55_RoyalRomanceLB

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir »

wildfox2

Crédit photo : Kimberly Gordon

Dinou m’a posé une question qui m’a interpelée la semaine dernière sur le blog. Elle me demandait pourquoi je ne portais pas de soutien gorge, si c’était par confort, ou parce que je trouvais ça sensuel, ou juste que je m’en fichais. Elle trouvait ça cool que je n’attache apparemment pas d’importance au fait que j’avais une petite poitrine.

J’avoue ne jamais avoir été influencée par les petites remarques récurrentes de certain quand on apercevait un téton sur une photo, sous un T-shirt ou une robe sur mon blog. Cela n’a jamais été une provocation de ma part, je n’y fais pas vraiment attention.

Depuis plusieurs années je bannis les fringues qui me contraignent trop, me serrent, marquent ma peau (à ce sujet avez vous vu ces magnifiques photos ?), ces petites souffrances au quotidien dont on peut se passer facilement. Je porte principalement du stretch, du jersey,des matières douces.

Je ne porte quasiment jamais de jeans, je les ai remplacés par des « jeggings » (ce mot est affreux mais quel confort) qui y ressemblent comme deux gouttes d’eaux le confort en plus. Je porte souvent des shorts avec un collant tout doux, ça serre beaucoup moins, si la ceinture n’est pas confort je n’achète pas (élastique quand c’est taille haute). Parce que je m’assois quasiment tout le temps comme une petite japonaise sur ma chaise et que sinon ça me fait mal au creux poplité (j’adore ce mot là par contre).

Quand je porte des talons j’ai toujours une paire de baskets ou de ballerines dans mon sac pour le moment où j’en aurais marre.

Pour les soutiens-gorges c’est pareil, passé l’âge où j’avais besoin d’un soutif en mousse pour donner le change sous mon pull je suis passée au triangle, puis à rien du tout, parce que j’en avais marre d’avoir un truc qui me serre toute la journée. Les scientifiques ne sont pas d’accord en plus, sur cette histoire de soutien gorge qui préviendrait le sein qui tombe. Alors je me vautre dans ce petit confort, j’ai la chance de ne pas avoir une poitrine lourde et douloureuse pour le dos, autant en profiter.

J’ai toujours détesté les contraintes inutiles, qu’on m’oblige à faire les choses sans raison, j’étais une enfant et ado en perpétuelle rébellion contre l’autorité. Et aujourd’hui ça se manifeste par se genre de petits détails au quotidien. C’est ma façon de me libérer de certains diktats ;)

Alors ? On les brûle ces soutifs ?

nipple

Crédit photo : Kimberly Gordon

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

Les meilleurs articles

77 comments on “« Couvrez ce sein que je ne saurais voir »

  1. 11 mars 2015 at 10:00

    Oh, j’adore les photos qui illustrent ton article <3

    Je n'ai pas encore réussi à me libérer de ce diktat, même si j'aimerais y arriver. J'ai une petite poitrine aussi, je pourrais largement me le permettre, mais je ressens le besoin de "tricher" avec des ampliformes, justement ^^ Encore du travail à faire :)

  2. 11 mars 2015 at 10:04

    c’est marrant, je n’avais jamais remarqué !
    tu as bien raison de ne pas complexer, ça te va très bien et cette liberté doit être très agréable !

  3. 11 mars 2015 at 10:09

    non ne brûlons pas les soutifs ! sinon je suis mal (team poitrine généreuse :))
    je n’avais même pas remarqué que tu n’en portais pas (plus – de temps en temps).
    et la belle lingerie alors ? ça structure le corps aussi. les photos du lien sont assez belles mais mon dieu, je me dis qu’il est temps que les gens prennent des vêtements/chaussures à leur taille. je sais, c’est tout un art. et puis avec la chaleur, etc., le corps gonfle (ouille). pour ma part c’est pareil, pas de jeans mais que des jupes/robes avec des leggins (qui ne glissent pas comme les collants et sont moins fragiles). confort absolu et look pas dégueu je crois.
    bises à toutes ! voilà un sujet rarement traité qui me plaît bien !

  4. 11 mars 2015 at 10:24

    Je ne porte plus de soutif depuis genre 2 ans, pour les mêmes raisons. J’ai pourtant pas une petite poitrine.
    C’est drôle comme ça surprend un peu les gens quand je leur dis (Ah bon ?! Mais pourquoi, c’est bizarre !).
    Après il y a la question du téton apparent, ça me met quand même mal à l’aise si je porte un simple tee-shirt de couleur clair par exemple (pas que mon téton apparaisse, mais que les gens focalisent dessus, regarde moi dans les yeux, j’ai dis les yeux) du coup j’ai acheté des nippies en silicone.
    En ce moment, j’ai des gros boobs parce que j’aillaite, du coup j’ai trouvé des brassières sans couture hyper confort dans mon supermarché (pas du tout spécia allaitement) pour contenir un peu le matos :)

  5. 11 mars 2015 at 10:24

    Oh ça fait plaisir de voir ça, je fais aussi partie de ces filles qui ne portent pas de soutien-gorge. J’ai commencé à en porter vraiment vers mes 18 ans, mais je m’en débarrassais sitôt rentrée chez moi et ayant passé plus de temps chez moi qu’à l’extérieur XD.
    Depuis 2/3 ans je n’en porte quasiment plus du tout (pour certains hauts transparent j’en met un parfois). Le soutien-gorge malgré qu’il soit à ma taille me donnait des douleurs dans la poitrine et pourtant je prenais de la qualité. Je n’ai jamais vraiment compris comment les femmes pouvaient s’infliger ça au quotidien, moi je n’en suis pas capable.

    Pour les jeans par contre je reste une accro, mais je suis capable d’en essayer 30 pour en acheter un, il faut vraiment que je me sente à l’aise dedans. :)

  6. 11 mars 2015 at 10:26

    Je n’avais pas remarqué non plus… Je ne supporte pas de ne pas avoir de soutien-gorge… J’aime bien l’objet et je n’arrive pas à m’en passer, du réveil au coucher…
    Pourtant, pour moi, le confort est aussi essentiel ! (Brûlons les jeans plutôt, je n’en porte pas non plus)

  7. 11 mars 2015 at 10:33

    J’ai un peu plus de poitrine que toi (un petit bonnet C); j’ai arrêté de porter des soutifs depuis plusieurs années sauf pour faire du sport, et mes seins sont toujours très bien accrochés alors que j’ai largement passé la quarantaine ^_^ Je ne trouvais jamais rien qui me plaise vraiment, la dentelle me grattait, les modèles n’allaient jamais bien parce que comme ceux de la plupart des femmes, mes seins ne sont pas symétriques, j’en avais marre de claquer des fortunes en lingerie et surtout d’être tout le temps serrée ou en train de rattraper une bretelle. Bien contente de m’être libérée de cette contrainte!

