 50 mètres derrière moi (comme pour la plupart d’entre nous j’imagine), je m’imaginais en train de répliquer avec trop de pertinence et de rhétorique au premier qui m’aurait fait une remarque. Pour faire des réserves de bonnes répliques, au cas où.
    Enfin sauf que la plupart du temps, ce genre de réflexion interne ne me mène qu’à être hyper échauffée et à hurler sur la première personne qui me demande le chemin.

    Et sinon tu sais que sur le forum Caroline Daily y’a un sujet tout entier dédié à ça ? Les filles y racontent des anecdotes, et justement, des répliques assez cinglantes. Du style : « tu redis ça encore une fois et je te pète les genoux », à souffler entre les dents avec un regard de démente sauvageonne. Ou alors, pour ceux qui te disent « Ouh, jolie la jupe », tu peux répondre froidement par un « quoi ? Tu veux la même ? ». Et notons que ça peut marcher aussi pour les « jolis les nénés » adressés à ta sista.

    Courage, quand même; et un truc qui a l’air de bien marcher, c’est d’avoir une attitude complètement détachée, et ne pas s’enerver, car ça doit les « exciter ». Ne pas non plus faire comme si on entendait rien (je sais c’est plus facile), parce que au final, c’est nous-même que ça énerve, après coup, de ne rien avoir répliqué. Et avec l’attitude détachée, balancer des trucs pour qu’ils aient honte, qu’ils soient touchés dans leur fierté, mais toujours avec calme.

    Enfin je dis ça, mais j’ai encore du mal à suivre mes propres conseils.

    • 8 mars 2009 at 21:58

      est ce que tu pourrais me passer le lien dans Caroline Daily parce que je ne trove pas l’article sur le site ( oui jene suis pas trop douée ^^) merci d’avance.

  48. 13 mai 2008 at 20:38

    Ohlàlà et puis j’oubliais de rajouter un truc : y’a des filles plus haut qui ont l’air de culpabiliser ou d’expliquer (pas d’excuser, mais presque, il existe des gens qui le font en tout cas) le comportement de ces gens (hommes ? les femmes ne vous sifflent pas dans la rue mais certaines « comprennent » très bien que les hommes le fassent).

    Et là, Marjane Satrapi intervient : c’est dans Persépolis, en tout cas dans le livre, mais je ne me souviens pas de la citation exacte.

    Genre, la reflexion c’est de dire que c’est pas possible d’apprendre à ces hommes (ceux qui partagent les ideaux sexistes des Gardiens de la Paix) à respecter les femmes, à les considérer comme leur égal, si depuis qu’ils sont tout petit leur mère les appelait déjà « zizi d’or ». Je trouve ça très parlant.

    • 13 mai 2008 at 21:27

      dans persepolis la police lui reproche de courir parceque son postérieur s’agite et que c’est indécent et là elle se retourne et gueule: « z’avez qu’à pas regarder mon cul!!!!!!!!!! »

  49. 13 mai 2008 at 21:02

    Comme je te comprends !
    J ai parfois l’impression désagrable d’être un bout de viande parce que pour une fois tu t’es tourvée jolie devant ton miroir en partant de chez toi !
    C’est fou ca !
    Rebelle toi !

  50. 13 mai 2008 at 22:40

    Marre detre un bout de viande à pattes!
    les reflexions ça m’est arrivé assez souvent, mais la seule dont je me souvienne vraiment, est celle qui ma le plus choquée :
    Javais 14ans, habillée decemment, je rentrais chez moi. au feu rouge une voiture deux mecs, qui maccostents vulgairement. Je les insulte et traverse; ces deux barges sont descendus de voiture pour me courir apres, jai reussi à rentrer dans le hall de mon immeuble à temps, jai bien cru que j’allais me faire frapper/violer/autres ce jour là :(

  51. 13 mai 2008 at 22:43

    Cet article m’a fait sourire, il m’est arrivé exactement le meme incident aujourd’hui. Par contre je n’avais pas de tenue « glamour », j’étais tout bonnement en tenue de sport, je sortais du terrain de sport (apres 2 h de sport intensif, c’est pour dire) pour me diriger vers les vestiaires et là, innatendu quand je passe devant un homme assit sur le bord des escaliers il dit « Charmante » (à noter « Charmante est toujours mieux que « Bonne ») sauf qu’apres quand il se trouve derrière moi (j’entend par la d’une façon à voir mes fesses) monsieur apparemment serait en train de fixer « mon derrière » car la demoiselle qui l’accompagnait lui a dit insistement « arretes de la regarder! ».

