,

“Ne dis rien à maman”

Class-of-beverly-hills-6

Brendaaaaa <3

Si vous étiez ado en 93 quand Beverly Hills était annoncé sur TF1, vous vous souvenez forcément de cette petite phrase, prononcée en choeur par Brandon et Brenda dans la bande annonce qu’on a vu mille fois (à l’époque perso, j’avais 11 ans).

La série repasse en boucle sur AB1 depuis un moment, ils passent les 10 saisons et quand ils ont fini, hop ils recommencent à zéro.

Et le pilote “Class of Beverly Hills” est un petit bijou (même si on n’y voit ni Dylan ni le Peach Pit). D’abord parce que la photo est particulière, les images sont vraiment belles, bien plus que dans n’importe quel autre épisode de la série. Et c’est là que tous les personnages (en dehors de Dylan Mc Kay) sont présentés, avec leurs looks plus 90’s tu meurs.

Class-of-beverly-hills-13

Class-of-beverly-hills-25

Class-of-beverly-hills-22

Class-of-beverly-hills-8

Tout le monde a un petit air juvénile qu’on ne retrouve pas par la suite : Donna est mignonne & Brandon a la nuque longue.

Ca me fait quelque chose de revoir ces épisodes le dimanche quand j’ai décidé de ne rien faire dans mon canap. Ils ont vraiment marqué mon adolescence : les tenues qu’on essayait de reproduire (jupe longue à fleurs avec des boots, cyclistes improbables, robes sur T-shirt) alors que la mode était différente chez nous et les chansons qu’on y entendant qu’on ne trouvait nulle part.

Class-of-beverly-hills-16

Class-of-beverly-hills-19

Class-of-beverly-hills-18

Class-of-beverly-hills-5

Les épisodes aussi, j’ai commencé mon journal intime après l’épisode où Brenda retrouve celui d’une jeune Hippie.

Mais je crois que ce qui m’étonne le plus aujourd’hui ce sont les relations entre les personnages. Bon, aujourd’hui avec le recul je me rends compte que c’est terriblement mal écrit. Mais tout de même, je me souviens que pour moi, c’était ÇA des relations adultes.

Class-of-beverly-hills-10

Class-of-beverly-hills-23

Ils se parlent tous hyper mal, se comportent comme des connards, Kelly est hyper capricieuse, Brandon père la morale (avec ses parents c’est le combo), Donna stupide au possible. Je n’ai pas souvenir de m’en être rendu compte quand j’étais ado, ces gens là étaient mes modèles !

Aujourd’hui je me rends compte que j’ai su m’entourer de personnes qui n’ont jamais eu ces modèles dans la vie, et qui ont des rapports humains sains, mais on me rapporte parfois des histoires incroyables qu’on croirait tout droit sortis de Beverly Hills. J’espère our vous que personne ne vous tape des scandales à la Kelly Taylor autour de vous.

  • 0

    Overall Score

  • Reader Rating: 0 Votes

Share

You May Also Like

24 comments on ““Ne dis rien à maman”

  1. mais tellement !!!

  2. Le “Peach Pit”… J’avais complètement oublié!!
    Cette série a aussi bercé mon enfance / adolescence. J’ai tout regardé jusqu’à la fin. Et c’est vrai qu’à l’époque on ne se rendait pas compte que c’était juste une bande de gosses de riches avec des problème plus cucul tu meurs! (on en parle 2 secondes des prénoms? Dylan, Brandon, Kelly…) Mais j’ai a-do-ré!! Quand on revoit aujourd’hui les tenus, c’est dingue la claque qu’on se prend. Je me sens vieille d’un coup en lisant ton article…
    Les années 90, une sacrée période! Nos gosses pourront rire de nous ^^

    Merci pour ce revival ♥ – je reverrais bien un ou deux épisodes à l’occasion, je suis sure que je pourrais rester plantée devant ma télé comme à 14 ans!
    http://www.dencreetdesel.fr

  3. J’ai toujours trouvé Kelly imbuvable.
    Le plus drôle c’est que, comme souvent dans les séries américaines, celle qui est présenté comme “la peste” est bien loin de se comporter aussi mal que celle qui est présentée comme “la gentille”.
    Ici Kelly donc, qui fait tout autant de saloperie que Brenda, mais comme elle le fait avec le sourire, elle garde son étiquette de gentille !
    La plus belle c’était Brenda de toutes façons :-)
    Et le plus beau Dylan, bien sur !

