londres-tasse
, ,

londres-tasse

Un samedi à Londres avec du soleil quel plaisir ! Le moment de se régaler avec un délicieux full english breakfast, de se ravitailler chez Marks & spencer, de se faire tourner la tête chez Topshop, et de se promener à Brick lane pour faire le plein de couleurs et d’excentricité.

Comme mes amies blogueuses françaises, belges et anglaises invitées par Eurostar et buzzparadise, j’ai profité de la capitale anglaise ce week-end-end pendant une journée.

Tout d’abord, direction Soho avec mes comparses Anne-so et Nadia , nous avons commencé par changer quelques euros en livres. Nadia connaissait THE bon plan : changer au Marks & Spencer d’oxford street : taux au plus bas et pas de commission, un bon truc à savoir.

Puis, il a bien fallu remplir nos estomacs d’un délicieux petit déjeuner à l’anglaise, ce que nous avons fait au Breakfast club, charmante adresse que je ne connaissais pas et qui sera désormais toujours sur mon chemin à Londres. Vous pouvez d’ailleurs lire le billet de Nadia à ce sujet, moi je vous laisse avec quelques photos :)

breakfast-club-soho

fleur-violette

smoothie-blueberry

english-breakfast

breakfast-club-menu

Nous sommes ensuite allées bien sûr faire un grand tour chez Urban outfitters et Topshop d’où j’ai ramené quelques jolies petites choses (mais ça c’est pour plus tard, concentrons nous sur la ville). Puis nous avons arpenté regent street : nous sommes passées devant Liberty, un des magasins les plus charmants de Londres architecturaement parlant, Ted Baker où je suis tombée amoureuse d’une paire d’escarpins rouges à nœud (mais je les ai laissés, je ne sais plus exactement pourquoi), et COS, car malgré la toute récente ouverture de la boutique à Paris le change était à notre avantage.

C’était vraiment dingue pour une fois de faire son shopping à Londres sans que ce soit ruineux, les prix en livres équivalant presque aux euros alors que les étiquettes partaient plutôt du principe qu’1,5€ = 1£.

Puis hop hop hop, direction l’apple store où on nous attendait pour une petite conférence sur les médias sociaux. Heureusement, je ne suis pas entrée dans l’antre du diable (;D) pour rien, car c’était très intérssant. Je pense que j’en reparlerait très bientôt, j’y ai appris des choses passionnantes.

Nous avons ensuite filé à Brick Lane sous le soleil. Les rues colorées et joliment peuplées sentaient bon le graillon. Nous y avons fait un tour de toutes les grandes et petites friperies, mais sans achats : Blondie, Absolute vintage, …etc.

oh-baby-london

red-door

chouette-empaille

shelf-cheshire-street

open

store-open

tea-ceramic

? Voir toutes les photos ?

Les petites boutiques de la cheshire street m’ont vraiment charmée, la dernière fois que j’y étais allée tout était si différent ! Il y a désormais une foule de petites enseignes colorées rivalisant d’imagination en terme de merchandising, on y entre en passant de jolies portes en bois, comme on entrerait chez quelqu’un. Et on y découvre à chaque fois un univers plein de poésie. Mes favorites : Shelf (40, Cheshire street), Elladoran, la sublime boutique de bijoux comfort station, et un peu plus loin sur Brick Lane Luna & Curious (198, Brick Lane).

Enfin, comme il n’y a pas de journée à Londres sans virée chez Marks & Spencer, nous y avons fait un plein de bonnes choses : ingrédients introuvables en France, gourmandises, chips… Nous avons eu la mauvaise idée de faire nos courses avec un caddie, résultat : des kg et des kg de bouffe à trimballer sur le chemin du retour, dur dur la vie de shoppeuse londonnienne :)

A demain pour plus de Londres (du bon miam en perspective :D)

0
Partager
,

nouveau-manteau.jpg

Quand on part à Londres, mon chéri est prévenu : hors de question de râler, j’y vais aussi et surtout pour le shopping. Mais en fait, cette ville opère sur lui une sorte de charme qui le transforme complètement, pas en shopping addict, faut pas déconner non plus, mais il FAUT qu’il aille faire son petit tour à Oxford street, sinon ça ne va pas.

