La pub, les marques et mon blog ?

ad1

Illustration Mads Berg

Voilà un petit moment que j’ai envie de vous interroger sur le sujet, car je commence à être un peu à cran, fatiguée, lasse, un peu déçue parfois de la tournure que prennent les choses dans “la blogosphère” et son rapport aux marques et à l’argent. En vieille blogueuse que je suis (plus de 8 ans quand même) j’ai mon idée à moi sur tout ça mais dernièrement j’ai peur de me tromper, d’être à côté de la plaque (les années sur internet c’est pire que des années de chien) concernant les partenariats et la pub présents sur ce blog.

Et je me suis dit que vous étiez certainement les meilleures personnes à interroger, car j’ai beau essayer de me mettre toujours à votre place quand j’accepte un projet ou une bannière pub, je ne suis pas vous. Et si j’essaie de faire de ce blog un blog que j’aimerais lire, je fais peut-être parfois fausse route.

J’ai très souvent à batailler pour ne pas faire de cet espace une devanture de magasin de déstockage en période de soldes, je refuse plein de pubs et de partenariats, je refuse d’insérer dans le texte trop d’éloges sur les marques avec lesquelles je travaille ou de les laisser s’immiscer dans ce que je raconte, relire ou corriger ce que j’écris. Je refuse qu’on m’ôte ma spontanéité et je n’accepte jamais de faire “mine de”. Quand je parle de quelque chose ici je le fais avec franchise.

Au delà même de ce blog, je n’accepte pas qu’on me commande de dire ci ou ça sur twitter, de poster ce qu’on me commande avec un ènième hashtag sur instagram, ou de vous renvoyer innocemment sur la page facebook d’une marque sans raison valable.

Je refuse de taire qu’une marque m’a offert un produit (et oui on me le demande souvent), j’ai mis en place des petites astérisques plus claires quand un produit m’est offert ou quand une marque a fait un placement produit rémunéré dans une photo et j’espère que ça rend les choses plus transparentes.

Bon je ne suis pas à plaindre, ce n’est pas un combat difficile, mais progressivement j’ai l’impression de me muer en emmerdeuse de service là où j’ai quand même le sentiment que se joue une petite bataille qui a son importance. Ne pas céder tout doucement au grand capital.

Je vois bien que tout le monde ne mène pas sa barque de cette manière. Et je déplore que beaucoup de blogeuses acceptent sans sourciller à peu près tout ce que leur demandent les marques pour qui elles travaillent (déplorer est un doux euphémisme). J’entends souvent dire “oui mais tu sais les autres, elles acceptent”, sensé me faire plier. Et je suis triste de me rendre compte que ces filles ont gagné ce petit combat à force de dire oui à tout sans discernement. C’est elles qu’on vient chercher maintenant, parce que c’est plus simple.

Alors, loin de moi l’envie qu’on pointe qui que ce soit ici, ce n’est pas le but, mais j’aimerais bien avoir votre avis sur tout ça. Quelles pratiques vous déplaisent ? Que regrettez vous de ne plus trouver sur les blogs ? Comment aimeriez vous qu’on vous parle des choses ? Qu’est ce qui manque de transparence ? Quand pensez vous qu’on vous prend pour des jambons ? Est-ce qu’il y a des collabs ou des projets blogs/marques qui vous ont plu, que vous avez trouvé pertinentes ? Qu’est ce qui vous plait ici ou qui vous déçoit parfois ? Est-ce que j’ai raison de refuser de publier plus de choses sur les réseaux sociaux ou je me prends trop la tête ?

J’ai mis longtemps à accepter de la pub sur ce blog ou à travailler avec des marques car j’avais un peu peur que ça change trop de choses ici, que vous n’ayez plus confiance en moi. L’argent change toujours la donne il ne faut pas se leurrer, alors je continue de me poser plein de questions, et votre aide me sera précieuse ;)

 

Wardrobe remix

wardrobe-remix

Mes fringues fétiches : teddy Urban Outfitters, Pull Asos, short Topshop, veste en jean H&M, collant Wolford*, jupe Topshop

Je ne sais pas depuis combien de temps vous suivez des blogs et si certaines d’entre vous se souviennent du groupe flickr wardrobe remix ?

C’était un peu le début des blogs mode et j’y traînais beaucoup quand j’ai commencé le mien (il y avait aussi beaucoup d’autres blogueuses). J’aimais beaucoup le principe et le nom qui suggérait de sans arrêt imaginer de nouvelles choses avec une même garde robe.

Réutiliser ses fringues avec toujours une nouvelle sauce j’adore ça. Quand je trouve une nouvelle combinaison en traînant dans mon dressing j’ai l’impression d’être un alchimiste qui vient de créer une nouvelle potion magique.

Je m’y remets pas mal dernièrement car après avoir fait un énorme tri dans mes vêtements j’avoue ne plus avoir envie d’acheter des vêtements à tout bout de champ. Ça m’a bien calmée et puis j’ai décidé de faire autre chose de mon argent : de la déco, du matos photo, des voyages.

Alors j’essaie de faire du neuf avec de l’ancien, et comme dirait mémé : c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.