  4. la série de mon adolescence….
    aucune Kelly Taylor dans mon entourage…ni de Dylan d’ailleurs ;-)

  5. Dans le même genre, je suis tombée sur une rediff d’Hélène et les garçons et là je tombe sur Chrichri d’amour en train de se faire un shoot d’héro… C’était super violent ! Effectivement, on avait pas le même recul à l’époque, de vraies petites éponges passives ! :p

  6. J’adorais aussi à l’époque, les personnes qui ne connaissait pas mon prénom me surnommait Brenda ;-)

  7. Non mais merci pour ce gros revival qui fait du bien et le résumé si joliment expliqué !
    Je suis morte de rire pour Donna, c’est vrai qu’elle est jolie sur la photo que tu as mise alors que je l’ai toujours trouvée moche au possible (en plus d’être cruche…) :-D
    Halala mais oui la mode qu’on reproduit, le journal intime, les amours compliqués… je m’y revois ^^
    Je me demande si j’oserai montrer ça à mes filles (9 et 7 ans) qui commencent à découvrir et aimer les séries US sur Disney Channel, pas sure qu’elles apprécient à son juste niveau cette série “ringarde”… n’est pas Violetta qui veut (aaaaaaargh pendez-mois !).

  8. J’adorais cette série, je la regardais chez ma meilleurs copine en cachette car mes parents ne me l’autorisaient pas à la maison (tout comme Premier Baiser ou Hélène et les Garçons). Je me souviens surtout d’un épisode ou Kelly était anorexique. Il m’avait particulièrement marqué, car je la trouvais tellement belle que je ne comprenais pas que ça puisse être possible.
    Bref j’adorais, et j’avoue quand même heuresement que parfois les relations humaines ne sont pas comme dans cette série…

    Par contre j’ajouterais juste (oui dsl pour le roman) que par rapport aux anciens la nouvelle version n’a rien à voir, ils n’ont pas cette innocence dont tu parlais.

  9. Han j’avais le même bracelet à breloques que Brenda, mais en argenté ! Et je plaide coupable pour port de cycliste et grand t-shirt, jupette à fleurs et jean coloré taille haute :-) Pour moi qui n’avais pas la télé, Beverly Hills était le graal, mais je me rappelle m’être ennuyée plus qu’autre chose devant les épisodes regardés chez mes copines. Bon je trouvais Dylan super craquant comme elles hein… Je préférais Une nounou d’enfer, les tenues de Fran étaient aussi assez déjantées.

  10. On se rend compte surtout du décalage et de l’évolution des séries pour ado !!! J’ai l’impression qu’il y a un énorme fossé, alors que c’était les années 90 .. Peut-être que dans 15 / 20 ans on se dira la même chose .. en tout cas je campe sur mes position et je préfère toujours ces séries à celles d’aujourd’hui :)
    (<3 le tee-shirt dino de Donna!)

  11. Je regardais aussi et j’étais aussi très fan dans un genre complètement différent de la série australienne “Hartley coeur à vif” (le titre est pas mal non plus), rien que pour ça je rêvais de partir un jour en Australie parce que ce pays avait l’air tellement plus cool !!!
    Beverly Hills, pour moi, c’était un monde en dehors de la réalité parce qu’on voyait bien qu’ils avaient tous leurs voitures, de superbes maisons (pour les parents), des problèmes de riches, et ça me paraissaient complètement irréel, mais j’aimais regarder car justement ça changeait du quotidien ! Et puis c’est sûr que les problèmes d’ado restent les mêmes de toute façon.
    Je connais même pas mal de gens qui ont tellement été influencés par cette série qu’ils ont appelé leurs enfants Dylan, ou Brenda !!!
    J’avoue que le côté sournois de Kelly m’interpellait déjà à l’époque, quand à Dona je la trouvais drôle.
    Bises

  12. rhoo les souvenirs !