  8. 11 mars 2015 at 10:49

    comme toi ;) en ce moment je mets des body (mais juste pour ne pas avoir froid ^^ ) et c’est top, ça ne soutient rien mais ça ne serre pas! Je triche un peu car à la base je n’aime pas la lingerie, ça ne m’a jamais parlé, donc no soutif et culotte petit bateau ça me va très bien! J’ai quand même un soutif tout défraichi sans armature que j’aime bien et que je mets quand j’ai un truc trop transparent/moulant et que je sais que je vais croiser des gros lourds ^^ parce que le seul problème d’être sans soutif ce sont les gros porcs du métro qui te le font remarquer!!!! Il y a d’ailleurs quelques polémiques au sujet du soutien-gorge par rapport au cancer du sein…

  9. 11 mars 2015 at 10:52

    tu as la chance de pouvoir t’en passer alors profite! A ta place je ferais comme toi!

  10. 11 mars 2015 at 10:55

    Effectivement il paraîtrait qu’en portant des soutifs tout le temps le muscle en dessous des seins ne travaille plus et donc à nous les seins qui pendent! Je n’en suis pas encore à ne jamais en porter mais il est évident que dès que je peux je m’en débarrasse, notamment l’été où je peux vivre sans de longues périodes!!!
    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

  11. 11 mars 2015 at 10:56

    Quelle chance que de ne pas avoir à porter de soutien gorge! Si je le pouvais je ferais comme toi mais j’ai une poitrine trop lourde et sans soutien gorge je me sens mal!

  12. 11 mars 2015 at 10:59

    Que j’aimerai pouvoir ne pas mettre de soutiens-gorges, d’avoir cette liberté.
    Malheureusement, quand je n’en met pas, je trouve mes seins beaucoup trop lourds, ils me font mal rapidement. De plus, je ne supporte pas de les sentir bouger et gigoter au moindre mouvement, c’est extrêmement désagréable, voir douloureux lors de mouvements brusques.

  13. 11 mars 2015 at 11:00

    Moi aussi je brûlerais bien les soutifs! Quelle oppression ce truc, un vrai engin de torture.
    Chez moi, je n’en porte jamais. Quand je rentre à la maison, en général, la première chose que je fais, c’est me changer et l’enlever! Quel sentiment de délivrance et de bien être!
    Mais malheureusement, j’ai une poitrine assez imposante et quand je sors, je ne peux pas vraiment m’en passer sinon c’est désagréable, au boulot ou si je marche vite par exemple. Quelle plaie.

    Je me souviens encore de l’achat de mon premier soutien-gorge. C’était mon père qui m’avait emmenée dans une boutique et m’avait laissé entre les mains des vendeuses. J’étais rentrée avec ce soutif qui me rendait hystérique, ça grattait de partout, ça m’oppressait. Je me frottais aux portes, je me tortillais dans tous les sens pour essayer de me débarrasser de ce machin.
    Puis bon, on s’habitue, un peu.

    Depuis, je suis en perpétuelle quête du soutif parfait, sans armatures, confortables et qui soutient bien quand même.
    Quelle affaire…

  14. 11 mars 2015 at 11:02

    Je n’avais jamais fait attention au fait que tu ne portais pas de soutien-gorge, comme quoi ce n’est pas si marquant que ça ! :)

  15. 11 mars 2015 at 11:09

    Je fais du 90 B et je ne porte plus de soutifs tout simplement parce qu’à un moment donné je ne les ai plus supportés (sans rentrer dans les détails). Je pensais que ce serait provisoire et puis le provisoire a duré et maintenant je ne peux vraiment plus en porter, je me sens carrément « emprisonnée », et j’avoue que j’ai un sentiment de liberté depuis que je n’en porte plus.
    Je porte juste un t-shirt léger Petit Bateau dessous et c’est tout.
    Et comme toi, je ne porte plus de jean (toujours en raison de ma santé) et je me demande comment je faisais avant pour en porter tout le temps (le jean c’était presque mon uniforme avant).
    Comme toi je privilégie les vêtements confortables, les collants, les leggings, les shorts et les jupes.
    Bref, le confort c’est la vie !
    (Je pense donc aussi être un peu une rebelle).
    Bises

  16. 11 mars 2015 at 11:17

    je n’ai pas précisé mais effectivement j’ai des petits seins ;) mais c’est vrai qu’avec une plus « forte » poitrine c’est peut-être difficile de se passer de soutif? j’imagine que des brassières plus souples ça ne va pas non plus?? sinon truc bizarre, depuis que je ne mets plus de soutien-gorge, j’ai l’impression que mes seins ont grossi ^^ c’est psychologique vous croyez?? peut-être c’est juste l’effet de ne plus être « compressés »?? Est-ce que d’autres ont cette impression??

  17. 11 mars 2015 at 11:25

    Ah comme j’aimerais pouvoir ne pas mettre de soutien gorge, mais avec mon 95 D c’est pas possible tout simplement. :) mais je t’envie !! et je n’avais même pas remarqué ce détail chez toi.

  18. Quand je ne porte pas de soutif, je me sens en pyjama :-)
    (et je fais un bonnet C)
    Et je trouve aussi que ça structure plus joliment ma silhouette avec un soutif, les « choses » sont plus groupées :D c’est moins le why, sous un gros pull, sous en t shirt…c’est moins freestyle :D
    but feel free to free the nipple ;-)
    ➕♡

  19. 11 mars 2015 at 11:41

    MERCI !

    Alors là je suis 100% d’accord avec toi mais pourtant je n’y arrive pas…

    Il y a quelques années lors d’un enterrement de vie de jeune fille j’avais mis un petit top sans soutif en pensant bêtement que si il y avait un moment pour le faire c’était bien là, entre meufs personne n’allait me faire de réflexion… Et pourtant… « Pourquoi t’as pas mis de soutif » – « Ben parce que c’est plus confort et puis sous ce top là ça se voit si j’en mets un » – « oui mais là ça se voit que t’en as pas mis »

    BIM ! et là je me suis dit mince si même les nanas ne peuvent pas comprendre cette envie de liberté qui va le comprendre ??

    Du coup ben je me force à porter quelque chose quand je sors en société, alors que je fais partie de la catégorie des mini-boobies et que franchement ça ne me sert à rien !! Mais au moins je suis sûre de pas avoir une réflexion que je suis en fait pas encore prête à encaisser et à assumer… J’espère un jour acquérir ta sérénité à ce sujet… En plus de ça je n’ai jamais fait attention à ça sur tes photos, comme quoi effectivement on s’en moque !!

  20. 11 mars 2015 at 11:42

    Hello,

    Ah comme je comprends! J’étais si complexée au collège et au lycée. Je me sentais tellement enfant alors que mes copines devenaient des femmes. Rien à faire ça ne poussait pas ! Et puis petit à petit je suis quand même arrivée à un tout petit B (ou un très gros A, comme on veut), et aujourd’hui j’adore ça, le fait d’avoir une petite poitrine. Justement pour cette liberté de ne pas porter de soutien-gorge. J’adore en porter de très jolis et délicats ; dentelle toute fine, soie transparente, un vrai plaisir. Mais j’aime aussi pouvoir m’en passer pour un décolleté plongeant ou une robe un peu échancrée. D’ailleurs en septembre à mon mariage je n’en portais pas car ma robe était dos nu et j’ai adoré la légèreté du crêpe de soie à même ma peau

  21. 11 mars 2015 at 11:55

    C’est là que je me dis que les soutien-gorges, malgré tous les progrès qui ont été faits, ça ne s’adapte vraiment pas à toutes les morphologies… J’ai aussi une petite poitrine, et je ne peux pas vivre sans soutien-gorge, sauf que moi, ça ne me gène absolument pas (sauf un ou deux soutien-gorges relous que j’ai mais bon), je ne le sens pas, à tel point que parfois, j’oublie de l’enlever et je dors avec la nuit. Et c’est vrai que les jeans, c’est pas pratique, je suis bien d’accord avec toi ;)

  22. 11 mars 2015 at 11:56

    Impossible pour moi de ne pas porter de soutien-gorge … J’ai une collègue qui nous fait régulièrement la remarque : « porter un soutien-gorge, c’est mauvais », mais avec mon 100D, impossible de les laisser sans maintien ! ;-)

  23. 11 mars 2015 at 11:57

    C’est sûr que si j’avais une petite poitrine je ne metterais pas de soutien-gorge! Je trouve ça ultra-féminin et très sensuel et surtout, on ne doit pas réflechir 1000 ans pour savoir si tel haut ou telle robe va trop dévoiler le soutif!
    Cependant, je trouve que c’est un peu dur de parler de « brûler » les soutifs, et presque de stigmatiser les filles qui en portent. Personnellement, je fais un 80E (galère pour trouver la bonne lingerie…) et même si j’aime beaucoup ma poitrine au naturel, j’ai réellement besoin d’un soutien-gorge pour la journée. Sinon dès que je marche, ça me fait mal, j’ai besoin de soulager mon dos et puis il faut dire que la lingerie, j’adore ça! Je peux avoir le tee shirt le plus basique en coton et un jeggins (yey! jamais de jean pour moi non plus), si je sais que j’ai une lingerie hyper féminine dessous, je suis la reine de la journée :p

    Alors non, ne brûlons pas les soutifs mais on s’adapte à sa morpho et à son confort (et on apprend à prendre des soutifs à sa taille, les miens ne me marquent pas!) et on se sent féminines et sensuelles comme on veut :)

    • 11 mars 2015 at 12:35

      @Marie, as tu essayer de commander des soutien gorge aux UK ? C’est que je fais car moi aussi j’ai un petit dos et un bonnet « important », entre du 80C et du 75DD ou E.
      Aucune optiçon en France.
      Une fois que j’ai compris, après plusieurs années de recherche via des blogs et lecture, ma taille et la forme de ma poitrine, j’ai testé d’abord un modèle via Ebay, puis un autre, un autre, cherché des opinions sur des sites et investis dans d’autres modèles. Et comme ma taille fluctue, je cherche longtemps avant de me décider.
      Sinon il y a de supers marques polonaises, des miracles pour les petits dos et gros bonnets, reconnues pas toutes celles qui essayent. Je sens que moi aussi je vais tenter.
      Si ça t’intéresse, contacte moi.

      • 11 mars 2015 at 18:43

        Yay! Merci beaucoup! Pour les sites anglais c’est vrai, j’y ai habité 2 ans et c’était génial (surtout au niveau des hauts de maillot!) mmais même si il y a beaucoup de choix, je trouve que c’est souvent de mauvaise qualité.
        Mais avec plaisir pour prendre contact pour la marque polonaise ! =) .. on fait comment ? :p

        • 11 mars 2015 at 20:07

          http://www.kontri.pl/pl-PL/segment/894/Bielizna_Biustonosze/

          ET VOICI LES SOUTIFS POLONAIS PAS CHERS,1EURO est equivalent de 4 ZLOTYS;)

        • 12 mars 2015 at 15:15

          Les marques polonaises que l’on « se refile sous le manteau car ce sont des sauveurs »… sont Comexim, Avoccado ou, bien sur Ewa Michalak.
          Ces sites sont en polonais mais Google traduction est ton ami et on s’en sort très bien.
          Ces sites proposent aussi du fait sur mesure, ce n’est pas très cher, mais ce n’est pas 1€ non plus. Et, comme l’écrit Marta, la qualité est au rendez vous.
          Pour commander, c’est simple, on fait une demande par le formulaire de contact en anglais. En revanche, bien se renseigner avant car les tailles sont différentes. Il est mieux alors de bien se mesurer et, si possible, de connaitre son équivalent taille anglaise (par exemple, 80E égale plus ou moins un 30E). Ensuite, il y a aussi les critères sur la forme de la poitrine qui rentre en jeu. Oui oui c’est précis à ce point, surtout Ewa Michalak.

      • 11 mars 2015 at 19:47

        Salut!C’est vrai ce que tu ecris sur les marques polonaises.Moi_ meme je suis Polonaise,je vis actuellement en Pologne;)et je peux confirmer que la qualite des soutiens gorges d’ici est super extra,les prix tres raisonaibles et le choix vraiment varie,chaque poitrine y trouvera son bonheur;)moi meme en etant une fille mince avec une poitrine bien genereuse j’achetais tjrs les soutifs dans mon pays natal meme en vivant en Belgique ou en France il y a quelques annees bisous !

  24. 11 mars 2015 at 11:59

    Comme dis Mlle Eugé, Free the nipples!

    J’aime beaucoup les sorties de diktats intégrées au quotidien.
    Personnellement j’évite régulièrement d’en porter car je me sens plus libre de mes mouvements sans, mais parfois je trouve que mon bonnet B flotte un peu trop en marchant et n’ose pas supporter les regards.
    Je vais tenter la technique de Zelda du petit t-shirt ou débardeur pour me permettre plus de jour sans…et ne garder que la jolie lingerie pour les jours avec :)

  25. 11 mars 2015 at 11:59

    Je t’envie mais pour moi impossible, team cup F… Cela dit je ne ressens pas le fait d’en porter comme une contrainte, au contraire je suis plutôt bien dans mes soutifs (et je peux vu le prix que je mets dedans !!!)(je m’emporte).

    Mais j’adore ta façon de voir les choses, je ne comprenais pas trop les filles qui ne portaient pas de soutifs, et j’avais jamais eu l’occasion de poser la question.

    Et cette série « Impression » est zinzin, j’adore et je souffre en même temps haha.

