London baby

Oakley Sunglasses Cheap Fake Oakley Sunglasses londres Replica Oakleys

Knockoff Oakley Sunglasses

Knockoff Oakleys Ce matin je pars pour Londres, promis je vous ramène dans mes bagages plein de desserts à la crème, de confitures, de cakes, de photos….

Replica Oakley Sunglasses

Cheap Ray Bans n attendant vous pouvez patienter avec toutes mes photos précédentes Fake Oakleys ou cette petite galerie sur Cheshire street que j’aime particulièrement. xoxo Discount Oakley Sunglasses

Cheap Oakley Sunglasses

no images were found

Cheap Oakleys

Londres : énigmes et jeux de pistes

london

Cheap Oakleys

Mardi j’étais à Londres, j’ai comme un abonnement ce mois ci, et ce n’ est pas pour me déplaire :)

Avec d’autres copinettes blogueuses j’étais invitée par Hachette pour découvrir la ville à travers leur nouveau guide « jeux de pistes et énigmes à Londres ». Le titre est éloquent, pas besoin de vous faire un dessin.

Fake Oakley Sunglasses

Les deux auteurs du guide étaient avec nous : Marjolaine Koch et Fabien Benoit, deux jeunes expats qui ont vécu à Londres quelques années avant de revenir récemment à Paris. Nous les avons suivi dans une des promenades qu’ils avaient élaborée pour le guide.

barber-shop

Et j’ai été littéralement EM-BA-LLÉE ! C’est exactement de cette façon que j’aime découvrir une ville. Le petit tour que nous avons fait dans le quartier de Soho était enchanteur : j’ai découvert le Chinatown Londonnien et une foule de petites rues et de magasins adorables. Chaque « jeu de piste » du guide a été imaginé à Partir des itinéraires, rues et petites adresses préférées de Fabien et Marjolaine, et sont agrémentées ça et là d’anecdotes : vraiment très chouette.

Knockoff Oakleys

gateau-creme

Oakley Sunglasses Cheap

Nous avons ensuite déjeuné dans un endroit charmant : tibits Cheap Oakley Sunglasses . Un concept qui m’a beaucoup plu : un buffet de petits plats bios savoureux, dans lesquels on se sert à sa convenance pour ensuite payer… au poids ! Le tout accompagné de délicieux smoothies, un vrai plaisir (surtout pour les petits mangeurs comme moi). Le cadre est sublime : caché dans une rue colorée près de picadilly circus, le restaurant a été entièrement conçu et décoré par Trisha Guild (la papesse du papier peint fleuri Knockoff Oakley Sunglasses ) : sublime ! Fake Oakleys

trishia-guild

repas-bio Discount Oakley Sunglasses

Enfin, nous avons terminé la journée par une virée shopping comme je ne l’avais jamais fait : avec Cheap Ray Bans Sophie et Replica Oakleys Anne-so Replica Oakley Sunglasses , nous avons fait TOUT Topshop (je n’avais jamais eu le courage), en quadrillant le terrain de façon très militaire pour ne pas rater un milimètre de tissus. Mon shopping a été plus conséquent que la dernière fois , je vous prépare quelques photos…

Mais la vraie découverte de cette journée reste ce guide génialissime. Toutes les bonnes adresses et promenades que j’avais glannées sur le blog Welcome to London pour mes précédentes virées à Londres étaient exactement dans le style de ce qu’on trouve dans le guide. Et cela n’a rien d’étonnant, puisque Fabien et Marjolaine tiennent depuis bientôt 2 ans le blog « mille choses à faire à Londres » plein de bonnes adresses et de magnifiques photos.

Je retourne à Londres fin mai et 4 jours cette fois ci, je pense qu’on va se faire l’intégralité de ce guide avec mon fiancé ! Il sort le 1er avril, je vous le recommande chaudement.

dead

London Yummy !

Oakley Sunglasses Cheap mini-marshmallow

Knockoff Oakley Sunglasses

Pas de virée à Londres sans faire le plein chez Marks & Spencer je disais hier : et bien cette fois ci je n’ai pas fait cela à moitié mes p’tits gars ! Ce sont des kilos de nourriture que j’ai ramenés dans mes sacs american apparel (meilleur amie de la shoppeuse lâchée  à Londres).

Il faut dire qu’il sont très très fort chez M&S, avec leur jolis petits packaging bien travaillés, leurs salades et sandwichs frais. Même si j’ai toujours une petite liste dans ma tête, viennent toujours s’y ajouter une foule d’imprévus.

Fake Oakley Sunglasses

Dans ma liste des must have il y a : du chocolate truffle (à faire chauffer et recouvrir de la glace avec, miaaam), des bonbons mint dans une petite boîte en fer, du pain au fromage et à l’ail, des digestive biscuits (pour le cheesecake), de la crème fraîche trèèèès épaisse (du Devon), du cheddar…

Replica Oakleys

marshmallow

Cette fois ci je me suis laissé avoir par leur rayon « ingrédients à patisserie », c’est simple, j’ai presque acheté de tout : des mini marshmallow pour brownie, des cerises confites, du royal icing (glaçage pour mes cupcakes), du glaçage décoratif en tube (pour faire des dessins), du vermicelle, des eaux de fleur d’oranger, à la rose, à l’amande pour parfumer les gâteaux (oui on a les mêmes en France mais les petites fioles étaient trop adorables). Replica Oakley Sunglasses

Cheap Oakley Sunglasses

. Discount Oakley Sunglasses

Fake Oakleys

baked-beans-can

Et puis après j’ai perdu tout sens commun, comme j’organisais un petit brunch familial le lendemain, j’avais une bonne excuse pour ramener de tout : des petites saucisses anglaises, des baked beans, du sirop à pancakes, du caramel à tartiner, des gâteaux en veux tu en voilà… Des kilos de bouffe je vous dis…

. Cheap Ray Bans

confitures

Knockoff Oakleys

Enfin, il y a un autre arrêt obligatoire dans toutes mes virées à Londres : avant de prendre l’eurostar, la boutique Peyton & Byrne à St Pancras. Leurs confitures sont à tomber par terre et rivalisent facile avec celles de mes grands mères. La fraise est une des meilleures que j’ai jamais mangées, à bon entendeur…

Cheap Oakleys