Koh Yao

L’hotel : Koh Yao Island resort

Ce voyage n’avait pas pour seul but de me prélasser dans une piscine et prendre des photos toute la journée. Non, j’étais surtout partie pour assister au mariage de mon amie Faraway.

Le lieu avait été gardé plus ou moins secret, et en me rendant à l’embarcadère de Phuket je ne savais pas vraiment où le bateau à moteur allait nous emporter. Après 1h30 de navigation, c’est les pieds dans l’eau et les yeux rivés sur les lampions géants qui décoraient les palmiers de la plage de l’hôtel que j’ai découvert Koh Yao, l’île où nous allions tous passer une semaine à préparer, vivre, puis nous remettre du mariage du siècle.

Cette petite île plutôt préservée était un véritable havre de paix. Je vous laisse découvrir ça en images.

Phuket (prononcer poukette)

L’eau pétillante locale, plus communément appelée “soda water”

Allez c’est parti comme promis, je vais faire encore un peu ma connasse avec des photos de Thaïlande où je n’ai pas franchement souffert de la mousson, comme plein d’amis mal intentionnés m’avaient souhaité la bave aux lèvres.

J’ai passé d’abord quelques jours à Phuket dans deux endroits assez différents : d’abord Nai Yang Beach qui comme son nom l’indique sentait bon le sable chaud, puis Phuket Town, pareil je ne vous apprendrai rien en vous disant que c’était plutôt urbain comme paysage.

La période était parfaite : fin octobre ce n’est pas encore la haute saison, il y a donc très peu de touristes, les hôtels sont vides, les rues tranquilles et comme c’est la fin de la mousson il y a peu de pluies (2 jours sur les 10 passés là bas).

Je ne vais pas vous refaire le lonely planet, qui est plein de bons conseils je vais laisser mes photos parler un peu, avec quelques bonnes adresses croisées en chemin et testées par mes soins en fin de billet. (Et je préviens hein, je n’ai rien d’une routarde, j’aime bien les jolis hôtels j’ai donc profité de mes vacances, tout en ayant conscience de ce qui se passait dans le reste de la Thaïlande, mais parler de tout ça n’a pas de place sur ce blog, pas de haine dans les commentaires merci).

Nai Yang beach :

Y passer 2-3 jours pour se relaxer. Aller se balader dans le parc national où les Thaï viennent pique niquer, manger des plats très épicés sur la plage, acheter des conneries Kawaï dans les supérettes, se faire faire des “foot massage” pour 300bat (~7€).

Phuket town :

On m’avait déconseillé d’y aller, mais je n’ai pas regretté d’avoir été têtue, j’ai beaucoup aimé (y passer 2 jours) : visiter la vieille ville et toutes ses chouettes boutiques (celles des vieux jouets était terrible), passer du temps dans les ptits cafés, discuter avec les proprios, admirer les vieilles coccinelles qui peuplent les rues, aller dans des librairies, acheter des stylos kawaï, aller au spa, manger de la mangue avec du riz gluant à la noix de coco.


Les adresses :

Nai Yang beach : Hôtel – l’esprit de Nai Yang, tout neuf, pas très connu, super joli avec les chambres sur la piscine, j’ai dû y nager 80% de mon temps.

Phuket town : Hôtel – Sino house (offre -50% au raintree spa d’à côté, parfait), mais si j’avais su je serai allée au Phuket 346 en plein coeur de la vieille ville (même tarif, tout petit et suuuuper joli).

Restos & cafés : China Inn (trouvé dans le lonly), super bon et vraiment joli dans sa petite arrière cour. Pirrera café, un chouette salon de thé qui fait aussi resto, les proprios sont super sympa, on a papoté des heures. Mac-Chiato House : super bon, et ouvert le dimanche (pratique pour la ptite dinde qui visite une ville un dimanche quand tout est fermé).

En Thaïlande *

Des oiseaux dans des petites cages de bois, il y en a sur tous les porches ici

*Spéciale dédicace à ma sœur qui a chanté ça sur Lionel Richie toute son enfance.

Je rentre demain, des valises plein les yeux certainement, après pas loin de 18h de voyage. Je ne serai donc peut-être pas tout de suite au taquet ici, mais qui sait, j’ai toujours une furieuse envie de m’occuper de mes photos à chaque fois que je rentre de ce genre de périple.

Ce que je peux déjà vous dire c’est que j’ai assisté à un des plus beau mariage qu’il m’ait été donné de voir, vous en apercevrez peut-être quelques bribes sur Un Beau Jour. Eh oui, j’ai une amie folle qui a décidé d’inviter une soixantaine de proches sur une île au bout du monde pour dire oui à son cher et tendre. J’aime bien les fous…

A bientôt, si le décalage horaire n’a pas eu raison de moi ;)