    Bises,
    Pkp
    http://pkpdotcom.com/

  26. 11 mars 2015 at 12:03

    Comme toi j’ai quasiment abandonné les soutiens gorges, j’en ai plein qui sont super jolis mais j’en ai marre d’avoir juste envie de les retirer
    Je n’ai pas une petite poitrine ni une poitrine généreuse et au final ça n’est pas génant de ne pas en mettre, en plus quand je vois la poitrine de certaines qui mettent des soutifs tout le temps et qui tombent quand même…

    Au quotidien pareillement aussi, privilège au confort, moi qui portait des corsets etc auparavant, cela a bien changé. Bien que j’en mettrais un pour Trolls & Légendes, le reste du temps c’est limite si je ne resterais pas en pyjama toute la journée juste pour être le plus à l’aise possible xD

  27. 11 mars 2015 at 12:30

    Oui c’est vrai, le soutien gorge peut être une contrainte mais aussi un bienfait… si l’on sait comment bien le choisir, à sa taille etc et non pas les trucs à 5€ achetés chez les chinois ou au marché (ou H&M…).
    Or quand on sait que, au bas, 85% des femmes achètent des sous vêtements qui ne leur correspondent pas du tout, il y a du chemin : il faut donc s’interroger avant d’affirmer « ce truc me gêne, c’est une torture « !! et se regarder en face.
    Il est vrai cependant que, hélas, en France, mais aussi dans de nombreux autres pays, l’offre est très limitée.
    Par exemple, ici, en France, il n’existe rien en dessous du 85A ou au dessus de 100 F ou G je crois ( si YSé, qui fait des 80 A et B) : cela donne des millions de femmes qui portent un truc trop large du dos et trop petit du bonnet ou inversement. Bref, c’est limité.
    Pour ma part, faute de mieux, j’ai longtemps porter du 85A, bien trop petit pour moi au niveau des bonnets et beaucoup trop large du dos, avec au résultat, pas de soutien, sert à rien. J’ai eu la « révélation » en visitant des sites et blogs US/UK avec des femmes qui redéfinissait la façon de mesurer son tour de poitrine (oui parce que aux US/UK, les « professionnels » ajoutent aux mesures encore des chiffres censés donner ensuite une taille, enfin compliqué et source de nombreuses erreurs) pour obtenir sa vraie taille, surtout pour les personnes fines avec des bonnets importants. J’achète donc ma lingerie au UK, suis passé donc d’un 85A à un 80 C voire un 75DD ou E (oui j’ai de quoi). Et ça va beaucoup mieux, même si, moi aussi, je retire mon soutif le soir et le week end (ceci dit les américaines dorment avec alors… on en est loin !!). Mais j’ai besoin d’un soutien, quand je marche vite, je cours, je fais du sport, je ne peux m’en passer trop souvent.
    Moralité : apprenons toutes enfin à vraiment porter ce qui nous conviens, il faut chercher mais ça vaut le coup.

    • 11 mars 2015 at 14:28

      Tout à fait d’accord! Avant d’affirmer qu’ils sont une torture, il faut déjà savoir si on a la bonne taille/une bonne qualité ! Ca s’applique à tous les vêtements!

      Néanmoins, si j’avais des petits seins (ce qui n’est pas le cas – 90C), je ne pense pas que je porterai tous les jours un soutien-gorge. Mais quand même, ça reste un quelque chose de très beau… je craquerai certainement quelque fois!

  28. 11 mars 2015 at 12:32

    Tu as bien raison!! Je n’en n’ai pas porté très lgtps, surtout l’été car je déteste les bretelles qui dépassent des débardeurs et robes, je trouve ça moche ++++
    Avant j’avais une poitrine bien sympa, un 85B ou C, et ensuite j’ai pris du poids. Là les choses se sont gâtées, un 95C qui m’a obligé à renouer avec le soutif l’été, une horreur! Depuis l’année dernière et 10kg en moins ma poitrine s’est stabilisée à un 90C, et bon selon les fringues je suis vraiment obligée d’en porter un. L’été va arriver (si si bientôt) et il va falloir que trouve un juste milieu!
    Aujourd’hui je comprends vraiment ce « se sentir serrée » et j’adore le moment où je dégage mon soutif dès que j’arrive chez moi!
    Par contre le bémol pour moi c’est le collant!!! Sûrement un vieux souvenir qui remonte (collant en laine qui gratte), et il n’y a rien de plus insupportable pour moi! Je ne sais pas si je suis entre deux tailles, mais je suis tjrs en train de le remonter toutes les 5 minutes, ça me serre au ventre……. rhaaaaaaaaaaaaa!
    Le seul problème pour nos seins libres en fait, c’est le regard des autres sur nos tétons!

  29. 11 mars 2015 at 12:37

    Tu as bien raison! J’ai une forte poitrine du coup j’ai du mal à sortir sans soutif, mais certains dimanches où je fais l’effort de m’habiller (:D) je n’en mets pas et je me sens plus légère. ça m’a toujours aussi bloquée pour les robes dos nus que je trouve sublimes mais du coup avec un soutien-gorge ça ne le fait pas. En 4è, quand j’ai commencé à avoir de la poitrine je refusais d’en mettre, au grand dam de ma mère, et j’ai subi énormément de moqueries de mes camarades, ce qui m’a beaucoup marquée. Mais ton article me fait réfléchir, et je pense que je vais oser maintenant. Surtout l’été où il fait super chaud et que tu t’em****** à mettre un soutif qui colle, brrr.
    En tout cas continue comme ça, je passe ici tous les jours et ta nouvelle couleur de cheveux est sublime <3 bonne journée <3

  30. 11 mars 2015 at 12:46

    Ah lalalala, vaste question ^^
    Moi aussi je fais partie de la team gros bonnet (aucun rapport avec la mafia ^^). Du coup impossible de m’en passer en public, sinon j’ai un effet gant de toilette garanti. Gravité is a beach!
    Mais dès que je suis chez moi, en pyju, tenue d’intérieur ou autre, je suis sans. Je vois aussi ça comme une sorte de carcan, mais indispensable. Et tout mes soutiens gorge ne sont pas confortables… Bref…
    Free the nipple if you can ^^

  31. 11 mars 2015 at 14:33

    Dès que je suis chez moi ou que je n’ai que de petites courses à faire à l’extérieur, je ne mets pas de soutien-gorge. Comme toi, je n’ai pas une grosse poitrine et donc c’est plus de l’esthétique que du confort, parce qu’en plus je ne supporte pas ça, je tire dessus toute la journée. Mais j’avoue que ça donne un jolie galbé sous le pull, je n’assume pas la forme brute de ma poitrine sans rien sous mes vêtements. Un jour peut-être je serai la belle au bois sans soutien-gorge…

  32. 11 mars 2015 at 16:44

    Moi aussi je suis de la team téton libre !
    J’ai arrêté d’en porter durant ma terminale et on a besoin d’un temps d’adaptation pour arrêter de penser que tout le monde a les yeux rivés sur un éventuel téton pointeur (souvent imaginaire) et puis c’est la liberté ! Cette sensation d’être en pyjama H24 !
    Après bien sûr, si l’on a la poitrine fuyante, on peut porter un soutien-gorge si on le désire, à la manière d’un maquillage qui corrigerait visuellement notre apparence, mais jamais de façon permanente, tout comme le matin on a le choix entre se maquiller ou pas. Encore une fois, chacun-e fait ce qui lui plaît !