    Je me suis mise alors à accélerer le pas, c’est fou comme on se sent mal dans ce genre de moment, où l’on a l’impression d’étre associé à un « morceau de viande ».

  52. 14 mai 2008 at 0:42

    Un mec un poil agressif et bizarre m’accoste dans la rue, il me pose des questions, je lui réponds, hé oui je ne fais pas ma maligne sur ce coup là car il est vraiment très bizarre. Mais je lui réponds d’un ton monotone genre je m’en fiche de toi et au bout d’un moment il me propose d’aller à l’hotel, carrément, je lui ai dit « moi je vais par là et toi tu fais demi-tour », j’étais furax même si j’avais compris qu’il était un brin pervers, qu’il me le propose quand même m’a fait très peur.

  53. 14 mai 2008 at 7:33

    Oui en effet les gros lourd on a tous subbit une attaque de leur part. depuis le mois de janvier je suis au méxique, pour un semestre d’échange avec mon école, et ici les mecs ne se gene pas pour noous regarder (pour ne pas dire mater). Il faut prendre son courage a deux mains pour se mettre en short, ou en jupe! Je m’explique, lorsque je sort en jupe (qui soit dit en passant est d’une longueur normale un tout petit peu au dessus du genoux, moi et es jupes courtes je peux pas je suis pas assez bien foutu pour ça hihi) et bien tout les garçons te regardent comme si tu avais une minijupe! rien qu’un pantalon un peu moulant, et il suffit que tu ait quelques formes vas y que je te dévisage etc … Maintenant je n’y fait plus vraiment atention car je suis habituée mais au début ça fait bizarre de marcher dans la rue, alors que tout les hommes se retournent sur ton passage. hihi

  54. 14 mai 2008 at 9:54

    Moi je sais pas, j’ai beau ne pas trop dévoiler jambes et décolleté, je me fais toujours enguirlander par des petits vieux où des handicapés mentaux…
    je dois avoir la tête à ça.

  55. 14 mai 2008 at 12:55

    Je sais bien ce qu’on ressent à ce moment, tu as des envies de meurtres en te disant que c’est pas possible, le mec en question n’a que de la m***e entre les oreilles.. pour être aussi bête et méchant.

    J’ai écrit une note sur le sujet il n’y a pas très longtemps.. Je dois avouer, en parler avec d’autres filles, ça défoule grave!

    Voir ma note : http://oopsgal.hautetfort.com/archive/2008/02/18/coup-de-gueule-du-lundi.html#comments

  56. 14 mai 2008 at 16:50

    Ah la la, l’eau tiède entre les oreillles et le cerveau dans le caleçon…et avec la chaleur ça empire, insupportable!!

    Pas plus tard que la semaine dernière je suis rentrée à la maison en disant à mon amoureux « mais c’est quoi tous ces mecs dégueulasses??? Si j’avais demandé 1 euro à chaque abruti qui m’a matéé comme de la viande ou traitée comme un chien je pourrais me payer un gouter chez Ladurée! ».
    Ca me rend folle ces abrutis, ils me donnent des envies de massacre à la petite cuillère (c’est long et pénible) et de cours de karaté.
    Il n’y a en effet aucune logique, le jean large leur fait autant d’effet qu’une mini-jupe, un col roulé autant qu’un débardeur super sexy.

    Moi la réaction dépend de mon humeur. En général je ne regarde pas les gens, ça aide, mais ça va du regard bien noir aux cris.

    Il y en a un qui profitait d’un métro bien rempli pour me présenter son « équipement » mais n’a pas eu de chance et a croisé d’un peu près mon énorme sac à main qui contenait un gros bouquin. A sa tête je crois pouvoir dire que son équipement n’aimait pas du tout la lecture. C’est bête.

    Le talon aiguille sur le pied du monsieur qui vous colle d’un peu près dans le métro marche très bien aussi.

    Bon courage les filles, et continuons à porter nos jupes, nos robes et autres jolies choses, non mais!

    • 14 mai 2008 at 17:48

      Une fois je lisais tranquillement dans le métro, assise du côté de la fenêtre, quand soudain un jeune homme s’assoit à côté de moi. Jusque là, tout est normal… puis peu à peu, au fil des stations, je commence à sentir ses doigts sur ma cuisse puis sa main. c’est vrai qu’au début, je n’ai rien dit car je pensais que si sa main me frolait la cuisse, c’était dû aux secousses du métro, mais quand j’ai vraiment senti sa main entière posée sur moi, je me suis rendue qu’il y a avait un problème!! je n’ai même pas eu le temps de risposter qu’au même moment il passait son bras sous mon bas du dos! Donc là, je me suis redressée et je lui ai dit : « Non mais ça va pas!! Vous arrêtez ça tout de suite!! » Il n’a pas répliqué, s’est levé et est descendu à la station suivante. Tous les gens dans le wagon m’ont regardé sans rien comprendre, car ce jeune homme avait sa technique et était discret… c’est dégoutant!

      PS : désolée si mon post est un peu long ;)

  57. 14 mai 2008 at 23:53

    C’est drôle j’ai écris un billet exactement sur la même chose:
    http://pink-chantiers.blogspot.com/2008/04/cest-moi-que-tu-traites.html

    :D

  58. 15 mai 2008 at 15:09

    oh je compatis et pourtant Dieu sait que je dois passer inapercue parmis la faune parisienne…il y a des sans-gênes et irrespectueux partout et particulièrement dans le métro…

    Je crois que franchement la télévision y est beaucoup pour qque chose…tout ce qui est raconté et pas perçue de la bonne manière par le public…

    Faut pas tout confondre!!!!

  59. 16 mai 2008 at 15:27

    J’ai marché de la gare à chez mes parents… Une voiture s’est arreté et le gars avec un air libidineux m’a proposé de monter avec lui. J’ai pensé un très fort : Co****d et j’ai répondu « Non merci ».
    Il est reparti, a fait un tour de rond point et s’est re-garé sur un arrêt de bus et j’ai entendu dans mon dos « Oh mademoiselle, t’es charmante ! Je te ramène chez toi » J’ai alors pris un raccourci qui rallonge mais qui a l’avantage de prendre des petits passages et escaliers entre les maisons pour enfin semer ce lourd.
    Je précise que je portais un sac de voyage, un sac à main et un sac à ordinateur, que j’étais en jean, en chemisier avec des lunettes de mouches sur le nez. Pas de quoi affoler la guêpe donc.

    C’est pas la foire à la saucisse ici !

    • 31 janvier 2016 at 11:46

      oui ces débiles s’imaginent que tu vas répondre « oui, bien sûr j’ai toujours rêvé de monter dans une voiture avec 4 types que je ne connais pas ! ». Quelle bande d’a-rutis, ils doivent penser que la vie c’est comme dans les pornos tellement ils sont c-étins.

  60. 16 mai 2008 at 16:32

    Et bien

  61. 16 mai 2008 at 16:42

    Même habillée d’un sac poubelle mal coiffée et pas maquillée on aura toujours droit aux remarques salaces, aux pouet pouet et gestes déplacés….
    Beaucoup d’hommes manquent de courtoisie, de politesse, d’élégance et de classe. Peut-être qu’il croient que ce genre de mentalité les rendent plus virils, faudraient qu’ils comprennent qu’ils sont plus proches du gros porc que du mecs qui fait fatasmer les demoiselles.
    J’ai mon anecdote rigolote, je venais de me garer sur le parking de mon travail quand un gars passe en voiture à côté de moi et qu’il me branche avec tout son attirail de gros porc, genre tes charmantes, c’est quoi ton 06…tout en faisant marche arriere quand soudain il accroche la voiture qui se trouvait derrière lui. J’en ri encore, bien fait!!!!

  62. 17 mai 2008 at 3:14

    j’en ai entendu des vertes et des pas mûres, surtout dans mon adolescence (on voit bien ce qui attire les pervers), mais dernièrement celle qui m’a frappée a été un mec bien déueu croisé au petit matin alors que je rentrais me coucher qui me sussurre arrivé à ma hauteur : « je me suis branlé toute la nuit »…
    irk rien que d’y penser ça me révulse…

  63. 17 mai 2008 at 3:14

    j’en ai entendu des vertes et des pas mûres, surtout dans mon adolescence (on voit bien ce qui attire les pervers), mais dernièrement celle qui m’a frappée a été un mec bien dégueu croisé au petit matin alors que je rentrais me coucher qui me sussurre arrivé à ma hauteur : « je me suis branlé toute la nuit »…
    iiiirk rien que d’y penser ça me révulse…

  64. 17 mai 2008 at 13:52

    Je suis une jeune lectrice de ton blog (15 ans :) j’ai commencé à le lire quand j’avais 13 ans) Donc voilà, je ne peux que compatir parce qu’il m’arrive souvent des trucs comme ça.. Le pire c’était il y a 2 semaines : j’étais à la gare vers 20h30 habillé comme ça : Une tunique-robe H&M verte mi cuisse avec des collant opaque noir à motif, un trench noir et une paires de converses verte. (Rien de très povocant, ça faisait plutôt adolescente rebelle) Je passe devant un groupe de mecs et un de ces ******* soulève ma robe et en profite pour me foutre la main au cul. Putain, je suis quelqu’un de très calme mais là j’étais hors de moi le pire dans cette histoire c’est qu’ils ont filmé la scène, je me retourne et je me mets à hurler « mais putain vous avez quel âge? » Je lui arrache son portable des mains il me dit « hé c’est bon c’était pour rire ». Ahah. Trop drôle. CONNNAAAARDS ! Bref quand je suis partie j’ai eu droit à la réfléxion suivante : « Sale pute, faut pas s’habiller comme ça ».
    2008.. Ahaha. Vive la vie

  65. 20 mai 2008 at 8:30

    oui, toutes les jeunes filles ont, un jour ou l’autre, eu a subir cela : « il ya du monde au balcon par les ouvriers en hauteur » les sifflements pour chien, les klaxons, les regards des conducteurs avec leur femme prés d’eux…Il est vrai que se sont surtout les ados et jeunes femmes qui en font les frais. Si cela peut vous remonter le moral, cela s’arrête…après 40 ans. A ce moment là, on a le droit aux regards et sourires admirateurs, ma foi bien agréables, ceux là…

  66. 20 mai 2008 at 18:32

    J’habite dans une petite ville, alors ça ne m’arrive plus . mais quand j’étais étudiante , ça m’arrivait réguliérement, ça me faisait vraiment flipper quand le mec était un peu trop insistant ..

  67. 29 mai 2008 at 13:36

    Personnellement, bien qu’habitant dans une grande ville, je n’ai jamais eu droit qu’à des compliments. Ça doit être une histoire de classe…

  68. 3 septembre 2008 at 22:36

    Je suis en train de parcourir ton blog donc je lis un peu tout les posts (oui j’ai du temps!).
    Une fois j’ai eu droit à une main au cul et…je suis partie en courant (trop timide et apeurée pour hurler dans tous les sens d’autant plus qu’il était tard et qu’il n’y avait que lui et moi dans le couloir du métro)…

  69. 23 janvier 2009 at 22:16

    Coucou ,

    j’ai aujourd’hui vingt trois ans, donc plutot jeune ,je crois, pourtant en matiere d’inélegance masculine, j’ai le sentiment d’avoir cent ans!

    Exemple, j’avais dix sept ou dix huit ans, quand malade, et grippé, je sorts emitouflé, dans ma bonne vielle doudoune, je sorts donc, et passe par une rue , qui la plupart du temps est trés fréquenté, pourtant ce jours là, pas un chat ( en plein jour) prise d’un mauvais présentiment, j’accélere la cadence, lorsque une petite voiture blanche ralentit à mes cotés, là, un vieux libidineux, à l’audace de « m’inviter » à monter, mais pas gentillement, non monsieur exige, rien que ça!

    J’accélere encore, et lui dit qu’il peut aller se faire f**** avec ses propositions, qu’avec sa gu**** je suis pas intéressé du tout, et lui de rencherir  » monte tout de suite sa*****, enfin là ,je cours carrément jusqu’a la boulangerie ou je demande au commerçant de me venir en aide!

    Heureusement ça c’est bien terminé!

    Mais quand je pense a toute ces filles qui chaque jours se font agréssé, je voussjure, je serais capable de tuer!!!

  70. 9 février 2010 at 18:55

    Le pire ? Je montais tranquillement dans le bus quand soudain j’ai senti deux mains passer SOUS ma jupe (qui m’arrivait au genou & qui était ample, pas moulante, même si ça ne change rien) de par le type derrière moi !
    Inutile de dire que je l’ai poussé hors du bus, en l’insultant copieusement ! Il a dû attendre le prochain ! Non mais ! J’étais trop choquée et comme personne n’a rien vu, je suis sans doute passée pour folle aux yeux des autres, mais rien à faire !
    (Ce billet commence à dater, mais comme je n’ai rien à faire ce soir j’ai décidé de lire tes râleries :p en tant que grande râleuse moi aussi, j’adore !)