Bon, autant vous dire que même s’il a soudain l’envie de regarnir sa garde robe (une fois l’an, c’est déjà ça…), on commence en douceur, pas la peine de le dégouter toute suite. Donc on garde les friperies pour le dernier jour, quand il se sera fait une raison, et on commence soft. D’abord, je me rue sur Regent’s street pour faire un tour chez COS (gniiii et quand est-ce qu’il ouvre rue des rosiers !!!), c’est calme, pas de musique de malade à fond les ballons, un étage homme, un étage femme, des canapés pour reposer le mâle, COS c’est la paix des ménages. Je sais que je peux donc y traîner plus d’une heure, en filant au passage à mon amoureux quelques jolies sapes à essayer, j’adore faire pretty woman avec lui. COS ça a donc donné ça :shopping-chez-cos.jpg
Un petit top noir, très classe à porter de façon détachée, avec un jean large, ou avec un ptit short et de jolis collants pour le soir. Ensuite, un T-shirt bleu dont j’adore l’encolure (mais putain, comment je vais repasser ça moi…), je cherche encore comment le porter, certainement avec ceinture vu sa longueur. Et enfin, cette jupe noire, qui a l’air toute con comme ça mais qui est de loin mon achat préféré : le tissus est très épais, la jupe prend ainsi une forme boule qui me ravit :)

Après COS et sa reposante archi d’intérieur, c’est l’heure des choses sérieuses : Urban outfitters et Top shop. Je n’ai pour une fois pas trouvé mon bonheur chez l’américain, j’ai passé plus de temps au sous sol homme où il y avait des merveilles à la « friperie », j’ai bien hésité un moment sur un foulard, mais bof, pas cette fois ci quoi. Ensuite, dans l’antre du mal, j’ai encore une fois flanché. Je ne sais pas pourquoi mais Top shop et moi c’est pas possible, trop, y en a trop, il me faudrait la journée et je sais que mon homme n’y survivrait pas. J’essaie pourtant, je me dis : « allé, juste le rayon chaussures », ou « juste la collection Kate Moss » mais non, même ça j’y arrive pas. Alors cette année j’ai trouvé le tuc : je me fais juste la sélection Top shop chez Selfridges, et c’est parfait.shopping-chez-selfridges.jpg
Même si je trouve tout de même que c’est très cher pour ce que c’est, je me suis acheté ce joli petit chemisier rose avec ses petits détails de manches et de boutons que j’adore. Toujours chez Selfridges, j’ai aussi craqué pour ces p’tites barrettes fleur et ces collants juste dans les couleurs que je cherchais : un beau violet et un jaune moutarde, bien opaques comme il faut.

Enfin, alors que l’homme arrivait déjà à saturation, il a quand même fallu que j’aille jusque chez Primark, c’est loin, mais ça valait le coup. Il y a des rayons qui craignent un peu quand même, où on se demande ce qu’on fiche là, mais ça et là on trouve des petites choses parfaites.

shopping-chez-primark.jpgPour 29 euros, je me suis donc acheté ce gilet à fleurs, ce foulard étoilé, un gilet, un parapluie so juan-les-bains et une besace pour mon amoureux. Loin, moche, mais efficace ce petit Primark.

Ça c’était pour oxford street, fatiguant, mais qu’est ce que je m’amuse une fois rentrée à la chambre d’hotel à essayer tout ça comme une gamine :)

Et puis, cette année, j’ai réussi à traîner mon homme à Shoreditch, pas facile hein, les friperies ne l’emballant pas des masses, et j’avoue que je n’ai pas été déçue. On avait commencé la journée sur rivington street pour le petit dej, et juste à côté, le concept store « start », très beau, pas un chat, mais très cher vu les marques présentes.start-rivington.jpg

On est allés ensuite jusqu’à commercial street chez Blondie, et juste à côté chez Absolute vintage.blondie-vintage-london.jpg
Les deux enseignes travaillent ensembles, ou appartiennent à la même personne je ne sais pas, mais dans la première il y a une véritable sélection (sublime) et dans la deuxième, une quantité de sacs et de chaussures vintages ahurissante.absolute-vintage.jpg
J’ai passé 3 plombes chez Blondie à hésiter devant 2 paires de pompes : une magnifique mais un poil trop petite (bon ok, une pointure en dessous en fait, mais les chaussures pas rangées par taille dans les friperies, ça devrait être interdit, c’est de la torture mentale), et ces chaussures à noeuds que mon amoureux a taxé d’un « beurk » injuste qui ont fini de me convaincre de les acheter.

escarpins-vintage.jpgOn s’est ensuite fait toutes les boutiques sur Brick lane, et bien sûr Cheshire street. Sur Brick Lane, j’ai beaucoup aimé the laden showroom où j’ai essayé plein de petites vestes adorables.

the-laden-showroom-brick-la.jpgSur Cheshire street j’ai beaucoup aimé burt & marie dontshopping-brick-lane.jpg la sélection est vraiment sympa et surtout portable et l’hallucinante friperie « beyond retro ».Hallucinante car gigantesque, on a passé des heures là dedans à s’amuser et à essayer tout et n’importe quoi, très loin sur cheshire street, mais vraiment incontournable.beyond-retro-london.jpg

Lundi, promis photos de ptits look à base de ce shopping londonnien.

