Dans ma bulle

casque parrot-2

Casque Parrot Zik3*, Sweat court doublé polaire American apparel, pin’s Disneyland Paris castmember refresh lanyard serie 6, papier peint Mermaid Graham & Brown*

Je ne parle pas souvent de technologie ici alors que j’adore ça (enfin si je l’avais un peu fait ici). Peut être parce qu’on part souvent du principe débile que la technologie n’intéresse pas les femmes. Ahem. Bref.

J’ai un ami qui bosse chez parrot, et il m’avait fait tester leur casque zik, lorsque le premier est sorti (il y a 4 ans je crois). Je me souviens, j’étais dans la rue et j’avais trouvé ça fou : soudain tous les bruits autour de moi avaient presque disparu, et on pouvait monter et baisser le son, changer de chanson du bout des doigts en tapotant le casque comme par magie.

Ça m’a fait un peu le même effet que la première fois que j’ai eu un iphone entre les mains : je ne voulais même pas y toucher parce que j’avais décidé que c’était de la merde, et du moment où j’ai zoomé sur une image du bout des doigts j’étais conquise. Ces petits moments où j’ai soudain eu le sentiment d’être propulsée dans le futur sans que l’environnement autour de moi n’ait changé.

Mais je m’égare. La 3e version du casque zik est sortie fin 2015 et c’est devenu mon nouveau meilleur ami.

Voyez vous, je suis parfois un peu asociale : parfois je déteste entendre les gens parler autour de moi et je ressens un immense besoin de m’isoler. Voilà 2 ans que je me balade avec une boîte de boules quiès dans mon sac pour être tranquille en toutes circonstances. Oui j’en suis là :D

Ce casque et la possibilité qu’il offre de presque supprimer tous les bruits autour de vous quand on le met sur ses oreilles est donc une bénédiction. Quand je travaille chez moi et que ma gardienne pourrie (qui n’a pas un gardien insupportable dans son immeuble) jacasse sous mes fenêtres, fini de pester comme une petite vieille chez moi, je mets mon casque sur mes oreilles. Pareil dans les transports, dans la rue, ou pour ignorer les incessants travaux dans mon immeuble.

Dans la rue j’ai l’impression d’être Tom Cruise dans Minority Report quand je mets ma musique en pause ou monte le son juste en tapotant l’oreille droite de mon casque. J’ai presque l’impression que c’est magique.

D’ailleurs à chaque fois que je le mets sur la tête de quelqu’un pour lui faire tester (je vous jure je me sis transformée en véritable VRP de ce casque), je vois ma victime ouvrir de grands yeux émerveillés.

Seuls petits points noirs : le bruit blanc qu’envoie le casque me fait parfois me sentir un peu étrange, et on prend beaucoup trop vite goût au plaisir d’être dans du coton.

Commenter

casque parrot

Shopping

-
-

Vivre d’amour…

cartedevoeux

Carte Vivre d’amourUn beau Jour x La belle Histoire

Cette année 2016 est une grande année pour moi : c’est la première année où j’ai décidé d’être un peu plus audacieuse avec ma société. Je dis « je » même si on est plusieurs maintenant (et que je ne suis pas toute seule à prendre les décisions) : 2 associées, 2 employées, 4 salariées en tout. Ça n’a pas l’air de grand chose comme ça mais pour moi c’est énorme.

Je vous rassure mon audace est assez modérée : des plus grands bureaux et une employée supplémentaire depuis janvier. Oui juste ça, cela me semble déjà quelque chose d’important, moi qui ai toujours eu peur de l’entreprenariat (que j’oppose à l’auto entreprenariat, quand on est tout seul, pas plus simple, mais très différent).

Je n’ai jamais été une business woman, alors chaque décision que je prends pour mon entreprise me fait un peu peur. Trop peur en fait, je prends parfois trop de temps à décider d’opérer des changements car on ne m’a pas appris à me faire confiance pour ça. J’ai beau avoir les chiffres sous les yeux, un business plan totalement réaliste devant moi, j’ai les chocottes. Mais je fonce quand même parce que je refuse d’avoir un jour le regret de ne pas avoir donner plus d’ampleur à mes, nos projets.

J’ai été longtemps toute seule dans ma barque : j’ai créé mon compte auto entrepreneur en 2009 et cela ne fait officiellement qu’un an et demi qu’on est plusieurs à travailler sur Un beau Jour. Ne pas être seul c’est génial car on peut se reposer sur les autres et se sentir plus tranquille, mais c’est aussi autre chose de mener la barque et de se sentir responsable.

Je me relis et je me rends compte de la façon totalement dramatique avec laquelle je vous parle de ma boîte alors que tout va bien. Mon mec appelle ça mon « problème de première de la classe » : mon contrôle s’est bien passé mais je pleurniche parce que j’ai peur d’avoir en dessous de la moyenne.

Les choses changent et c’est excitant mais un peu effrayant à la fois. Alors quand je flippe je regarde la jolie carte de voeux qu’on a fait cette année : une carte pleine de légèreté, qu’on a imaginée toutes les 4 et qui n’annonce que du bonheur pour cette année 2016 :)

Commenter

cartedevoeux-3

Uniforme d’hiver

galerie vivienne-2

Jupe New Look, collants Wolford*, manteau Asos, sac à dos Bensimon*, Pull Urban Outfitters, pins Disneyland Paris castmember refresh lanyard serie 2011, boots Chelsea Jonak*

Je vous avais présenté mon uniforme d’été ici, dans ma quête de simplicité j’avais opté pour une minijupe noire texturée et des super T-shirts.

La version hiver est un peu la même mais avec quelques couches en plus : un collant, un damart, un pull court et un manteau.Et c’est cool parce qu’il suffit de changer le niveau de chaleur de ces petites couches.

Je me dis d’ailleurs que les collants devraient être vendus un peu comme les duvets de camping : collants 12°, 0°, -10°. J’ai d’ailleurs commencé à les ranger comme ça dans mes tiroirs : une boîte par paliers : moins de 15°, moins de 8°, 0°. Pareil pour les damarts qui eux sont vendus comme ça (force 1, 2, 3 et 4) et pour les pulls j’ai carrément fait 2 tiroirs.

Comme ça la prise de tête le matin est minimale, je prends ma base : sous vêtements + minijupe noire (qui marche pour toutes les saisons) à laquelle j’ajoute collant + damart + pull pour la bonne température.

Pareil pour mes manteaux qui étaient rangés par couleur, je les ai rangés par résistance au froid : coton ⎢mélange synthétique + laine⎢laine⎢doudoune moche en plumes il fait froid sa mère. Et je garde une petite doudoune de secours uniqlo dans mon sac au cas ou.

Je me suis acheté pas mal de pulls courts : des sweats doublé polaire American Apparel (DOUBLÉS POLAIRE AKA LA VIE !! (j’en ai même fait un stock au cas ou la marque disparaît)) et des pulls super jolis (mais en acrylique arf) chez Urban Outfitters.

Du coup je suis pas d’une grande créativité pour m’habiller au quotidien, mais de toutes façons j’ai pas le temps en ce moment, je réserve les moments de recherche de looks différents pour le week end ou le soir si j’ai le temps ^^

Commenter Olitax & EB

adresseGalerie Vivienne
(voir toutes les jolies adresses du blog)ornament

galerie vivienne-8

galerie vivienne-7

galerie vivienne-17

galerie vivienne-4

galerie vivienne-10

galerie vivienne-13

galerie vivienne-24
galerie vivienne-29

galerie vivienne-23

galerie vivienne-30

galerie vivienne-11

galerie vivienne-32

galerie-vivienne-34

galerie vivienne-18