Objectif cuisine : première étape

bebe-3

Joli cahier de cuisine offert par ma reusse

Quand j’étais en école d’art je procédais toujours comme ça pour me mettre sur un projet : commencer par faire de jolies planches tendances pour me lancer. C’était un peu inutile car au final je ne les présentais pas vraiment une fois le travail terminé, mais ça me donnait envie de commencer.

J’ai commencé à faire pareil pour me mettre à la cuisine (une de mes résolutions de l’année) : j’ai pinné plein de jolies choses, des recettes très simples, toutes les choses que j’aime vraiment, et je me suis acheté plein de chouettes bouquins (dont sublimes livres Marabout “Mon premier dîner végétarien” et “Graines céréales et légumes secs”)

bebe-2

graines

Je vous en ai déjà parlé, mais j’essaie de manger moins de viande depuis plus d’un an maintenant : j’en mange chez moi mais pas à l’extérieur (dans la mesure du possible, je ne m’affame pas non plus ^^) (si le sujet vous titille ce mini livre est extra).

Alors pour me mettre à cuisiner surtout végétarien je cherche l’inspiration, je fais les listes des ingrédients que j’aime le plus et ce qui me fait envie, des plats que je maîtrise déjà à améliorer, pimenter, twister, je note à droite à gauche des recettes simples (plus de 4 ingrédients et j’abandonne). Pour l’instant tout ça n’est pas très organisé mais le sera bientôt grâce à mon joli cahier de recette offert par ma soeur adorée ^^

(si vous connaissez des blogs de cuisine qui proposent des recettes pour les nuls ça m’intéresse)

Voilà tous mes jolis pins de cuisine, de gâteaux et de plats simples que j’aime le plus au monde (sardines à l’huile et oeuf coques étant mes must de la vie avec le hoummous et l’avocat) :

recettes-00001
recettes-00002
recettes-00003
recettes-00004
recettes-00005
recettes-00006
recettes-00007
recettes-00008
recettes-00009
recettes-00010

 

Les filles à la vanille

pink

Rose pour les filles

Ce titre me fait penser à mes premières années à Paris, il y avait cette boutique du même nom où j’adorais m’acheter des fringues, des trucs chinois ambiance la petite maison dans la prairie. C’était mon style de l’époque. Ahem.

Mais ce n’est pas de ça dont j’avais envie de vous parler, j’ai effectivement remonté mes archives de blog récemment et même si mon look m’a fait tiquer plus d’une fois (parfois ça pique) j’ai été choquée par mes propres propos.

C’était une autre époque et j’étais quand même beaucoup plus jeune (même sacrément plus jeune, ce blog a bientôt 9 ans ahem ahem ahem (je m’étouffe)), mais je me suis trouvée d’une incroyable bêtise sur le sujet des filles.

Je pense que si je lisais un article écrit aujourd’hui de la même manière ça me mettrait sacrément en rogne, tous ces clichés gnangnan sur les filles qui sont comme ci hihihi et les garçons qui sont comme ça hahaha.

Cette façon que j’ai eu de me vautrer dans ces généralités consternante sur ce qui était sensé représenter les femmes et les hommes avait beau être traité avec humour, mon dieu que c’était bête et à l’opposé des idées que j’essaie de défendre aujourd’hui.

Je suis même devenue tellement extrême sur ce sujet que j’ai des discussions houleuses avec pas mal de gens. Je suis d’avis qu’on n’est pas aussi différents qu’on veut bien nous le faire croire et qu’on a des comportements parfois pas si naturels, dictés par cette pseudo différence Mars/vénus à la con. Je vous invite à lire le très bon article “nousléfilles” sur Madmoizelle qui résume à peu près tout ce que j’en pense si ça vous intéresse ;)

Quand je lis mes vieux articles je sais que j’avais des excuses : je n’avais jamais été très “fille”, je découvrais un monde, et c’était la première fois que j’appréciais la compagnie de mes congénères.

Mais tout de même, aujourd’hui j’ai un peu honte. Honte de ces délires sur les cupcakes, mes articles sur les filles qui aiment le shopping et les mecs le bricolage, gnagnagna. C’est comme si c’était une autre personne qui avait écrit ces lignes, un autre moi.

Ca fait bizarre de voir sur le papier qu’on a changé. Sur des photos c’est autre chose, c’est plutôt drôle. Avoir la preuve écrite que ce qu’on pense aujourd’hui était radicalement différent hier c’est un peu nouveau pour moi.