Je vous rappelle au passage quelques adresses de sites indispensables pour préparer son week end shopping à Londres : d’abord, le génial London favourites shopping street avec des photos des rues numéro par numéro et les magasins qui vont avec. Ensuite le caret d’adresses du petitmoutonaimelamode, avec les horaires et jours d’ouverture d’un tas de boutiques à Londres (je me suis imprimé quelques pages, par thème, c’était très utile). Je ne le répèterai jamais assez, mais le blog welcometolondon (en français) est vraiment une mine d’infos et de bons plans, allez y donc. Et enfin, ben tous mes précédents billets sur Londres..

0
Partager
,

londres-saint-james-park.jpg

C’était la troisième fois qu’on allait à Londres, et on a enfin fait tout ce qu’on avait absolument envie de faire. La prochaine fois, on découvrira des petits coins moins connus, au hasard de ballades ou alors on fera les blasés habitués je sais pas encore. J’imagine qu’en réalité on n’a pas vu grand chose mais on a en tous cas vu ce qui était sur notre p’tite liste, celle qu’on s’était fait l’an dernier la première fois qu’on est partis.

On a fait une petite ballade sur les quais de la tamise, la « queen’s walk », sur les conseils de mon ami le blog « welcome to london » .

Très sympa, pas mal de musées sur le chemin, et surtout la tate modern où on n’avait pas encore mis les pieds. Il y avait une installation hallucinante, une immense fissure au rez de chaussée que j’ai pris en photo sous toutes ses coutures.

the-queens-walk.jpg

tate-modern-gallery.jpg

Après un tour de musée, on a terminé notre petite ballade au borough market qui était fermé mais qui doit vraiment valoir le coup les jours d’ouverture (jeudi, vendredi, samedi).

borough-market.jpg

On est également enfin allés faire un tour à Hampstead, campagne londonnienne bourgeoise, où on a eu la chance de se ballader sous le soleil (on en a toujours à Londres, on est de gros veinards). C’est vert, c’est frais, j’adore !

hampstead.jpg

On a croisé un petit cimetière so british, tout vert et fleuri, comme on aimerait en avoir en France qui m’a grandement inspirée.

hampstead-cemetery.jpg

On est ensuite allés jusqu’à Highgate voir le cimetière (mais bon 3£ l’entrée, mais bien sûr…) et admirer l’architecture burtonnienne (ici, le holly village) ! Une ballade à faire en amoureux moi j’vous dis.

highgate.jpg

Et puis, comme on ne se lasse pas, on a fait un tas de promenades dans les parcs, comme des p’tits vieux. Le regent’s parc, le St James parc, Hyde parc… Si il y a bien un truc que j’envie aux londoniens (en plus de Marcs & spencer), c’est bien leurs parcs, avec leurs jolis saules pleureurs, leurs petits écureuils tous mignons et ces jardins pleins de charme où on peut MARCHER DANS L’HERBE !

london-park.jpg

Et comme vous pouvez le voir, en temps de grands froids, mon style n’a pas bougé d’un poil de cul depuis la bretagne !

Enfin, j’ai réussi à traîner mon homme à Shoreditch, c’était pas évident, les arguments « friperies de malade », « chaussures » et « repaire de face hunter » l’ayant laissé de marbre, je n’en reviens toujours pas d’avoir réussi à l’y attirer.

cheshire-street.jpg

Les rues y ont un charme fou, et toutes les petites boutiques y sont hallucinantes, mais ça, c’est pour demain les cocottes !

Edit : j’oubliais l’hotel !! On prend à chaque fois l’offre eurostar + hotel car ça revient vraiment moins cher. Cette fois ci on est bien tombés, aussi parce que j’avais passé au crible tous les hotels proposés sur tripadvisor (les hotels londonniens y ont souvent des notes atroces). On est donc descendus au « olympic house hotel » à Paddington, et c’était impec. Pas grand chose faire dans le quartier mais c’était calme, et il y a 4 lignes de métros qui passent par là, très pratique. L’hotel a été refait il y a un an, les chambres sont donc impeccables, avec salle de bain nickelles, je vous le conseille donc. On en a eu pour 2, aller retour eurostar + 2 nuits d’hotel pour 500 euros. Sinon, les 2 dernières fois, on était descendus au quater St paul, qui était plutôt bien, et au thistle victoria, pas de mauvaise surprise là bas non plus..

0
Partager