Voilà quelques unes de mes fringues fétiches à plusieurs sauces :

pull renard 2

pull renard 1

pull renard 3

IMG_3220
veste college 1

A-quand-le-printemps-a-votre-avis-9

Paris-(21)
veste college 2

www.leblogdelamechante.fr-72

eleonore-bridge-mariniere
IMG_2466

www.leblogdelamechante.fr-91

jupe-asos-5-728x1092
IMG_7069-728x1092

IMG_7534_1-728x485

 

 

Bien dormir

www.leblogdelamechante.fr (10)

Coussin & Plaid Nina Ricci Maison**, masque Oysho, T-shirt Asos

J’ai toujours été une petite marmotte (élevée dans une famille de lève-tard), attendant chaque semaine le samedi pour dormir enfin tout mon saoûl. Mon pire souvenir de l’école : le réveil qui sonne à 6h30 et les yeux qui piquent.

J’ai toujours calculé plein de choses en fonction des heures de sommeil que ça me permettait de grappiller, souvent secrètement car je sais que dormir est synonyme de paresse pour beaucoup.

Ce qui est bien stupide, on nous rabâche sans arrêt ces recommandations de spécialistes du sommeil qui préconisent une petite sieste hebdomadaire pour être plus performant par exemple. Mais je crois que notre pays n’est pas prêt, alors je reste une amoureuse de la couette en secret.

Je fais aussi pas mal de choses depuis que je suis freelance, parfois trop (on ne compte plus vraiment quand on travaille pour soi) et j’ai développé plein de petites techniques pour dormir moins, mais mieux.

> Manger léger le soir, ou alors éviter les associations un peu lourdes type protéines/féculents, ou pire : les pizzas (appliquer certains principes de la naturopathie en gros). Ça me semblait très con avant mais je constate que ça marche vraiment, mon corps digère plus vite et je dors mieux.

> Me coucher dans une atmosphère feutrée : la peinture prune n’est pas du goût de tous mais elle est super apaisante et me plonge dans une ambiance très agréable avant de dormir.

PHOTOS ELEONORE BRIDGE & OLITAX

www.leblogdelamechante.fr (16)

> Investir dans un bon matelas : ça coûte une blinde mais quand on calcule on y passe pas loin de la moitié de sa vie… Un gros matelas de 28cm d’épaisseur, avec des ressorts encapsulés pour pas se réveiller dès que l’autre se retourne. En tous cas pour moi c’est ce qu’il y a de mieux.

> Avoir une immense couette, un dessus de lit matelassé et quelques plaids tout doux en cas de kidnapping de la couette principale. Ça évite bien des nuits pourries et embrouilles au réveil.

> Bannir l’iphone de la chambre à coucher : je le laisse charger dans mon salon, loin très loin de moi. Ça m’évite de le consulter avant de dormir, car oui, j’en suis certaine, ça me maintient éveillée et après je pense à mille choses au lieu de me laisser aller dans les bras de Morphée.

> Et le chat ! Sophié bébé a interdiction de monter sur le lit. Sinon elle s’en donne à coeur joie, gratte mon bras pour que je lui soulève la couette, me marche sur la tête, s’allonge sur mon buste. Bon elle miaule au pied du lit à la place mais elle se lasse assez vite.

www.leblogdelamechante.fr (19)

Vernis L’oréal color riche*

> Lire un truc un peu mou avant de dormir : et surtout pas un bouquin passionnant, ça je le garde pour le métro. Ou un truc un peu compliqué que je vais lire 2 pages par 2 pages pour m’instruire et trouver le sommeil en même temps. Je l’avais appris quand j’étais en prépa, quand on se concentre sur quelque chose, notre corps ne lutte plus contre le sommeil (c’est comme ça que je m’endormais en cours, avant de décider de tout prendre en note sans chercher à comprendre).

> Utiliser mon petit roll on déstressant pour l’avion de chez Aesop que m’a donné ma soeur. Les jours où je suis particulièrement énervée histoire de décompresser un peu, et comme ça je pense à elle qui est partie vivre à Berlin.

www.leblogdelamechante.fr (18)

> Dormir avec des boules quiès : j’ai mis du temps à y venir, mais finalement, ne plus entendre mes voisins dévaler les escaliers de l’immeuble au petit matin ou le chat râler qu’il peut pas monter sur le lit a changé mes nuits. J’étais réticente à cause du réveil mais j’ai résolu ça avec un mon point suivant.

> Utiliser un réveil aurore. Un pote m’en a donné un de chez Phillips et je suis conquise, je me réveille toute seule, et en douceur. Quand j’ouvre les yeux je suis déjà habituée à la lumière et il y a quelque chose de plus naturel qui se passe dans mon corps : je me sens reposée. Mon fantasme du moment : ce réveil génial “connecté” parce que j’adore ce genre d’objet intelligent (un mélange de réveil aurore et de l’appli sleep cycle que j’ai longtemps utilisée). Mais ça coûte bonbon donc je me tiens à mon ptit réveil actuel.

Je testerais bien le bracelet jawbone qui vibre au meilleur moment pour vous réveiller (entre autre) mais je ne me suis pas encore lancée dans l’aventure (j’ai très envie, j’adore les truc connectés et automatisables c’est ma grande passion).

www.leblogdelamechante.fr (13)

> Utiliser un masque : le réveil aurore quand on est deux ça peut être pénible si on ne se réveille pas à la même heure (comme un réveil classique), et un masque suffit à régler le problème. Salut c’est moi dans ma bulle avec mon masque et mes boules quiès.

Si vous avez d’autres petites astuces ça m’intéresse ;)