  33. 11 mars 2015 at 16:58

    Personnellement, je m’en fiche un peu des soutien-gorges. Si on a peu de poitrine, autant y trouver des avantages !

  34. 11 mars 2015 at 18:08

    Je suis exactement comme toi. les soutif me serrent, m’oppressent même parfois. Alors je n’en juste mets pas. Mais je vis aux USA et ici le téton est le mal… même à la piscine ou à la plage les tétons qui pointent sont très obscènes et je ne te parle même pas au boulot… la plupart des soutifs, maillots de bain et même t-shirt de sport sont rembourrée. pour gonfler la poitrine mais surtout pour créer une protection à ce maudit téton…. Et mes seins se sentent opprimés !!!

  35. 11 mars 2015 at 18:20

    Je n’avais jamais remarqué que tu n’en portais pas, comme quoi :). Perso, j’ai arrêté d’en porter aussi, le déclic est venu du voyage au Vietnam que j’ai fait en décembre dernier, je n’étais pas à l’aise, ça me serrait, c’était pénible et alors quand on est arrivés au sud où il faisait plus de 30° degrés, j’en ai vraiment eu assez. Du coup, gros tri en rentrant, j’en ai quand même gardé quelques-uns sous le coude au cas où ! Par contre, je n’ai pas envie de ne rien mettre, je n’aime pas trop le contact direct avec un débardeur ou un tee-shirt, sans doute l’habitude, je n’ai pas envie de sentir que ça frotte, du coup je mets des brassières toute souples que je trouve chez Monoprix et là super, j’ai l’impression de ne rien porter ! Mais maintenant que tu en parles, j’ai envie d’essayer un jegging pour voir, trop marre des jeans, surtout en scooter !!! Merci pour ces articles « prise de position », c’est cool ;)

  36. 11 mars 2015 at 18:36

    Pour une fois, je ne suis pas du tout du même avis.
    Je trouve qu’une femme qui ne porte pas de soutien-gorge, ce n’est pas toujours vraiment esthétique, voir même pas du tout.
    Le délire poitrine qui ballote au vent m’hérisse le poil. Quand je croise une nana comme ça, je pense que je suis incapable de lui parler en la regardant dans les yeux.

    Maintenant, je suis pudique, peut être que ça vient de là.

    Un soutien-gorge bien choisi (j’insiste, pas du H&M à 15 euros), c’est le détail qui fait la différence.

    Pour ma part, je me sentirai complètement nue sans.

    • 11 mars 2015 at 21:43

      H&M a changé ma vision du soutien gorge. Ils proposent des petites tailles et des modèles multiples pour celles qui comme moi n’aiment pas les baleines et les attaches…
      Alors certes, c’est de la grande distribution mais pour 9€, j’apprécie mes brassières H&M.

  37. 11 mars 2015 at 19:07

    Non mais arrête je vais aimer encore plus ton blog avec ce genre d’articles ^^

    J’avoue être encore bien accrochée à mon soutif (enfin c’est plutot lui qui est bien accroché). J’ai une micro poitrine, je pourrai donc sans gène physique, prendre le large et jeter ces engins de torture au feu ! Sauf que j’assume pas trop qu’on puisse voir mes tetons et surtout j’assume encore moins ma micro poitrine accordée à mon maxi boule. Mon ami le soutif limite légèrement les dégats (quoi que des fois je me dis que quitte à etre une quille ça changera pas grand chose). Je m’accorde quand meme souvent 2 jours de repos ou j’arbore mes plus beaux triangles, le jour où je suis en télétravail et le dimanche. Neanmoins ces fameux triangles me saucissonnent quand meme la peau du dos… Bref ton article m’a donné envie de bruler mes soutifs triangles aussi ^^

  38. 11 mars 2015 at 19:18

    J’ai du mal à faire sans et je ne pourrais pas me passer du galbe qu’ils donnent donc je garde! ;)
    ♥♥♥
    Jeanne
    http://fashionmusingsdiary.com

  39. 11 mars 2015 at 21:02

    mais tu portes une culotte? j’avais pas remarqué que tu ne portais pas de soutien gorge. Moi j’aime la lingerie et j’adore choisir les couleurs, les matières, les formes. je n’avais jamais pensé que c’était emprisonnant mais je vois que ton avis est partagé dans les commentaires. comme quoi les créateurs ont un marché à conquérir!!

  40. 11 mars 2015 at 21:13

    Je rêve du temps où je ne portais pas de soutif ! (avant grossesse quoi)

  41. 11 mars 2015 at 21:24

    Bonsoir!
    Pour ma part, j’ai des formes généreuses on va dire. Je ne puis pas me permettre de ne rien mettre, puis, je ne supporte plus du tout de n’avoir aucun soutient. Même la nuit, je met une brassière.
    Ensuite, j’aime la lingerie. J’aime bien avoir de jolie dessous.
    En revanche, je ne prendrai jamais quelque chose de désagréable, je suis plutôt confort et cocooning.
    Agréable soirée à toi, bisettes!
    Valentine

  42. 11 mars 2015 at 21:27

    Je suis obligée de te laisser un commentaire pour la découverte du creux poplité : quel mot génial ! Mon nouveau défi est de le caser dans une conversation demain, l’air de rien. ;)

    Pour les soutiens gorges, à 23 ans, je commence enfin à lâcher du lest : j’ai une morphologie à la Eva Longoria, et j’ai longtemps complexé de ne pas avoir le pare choc assorti au derrière. D’ailleurs, je parle au passé, mais je n’en suis pas encore totalement revenue… Ceci dit, j’ai enfin abandonné les horribles soutien-gorges coques, inconfortables au possible, qui marquent, et font de toutes les façons très plastique… Je suis passée aux triangles en dentelle même si en toute honnêteté, je pourrais m’en passer. Mais la dentelle noire me fait me sentir jolie, et puis étant adepte de la chemise semi transparente… Ceci dit, lorsque je met une robe dos nu, je savoure le plaisir de pouvoir la porter sans rien en dessous. J’en suis venue à trouver le décolleté dans le dos presque plus sexy que le décolleté sur la poitrine ! En tout cas, c’est devenu mon truc à moi et de fil en aiguille, je me mets à aimer mes mini-seins. A chaque poitrine ses avantages et ses manières d’être jolie !

  43. 11 mars 2015 at 21:31

    Je me rends compte que dans mon commentaire j’ai oublié de dire des choses auxquels je pensais.
    Je comprend tout à fait et respecte que l’on n’aime pas porter de soutient-gorge, ou même quoi que se soir pour soutenir la poitrine.
    Par exemple, chose glamour, quand mère nature se manifeste chaque mois, je ne supporte rien du tout. Alors je met jour et nuit des brassière et pour le reste des vêtements des matières fluides.
    De manière général je porte des matières douces et agréable à porter. Je n’aime pas porter de vêtement prêt du corps, je n’ai pas de vrais jeans, pour les collants j’aime bien ce de Dim car il ne sert pas au niveau de la ceinture (bonheur d’avoir acheté cela).
    Pour les talons, je n’en mets plus, et je n’en mettais déjà pas beaucoup. Puis ne mettais que des tallons plutôt épais, jamais de fin, aiguille. Voilà voilà je crois que j’ai fini mon roman ha ha ^^
    Bise!
    Valentine

  44. 11 mars 2015 at 21:34

    Je me reconnais dans ce billet!
    Moi aussi j’ai une toute petite poitrine (d’ailleurs il m’est très dur de trouver un 90 A… c’est une taille peu représentée!… et en plus comme je m’en fiche de la lingerie, je ne me force pas trop non plus!).
    Je ne supporte pas les attaches dans le dos car elles passent sur une zone où j’ai terriblement mal et appuient.
    Les baleines des soutiens gorges m’agacent car elles bougent quand je lève les bras pour écrire au tableau et se remettre un sein en place quand on est prof devant un groupe d’adolescents lubriques, c’est pas classe!
    Du coup, j’opte pour des triangles.
    Mais j’aimerai aussi ne pas porter de soutien gorge et être en mode « repos » mais ça ne m’est réservé que pour le week-end (cf. l’argument ci dessus).
    En revanche, je n’ai jamais complexé sur la taille de ma poitrine, elle est comme ça et je n’ai jamais envié mes copines aux seins plus gros (en plus je trouvais ça moche!).
    J’hallucine juste sur la taille des seins de certaines de mes élèves qui en 6ème en ont déjà des énormes. C’est les OGM?

  45. 11 mars 2015 at 22:05

    Héhé, je ne pensais pas qu’en te posant cette petite question, ça lancerait un article drôlement chouette quelques jours plus tard. Trop fière la fille!

    Bon plus sérieusement, comme je te le disais, je trouve ça très chouette que tu ne sois pas du tout complexée par cette petite poitrine, et qu’en plus, tu en profites. Car oui, c’est vrai qu’un décolleté plongeant sur une poitrine de taille petite/moyenne, c’est toujours moins vu comme « sexuel » que sur une poitrine généreuse, et c’est cool de pouvoir s’accorder ce petit plaisir de mode et de confort comme tu le dis si bien.

    Moi malheureusement, je n’en suis pas là, car ces mini seins me complexent beaucoup. J’adore voir les photos de la belle Audrey Lombard qui porte des blouses lâches avec un beau soutien gorge triangle en dentelle en dessous. Je trouve que c’est sexy et féminin, léger. Mais quand j’essaie, j’ai l’impression d’être un petit garçon de 10 ans, je me sens tout à coup privée de ma féminité durement acquise à coup de wonderbra, et je me sens vulnérable.

    Tout le monde me dit toujours que c’est idiot. Mon copain comprend le complexe même s’il ne comprend pas pourquoi je ne passe donc pas par la case chirurgie si vraiment, j’en souffre beaucoup. Ben oui, mais même si j’aimerais vraiment le faire car j’en suis malheureuse, j’ai la trouille. C’est idiot pour beaucoup d’hommes et de femmes qui ne comprennent pas que je sois persuadée que la féminité passe aussi par une poitrine digne de ce nom (merde, un petit 75/80 C pour une fille qui mesure comme moi 1m76, c’est loin d’être gros, et un 80 A, sur une fille comme moi d’1m76, ça a vraiment l’air touuut petit)(à mes yeux)(qui voient mon corps de manière bizarre, ok!)

    Bref, je trouve très cool et très inspirant ton détachement vis à vis de cela, de cette norme, de ces vêtements qui nous écrasent et nous serrent; et peut-être qu’avec le temps (j’ai 27 ans et des bananes), j’y viendrai aussi. Franchement, j’espère!

    Merci Elodie, donc!

    Bises

  46. 11 mars 2015 at 22:28

    Je suis sidérée de voir autant de com de filles qui décrivent les soutifs comme des instruments de torture.
    C’est pas normal du tout, un soutif à la bonne taille ne doit pas se sentir/bouger/rentrer dans la chair et j’en passe !
    Moi, je fais du 100E, c’est lourd donc j’en porte presque tous les jours (sauf le dimanche si je reste à la maison), j’achète plutôt en Angleterre parce qu’il y a plus de choix dans les tailles non standard, mais je trouve aussi des trucs sympas chez Sans Complexes par exemple.
    Je n’avais jamais remarqué que tu ne portais pas de soutif sur tes photos, comme quoi, ce n’est pas choquant ;-)
    J’aimerai connaître l’impression que ça fait d’avoir une petite poitrine et de vivre au quotidien sans soutif, on doit se sentir toute légère !

  47. 11 mars 2015 at 22:48

    C’est vrai que j’avais remarqué dans ton photo shoot sur ta nouvelle couleur (qui te vas très bien) que tu ne portais pas de soutien gorge donc je m’y attendais un peu, à ce petit article.
    Moi-même j’en ai eu marre ! Dès que ma poitrine a pointé le bout de son nez on m’a dit « porte un soutien-gorge », sans réfléchir c’est vrai que j’ai voulu faire comme tout le monde. Effet de mode ou non ce petit objet commençais déjà à « m’entraver » alors même que je me cherchais au milieu des boutons et premières amourettes… C’est vers décembre que j’ai mis fin à ce calvaire! Je suis peut être au lycée, et pour les femmes que vous êtes, je dois passer pour une petite joueuse à côté de vos années de « torture », mais ça fait un bien fou! Maintenant je ne met des soutien-gorge (léger) seulement quand je fais du sport, sinon je met autant de sous tee-shirt possibles pour cacher mes petites fleurs, je suis encore trop prude!
    Bisous la compagnie et à bat les diktats!

  48. 12 mars 2015 at 9:28

    Mine de rien, derrière un blog mode et tendance (ce qui n’a rien de péjoratif venant de moi) tu éparpilles ça et là quelques pépites féministes, écologistes, humanistes…et c’est ce que j’aime chez toi.
    Alors moi les tétés à l’air (enfin à l’air sous un vêtement quand même ;) ) j’en rêve, je le fais d’ailleurs souvent en hiver sous les gros pulls, mais allaitant encore ma petite mais seulement d’un sein, j’ai une énorme asymétrie et du coup un sein plus bas que l’autre (car plus lourd)….pas facile à assumer sous un simple t-shirt ! Mais quand la demoiselle sera sevrée, à moi la liberté !

  49. 12 mars 2015 at 9:39

    Juste merci, merci, merci! J’avais pas remarqué ton « choix ». J’ai arrêté le sous-tif pendant deux ans pour mon plus grand bonheur. Et puis, je me suis résignée à en reporter. Trop de remarques négatives des hommes comme des femmes… pourtant j’ai une toute petite poitrine… Tu me donnes envie de me réaffirmer là!

