Le décor de cinéma

Le sud et ses hôtels à thème – ici : le mexique !

Ce qui m’aura le plus marqué à Ténérife, c’est la multitude de paysages qu’on peut rencontrer en moins de 24h : une forêt enchantée, un sol lunaire, des hôtels colorés, la mer.

L’île n’est pas grande, on peut en faire le tour en 3h avec une voiture, ça vous donne une idée. On peut changer de décor en 3/4 d’heure j’ai trouvé ça fou.

Passer la matinée à se ballader dans la Laguna et son architecture coloniale (qui a servi de modèle à toutes les villes espagnoles d’amérique latine).

Puis monter sur le massif d’Anaga et voir la forêt primaire de laurisilva (petite forêt qui a auditionné pour le seigneur des anneaux, si si).

Puis reprendre la route vers le parc national du Teide et son immense cratère (où a été tourné une scène dans star wars, cette île est un véritable plateau de tournage).

S’arrêter à Villaflor pour la nuit, plonger dans une piscine.

Puis redescendre enfin vers la Playa de Las Americanas et se croire à Las Vegas.

Je ne vous recommande pas vraiment le sud de l’île, que j’ai trouvé vraiment artificiel et franchement pas joli (sauf notre hôtel – La Villa Cortes, mais on ne voyage pas pour rester à l’hotel…).

Mais allez tout de même jusqu’à Los Gigantes où on peut observer des cétacés toute l’année (un des rares endroits dans le monde où ce n’est pas saisonnier). J’ai vu une baleine pour la première fois de ma vie et revu de jolis dauphins nager le long du bateau, ça fait toujours quelque chose.

Quelques conseils pour ceux qui souhaitent visiter l’île : le nord est joli et garde un petit côté authentique qui m’a plu. Il y a également de très belles randonnées à faire dans les parcs. Par contre si vous y allez pour la plage j’ai envie de dire bof bof… Mais c’est mon avis, du peu que j’en ai vu. Certains ont peut-être eu une autre expérience.

Enfin, gare à votre compagnie aérienne, c’est une fille qui écrit depuis l’hôtel de l’aéroport de Madrid parce qu’elle a raté une correspondance (qu’elle avait 5h pour attraper) qui vous dit ça. A bon entendeur !

Hola Garachico !

Jean Freesoul, sandales Asos, vest Zara, T-shirt Monoprix, besace vintage

Comment je me la pète avec mes titres, moi qui ne parle pas deux mots d’Espagnol (la base : si, hola, gracias, no habla espanol). Me voilà dans les Canaries sur l’île de Ténérife avec Alix.

Les Canaries pour moi c’était les brochures Jet tour que je consultais compulsivement quand j’étais gamine, avec les grands complexes hôteliers. Je regardais dans les tableaux blancs à double entrée marqués de points quel était l’hôtel qui proposait le plus d’options. C’était mon rêve de vacances, j’ai bien changé depuis !

Nous sommes donc dans le nord ouest de l’île, dans le petit village de Garachico, plus authentique et calme que la côte sud de Tenerife. L’hôtel où nous résidons est des plus charmants : on y croise des oeuvres des grands artistes et designers du Bauhaus (j’ai une belle chaise longue Charlotte Perriand dans ma chambre, je n’en puis plus).

J’ai tenté de faire un peu de surf sur la playa el Soccorro. J’avais assuré pour ma première fois en Australie, je me croyais donc capable de tout. Erreur bien entendu, cela s’est soldé par un échec cuisant : après avoir pris une douzaine de vagues dans la tronche comme de bonnes grosses mandales et à peine posé un genou sur la planche, je me suis assise sur le sable noir pour prendre mes orteils vernis en photo. Crédibilité locale = 0.

J’ai fait des centaines de photos de la côte près de la plage et deux mille photos de fleurs environ, ma carte SD est un herbier géant. Puis du village qui est super mimi,allergiques aux photos de voyage s’abstenir ! C’est parti pour la séance de diapos :

P.S : Je suis invitée à faire ce voyage par l’office du tourisme de Tenerife. Je suis 100% libre de parler de ce qui me plaît exactement comme je le ferais pour un voyage perso, ce ne sont donc pas des articles de complaisance dans le but d’être à nouveau invitée à voyager.