  71. 9 septembre 2011 at 9:40

    bonjour les filles, les femmes…
    je suis un homme… :d
    et pourtant entierement d’accord avec vous. j’entends beaucoup de mecs se plaindrent que les filles sont mal habillees, mais comme je leur dit souvent, arreter de leur manquer de respect et elles prendront p etre plaisir a se remettre en mini jupe sans craindre une main aux fesses ou de se faire traiter de pute….
    un jour nous etions en centre ville, moi, ma femme et un couple d’amis.nous marchions en avant des filles avec le copain et la nous arrivons sur un groupe de filles. l’une d’elle avait un pantacourt blanc et l’on pouvait distinguer son string de couleur bleu en dessous. ce que je trouve tres mignon :p:p. et la mon copain fait la reflexion :  » putainnnn, la salope !! « . je me suis alors arreter et je lui ai demander ce qui lui permettais d’affirmer que c une salope….?? s’il la connaissait ?? il me dit que non. je l’ai alors engueuler qu’il avait le droit de dire ca sous pretexte qu’on voyait son string…. il savait plus ou se mettre…

    enifn voila, moi je dis vive les filles sexy qui portent des mini jupe, qui savent etre belle et classe et merci a vous les filles de nous offrir des visions de reve que je respect et admire ;);)

    • 31 janvier 2016 at 11:48

      Ca fait plaisir de lire un homme intelligent, c’est malheureusement trop rare !

  72. 26 mai 2012 at 14:17

    Moi ca a commencé a 16 ans, une fois que je rentrais chez moi deux hommes ce sont arreter devant moi et mon dit  »mademoiselle, excusez-moi, vous etes tres belle » tout en me regardant dans les yeux je dis  »merci » puis il me retiens et me dis  »vraiment vous etes tres belle ne laissé personne dire le contraire » sur le coup j’ai un peu flipper parce que c’etait la premiere fois que ca m’arrivais mais en plus j’etais en pull et jean (et je venais de terminer mon cours de sport donc vous voyez dans quel etat j’etais). Ensuite quelque jours plus tard toujours habillé normale une bande de vieux de plus de cinquante ans m’aborde en plein centre ville (heure de pointe en plus) et commence a me sifller je les ais poussé sans rien dire. C’etait une bande de pervers ne sachant meme pas parler francais.
    encore une autre fois je descendais (A ’17 ans cette fois mon age actuel d’ailleurs) pour aller au lycee et une voiture s’arrete au feu et un mec ouvre sa fenetre et me demande une rue, je leurs dit que je sais pas tout en partant. Mais le mec me retient en me disant  » et la rue des. Jolies filles aux jolies yeux? » (j’avoues que cette fois c’etait plutot gentil meme si le mec avait la treantaine et faisait tout de meme un peu pervers avec son regard xD).
    enfin bref je vais pas vous raconté toutes les fois ou des hommes m’ont aborder (meme une fois un malade mentale qui me suivait dans la rue sous pretexte qu’il chercher la gard, j’ai eu beau lui dire ou elle etait et lui dire que c’etait pas la peine qu’il me suive parce que j’allaispas a la gard j’ai eu bien du mal a m’en séparé, et quand je dis qu’il etait malade mentale c’est qu’il l’etait. Apres l’avoir semé il est allé collé une autre femme)

  73. 13 juin 2012 at 0:36

    Moi, c’était il y a quelques jours… Un gamin aux alentours de 13-14 ans maxi m’a demandé l’heure. Je n’avais pas de montre et je lui
    ai répondu que je ne savais pas quelle heure il était. En réponse il m’avait dit en chuchottant « Je te prends en partouze? ». Choquée
    et ne croyant pas à mes oreils je l’ai demané gentiment de me répéter ce qu’il avait dit et c’était bien ce que j’avais entendue. Je me
    suis énervée et je lui ai crié dessus et il m’a dit à voix normale cette fois « Ooh mais j’ai juste demandé l’heure! ». Il y avait des gens
    qui passait et qui m’ont regardé comme si j’étais une folle qui avait dit je ne sais quoi au pauvre gamin inoffensif !!! J’étais habillée
    en pantalon de sport bien large et un pull et des claquettes – apparemment une tenue trop provoquante pour le XXi-ème siècle en
    France : il ne me reste plus qu’à me voiler le visage pour ne pas me sentir agressée dans la rue. C’est ridicule !!!

    Parents, apprenez vos enfants à respecter les gens, c’est tout ce que j’ai à dire.