  50. 12 mars 2015 at 10:33

    Mais qu’est-ce que j’aimerai ne pas avoir à en porter !!! Je t’envie tellement ! Et je trouve sa super le fait de ne pas se donner de contrainte. Bon malheureusement, moi j’ai de grosse miches donc pas le choix sinon gant de toilette, et c’est pas sexy là par contre ^^

  51. 12 mars 2015 at 10:53

    Tu vas te marrer mais… Je n’avais jamais capter que tu ne portais pas de soutien gorge dans tes tenues x)
    C’est dommage ces pressions toutes bêtes sur les tétons.

  52. 12 mars 2015 at 10:59

    Hello ! Je suis désolée j’ai eu une très grosse journée hier je n’ai pas pu vous répondre, mais j’ai lu tous vos commentaires.
    Je remarque que pas mal d’entre vous aimeraient se débarrasser de la gêne qui les étreint quand elles ne portent pas de soutien gorge, j’espère qu’avec le temps vous pourrez dire fuck à ce que les autres pensent ou disent pour être plus sereines et vous débarrasser des soutifs qui vous serrent.

    Je voulais aussi ajouter que ce n’était pas du tout une critique de celles qui en portent hein, je sais bien que pour les lourdes poitrines c’est un mal nécessaire, et pour celles que ça ne gêne pas et qui trouvent ça joli l’essentiel c’est de sentir bien, c’est ça le plus important ;)

  53. 12 mars 2015 at 12:06

    Tu as bien raison ! J’aimerais bien avoir un peu moins de poitrine et pouvoir me permettre se loisir qu’est de ne pas porter de soutif !

  54. Danièle Saül
    12 mars 2015 at 13:18

    je viens de recevoir ma little et quelle joie! Vous êtes dan le little world! <3

  55. 12 mars 2015 at 16:28

    Je ne porte plus de soutien gorge depuis un an et ça a changé ma vie. Et pourtant j’ai une assez grosse poitrine. Depuis que je n’en porte plus, je respire mieux, je me sens mieux, je n’ai plus toutes les marques sur la peau et la sensation d’oppression. Et le bonus c’est que contrairement aux idées reçues mes seins sont beaucoup mieux qu’avant. Après quelques mois j’ai constaté: mes seins tombent mois qu’avant et sont remontés, ils sont beaucoup plus fermes, plus denses et plus ronds, la peau est beaucoup plus ferme aussi. Même mon mari a remarqué ce changement.
    Ces changements sont liés au fait que le soutien gorge entrave la circulation du sang et de la lymphe et entrave la respiration aussi, c’est pourquoi ils favorisent les boules dans les seins et les tumeurs, des études ont été faites là-dessus. Et de plus en plus de sportives de hauts niveaux n’en portent plus pour améliorer leurs capacités respiratoires.
    Pour les grosses et très grosses poitrines il a été prouvé que les femmes ayant des douleurs de dos et autres même avec un soutien gorge, n’ont plus aucune douleur, ni gêne quand elle n’en portent plus après quelques semaines/mois car leur corps gère les choses naturellement au lieu d’être entravé par le soutien gorge.

  56. 12 mars 2015 at 20:11

    alors je trouve ca génial!!!!!! j’aimerais pouvior ne pas en porter, mais cest malheureusement pas possible pour moi – surtout depuis que j’ai perdue 10 kg…mais tu as bien raison, pourquoi se farie ch…si on est mieux sans?

    bisous et bonne soirée!

  57. 12 mars 2015 at 23:03

    J’ai toujours eu une petite poitrine qui tenait très bien malgré l’absence de soutien gorge. Depuis l’arrêt de la cigarette et les 10kg qui vont avec je me retrouve avec une poitrine que je ne supporte pas, obligée de mettre des soutiens gorge que je ne supporte pas. Vivement que je retrouve ma silhouette avec mes petits seins en liberté

  58. 12 mars 2015 at 23:23

    Je n’avais jamais remarqué que tu n’en portais pas.

    Mon billet du jour est sur la lingerie ^^ Je trouverais dommage de brûler les soutifs, il y a tant de jolis modèles.
    Club des petites poitrines, je porte (et préfère) les triangles, ces sous-vêtements sans « coque » ou armature, que je trouve plus confortable. Je les affectionne aussi bien au quotidien qu’en soirée (ils en font des vraiment très beaux en dentelle, tout fins, ou plumetis)
    Après, il m’arrive de craquer sur de jolies pièces d’un autre type, comme pour des petits bustiers, ou des soutifs corbeille (avec ou sans remplissage), à porter de temps à autre. Mais là (comme pour les jeans d’ailleurs) je suis plus difficile, et j’ai vraiment besoin d’essayer avant d’acheter.

    Je comprends et te rejoins sur l’idée de s’affranchir de ces contraintes quotidiennes.
    Pour ma part ce ne fut pas le soutif mais la pilule : passage au stérilet vécu comme une liberté où je n’avais plus besoin de toujours regarder l’heure le soir en me disant de ne pas oublier de la prendre, ou d’emmener la plaquette avec moi si je devais partir quelque part.

  59. 13 mars 2015 at 0:16

    Moi j’ai des ptits seins, mais je mets quasi systématiquement des soutifs rembourrés parce que
    – sinon j’ai l’impression d’être « plate » et d’avoir une silhouette pas féminine
    – je suis hyper pudique du téton, ça me gêne beaucoup que quelqu’un puisse voir mes tétons en liberté, « moulé » par le t-shirt, et ça me gêne quand je vois les tétons des gens aussi!
    (et pour le coup, je l’avais remarqué sur tes photos, et je m’étais dit que tu n’en portais pas systématiquement sans me poser plus de questions).
    J’aime beaucoup les questions féministes que ce genre de question apporte!

  60. 13 mars 2015 at 11:06

    Bonjour bonjour,

    Première fois que je laisse un commentaire sous un de tes articles, j’ai pas intérêt à me planter ;)
    Je suis plutôt contente de voir que je ne suis pas la seule à rechercher du confort dans mes tenues du quotidien … ayant aussi adopté l’option « tregging » pour mes jeans, je me demandais si tu connaissais une marque qui propose des treggings taille haute? j’en cherche désespérément pour cet été, et pour le moment je n’ai pas trouvé mon bonheur!
    J’espère que mon petit message te parviendra et que tu pourras éclairer ma lanterne!
    Et merci pour toutes tes jolies photos :)

  61. 15 mars 2015 at 8:16

    GO GIRL !