Alors je pense à tous ces gens à qui on reproche des erreurs qu’ils ont faites plus jeune, des choses qu’ils ont dites. Des conneries qui resteront gravées là, alors que leur pensée à évolué. Et je me dis qu’on est parfois bien durs.

Mais tout de même, je m’excuse sincèrement pour toutes les conneries écrites sur ce blog

Aller mieux

searching for tommorrow

Crédit photo : searching for tomorrow

Je vous ai déjà parlé ça et là des petites choses que j’avais essayé de changer dans ma vie pour me sentir mieux. Il y a eu les petites choses qui sont devenues grandes, et puis d’autres.

Trentaine oblige, je me préoccupe un peu plus de ma santé qu’avant, et je me dis que tout ça pourrait avoir un petit effet papillon bénéfique pour plus tard.

Mes trois piliers : mon alimentation (mais j’y reviendrai), la réflexologie plantaire, et ma posture. C’est de ces deux derniers que je voulais vous parler aujourd’hui.

J’avais commencé à vous parler réflexologie dans cet article et aussi celui là, et j’en étais arrivé à la conclusion que ça me faisait du bien sans trop savoir comment. je n’avais pas trop convaincu les sceptiques.

Et puis l’été dernier, entre les voyages et les vacances scolaires je n’ai fait aucune séance de réflexologie pendant 4 mois. Et un mal lointain est revenu : mes douleurs au dos que j’avais presque oubliées. J’ai une scoliose depuis que je suis petite et avant mes séance de réflexologie le mal de dos était mon lot quotidien. Je n’ai pas fait le lien tout de suite, jusqu’à ce que je reprenne les séances et qu’elles disparaissent à nouveau.

C’est très difficile d’évaluer le bien que peuvent nous faire les médecines préventives mais à ce moment là j’ai eu ma preuve à moi.

Et puis, Jennifer, ma réflexologue m’a un jour conseillé d’aller voir un posturologue, justement parce qu’on parlait de ces petites douleurs au dos, j’en suis venu à penser à celles que j’ai depuis toujours à la hanche (je suis une vieille personne oui). Elle me conseille toujours des lectures et des trucs un peu foufous Jennifer c’est cool (j’ai la carte de son hypnotiseur ça me tente pas mal aussi).

Alors je suis allée voir ce monsieur, qui est spécialiste en posturologie (et qui a le site le plus moche de la terre). Au début c’était pas gagné, j’étais assez méfiante, il était très silencieux, son cabinet était un peu triste et je me demandais ce que je faisais là.

Et puis il a commencé à me poser quelques question, a regardé comment je me tenais sur ma chaise, il m’a fait faire un test pour déterminer mon oeil directeur. premier diagnostique : je suis droitière mais mon oeil directeur est à gauche ce qui crée un petit conflit permanent en mon fort intérieur. A cet instant je le prends pour un charlatan (j’ai une copine qui s’est retrouvée un jour dans un cabinet à moitié nue avec un mec qui dansait autour d’elle en jouant du tambourin, je suis assez méfiante maintenant)

On passe ensuite à toute une série de tests avec des machines qui projettent de la lumière et des grilles dans mon dos, on prend les empreintes de mes pieds au sol et il observe mes hanches à la loupe.

Deuxième diagnostique : un accident que j’ai eu au pied quand j’étais ado a complètement bouleversé ma démarche et serait la cause de mes douleurs à la hanche.

Il me fait alors un petit portrait de moi, mon caractère, certaines tendances et façons d’être, tout ça lié à ma posture. Et je dois dire que j’ai bien ri intérieurement, car ce sont les petits défauts qu’on me reproche depuis toujours.

Est-ce que je lui ai donné des indices en discutant avec lui ? Je ne sais plus vraiment, mais toujours est-il qu’il avait lu en moi comme dans un livre ouvert.

Et ensuite ? C’est simple il m’a fait des petites semelles avec un millimètre de plus à droite pour corriger ma démarche (j’ai eu l’impression quelques instants d’être Forrest Gump) et zou. Je les porte depuis 6 mois et ma douleur à la hanche a disparu, mes fréquents torticolis également (qui étaient un des dommages collatéraux de ce problème de pied et de hanche, et oui, tout est lié). Une sorte d’équilibre semble s’être rétabli chez moi. Moi qui avait toujours imputé ces problèmes à ma scoliose et donc à une certaine fatalité j’avais tout faux.

Tout ça pour vous dire que parfois tout se joue à peu de choses : un millimètre.

Et vous vous avez déjà tenté des médecines parallèles pour ce genre de tracas quotidiens ?