Splash !

www.leblogdelamechante;fr (27)

Chemisier Mademoiselle Tara*, bottes Hunter, collier Asos, collants Wolford*, chaussettes Tabio*, short Topshop, vernis L’Oréal Paris Leila’s*

Je pense que vous en avez un peu soupé de la piscine Molitor sur les blogs et instagram ces dernières semaine. Et j’en remets une petite couche !

Je l’ai fait un peu exprès car je me suis dit que vous trouviez ça bien joli ce magnifique hôtel de luxe et sa piscine, mais que ce n’était pas demain la veille que vous iriez y mettre les pieds. Raté !

Comme je vous l’avais dit au printemps, je travaille avec Cointreau toute l’année et ils se trouvent qu’ils sont partenaire du bar de la piscine Molitor. Alors je leur ai demandé (oui oui c’était mon idée promis) si je pouvais vous donner une chouette occasion d’aller voir ce lieu assez fou de vos propres yeux.

On a donc élaboré ensemble un petit cocktail à partir de leur fameux alcool à base d’écorce d’orange pour vous donner une bonne excuse pour aller admirer la piscine un soir avec la personne de votre choix.

PHOTOS ELEONORE BRIDGE & OLITAX

www.leblogdelamechante;fr (23)

splash

Bon autant être honnête j’ai toujours été nulle en cocktails, j’ai essayé une fois de faire des mojitos chez moi et c’était parfaitement dégueulasse. En voyant les mecs faire dans les bars j’imaginais que c’était tout simple, comme une petite godiche. Mais j’ai quand même tenté l’expérience, moi j’adore apprendre des trucs.

J’ai donc travaillé avec Julien, barman en chef de la Piscine Molitor qui m’a donné quelques trucs pour choper les gestes qui claquent des artistes derrière leur comptoir. Et on a essayé d’imaginer un truc sympa, SURTOUT PAS GIRLY (les cocktails “pour les filles” ça vous file pas des boutons ? Moi si !), et frais, parce que j’avais envie d’un truc qui rappelle la piscine :

.

le cocktail splash !

 

www.leblogdelamechante;fr (25)

Les ingrédients :

  • Coriandre (beaucoup), 6 tranches de concombre, 2 quartiers de citron vert
  • 5cl de cointreau, 3cl de liqueur de mangue, de la ginger ale
  • glace pilée.

On rempli le fond d’un verre avec la coriandre, le concombre et le citron. Puis on rajoute les 5cl de Cointreau (avec un bec verseur, laisser couler 5 secondes) sinon prenez un petit verre mesureur. Et pareil pour les 3cl de liqueur de mangue.

www.leblogdelamechante;fr (34)

On pilonne le tout en pressant bien sans toucher les bords du verre (sinon ça casse héhé, quoi ? Non ça m’est pas arrivé du tout), en tenant bien le verre par la base.

www.leblogdelamechante;fr (13)

Puis on ajoute la glace pilée et la ginger ale. On mélange ensuite avec une grande cuillère qu’on fait aller de la base du verre au sommet pour bien tout mélanger.

Après on peut se la péter un peu : mettre de l’essence d’orange sur le verre pour le parfumer en pressant une écorce dessus et en brulant l’essence à l’aide d’un briquet. Ça fait des étincelles et ça sent super bon, quand on prend le verre on a ensuite la main qui a un délicieux parfum d’orange c’est la classe.

www.leblogdelamechante;fr (37)
www.leblogdelamechante;fr (36)

www.leblogdelamechante;fr (18)

www.leblogdelamechante;fr (21)

www.leblogdelamechante;fr (30)

Bon et si vous avez la flemme de le faire chez vous, comme je le disais au début vous pouvez aller boire au bar de la piscine Molitor avec la personne de votre choix en participant à un petit concours de mon cru.

Postez dans cet article une histoire rigolote ou mignonne qui se passe à la piscine, vécue ou pas, vous avez le droit d’inventer. Les 10 qui me plaisent le plus gagneront chacune un ticket pour 2 personne pour aller boire le cocktail splash gratuitement à la piscine molitor.

A vous les studios !

www.leblogdelamechante;fr-(37)
www.leblogdelamechante;fr (33)

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Detox

detox-delight

Detox delight – cure Juice & Soup

Il y a un peu plus d’un mois, je me suis lancée dans une petite aventure : me nourrir uniquement de liquide pendant 5 jours (jus de fruits toute la journée et soupe le soir). Vous avez sûrement vu passer ça sur mon compte instagram alors que je me lamentais sur twitter que j’avais faim.

Cela faisait un moment que j’avais envie de tenter ce genre d’expérience mais ça me faisait un peu peur. Je m’intéresse pas mal à ce que je mange depuis quelques années, et je sais combien la digestion influe sur la vie quotidienne. Plus on digère facilement et vite et plus on a d’énergie et vice versa. Les périodes où j’ai beaucoup de boulot j’y fait très attention et ça me fait beaucoup de bien.

