La routine habituelle quoi*

organisation

Crédit photo : Present & Correct

Un jour au travail, il y a de ça 6 ans on m’a dit : “toi tu as besoin de ta routine”. J’ai pris ça comme une grosse claque dans la tronche, j’avais l’impression qu’on m’insultais : “Moi ? Routinière ?! Mais ça va pas je suis jeune enfin !”

J’étais super vexée et j’ai mis quelques temps à comprendre que non seulement celui qui m’avait dit ça avait raison, mais qu’en plus ce n’était pas un défaut du tout.

Pour moi la routine, le quotidien était quelque chose de mal, réservés aux enfants trouillards, aux retraités en mal d’occupation, aux personnes tristes et sans surprise, “Comme d’habitude” c’était la mort de l’amour. Comment pouvait-on penser ça de moi ?

J’avais mis en place un process de travail très précis, où je faisais les choses dans un ordre qui avaient son importance pour être plus efficace. Ça me permettait d’accomplir mes tâches quotidiennes ennuyeuses plus vite, pour ensuite me consacrer à des choses plus intéressante et créatives. Qu’on associe cela à la routine me mettait en colère.

J’ai décrété que ce collègue était un abruti et ai continué mon petit bonhomme de chemin.

Quand j’ai eu la liberté d’organiser mes journées comme je l’entendais j’ai fait un peu n’importe quoi, je me suis noyée dans mes tâches quotidiennes, et mes loisirs sont devenus accessoires car ils n’étaient plus casés dans un emploi du temps précis.

M’obliger à attribuer chaque jour de la semaine à une tâche bien précise et admettre que cette routine était essentielle pour retrouver du temps a changé ma vie.

Et puis au final, il y a quelque chose de doux et de rassurant dans les petites habitudes. Quand on n’est pas salarié, les lendemains sont toujours un peu incertains, et cette douceur est plus que bienvenue.

Il y a plusieurs routines : les process de travail qu’on organise qui font gagner du temps et aident tout le monde à mieux travailler, les produits qu’on achète chaque semaine pour se nourrir et prendre le temps de se cuisiner de chouettes repas, la routine de soin qui me permet chaque matin et chaque soir de prendre soin de soi, les petites “traditions” entre amis qui font qu’on se voit une fois par semaine le même jour quoi qu’il arrive, les menus rituels à accomplir avant de s’endormir le soir pour se sentir bien, les petits mots, toujours les même qu’on dit à son amoureux qui créent cette complicité unique qu’on n’a avec personne d’autre.

Tant qu’on ne tombe pas dans une répétition maladive de certains gestes ou que le poids des habitude ne constitue pas un frein à la créativité, j’entends bien.

*Si tu as chopé la référence fais moi un bibi

La piscine

www.leblogdelamechante.fr (10)

Maillot de bain Etam (ancienne collection) – photos prises au Peppers Broadbeach

Je crois que ça fait bien 2 ans maintenant que je ne me suis plus infligé l’essayage d’un maillot de bain en cabine, avec un néon braqué sur mon teint de bidet et la désagréable sensation de se mettre nue dans un magasin.

Je commande tout en ligne, et j’essaie tranquilou chez moi en faisant un défilé toute seule et mes lunettes de soleil, limite si j’étale pas une serviette dans ma chambre pour y lire un magazine en mode plage.

Avec les années j’ai appris à composer avec mon petit corps et ce qui lui va. Par exemple, avec mon blanc de poulet les couleurs froides c’est mort, je fais de la peine. Alors je remballe le bleu turquoise ou marine, et je me concentre sur les oranges, rouge tomate cerise, le noir aussi ça passe.

Vu mon absence quasi totale de seins, je n’essaie plus que des maillots qui ont des fronces au niveau de la poitrine, c’est moins désespérant, et j’ai banni la mousse depuis bien 10 ans, c’est super inconfortable.

Voilà mes ptits trucs, si vous êtes palote, mince et un peu platouille comme moi vous faites quoi vous ?

www.leblogdelamechante.fr (4)

www.leblogdelamechante.fr (15)

www.leblogdelamechante.fr (12)

www.leblogdelamechante.fr (1)

www.leblogdelamechante.fr (16)

Passe partout

IMG_2892

Robe Asos, sandales Asos (ancienne collec), short Topshop, sac H&M, ceinture Madewell – Photos prises au Peppers Broadbeach

Quand je voyage, il me faut des fringues passe partout qui peuvent se transformer facilement. Pour voyager le plus léger possible et éviter de passer pour une folle à l’enregistrement quoi.

Comme je porte tout le temps des shorts en cas de rafraîchissement je n’embarque pas un jean, mais un ptit collant. Hop mon short fait 2 en 1.

Pareil pour les robes elles doivent avoir un petit côté cool la journée et être plus habillées avec de jolis petits talons pour le soir.

Les robes près du corps marchent super bien pour ça. la journée elle me font office de haut en mode “body” et le soir la citrouille se transforme en carosse (si vous voulez la voir portée “normalement” rendez vous ici).

Après j’ai l’impression d’être une sorte de Mac Gyver avec ma valise ;)

DSCF4486

DSCF4488

IMG_2863
IMG_2904

IMG_2924

www.leblogdelamechante.fr (20)

www.leblogdelamechante.fr (19)