Nichons + frites + Mc Gyver

Dans la tête des hommes

Quand j’écoute Vianney me dire que ma coiffure lui fait penser à “la mèche que se font les chauves pour cacher leur calvitie” et autre “j’entends pas ce que tu me dis j’ai la lumière dans l’oeil”, ça me rappelle toutes les premières réflexions que je me faisais, ado sur les garçons.

Issue d’une famille de filles, je ne connaissais pas bien mes congénères masculins et j’imaginais qu’ils étaient au moins aussi subtils et compliqués que les filles. Je me trompais bien évidemment et c’est au collège puis au lycée que j’ai pu les observer de plus ou moins près et me rendre compte à quel point leur mode de pensée était super basique.

Peu de choses suffisait à les rendre heureux suivant l’équation suivante :

(1/x)(nichons + frites + Mc Gyver)= Bonheur(x) Read more »

Bientôt 10 ans…

anniv

Dites je ne vous aurais pas un peu délaissés des fois ? Depuis lundi pas un petit mot de ma part, gniii chuis qu’une vilaine ! Et le pire c’est qu’à chaque fois que je vous délaisse quelques jours je m’en veux un peu : si si vraiment je vous jure. Comme si j’avais oublié mon gamin à la sortie de l’école j’ai l’impression d’être une mauvaise mère.

Bon ça va vous m’en voulez pas ? Cool zêtes trop choupis ^^

Venons en au sujet du jour, je ne le fais pas exprès mais je remarque que depuis quelques semaines, le jeudi c’est 3615 ma life : sûrement parce que c’est LE jour où je suis bien au chaud douillet chez moi à boire un thé en regardant mes chats roupiller et que je me sens bien à l’aise pour écrire (ôh douceur et félicité de mes 2 jours de free lance). Continuons donc sur cette lancée !

Mais qui a 10 ans ? Ma petite cousine oui, mais ça fait quelques mois déjà, ce n’est donc pas ça… Il y a dix ans nous étions en janvier 2000 (comment je suis balèze en calcul mental), une date facile à retenir. C’était soit disant le début d’une nouvelle ère et pour moi ça a vraiment été le cas (bon ça y est vous m’avez vue venir).

C’est là que j’ai connu mon Vianney Read more »

L’homme et ses chaussettes

chaussettes-homme

A la maison, on a une petite guéguerre récurrente avec Vianney : ses chaussettes ! Bon je vous rassure on ne se bat pas comme des dingues à cause de ça et il n’essaie pas de m’étrangler avec pour que je la boucle enfin, mais tout de même, au bout de 10 ans d’amûûûûr le mystère de l’homme et ses chaussettes n’en finit pas de m’agacer (mais ça va, je lui rends bien :p).

D’abord, il y a les modèles : les affreuses chaussettes blanches de sport, j’ai comme un tout petit problème avec… J’ai bien tenté un : “mais mon ange, tu fais pas de sport ?” mais ça n’a pas eu l’air de le déranger outre mesure (et puis je l’ai un peu vexé au passage je crois). Après avoir observé d’autres specimens, je me suis rendu à l’évidence : la chaussette de sport fait partie de leur ADN de mâles je vois que ça, c’est un signe de reconnaissance entre eux, ou un truc dans le genre.

Ensuite, il y a cette manie qu’il a de toujours les laisser traîner en évidence à la maison (bon ok j’avoue, je suis pas la dernière à jeter mon soutif n’importe où). Mais  il y a toujours eu comme une sorte d’affront dans sa façon d’exhiber ses chaussettes au milieu de la pièce qu’on soit dans une chambre de bonne ou un studio. Il a même osé un jour les laisser sur mon ordinateur, c’est vous dire. L’homme marque son territoire avec ses chaussettes c’est comme ça.

Et enfin il y a les survivantes : ces saletés de chaussettes pleines de trous qu’il garde et couvre d’amour. Quand je le somme de les jeter, c’est comme si je lui suggérais de torturer des bébés labradors… Il faut croire que c’est sa cause à lui, car il adopte aussi : je l’ai déjà vu récupérer un sac de vieilles chaussettes que son frère allait jeter pour les ramener à la maison. Il a donc un cimetière de chaussettes dans son placard, bien caché car il sait que je n’en ferais qu’une bouchée si je tombe dessus !  Il a aussi essayé de me faire passer le concept de “chaussettes de chaussettes”, qui servent à protéger les chaussettes neuves quand il se ballade sans chaussure, mais faut pas me prendre pour un jambon non plus ;)

Je pensais donc que mon homme avait un problème. Et puis, après enquête, j’ai appris que pleiiiiin de mecs ont des vieilles chaussettes de sport trouées qu’ils adorent laisser traîner au milieu de la pièce. Alors pour mieux comprendre ce phénomène, j’en appelle à vos témoignages mesdames, et surtout à vous messieurs.