    Je suis comme toi, avec une mini poitrine. J’ai arrêté de porter des soutiens gorge avec baleine et tout le tra la la pour des questions de conforts, mais aussi d’esthétique. Souvent, mes dessous sont trop grands, et l’on voit un espace entre le sein et le soutif même sous les vêtements.
    Pourquoi porter ces choses lorsque l’on en n’a pas besoin. Petit poitrine, donc pas de problème de dos, et ça tient tout seul !
    De tous petits seins, maintenant je trouve ça jolie, même si je trouve aussi jolie une belles paires de seins mis en valeur dans un décolleté ! Sauf que la vie m’en a donné des petits, alors autant en faire un atout !
    L’été par contre, j’ai encore un peu de mal à ne rien porter, peut être par pudeur, je choisis donc des bandeaux ou des soutifs en dentelles et élastique, afin que ce soit le plus confortable possible !

  62. 15 mars 2015 at 23:31

    Bravo !!

    Complètement en accord avec ton ‘ressenti passé’ et ton choix (quoique ayant eu une fille, et l’ayant allaitée longtemps..je ne peux pas actuellement me passer d’un coup de pouce pour ne pas avoir mal, aux seins justement !).

    Me souviens de mes premiers essais de brassières vers 12/ 13 ans, pourtant pour petit bonnet, comme d’une souffrance absolue, une gêne qui bloque le plexus solaire, comme disent les adeptes du ‘Zen’…pire que de remettre des chaussures après avoir couru pieds nus presque tout l’été, dans l’herbe, le sable, sur la roche etc…

    Des entraves et de la féminité.. on pourrait débattre une éternité !

    Belle semaine à toi,

    Isabelle M.

  63. 17 mars 2015 at 16:02

    j’avais jamais fait gaffe à ça !!! maintenant je vais regarder tout le temps tes seins ahahaha ! non sérieusement t’as bien de la chance de pouvoir t’en passer, moi ce sera dans une autre vie je pense ! tu as raison de pas t’emmerder avec des trucs qui te gênent, tu es très belle comme ça en plus ! comme quoi confort c’est pas forcément synonyme de yogging dégueulasse ;)

  64. 29 mars 2015 at 22:53

    Je te suis à 200%, j’ai 17 ans et voilà un an que je n’en peux plus de ces soutien-gorge, physiquement, moralement, symboliquement, esthétiquement parfois…
    Je compte arrêter d’en porter dans peu de temps, je suis convaincue que ne pas porter de soutien-gorge est aussi beau qu’en porter.
    J’en parlerai probablement sur mon blog d’ailleurs (je ne dis pas ça pour faire de la pub, je te dis juste tout ce qui me vient à ce sujet). Merci pour ton article, qui me conforte dans cette idée :)
    A bientôt ☼
    Juliette

  65. 17 juillet 2015 at 15:17

    Alors moi je suis en transition !! Depuis cet été j’ose enfin porter de jolies robes fines sans soutifs (car ils se verraient beaucoup beurk !) et je me baigne topless. Quel soulagement !! Car j’ai une forte poitrine donc les soutien-gorges me soutiennent mais ils me blessent aussi (aïe mes petites épaules) et me serrent (sous la poitrine et dans le dos). Et comme je n’ai pas réflexions (grande surprise pour moi) je compte bien continuer… ;-)

  66. 26 juillet 2015 at 14:58

    Merci pour ce billet . Je  » suis passée à l’acte » cet été, vive la baignade topless, ne plus se sentir serrée.
    Libérée, delivréeeeee…lol

  67. 19 janvier 2016 at 13:32

    @EleonoreBridge : Du coup tu nous conseillerais quoi comme alternative au soutien gorge ? Un débardeur à brassière intégré, ça l’fait ? :)

  68. 23 juillet 2016 at 17:41

    Coucou ! Je cherche du « soutien » (haha) dans ma lutte contre le soutif ! J’ai 22 ans et ça fait bien 5 ans que je n’en porte plus. Je porte des maillots de bain que je traficotte pour que ça ai lair d’un soutif (ca en a pas lair mais ça permet de cacher) c’est très lache donc très confortable, ça soutien pas mais ça donne un peu limpression que si en fait. Par contre on voit les noeuds dans le dos en relief mais bon, je pense pas que les gens fasse vraiment attention. La raison pour laquelle je ne mets pas de soutif : je ne peux pas mais alors pas du tout. Quand j’en vois un même si ce nest pas sur moi ça me fait peur. C’est un instrument de torture. Si j’en mets un je pense qu’à ça et je peux rien faire dautre. C’est une véritable souffrance ( meme les brassieres) Et pourtant cest tellement courant den porter un que cest considéré comme normal et plus correct. Donc cest bien, ça me fait du bien, de tomber sur ce genre de blog ! Merci ! Vive le no bra !

  69. 29 août 2016 at 1:09

    Salut! merci pour ton article, qui d’ailleurs reçoit un certain succès :-) Le soutien gorge est une sacrée contrainte oui! Surtout quand on comprend que pour la grande majorité des femmes, son utilisation n’a rien de fondée, à part sur tout un tas d’ a priori bidons… Et comme le disait Patchouli un peu plus haut (je crois que personne n’y a vraiment prêté attention, c’est dommage) porter ces choses est contre-productif sur le maintien de la poitrine et occasionne des problèmes de santé qui peuvent être très sérieux. Vivre sans soutifs, c’est juste une libération, pour le corps et l’esprit! ;-) J’ai réalisé un blog sur les dangers des soutien gorges et les raisons pour lesquelles il vaut mieux s’en passer : freetheboobies.fr J’ai rassemblé beaucoup de témoignages de femmes qui ont fait la transition et ne regrettent rien.

    Je voulais aussi rebondir sur ce que certaines filles ont dit plus haut. Selon elles, il leur serait juste impossible de se passer de soutien-gorge. Je tiens à dire que c’est faux, les seins libres ce n’est pas juste pour les autres, j’ai lu pas mal de filles avec des bonnets généreux (95G ou autres) qui réussissent à s’en passer :-) Alors oui, c’est moins facile qu’avec un petit bonnet et demande plus de temps et de patience… mais bien faisable et bénéfique. Pour les douleurs, c’est normal que ça tire au début, puisque les moyens de suspension ne sont plus sollicités et demandent du temps pour s’adapter.

    Quant au regard des autres, c’est raisonnablement un faux problème, c’est surtout l’appréhension du premier pas qui bloque, une forme d’auto-censure très forte qui ne mène à rien… Après je peux tout à fait comprendre que chacune a ses raisons d’agir comme elle le sent, mais déjà si les bonnes pratiques étaient la règle (taille adaptée de soutien-gorge, ne pas dormir la nuit avec, etc) il y aurait moins de douleurs, qui il faut le dire, sont à la base bien dues au port du soutif….

    Voila voila, j’espère que ma contribution a pu être utile…. j’essaie d’encourager au maximum celles qui ont des doutes.

  70. 19 octobre 2016 at 13:41

    Coucou Eléonore,

    Pour moi, le soutien-gorge est aussi une contrainte.

    Je n’en porte pas chez moi mais quand je sors à l’extérieur.

    Pour les maillots de bain, je me sens un peu mieux dans un haut de maillot comme ceux de Rouge Gorge.

    J’espère un jour de plus devoir en porter.

    Bisous

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Les champs requis sont marqués *