  13. Je regarde de nouveau Gossip girl, HD1 repasse l’intégrale et je ressens un peu la même chose que toi pour Beverly hills. En 93, je regardais McGyver (ah, la coupe mulet et la ficelle à tout faire!). Bref, Gossip girl. J’étais inconditionnellement fan il y a sept ans. Là, j’ai juste envie de tarter tous les personnages. Blair est une infâme enfant gâtée, Serena est immature et coconne, Chuck est un obsédé pervers, Dan est un couillon arrogant, Jenny est une arriviste pestouille. Rufus (mais quel prénom!) est absolument pas crédible en père, Lily est un glaçon pitoyable… Je peux sauver Nate (plus intéressant que la version papier) et Vanessa, même si elle est niaise (tellement plus que dans les romans !). Je les trouve tous retors, immoraux, superficiels. Et l’écart entre le vrai âge des acteurs, la vie menée par ces ados, et l’âge qu’ils sont supposés avoir est totalement improbable. Les dialogues sont affligeants, tout le monde couche avec tout le monde. Je n’en suis à regarder que pour les looks et les décors. Je suis aussi en train de relire les livres dans les transports en commun, et tout y a tellement plus de saveur, d’ironie (même si, après le tome 7, l’histoire est de plus en plus mal ecrite, on sent que ce n’est plus Cecily Von Ziegesar qui écrit) ! Mais dans tous les cas, je serai toujours pour le couple Nate ♡ Blair.

  14. Ah ah ah j’adooooore ce post, il me fait bien commencer ma journée merciiii :)

    Bisous,
    Sand.

    http://www.taimemode-fashionblog.com

  15. Je me suis bien amusée avec ton post! tellement vrai!
    Mais quels modelés ont avais, heuresement que ce n’est pas la vrai vie

  16. Le legging de Kelly sur la 2ème photo :O !!!! (LOL)

    Beverly-Hills a également bercé mon adolescence, au grand dam de mes parents qui avaient du mal à comprendre que je puisse être aussi accro à une série peuplée de jeunes adultes qui roulent en décapotable, se droguent, passent leur vie à sortir et coucher avec les uns et les autres… J’avoue que j’ai toujours eu un peu plus d’affection pour Donna, la plus naïve de la bande. J’aimais bien son petit côté décérébré, je trouvais que ça la rendait plus humaine et “normale” que les autres !

    Sinon, même encore 20 ans après, Kelly reste un modèle de beauté pour moi ! J’ai toujours adoré son joli visage…

  17. J’étais encore jeune quand je regardais cette série, mais il y avait déjà mes personnages préférés ou plutôt ceux dont l’attitude m’exaspérait. Kelly un peu trop capricieuse, Donna alias Marie la vertu et Angela qui devait être la “moche” de la série alors que je ne la trouvais pas moche moi.
    Bref en y repensant ça manquait cruellement de subtilité et de modernité, même pour l’époque !

  18. Ah ah, mes parents n’avaient pas trouvé meilleur créneau pour mon cours de maths à domicile : 19h/20h. J’avais la haine … j’étais jeune et conne (même pas jeune et jolie comme le niaiseux magazine).

  19. C’est incroyable comme ils ont l’air jeune 0_o
    J’avais 11 ans moi aussi en 1993, et ils me semblaient tellement adulte à l’époque…

  20. super serie !!!

  21. Je crois que de tous les billets que tu as publiés, celui-ci est un de ceux qui a eu le plus d’écho chez moi…!

    J’ai vraiment été surprise de voir à quel point cette série véhiculait des principes d’américains croyants et coincés. Je ne m’en étais jamais rendu compte (le choc devant l’épisode où Donna veut perdre sa virginité avec David, et qu’elle doit faire croire à sa mère que la pilule qu’elle a acheté est pour Kelly !)… Les Gossip Girl peuvent aller se rhabiller !

  22. Je me retrouve totalement dans ce que tu dis!!
    J’étais fan de Beverly Hills et quand je les regardais, je les enviais : j’avais hâte de grandir.
    Heureusement, ma vie a été loin d’être celle de la bande parce que quand on y regarde bien, ils ont vraiment une vie de M**** (viol, incendie, kidnapping, drogue, alcool,..)!

    Ton article m’a donné envie de continuer ma maigre collection de dvd des saisons de beverly hills :)

  23. je regardais la serie à 7ans,j’avais même les livres de poche,le tshirt ,le cd et le rideau…….
    Clueless dans le même genre:friqué et excentrique,en plus elle traîne avec des amis black(chose rare à souligner même encore aujourd’hui)et en plus elle a un dressing de malade,je rêve que la série Clueless soit rediffusé et sorte en dvd.

  24. OH MAIS OUI !
    Dylan for ever

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *