Hopewell rocks & Moncton

Toujours la même tenue : Short Topshop, T-shirt Monoprix, bottines Jonak

Que ceux qui en ont un peu marre se rassurent, j’ai bientôt fini mon petit compte rendu canadien. J’ai tellement aimé ce voyage que je ne pouvais me contenter de quelques posts.

Au delà des jolies maisons et des paysages j’ai beaucoup apprécié les canadiens. Leur côté très “nature” est super agréable, pas de langue de bois, les gens sont drôles et parlent avec franchise, ils ont le contact facile et naturel.

Et puis je pense que j’y ai pris mes derniers jours de soleil. Le mois de septembre est définitivement un super moment pour aller au Canada : il fait beau, il y a beaucoup moins de monde que l’été et les feuilles qui commencent à rougir offrent de superbes tableaux.

Voici les dernières étapes du voyage, avant Fredericton.

Hopewell Rocks

Des paysages de folie sous un soleil de plomb (il faisait 27° – bel été indien) qui vous rappellent que vous n’êtes qu’une petite merde de la nature. A voir une fois dans sa vie je pense.

Moncton

Ce n’est pas forcément l’étape du voyage que j’ai préféré, la ville m’a semblé un peu artificielle, peut-être parce que je n’y ai passé qu’une soirée je ne sais pas…

Cape Enrage & Alma

Short Topshop, T-shirt Monoprix, bottines Jonak, Veste et sac H&M

J’espère que vous avez aimé l’île du Prince Edouard, c’était un vrai coup de coeur pour moi, typiquement le genre d’endroit où j’aime aller en vacances pour me poser mais aussi voir de belles choses.

Nous avons quitté l’île en empruntant l’impressionnant “Confederation Bridge” pour retrouver le Nouveau Brunswick. On passe beaucoup de temps en voiture au Canada, ça n’a absolument rien à voir avec la circulation chez nous : les routes sont larges et il y a peu de monde. Ça fait donc de sacrés road trip sur fond de sapins et de panneaux routiers en tout genre.

Quelques étapes aujourd’hui donc : Cape enrage & Alma.

Cape Enrage

Alma

Cavendish

Cavendish lighthouse – beaucoup de phares tout mignons dans la région (๑ノᴗ๑)

On a fait pas mal de route sur l’île du Prince Edouard. Quand un canadien vous dit “c’est pas loin” il faut se méfier, ils ajoutent souvent ensuite “à une petite heure en voiture”, ce qui n’est donc “pas loin” pour eux.

Mais sur cette petite île pas de soucis, les paysages sont vraiment magnifiques, j’ai tout particulièrement aimé le village de Cavendish et ses environs. On y trouve le fameux musée d’Anne of Green Gables que beaucoup aiment tant (mieux connue en France sous le nom d’Anne aux pignons verts – chapeau la trad…)

Pour être honnête, je ne connaissais pas cette petite rousse Canadienne (honte sur moi – encore que le manga me dit quelque chose). Mais elle a apparemment beaucoup de succès auprès des touristes japonais qui viennent voir la reconstitution de sa maison (d’après le livre puisque c’est un personnage de fiction). Bon ok, c’est marrant, mais un peu kitsch, pas trop ma tasse de thé. Même si j’ai quand même pris des photos :)

Bon, sinon, dans le coin il y a le PEI national park, magnifiquement verdoyant, qui a la particularité d’abriter plein de renards qui font les beaux sur le bord de la route l’air de dire “regardez je suis mignon filez moi des boulettes”. Ils se baladent tranquilles, se posent sur la ligne jaune pour se gratter tranquillou, et on peut les approcher sans problème. Ça fait très bizarre, il faut juste éviter de les nourrir ça leur donne de mauvaises habitudes et après ils ne savent plus chasser.