  74. 6 octobre 2013 at 1:25

    25 ans et des belles a raconter, pourtant je vis en Corse, au travail a la caisse du « J’vais te bouffer la ******, j’vais te violer », les « tsss tsss », mmadmoizelle et entre autre chose un type dans la rue qui me sort comme ça « on va dans un hall d’immeuble, t’es super bonne » je lui es rétorquée y’avais les flics pas loin « tu préfères pas la camionnette des Crs », mais le coup de la caisse m’a vraiment choquée j’étais prostrée sur le coup donc dépot de plainte etc sachant qu’il y’a tote sortes d’agressions verbales au quotidien soit je continue ma route la tete haute soitj’envoie promener mais certains c’est tout le temps malheureusement, j’habite une petite ville, on croise souvent les meme tete, les meme connards qui regardent d’une manière salace, qui déshabillent du regard, toujours les memes, au x memes passages, mais je reste féminine, je veux continuer a vivre comme je l’entends, jupes ou robes coupes et hauteurs de
    scentes.

  75. 9 octobre 2013 at 22:05

    Moi g 12an et ges le droits a dé  »t bonne toi », »tu ve pa me faire des pipes »… et g le droit de lé avoir en allant en cour et en rentrant ex hier je rentrer des cours g t en jean noir ballerine t-shirt et y a un mec qui etait dan sa voiture et qui me siffle et qui me fait  »t troo booone toi », »vien je e ramenne » et je savai pa quoi faire kan chui rentrer chez moi g t en pleur. Voila c t juste pour dire ke je savai pa qu on pouvai avoir se genre de remarque la a mon age. Merci bsx

  76. 12 avril 2015 at 19:53

    Des sales types il y en a des tas, mais des biens aussi, il ne faut pas être traumatisé par cela, plaire a ses revers, il ne faut garder que le bon côté des choses. Moi, c’est par des filles que je viens de me faire tchiper – je suis un homme- et j’avoue que l’idée d’être appelé comme un chien n’est pas vraiment sexy.

  77. 31 janvier 2016 at 11:05

    J’ai lu en diagonale, mais j’ai une amie qui sort hyper camouflée, elle est très belle, une petite bombe, en plus elle est brillante. Moi, je suis tout l’inverse moche et un peu idiote. Bref, et bien, elle entend « elle est bonne « , c’est bon ça ». Je crois qu’une fille belle, même si elle est camouflée, il y aura toujours des gros lourdingues. Elle, elle ne se remet pas en question, ce sont ces beaufs, ces hommes de cro-magnons qui sont consternants selon elle, elle a raison, c’est à ces hommes de cro-magnons de changer, pas aux femmes. Après, ces débiles sont tellement débiles, qu’ils pensent même pas être entendus quand ils murmurent à leur pote « c’est bon ça » en parlant d’une femme ! Mais ce ne sont pas des hommes, car un homme un VRAI n’a pas besoin de jouer les petits kékés, de prendre des postures débiles ! Je crois que ces hommes ont un problème avec leur masculinité, ils ne sont pas encore des hommes, ils pensent qu’il faut prendre des postures débiles. D’ailleurs souvent, ils se dégonflent dès que le copain de mon amie qui fait 1m90 intervient (il est parfois un peu plus loin que sa copine, les lâches ne l’ont pas vu), les lâches fuient lâchement ! Des lâches avec de grandes bouches, mais rien dans le froc !

  78. 3 mars 2016 at 23:02

    Y’a une fois, j’étais avec une amie dans la rue (on sortait du cinéma ) j’avais 14 ans et un type de genre 17 à comencer à nous poser des question du genre « vous avez quel âge  » ou  » vous habitez où » etc et il etait VRAIMENT lourd et louche. Un autre jour je rentrais de mon cour de sport, je portait un débardeur avec un gilet dessus avec un jogging et dès basquette. Donc je rentrais chez moi à pied (il etait genre 20h mais on etait en juin donc il fesait très jour) et je passe devant un groupe de gars, il étaient entrain de me regarder avec insistance, et un des gars m’a regarder de haut en bas et sort un « houlaaaaaa » . J’etait tellement choquer que j’ai rien répondu, je lui ai fait mon regard qui tue . Je passe les sifflements dans la rue ou les regard insistant de haut en bas ou les coups de Klaxon. Bref il y aura toujours des gars debile qui n’aurons rien de mieux à faire .

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Les champs requis sont marqués *