C’est un peu ce que propose la marque Detox Delight mais en mieux (manger cru et équilibré), et ils m’ont proposé de tester une de leurs cures en me prenant par la main. Je me suis dit que c’était la bonne occasion pour moi et que l’après fête serait assez idéale pour vous faire un retour d’expérience si vous avez envie d’évacuer tous les excès des fêtes.

2013-11-25 13.05.37

Je me suis donc lancée dans la cure Juice & soup : que du liquide pendant 5 jours. Et ce n’est pas une mince affaire, ne rien “mâcher” de la journée ça fait vite tout drôle, on a l’impression de n’avoir rien mangé et on a faim, faim, faim. J’ai un appétit d’oiseau, je tolère donc assez facilement la faim, mais là je n’avais rien vécu de pareil (j’avoue je n’ai jamais suivi de régime particulier de toute ma vie). Je voyais des petites tartines de beurre me danser devant les yeux toute la journée un peu comme Obélix dans Astérix & Cléopâtre.

detox

Bon, ça c’est pour la partie désagréable, mais je me doutais que ce ne serait pas qu’une partie de plaisir, j’étais prête à faire ça à fond sans jamais craquer.

Car à côté de ça j’ai trouvé le service assez irréprochable : les produits sont livrés à domicile tous les deux jours avec le nécessaire pour chaque journée dans de jolies bouteilles et petits pots de verre. On est entièrement pris par la main, il n’y a pas de question à se poser.

Tout était délicieux, j’ai gardé les menus pour me refaire certains jus et soupes si j’y arrive (après je ne sais pas si le fait d’avoir faim rendait la soupe quotidienne particulièrement ouf mais c’était à chaque fois le Nirvana). De ce côté là chapeau, j’avais vraiment plaisir à boire mes super jus de fruit et j’attendais ma soupe comme un petit chien chien chaque soir.

detox-jus-2
detox-jus

Par contre j’ai eu l’air con dans les bars avec mes potes avec ma bouteille de jus de fruit et ma paille…

Bilan de l’affaire : pendant toute la cure et le mois qui a suivi j’avais vraiment la pêche, je me sens tout le temps fatiguée parce que je travaille pas mal mais là c’était assez dingue. J’avais moins envie de manger gras et plus envie de manger des fruits et légumes, comprenez que j’avais plus envie de me jeter sur une clémentine que sur une tartine de Nutella.

C’est donc super positif sur le plan de l’énergie et sur les bonnes envies et donc habitudes alimentaires que ça donne naturellement au corps.

Et puis il y a tout ce qu’on ne “voit pas” forcément, la partie “detox” : toutes les toxines qu’on accumule au fil des années et qu’on évacue enfin parce que le corps à moins de boulot niveau digestion.

Ce que j’ai trouvé le plus difficile : reprendre doucement une alimentation normale pour ne pas flinguer les effets de la cure et traumatiser son estomac.

Je retenterai donc l’expérience avec plaisir peut-être cet été, le prix est assez élevé (franchement ce n’est pas donné à tout le monde) mais j’ai trouvé le service et le suivi vraiment à la hauteur.

Chez Bogato

Chez Bogato, 7 Rue Liancourt 75014 Paris

Hier on parlait de changer de vie, et je suis vraiment touchée de voir que les expériences que je partage ici donnent envie, et en motivent certains à se lancer.

C’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai décidé de poster enfin ces photos de chez Bogato. Je les ai faites en septembre je crois, et je ne sais pas pourquoi elles sont restées dans mon disque dur si longtemps.

Quel rapport me direz vous ? Le rapport c’est Anaïs, qui a créé cette petite entreprise : pâtisserie & jolie boutique. J’ai beaucoup aimé discuter avec elle de sa création d’entreprise, car avant de jouer à la marchande de gâteaux, Anaïs travaillait dans la pub. Et oui ! Quand je vous disais que tout était possible, un CAP pâtisserie et un business plan plus tard et hop !

Et elle n’a pas perdu son temps avant tout ça, non non, si elle n’avait pas eu cette expérience, elle n’aurait pas envisagé et monté Bogato comme elle l’a brillamment fait : avec un concept, une belle identité et de la créativité.

Il paraît que beaucoup d’anciens de la comm et la pub se reconvertissent dans ce genre de petit commerce, et je trouve ça chouette.

Et sinon c’est quoi Bogato ? Pour ceux qui suivent, vous avez déjà entendu ce petit nom quelque part ici : c’est effectivement chez Bogato qu’on avait commandé notre gâteau de mariage : super beau, super bon. Une pièce montée rayée aux marrons et au cassis. Bizarre dit comme ça, mais j’avais fait confiance à Anaïs et je n’ai pas regretté.

Elle fait donc des gros gâteaux et des petits gâteaux pour des événements dans sa grande et belle cuisine avec son équipe de fer. Elle vend aussi des pâtisseries toutes plus drôles que délicieuses dans sa boutique d’où il est difficile de repartir sans une petite babiole choupinette. Un lieu de perdition croyez moi !

Attention photos !

 
 
Birthday party en vue !